{id_article}
 

L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES

"Je suis un chien ? Perhaps ! Je suis un rat", chantait, en son temps Léo Ferré. Saddam Hussein a cumulé et a endossé, grâce au metteur en scène Bush, les deux rôles. Lorsqu’un homme ou la structure qu’il représente est ou sont capable(s) d’humilier un autre homme, dans quelque circonstance que cela soit, on n’est pas loin du fascisme.

Paul Bremer, que les télévisions nous soulignent « ému » informe laconiquement qu’il « est capturé ».
Saddam Hussein vient d’être arrêté par les forces américaines.
A l’annonce de cet événement, le parterre de journalistes qui fait face à l’administrateur américain, éclate de joie. Certains se lèvent, les bras en l’air et manifestent bruyamment leur satisfaction.
Quelques instants plus tard, des images nous montrent un homme, les cheveux en bataille, la barbe hirsute, l’air ahuri de quelqu’un qui ne réalise pas vraiment ce qui lui arrive.
Suivent d’autres images : une main fouille dans l’épaisse chevelure, à la recherche de poux, nous précise-t-on. Puis, ce qu’on imagine être un médecin, fait ouvrir grand la bouche de l’ancien dictateur pour un prélèvement de salive.
Les commentateurs nous décrivent cette capture. « Aucun résistance » de la part de Saddam Hussein, qui aurait « largement eu le temps de se suicider » à l’aide des armes de poings qu’il possédait.
On nous décrit la planque comme « un trou à rat ».
On nous le montre ensuite le cheveu plus court, la barbe rasée pour bien nous prouver qu’en face de nous, là, c’est bien l’ex président irakien qui nous est présenté lamentable et hagard.
Personne ne contestera que cette capture entre dans une logique globale et que Saddam Hussein était véritablement un dictateur. Qu’il a les mains et le treillis couverts du sang de kurdes ou de chiites.
Mais c’est au nom de la liberté et du droit que les forces de coalition, comme on dit pudiquement, se sont rendues à Bagdad pour déboulonner le Raïs.
S’asseyant d’abord sur les résolutions de l’ONU puis, une fois encore hier, sur la convention de Genève qui interdit de montrer le visage d’un prisonnier de guerre. Et Saddam Hussein est bien un prisonnier de guerre.
Mais les Américains et les Anglais n’ont que faire du droit international lorsqu’il s’agit de parader et d’humilier.
Un journaliste de France 2 se faisait du reste l’écho d’un sentiment assez peu répercuté en général par la presse. Celui, mitigé d’un certain nombre d’Irakiens partagés entre le soulagement de savoir Saddam Hussein définitivement hors jeu, et une certaine forme de sentiment d’identification qui les blesse de voir un « Arabe traiter comme un chien ». Cela dépasse incontestablement le personnage et l’histoire de Saddam Hussein.
Sa capture, en effet, nécessitait-elle de lui accoler l’humiliation, de la décrire avec force épithètes dégradants ?
La question est finalement de savoir si les conditions d’exploitation médiatique de cette arrestation apportent une plus value au fait lui-même ?
Sans doute pas.
Simplement, et sans manifester la moindre compassion ou sympathie pour le personnage, certains Arabes peuvent ressentir, même inconsciemment, un sentiment d’injustice et l’ajout d’une pierre supplémentaire à une image désublimée d’eux-mêmes.

On n’a pas souvenir que Pinochet ait connu lors de son arrestation et de son incarcération pareil traitement.
Comprenons-nous bien : il ne s’agit pas de procéder à une comptabilité morbide des crimes des uns et des autres à l’aune de laquelle se mesurerait le degré d’humiliation à faire subir. Il s’agit simplement de pointer du doigt des méthodes de « justiciers » qui ont, sur le plan moral ou éthique, utilisé des procédés que leur « victime » n’aurait pas reniés.
Et ça, ce n’est pas admissible.

