{id_article}
 

Ecole de terroristes en Georgie (USA)

Source :
Cuba Solidarity Project.

Le 19 novembre, près de 10 000 personnes ont pris part à une manifestation pour
exiger la fermeture d’un camp d’entraînement de terroristes à la base militaire américaine de Fort
Benning, en Georgie.
Ce camp s’appelle le Western Hemisphere Institute for Security Cooperation,
anciennement la School
of the Americas
qui a formé plus de 60 000 soldats et policiers latino-américains en tactiques
contre-insurrectionnelles. Chaque année depuis 1990, des militants des droits humains et des activistes pour la
paix manifestent à la base militaire pour marquer l’anniversaire du massacre de prêtres jésuites en
1989 par l’armée salvadorienne dont bon nombre de soldats ont été formés à cette école de Georgie.

Le gouvernement américain administre cette école depuis 1946. Il est bien connu que bon nombre de
ses diplômés ont commis des crimes comme la torture, des assassinats et exécutions sommaires, le
terrorisme d’État et d’autres crimes contre l’humanité dans plusieurs pays d’Amérique latine,
surtout durant les « sales guerres » des années 1970 et 1980.

Dans l’édition du 30 octobre du quotidien britannique The Guardian, George Monbiot écrit (notre
traduction) : « En 1993, la Commission de la vérité de l’ONU sur le Salvador a révélé les noms des
officiers qui avaient commis des atrocités durant la guerre civile. Les deux tiers d’entre eux
avaient été formés à la School of the Americas. Parmi eux il y avait Roberto D’Aubuisson, le chef
des escadrons de la mort du Salvador, les hommes qui ont assassiné l’archevêque Oscar Romero et 19
des 26 soldats qui ont assassiné des prêtres jésuites en 1989.

« Au Chili, les diplômés de cette école étaient responsables de la police
secrète de Pinochet et de
ses trois principaux camps de concentration. L’un d’entre eux a participé à
l’assassinat d’Orlando
Letelier et de Ronni Moffit à Washington en 1976.

« Les dictateurs d’Argentine Roberto Viola et Leopoldo Galtieri, du Panama Manuel Noriego et Omar
Torrijos, du Pérou Juan Velasco Alvarado et de l’Équateur Guillermo Rodriguez
ont tous été formés à
cette école. »

Monbiot ajoute que « les défenseurs de l’école insistent pour dire que les actions passées sont de l’histoire ancienne » mais ceux qui commettent aujourd’hui des atrocités contre le peuple colombien dans le cadre du « Plan Colombie » du gouvernement américain ont aussi été formés à cette école. « En
1999, le rapport sur les droits humains du département d’État américain nommait
deux diplômés de l’école comme assassins du commissaire pour la paix de Colombie Alex Lopera.
L’année dernière, Human Rights Watch révélait que sept anciens élèves de l’école dirigent présentement
des groupes
paramilitaires qui sont responsables d’enlèvements, de disparitions,
d’assassinats et de massacres.
En février cette année, un diplômé de la SOA en Colombie a été trouvé coupable
de complicité dans la
torture et l’enlèvement de 30 paysans par les paramilitaires. »

Monbiot écrit que « le FBI définit le terrorisme comme "des actes violents... visant à intimider ou à
exercer la coercition contre la population civile, influencer les politiques gouvernementales ou
influer sur la conduite de gouvernements", soit une description exacte des activités auxquelles se
livrent les diplômés de la SOA. »
Il en donne ensuite la preuve. Il écrit qu’« en 1996, le
gouvernement américain a été obligés de rendre publics sept des manuels de formation de la SOA.
Entre autres conseils qu’on y prodigue, les manuels recommandent aux terroristes le chantage, la
torture, l’exécution et l’arrestation de parents de témoins. L’année dernière, en partie à cause de
la campagne menée contre la SOA, plusieurs congressistes américains ont tenté
de fermé l’école. Il leur a manqué 10 votes. La Chambre des représentants a plutôt décidé de la
fermer et de la rouvrir
immédiatement sous un autre nom. »

LMLQ Numéro 209 - 26 novembre 2001(PCC(ml))


 
P.S.

Crédit photo : indymedia

 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • > Ecole de terroristes en Georgie (USA) 15 janvier 2003 22:29, par DADOU

    Cette macabre ecole est également dénoncée par William BLUM dans son livre L’ETAT VOYOU Edit° PARANGON qui traite des dessous de la politique américaine depuis la seconde guerre mondial
    A LIRE !