Djam


 
P.S.

Illustration : Francis Bacon

 
 
Forum lié à cet article

24 commentaires
  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LÂCHES 16 décembre 2003 22:52, par Mehr Licht

    Les assassins de Washington n’ont pas envie de voir monsieur Rumsfeld serrer la main de Saddam Hussein en 1988. Cela veut tout dire. Le reste va de soit.
    cordialement.

    Mehr Licht.

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 17 décembre 2003 11:34, par Yvonne

    Je suis d’accord, ils auraient pu se passer de cette plus value. Yvonne

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 17 décembre 2003 12:55, par leila

    Quand Salah Eddine El Ayoubi (Saladin) avait capturé les grands princes Croisés, il les avait traités avec respect et courtoisie comme s’ils étaient ses propres invités.

    En comparant le comportement de ces bouffeurs d’hamburger, ces lâches et ces barbares au comportement de l’honorable, du chevaleresque du très noble Saladin, j’ai ressenti, pour les premiers, un dégoût insupportable qui m’a donné envie de « gerber » et pour le second une admiration et une fierté infinie.

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 17 décembre 2003 18:16, par jumanji

      tu compares salah eddine avec saddam h. ?

      qu’elle ironie SE avait plus de classe que bush et saddam réunis.

      pour ma part, saddam n’a que ce qu’il mérite. il n’a laissé aucune chance à ses victimes, pourquoi alors devons nous lui trouver des circonstances atténuantes ?

      ne versons pas des larmes de crocodiles sur un odieux personnage, tournons la page et focalisons nous sur l’avenir de l’irak pour faire que les soldats us quittent l’irak au plus vite.

      Jumanji.

      • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 20 décembre 2003 23:22, par Mehr Licht

        Combien de fois faudra-t-il vous le répéter ? Tout le monde est d’accord pour dire que Saddam Hussein est un tyran et qu’il doit être jugé. Mais en tant que prisonnier de guerre, il n’a pas à subir l’ignominieuse mascarade que les USA lui ont servie. Un point c’est tout !

        On ne verse pas de larmes de crocodile sur cet odieux personnage. On demande simplement qu’il ait, comme tous les prisonniers de guerre, un statut de prisonnier de guerre. Vous avez de la difficulté à comprendre cela ? Si c’est le cas, vous avez un problème.

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 17 décembre 2003 21:09, par Abou Zaoui

      Chère Leila,
      Tu compares Saddam Hussein à Saladin.
      Tu en conclue que puisque Saladin traitait avec respect ses prisonniers, les américains devraient en faire de même avec Saddam Hussein.
      C’est un raccourci rapide, quand on connait le sort que Saddam hussein réservait à ses propres prisonniers (c’est à dire les opposants qui n’étaient pas exécutés froidement).
      Ce que tu dis est excécrable.
      Saddam Hussein mérite toutes les humiliations du monde, tant il a fait souffrir nos frêres.

      Abou Zaoui

      • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 19 décembre 2003 22:12, par trollicide

        Je lis avec beaucoup d’intérêt les interventions des uns et des autres.
        Certains sont sincères qu’ils soient avec Saddam ou contre alors que d’autres ont manifestement perdu le sens de la mesure et sont aveuglés par une haine viscerale de l’arabo-musulman.
        je pense particulièrement à Jumanji qui colle bien au profil que lui ai dréssé dans un autre post.
        Je confirme bien que c’est un sépharade avec un penchant naturel vers le sionisme.
        J’ai noté aussi la présence d’un nouveau qui est venu prêter main forte à Jumanji :
        C’est Abou Zaoui , ces propos me rappellent les prises de position de Ibn Guadi et Ibn Waraq, tous deux sont des islamophobes notoires et
        rédacteurs dans des sites racistes, islamophobes et sionistes:comme par exemple réinfo-israël ou sos-occident.
        Ces noms sont un petit peu les Canada-Dry des pseudo.Tout est fait pour brouiller les pistes.
        La stratégie est fort simple :
        Prendre un pseudo qui sonne bien arabe pour faire plus crédible puis instiller avec science son venin.

        On commence à grandir et à bien vous connaître

        Trollicide

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 17 décembre 2003 13:28, par MARIANNE

    Moi aussi je n’ai aucune - mais absolument aucune !- sympathie pour ce dictateur qui vient d’être arrêté. Pourtant quand on nous a montré les images de ce type "hagard, vieilli, usé"... et en particulier cet épisode ou lui fouille dans la bouche... j’ai ressenti l’humiliation qu’on lui infligeait e je l’ai trouvé gratuite... alors si j’étais arabe... ça m’a rappelé aussi l’épisode de ce terroriste "bien de chez nous" celui-ci, kalled khelkal quand on nous avait montré les images de sa mort et qu’un policier donnait un coup de pied à son cadavre... même si je n’approuve pas le terrorisme pour moi ce geste ne se justifiait pas... l’homme était à terre et il ne représentait plus de danger...
    Finalement est ce que les "justiciers" et les bourreaux sont si différents que ça ? on se demande... parce que leur comportements ne semblent pas fondamentalement différents "forts avec les faibles, faibles avec les forts..."

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 17 décembre 2003 18:09, par jumanji

    Chèr djam,

    il faut que les arabes en général et le musulmans en particulier arrêtent de ressasser a longueur de temps la litanie classique "d’humiliation des arabes".

    l’époque coloniale est bien derrière nous.

    Traiter saddam comme un chien, dites vous. Comment donc a t il traité les gens qu’il a massacré ? sinon pires que des chiens !

    il n’a que ce qu’il mérite !

    encore une fois le montre arabe nous montre qu’il préfère être tyranisé par un arabe que libéré par un étranger.

    que trouvez vous donc à saddam pour le défendre comme vous pourrez défendre un pauvre voleur de voiture ?

    quelles circonstances atténuantes pouvont nous lui trouver pour l’innocenter ou lui trouver un côté "Sympa" que vous essayez de lui trouver ?

    Non Djam, Saddam a de la chance de tomber sur des soldats qui respectgent les ordres reçus et qu’il n’ait pas été "victime" d’une bavure d’un des soldats us venus le capturer.

    j’ajouterai que cette chance qu’il a en ce moment de rester vivant, cette chance là, il ne l’a acordé a aucun des ses opposants et à aucune de ses victimes. il peut s’estimer heureux d’être encore en vie.

    La vérite vrai, c’est que sadsam est un vrai couard, qu’il n’a pas eu le courage de se défendre ou de se suicider.

    le suicide, c’est bon pour les pauvres palestiniens qu’il encourageait et qu’il payait à coup de milliers de $$ pour perpetrer des attentats en israel.

    bien sur que le monde arabe doit tomber de haut en constatant qu’un pseudo héros, n’est en réalité qu’un pauvre couard incapable d’un dernier sursaut d’orgueil qui aurait fait de lui un véritable martyr.

    Lui au moins il a compris que la vie n’a pas de prix.

    Jumanji.

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 18 décembre 2003 18:21, par Zébuline

      "Non Djam, Saddam a de la chance de tomber sur des soldats qui respectgent les ordres reçus et qu’il n’ait pas été "victime" d’une bavure d’un des soldats us venus le capturer."

      De la chance, pas si sûr. Il est traiter comme sait, sans compter ce qu’on ne sait pas. Il ne s’est pas suicidé, peut-être le regrette-t-il déjà...

      Je ne vais pas m’étendre sur le fait que les Etats-Unis en justiciers, c’est l’hôpital qui se fout de la charité, ni que ce n’était pas la peine d’en rajouter cinquante louche dans les médias cette capture. ni sur tout le reste qui a déjà été dit bien mieux que je ne pourrais le faire.

      Mais quand même !

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 20 décembre 2003 18:01, par Mehr Licht

      Mon cher Jumanji, ce que presque tout le monde essaie de vous dire, c’est qu’un prisonnier de guerre, aussi abject qu’il puisse être, n’a pas à subir l’odieuse exhibition qu’on lui a imposée.

      Les États-Unis sont les premiers à critiquer la presse, quand elle se permet de montrer les cadavres des G.I’s. La dignité humaine, qu’est-ce-que vous en faites ! J’espère que vous avez compris !

      Cordialement, Mehr Licht.

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 18 décembre 2003 08:59, par Essaid

    C’est consternant la façon de présenter un dictateur déchu, il a commis des crimes impardonnables, mais c’est au peuple Irakien de faire le nécessaire pour le présenter, mais non le pro-consul Bremer qui présente sa capture en se glorifiant.

    Vous avez raison Djam de dire pourquoi les américains n’ont pas fait le nécessaire avec les dictateurs qu’ils ont installés Chili, Argentine Iran, nous avons vu le résultat.

    La légalité internationale est à double détente voire 2 poids et 2 mesures, ce n’est pas comme cela que vous exporterez votre modèle de démocratie chers Américains.

    Vous humiliez les personnes que vous voulez sortir d’un marasme, vous n’avez aucun sens de la mesure, vous vous désservez par des attitudes hollywodiennes d’un autre age.

    Américains réveillez vous et remettez l’Amérique avec un grand A dans les bons rails et cessez de poursuivre un président mal élu et de surcroit arrogant avec l’ensemble des autres peuples.

    Essaid

  • Que de réactions ! 18 décembre 2003 09:29, par Elvan

    Beaucoup de bruit autour de la capture d’un seul homme. Cela montre bien l’attachement que l’humain peut encore avoir vis à vis des figures étatiques, qu’elles soient du côté "du bien" ou "du mal", pour parler de la façon manichéo-américaine qui sied si bien à nos médias télévisés.

    Je voudrais dire : tout simplement oui Saddam méritait d’être pris et jugé pour ce qu’il a fait subir à son peuple.

    Mais aussi : oui George Bush et son gouvernement méritent d’être arrêtés et jugés pour le crime de non-assistance à personnes en danger, association de malfaiteurs, crimes contre l’humanité et la liste n’est pas finie.

    Malheureusement, nous mériterions tous d’être arrêtés et jugés pour notre inaction face à l’injustice mondiale. Le déséquilibre de plus en plus criant entre riches et pauvres, Nord et Sud, instruits et ignorants.

    Avant de juger par personnes interposées, jugeons notre propre comportement quotidien et nous comprendrons comment les racines du mal mondial sont nées de nos propres faiblesses.

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 18 décembre 2003 17:02

    il appartenait au peuple irakien de prendre sa revanche et non aux américains ...

    il appartient aussi au peuple irakien de le juger ...

    je me souviens cyniquement de Ceaucescu ..

    d’accord avec tes propos Jam ...je rajouterai simplement que cela doit évoquer de tristes et sombres souvenirs de l’histoire des indiens d’amérique .... ils ont dû subir le même sort ...que de railler un chef de tribu de la sorte et de terroriser les autres chefs ... le message est clair ...

    Polux

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 19 décembre 2003 11:37, par Kafka

    Bonjour,

    Monsieur Jumanji, auriez-vous l’obligeance de bien vouloir nous éviter vos propos outranciers sur les "Arabes" et les "Musulmans". Que votre haine envers eux ne vous etouffe pas, ce serait dommageable pour Sharon de perdre un ami... Toujours est-il que Sddham doit-être jugé, mais pas par un tribunal qui sera guidé par les Americains. De plus, il faudrait juger ceux qui lui ont vendus les armes, c’est-à-dire les industriels français, anglais, allemands, et AMERICAINS ! Il faudrait aussi juger les politiques de ces pays, qui donnennt leur aval à chaque exportation d’armes ! Il faudrait juger ceux qui ont votés pour cet ignoble embargo, qui a fait plus d’un million de morts. Il faudrait juger les Bush, Blair, Aznar, Berlusconi, Havel et Sharon qui ont agressé un peuple d’innocents à genoux !

    Ceux qui n’ont pas rien compris à Leila devraient se taire, elle ne compare pas Saddham à Salah Ad-din al Ayyoubi, Le Baathisme et l’Islam sont complétement différents.

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 20 décembre 2003 18:03, par leila

      M. Jiamnji et M. zaoui sont malheureusement aveuglés par leur haines et leurs préjugés.

      Il est évident que je ne compare pas le noble Saladin à la marionnette Saddam dont l’histoire est remplie de guerres et de sang.

      Je fais un parallèle du traitement fait aux vaincus, entre l’honorable Saladin et le lâche bush junior.

      Saladdin était un grand homme, il possédait toutes les vertus des bédouins arabes : le hilm (la compassion) , muruwwa (qui est la combinaison du courage, de la loyauté, de la grande générosité, du respect de la parole et de l’hospitalité) , chahama ( ne pas humilier ses ennemis, ne pas montrer ses muscles, rester simple et humble), ird (le respect des règles de l’honneur et de la parole ) mais aussi afouw (l’indulgence) et bien d’autres qualités.

      Mais que connaît ce Bush à l’histoire des hommes et des civilisations ?

      Leila

      • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 21 décembre 2003 17:00, par Mehr Licht

        Rien ! ma chère Leila, Rien ! Bush ne connaît rien à l’histoire, sauf celle de sa famille et de ses proches. Ce fanatique religieux, imbu de lui-même, riche à outrance et puant le pétrole à plein nez n’a qu’un but : Se réinstaller sur le trône de César et asservir tous ceux qui ne sont pas d’accord avec ses mesquines idées, ces rares étincelles d’esprit qui trahissent souvent son regard d’abruti. Pas besoin d’être psychologue pour juger l’individu. Son regard éteint veut tout dire.

      • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 22 décembre 2003 10:03, par jumanji

        je compare les faits.

        Avant toute chose, ni haine ni préjugés dans mon coeur. et paix sur vous tous.

        lorsque salahedinne a capturé les croisés, il leur a donné sa parole de ne pas attenter à leur vie et se comporter avec eux selon leur rang.

        1°) Bush n’a donné aucune parole à Saddam
        2°) Pour être traité avec les honneurs que vous lui reclamez tous ici, il aurait dû se rendre au lendemain de la guerre lorsqu’on le lui demandait

        3°) les comparaisons son faciles lorsque l’on essaye de passer sous silence les massacres que Salaheddine aégalement commis lors de ses conquêtes (A saint jean d’acre notamment !). L’histoire est là pour nous rappeler que salahedinne n’était si fair play que cela et que les bains de sang qu’il a provoqué sont tout aussi légendaire que sa magnanimité envers les croisés.

        Jumanji

        NB : comme c’est marrant, critiquer Sadam, revient être anti arabe. Ce que je relevais est pourtant simple. Je dis que si sadam est humilié, le monde arabe et les musulmans ne doivent pas se sentir pour autant humiliés. Car après tout, le coran ne réclame t il pas justice contre les tyrans et les assassins ? Ne jette t il pas l’opprobre et l’humiliation sur les mécréants et les assassins ? et Sadam n’était-il pas un mécréant ?

        Mais je reste d’accord pour dire que bush n’est pas salaheddine qui reste un noble personnage est que bush n’est qu’un vulgaire vendeur de pétrole qui autait dû rester dans l’anonymat

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 22 décembre 2003 10:17, par jumani

      kafka,

      je m’excuse si mes propos t’ont parus outrancier. Pour que la haine m’etouffe, il faudrait que j’en ai. Et je n’en ai pas du tout !

      En fait ce que je voulait signifier dans mes propos est ceci.

      Le monde arabo musulman n’a pas a se sentir humilié par l’humiliation infilgé à sadam qui reste quand même un tyran sanguinaire un assassin (je ne trouve pas de qualificatif fort !).

      Comme tu sembles demander justice pout tous, mon avis est le tour de chacun arrivera ! ce n’est que question de temps !

      Quant à laïla, c’est elle qui a esquissé la tentative de comparaison entre salahedine à bush.

      bien sûr qu’il n ’ y en a pas. et ce que j’ai essayé de lui expliquer.

      1°) Salahedinne est d’une lignée noble, prince et chef de guerre alors que bush n’est q’un usurpateur, un tricheur (c’est gore qui aurait du passer ne l’oublions pas !)
      2°) Salahedinne était le chef suprême.C’est lui qui ordonnait alors que bush subit les pressions de toutes part. Ce n’est qu’un pantin manipulé par les grands trusts pétroliers
      3°) Etc...

      NB : je cherche encore des comparaisons et je n’en trouve pas.
      Alors pourquoi laila a t elle essayer d’esquisser une comparaison possible ?

      (je ne répond pas au trollicide. ses paroles sont vides et représentent des attaquent personnelles. et je ne comprend pas comment le superviseur du site les publie ! )

      Jumanji

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 22 décembre 2003 15:42

    Cette discussion a survécu le week end … bonne augure !!! il y a encore bcp de choses à dire,

    Je me suis déjà exprimé sur le sujet, je maintiens donc mes propos et je rejoins l’idée de Jumanji qui se fait lynché, c’est le cas de le dire …

    Doit-on afficher un anti-américanisme ou un anti-sisonisme exacerbé pour faire office de bon penseur !!! et se démarquer de la… pensée unique !!!!

    Où se trouve donc l’alternative, si la pensée alternative est elle-même confrontée dans son essence à la pensée unique …

    La pensée alternative ne devrait pas se forger contre l’autre, elle devrait plutôt entretenir toutes les alternatives …sinon c’est faire cause commune et là on entretient des stéréotypes …qui ne sont pas plus attrayants les uns que les autres ..

    Je pense simplement que le monde arabo-musulman, malheureusement vit dans l’illusion . L’illusion d’une grandeur perdue .

    Bcp de dirigeants ou dicatateurs ont utilisé ou entretiennent cette illusion pour mettre les peuples sous leur joug et extirpent leur individualité propre .Ces dirigeants ont longtemps façonné la pensée de leur peuple au détriment d’une pensée individuelle qui leur est propre .

    Le panarabisme n’est pas la panacée des peuples du moyen-orient …ne brûlons pas les étapes ….

    Les peuples du moyen orient ont devant eux une opportunité, celle de regagner leur individualité, ils choisiront ensuite d’être arabes et/ou musulmans ou autres bien-sûr …

    Il faut donc le dire, un arabe ne devrait pas se sentir humilié, il devrait en tout cas surmonter son humiliation instinctive …

    Aussi je rajouterai que mentionner Salah Eddin, figure historique, c’est aussi entretenir une illusion ….déjà perdue …. Une de plus malheureusement …car elle ne contribue pas à dévoiler la réalité .

    Polux

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 25 décembre 2003 18:09, par Kafka

    Bonsoir,

    Salah Ad-Din était kurde.

  • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 25 décembre 2003 23:15

    Mon cher Jimanji,

    Quand j’ai lu ta réponse me parlant « des massacres que Salaheddine à commis à saint jean d’acre et les bains de sang qu’il a provoqué envers les croisés » je me suis dis, soit tu veux falsifier l’histoire soit tu es de bonne foi et dans ce cas un rappel des faits historiques s’impose.

    (je ne prétends pas être une historienne et j’ai toujours préféré les mathématiques à l’histoire)

    Rappel historique

    Le 12 juillet 1191 les croisés reprennent Saint Jean D’Acre. Un accord prévoyait le paiement d’une rançon de 200000 dinars en or pour la libération de 2700 prisonniers musulmans.

    Saladin tardait à payer l’énorme rançon et Richard cœur de lion ordonna de faire décapiter les 2700 prisonniers musulmans et passer par le glaive les 300 femmes musulmanes d’Acre !!!

    Cet acte de barbarie indigna le noble Saladin qui avait essayé par tous les moyens de rassembler l’énorme somme et Saladin a refusé de faire la même chose et il n’a exécuté aucun des prisonniers croisés.

    Le 2 Septembre est conclu le traité de Jaffa entre Richard et Saladin. Désormais les Chrétiens peuvent librement se rendre en pèlerinage sur tous les Lieux Saints.

    Richard qui commençait à redouter la puissance des français demanda à Saladin d’interdire l’accès des lieux saints de Jérusalem aux soldats français. Saladin refusa et lui répondit que sa religion lui défend d’empêcher l’accès aux lieux saints à tous les pèlerins qui viennent de très loin !

    La civilisation musulmane est l’une des plus grandes civilisations de l’humanité et les fondements même de la civilisation Européenne contemporaine repose sur l’apport de la cette civilisation et des savants musulmans du moyen âge.

    Il n’y a pas eu de nettoyage ethnique dans les terres musulmanes pour preuve jusqu’au jour d’aujourd’hui des communautés chrétiennes et juives vivent dans des pays musulmans et c’est très bien.

    Mon cher Jimenji, la roue de la civilisation tourne, un jour c’est moi, un jour c’est toi et c’est ainsi que l’humanité avance.

    Leila

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 29 décembre 2003 12:57, par jumanji

      LEILA,

      concernant les massacres de salaheddine et les faits historiques en voici en voilà :

      " L’échec de la deuxième croisade laisse les musulmans libres de se regrouper. Zanki est mort en 1146, mais son successeur, Nur al-Din, affermit la puissance du royaume. En 1169, sous le commandement de Saladin, vizir du calife fatimide du Caire, ses armées prennent le contrôle de l’Égypte. Lorsque Nur al-Din meurt, cinq années plus tard, Saladin lui succède à la tête d’un État musulman qui s’étend du désert de Libye à la vallée du Tigre, entourant ce qui reste des États latins.

      En mai 1187, Saladin, à la tête d’une immense armée, envahit le royaume de Jérusalem . Le 4 juillet, il bat l’armée latine à Hattin, en Galilée. Le roi Gui de Jérusalem se rend, avec quelques-uns de ses chevaliers, et a la vie sauve, mais tous les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem sont décapités à proximité du champ de bataille. Dans le sillage de cette victoire, Saladin s’empare de la plupart des forteresses croisées, y compris Jérusalem, laquelle se rend le 2 octobre. Les croisés ne détiennent plus alors, en site stratégique, que la ville de Tyr .

      ETC...

      (peut être que l’on a pas les même sources historiques ?)

      Cette rectification historique faite, je passe à la suite.

      Bien sur que les croisés ont massacrés plus que les soldats de salaheddine.

      Ce que je voulais mettre en évidence, c’est que lui aussi a massacré et que lui aussi il avait BEAUCOUIP DE sang sur les mains !!

      Cordialement,

      Jumanji.

      Voir en ligne : Les croisades

    • > L’HUMILIATION, L’ARME DES LACHES 30 décembre 2003 17:33, par Jumanji

      Chère leila,

      j’ai toujours lu et cru que la civilisation europeenne était issue de la civilisation gréco-romaine.

      Tu m’en bouche un coin en disant que ladite civilisation est issue de la civilisation musulmane !

      les Grecs et les romains étaient avant ou après le moyen age ??

      Jumanji

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes