{id_article}
 

Le marteau et l’enclume

Comment être musulman(e) européen(nne) et ne pas se sentir coincé entre deux feux ? Quelques (grossières) réflexions d’une citoyenne delta prime.

Cela fait maintenant plusieurs années (bien avant un certain 11 septembre à vrai dire ) qu’il devient de plus en plus difficile d’affirmer sa foi en Dieu, à fortiori lorsque cette foi se traduit par un engagement en Islam. La seule image qui se dégage de l’Islam, quel que soit le média utilisé, est celle d’une source intarrissable de dangers et de problèmes. Le consommateur moyen d’information et de culture officielles ne peut que s’inquiéter lorsqu’il se retrouve face à un individu qui affiche ( parfois par son simple faciès…) un lien quelconque avec cette religion. L’attitude des gouvernants face à cette situation est en parfaite symétrie avec cet état de fait. Il serait pourtant intéressant de replacer les choses dans leur contexte.
Commençons par le début. Si l’on veut bien se donner la peine de prendre un peu de recul, ce n’est pas uniquement l’Islam qui est diabolisé par tous les biais. Regardons simplement le portrait tiré par les médias aux autres mouvements de pensée : qu’en est-il du communisme, des différents courants du catholicisme ou du judaïsme (je ne parle évidemment pas du sionisme politique), des altermondialistes de tous poils ? Dans le meilleur des cas ils sont dépeints en doux rêveurs irréalistes ; le plus souvent ils se retrouvent affublés des pires intentions qui soient. Lorsqu’on leur donne la parole c’est pour mieux les détruire, en déformant leurs propos ,en les sortant de leur contexte, ou en attaquant l’individu sans véritable argumentation digne d’un débat d’idées. Une autre tactique consiste à donner la parole à un ahuri hystérique censé les représenter, et qui ne parle en réalité qu’en son nom propre, et encore.
Une seule idéologie échappe à ce triste sort : le monothéisme du marché. Et quiconque ose remettre en cause la seule forme de prosélytisme autorisée est d’office disqualifié par tous les moyens possibles et imaginables (il suffit de constater l’acharnement employé dans les attaques presque quotidiennes contre Tariq Ramadan, qui deviendraient risibles si elles ne reflétaient les méthodes actuelles de muselage des oppositions ; le sort infligé à José Bové n’est pas plus enviable). La « vérité historique » ( ?) de l’actualité est dogmatisée et quiconque veut remettre en question la version officielle est condamné au silence par une simple accusation (ainsi Thierry Meyssan est-il devenu un révisioniste !).

Mais pour en revenir à notre propos, l’Islam est à notre plus grand regret la cible privilégiée de cette entreprise de démolition de la pensée. Je ne connais pas les motivations de cette obstination, mais nul doute que cette dernière n’est pas le fruit du hasard.

Mais que seraient ces attaques si la réalité de l’Islam était connue de tous ? Absolument rien.
Ainsi le devenir de cette stigmatisation est-il partiellement du moins entre les mains des Musulmans. Or ces derniers doivent lutter sur deux fronts opposés pour faire reconnaître la véritable nature de l’Islam.
D’abord pour se justifier, le plus souvent, auprès des non Musulmans, et convaincre ces derniers du message de paix dont est porteuse cette religion. Il est vrai qu’il ne faut pas manquer d’arguments lorsqu’on regarde l’Histoire et l’actualité : certaines dynasties ont connu des périodes sanguinaires, et la majorité des pays arabo-musulmans sont au mains de dictateurs rivalisant de cruauté depuis leur « indépendance ». Et bien souvent nos interlocuteurs ont du mal à accepter de distinguer les actes d’hommes, certes musulmans, du message universel de la foi islamique.Certains n’aident évidemment pas à l’éclaircissement puisqu’ils ne cessent de se justifier en utilisant la religion.

Chaque Musulman a donc comme devoir de faire connaître la nature de ses intentions et d’expliquer ses différences pour faire tomber les préjugés. Il se doit également de faire reconnaître ses droits en tant que minoritaire puisque l’espace de droit qu’est la France le permet.

Parallèlement, un travail comparable se fait chaque jour au sein de la communauté musulmane, de façon formelle à travers des conférences ou des ouvrages, mais aussi dans le dialogue quotidien. Cette communauté émerge à peine à vrai dire de l’ignorance apprise dans les contrées d’origine.
L’analphabétisme des premiers Musulmans de France fait heureusement place ( contre toute attente, malgré l’inégalité d’accès aux études) à une génération apte à remettre en question ses propres préjugés et à mener une réflexion sur son identité religieuse. Et les débats foisonnent au sein de cette communauté : les avis divergent et différents courants se dégagent. Il persiste cependant une marge de cet ensemble faisant de dangereux amalgames entre leur foi et les traditionnalismes du sud de la Méditerranée, notamment en ce qui concerne le regard sur la femme musulmane.
Ces derniers voient les premiers comme de dangereux innovateurs à la solde de l’Occident. Le dialogue, vous l’imaginez aisément, est des plus difficiles.
Une dernière partie de la communauté vit dautre part une sorte de schizophrénie, avec d’une part un discours revendicateur, soutenant par exemple un monstre comme Saddam Hussein simplement parce qu’il se dresse face aux Etats Unis, et des références aux valeurs qu’ils attribuent à l’Islam dès qu’il s’agit de se démarquer de « l’Occident », et vivant d’autre part en complète rupture avec ces mêmes références, en parfaits consommateurs modernes, friands de marques et de signes extérieurs de richesse, et ne connaissant que rarement un titre de livre ayant trait à l’Islam si ce n’est le Coran.

Voilà donc comment le Musulman européen doit sans cesse s’expliquer et se justifier, en continuant à se remettre en question, et en menant sa vie comme il le doit, exigeant avec lui même et compréhensif avec les autres.


 
P.S.

Illustration : F Vignale, WartArt

 
 
Forum lié à cet article

27 commentaires
  • > Le marteau et l’enclume 19 janvier 2004 19:45, par ANDERSEN Christian Erwin alias COCHISE

    Madame,

    Oui, vous avez raison, il devient de plus en plus difficile, pour qui veut croire ou pour qui n’arrive pas à faire autre chose que croire, d’affirmer sa foi en Dieu et à fortiori quand il s’agit du Dieu des Musulmans.

    Mais faut-il y voir une discrimination ou une raison de se réjouir ?

    Je ne crois pas à la discrimination massive que vous décrivez et dénoncez même si je sais qu’ele arrangerait bien d’autres monothéistes : juifs et chrétiens qui en celà rejoignent l’Islam dans l’absurdité de la foi.

    Il ne faut pas nier non plus que les sionistes et réactionnaires de tout poil se plaisent à envenimer les choses...

    Mais, je ne suis pas, en ce qui me concerne, de ceux-là et mon passé en témoigne abondamment, je vous en fais grâce.

    Il y a tout lieu par contre de se réjouir du fait que les populations européennes aient appris à se méfier des obscurantismes, des croyances, des mouvements incontrôlables de la foi ?

    Les peuples d’Europe qui étaient majoritairement de culture celte ou gréco-latine ont souffert pendant quasi deux millénaires de la peste chrétienne et ils en ont tiré les conséquences, ils connaissent les ravages de l’acculturation et savent que si nous vivons dans une société suicidaire la cause principale en est là.

    ET ILS N’EN VEULENT PLUS...

    L’Europe est entrée résolument dans l’ère post-chrétienne et c’est un bonheur. Hélas pour vous, Madame,qui êtes probablement Musulmane, vous le savez, le bonheur des uns fait le malheur des autres et je le regrette ... mais les choses ne sont pas près de changer.

    Peut-être, avant d’accuser sur un mode paranoïaque, les médias d’Europe devriez-vous vous interroger sur les fondements de la foi et sur ses méfaits, sur la vôtre en particulier, et celle de tous les croyants en général. Peut-être ...

    Je vous salue respectueusement.

    • > Le marteau et l’enclume 20 janvier 2004 20:47

      Monsieur,

      Ce texte n’a pas la prétention de vérité absolue : il s’agit ici uniquement de mes perceptions de l’actualité. La raison pour laquelle j’ai voulu le publier tient au fait que l’actualité a réussi à changer le regard des gens sur moi et sur mes semblables, induisant une levée d’inhibition des comportements franchement racistes à notre égard.

      Votre sentiment antireligieux doit certainement se nourrir de maints exemples de l’Histoire, peut-être également de votre propre histoire. Mon sujet n’était certainement pas de vous convaincre des bienfaits de la foi. Ma lecture de la même histoire diffère de la votre par la perception que j’en ai et par les interprétations que je fais des évènements. Et vous ne faites rien d’autre que cela : interpréter les évènements à la lumière de vos croyances (dans le sens psycho-cognitif du terme). Vous pensez que l’Occident a souffert tous les maux à cause de la foi, et je suis persuadée que ces maux sont les conséquences d’un manque de foi (plus exactement par la dénaturation de celle-ci). Chacun de nous croit ce qu’il peut croire, comme vous le soulignez. Et ce n’est pas en quelques lignes échangées ici que l’un de nous va subitement se mettre à croire ou à ne plus croire.

      Vous admettrez cependant qu’il existe une différence entre Jésus et les Chrétiens, entre Moïse et les Juifs, entre Muhammad et les Musulmans. Les premiers ont libéré des hommes d’obscurantismes que vous devez connaître, les autres ont certainement parmi eux de dangereux fanatiques.
      Comme je le souligne dans mon texte la foi s’alimente d’une remise en question de ses fondements, votre invitation à la réflexion ne va pas fondamentalement changer mon existence.

      Admettez également que l’ère post chrétienne n’est pas des plus réjouissantes lorsqu’on veut bien regarder l’actualité. J’ignore ce que pourront penser nos enfants , s’ils survivent au saccage de la planète, sur les choix de l’individualisme capitaliste de leurs aïeux, et du pouvoir de leurs prêcheurs : les médias. Vous pouvez penser qu’il s’agit là d’une paranoïa à mettre en rapport avec ma foi ; je ne pense pas moins que réfuter l’implication des médias dans la stigmatisation d’un milliards trois cent millions d’individus relève soit d’une mauvaise foi (souriez) évidente, soit d’un aveuglement lié au culte de l’individu (et non de l’humain).
      Vote position enfin diffère de la mienne en un dernier point : vous qualifiez la foi d’absurdité, entraînant dans cette voie plus de la moitié de la population de la planète( si on s’arrête aux seules religions du Livre), et vous positionnant, par la même occasion, dans une certaine position de supériorité intellectuelle, puisque vous avez la perspicacité d’échapper à ce fléau.
      Par le même biais vous placez les peuples européens dans une même position de supériorité : eux seuls sont donc capables de tirer les leçons de leur histoire, eux seuls ont compris.
      Contrairement à vous je suis capable de concevoir que l’on soit non croyant et intelligent, respectable, respectueux, bon, enfin tout ce qui fait de l’humain un être exceptionnel.

      Je n’ai également aucun mal pour me faire à l’idée que vous ne vouliez plus de la foi. Et ce n’est pas parce que je crois que je vous empêche de ne pas croire. A vous votre croyance, à moi la mienne. Et tout le monde sera content…

      Cordialement,

      Bilkis

      • > Le marteau et l’enclume 21 janvier 2004 09:03

        Madame,

        Votre pondération est remarquable et fait de vous une interlocutrice plaisante et que je respecte.

        Permettez-moi cependant, au risque de vous heurter, de préciser certaines choses :

        Je ne nourris aucun sentiment antireligieux et je suis de ceux qui croient que si les religions existent c’est parce que l’homme en a besoin (et non pas parce qu’une quelconque voix céleste leur a dicté des règles de vie).

        Je crois même que ce besoin va continuer à s’affirmer ; que de nouvelles religions ou une nouvelle religiosité, ou plutôt un "nouveau sens du religieux" sont indispensables et vont d’ailleurs apparaître. Pour de multiples raisons.

        Non, je ne suis pas un "vulgaire" matérialiste et je me revendique même d’un sens développé du religieux...

        Mais voilà : le monothéisme c’est précisément la caricature du religieux, c’est le déicide, la mort des dieux, c’est le "parti unique" de la foi !

        C’est le fondement dogmatique de toutes les intolérances. Et je ne peux l’accepter.

        Dieu (avec un grand D) comme il a été très grossièrement façonné par les fils spirituels de Moîse, est un point d’interrogation menaçant et cruel qui n’a de cesse d’engendrer angoisse, culpabilisation, intolérance, obscurantisme, etc...

        Les dieux, par contre, sont des points d’EXCLAMATION qui font de chaque chose, de chaque moment de la vie et de l’éternté, des émerveillements, une jubilation, des "paradis" pas artificiels ... ils "transcendent la vie".

        En les exterminant, les dieux, vos coreligionnaires ont, en réalité assassiné l’Homme, celui que les Grecs, parmi d’autres, avaient si bien mis à l’honneur et qui n’a toujours pas fait sa réapparition (mais il arrive, il se profile à l’entame du 3ème millénaire, et c’est d’ailleurs, inconsciemment, ce qui vous inquiète, ce qui fait que vos pratiques religieuses mises en lumière se révèlent d’un autre âge et sont de plus en plus rejetées, désavouées, suspectes et suspectées).

        J’ajouterai ceci, m’offrant le "luxe de la cruauté" : on n’enlève pas ses béquilles à un unijambiste... S’il n’y avait qu’un seul Dieu, et en supposant que ce soit le vôtre, je ne l’enlèverais pas aux hommes car ils tomberaient et tout le travail reviendrait aux ambulanciers, aux hôpitaux, aux frais et à charge de la sécurité sociale.

        S’il n’y avait qu’un seul Dieu je le laisserais aux hommes, mais à l’état de cadavre, pour qu’ils lui fassent des funérailles grandioses, une fois pour toutes... et j’y déposerais un bouquet de fleurs des champs...

        Pardonnez-moi si je vous ai blessée...
        Bien à vous,

        Christian Erwin ANDERSEN
        alias Cochise

        E-mail : christian.andersen@skynet.be

        ou dieudeux@yahoo.fr

        site : http://tin01.site.voila.fr

        12 rue de Montpellier B 6030 Charleroi - Belgique

        tél : ++ 32 (0)71 56 04 84

        Portable : ++ 32 (0) 474 837 820

        • > Le marteau et l’enclume 21 janvier 2004 20:06

          Monsieur,

          Vos croyances n’ont pas de raisons de me blesser. Comme je vous l’ai dit, chacun est libre de croire ce qu’il veut pourvu qu’il ne tente pas de contraindre les autres à la même croyance.
          Je ressens dans vos propos l’envie de convaincre de la justesse de vos perceptions de Dieu et des divinités ; ayez simplement la sagesse d’accepter que les miennes diffèrent des vôtres.
          Si cependant vous vouliez approfondir ce débat ( en dehors de ce forum pour éviter les encombrements), je proposerais que l’on procède de façon un peu plus rigoureuse, en échangeant quelques références bibliographiques que nous aurions l’honnêteté de lire avant de les confronter à notre critique : on ne saurait en effet débattre sérieusement à partir de quelques impressions éparses.

          Cordialement

          Bilkis

        • > Le marteau et l’enclume 21 janvier 2004 23:36

          Cochise semble souffrir d’un grave trouble de la personalité... il accuse les autres de maux qu’il porte au centuple !

          Croire en un dieu, ou en des dieux, je ne vois pas la différence... là encore il est en train d’affirmer que sa croyance vaut mieux que celles des autres.

          Or le problème de l’homme c’est ça : sa triste connerie qui fait qu’on ramène tout à soi, et que par trouille mieux vaut rejeter tout ce qu’on ne connait pas ou qui a l’air différent. Et être persuadé de détenir la vérité.

          Je connaissais les intégristes juifs, musulmans et chrétiens, maintenant j’ajouterai les intégristes polythéistes.

          Au passage, Cochise égratigne l’islam comme une religion barbare d’un autre age...
          et quand on lit son message on sent les propos d’un exalté !

          si c’est ça le troisième millénaire, je demande à retourner dans le deuxième.

          l’homme n’a pas besoin de croire en un dieu, l’homme a besoin de se donner des raisons de vivre, de passer les quelques décennies qui nous sont accordées. alors certains vont chercher une explication dans la religion, qui a le mérite de rassembler un grand nombre de personnes dans une même croyance et d’être structurante socialement, d’autres vont croire aux messages de certaines sectes, dans les dieux du panthéon ou autres, certains autres vont essayer d’en appeller à la science.

          on aime pas l’inconnu et on a besoin d’explications c’est tout.

          maintenant critiquer les croyances des uns ou des autres, ou en avoir peur, c’est une belle preuve d’étroitesse d’esprit.

          on est humain avant tout, le reste c’est du folklore.

          que tu crois en telle ou telle chose très bien, moi ce qui m’intéresse c’est ce que tu vaux en tant qu’homme.

          ça c’est un autre débat.

        • > Le marteau et l’enclume 21 janvier 2004 23:40

          je viens de faire un tour sur ton site...

          nauséabond !

          maintenant que j’ai vu le lien vers le site "islam danger", site rasciste anti musulman, je comprend mieux où tu te situes...

          tu serais pas dans la mouvance radicale extrème droite : celtes, retour au paganisme, bouttons les musulmans hors d’europe ?

          pauvre petite chose...

          • > Le marteau et l’enclume 22 janvier 2004 10:54, par cochise

            TOUT FAUX :

            1) je ne suis pas polythéiste ;
            2)j’ai 45 ans de résistance
            antifaciste active derrière moi :
            à 15 ans je travaillais dans un réseau de soutien au FLN algérien, je me suis battu pour le Vietnam, contre Franco (aide aux passages clandestins), pour Cuba, contre la guerre à l’Irak ; en 69 ou 70 je versais un soutien financier à Yasser Arafat (El Assifah), contre Pinochet, contre le capitalisme... etc ... que faisiez-vous, Monsieur, que vous pourriez prouver, à cette époque ? La seule chose que vous prouvez c’est qu’à défaut d’arguments l’insulte vous vient aux lèvres et que votre intolérance vous fait taxer de droitier quiconque n’estt pas du même avis que vous...

            J’ajouterai que jamais on ne m’a traité de fasciste parce que j’ai dénoncé le christianisme. On ne l’est pas davantage parce que l’on dénonce l’Islam qui est criminel au même titre que le sionisme ...

            J’encouragerai sans relâche ceux qui le combattent... qui sont nombreux et actifs ...

            Je n’en dirai pas plus ; vous vous êtes disqualifié par vos insultes et votre mépris.

            • > Le marteau et l’enclume 22 janvier 2004 17:32, par a

              le type il fait que critiquer l’islam et son site fourbille de liens avec des org sioniste chretienne tant qu’elle sont pro-occidentale et anti-musulman !!!!!

              Lui en tant que personne il aime pas les religions mais adore les clergés et doit surement faire partie d’une quelquonce loge...

        • > Le marteau et l’enclume 22 janvier 2004 10:59

          exprimez-vous donc avec le Moi et non avec le Je ...Cochise ... vous verrez... quelle délivrance ....

          "rempart au Monothéismes" ....le monde est contre votre Je ... ou votre Je est contre le monde ....

          croyez moi il y a vraiment une alternative ... il ne faut pas désespérer ...Oulala

          votre écriture connote, il est vrai, un sens développé du "religieux" ... il serait préférable cependant de dire spiritualité ...quelque soit la tendance, c’est du fonds de vous même ...merci de la partager sur Oulala ...

          Polux ..

    • > l’autre visage de l’islamophobie et du fascisme 22 janvier 2004 12:20, par leila

      A cochise

      Je te conseille d’autres sites. Tu seras mieux parmi tes potes d’extrême droite et des ultra-sionistes. Sur oulala, il n’y a pas de place aux facho et aux racistes

      Leila

      • > l’autre visage de l’islamophobie et du fascisme 22 janvier 2004 19:23, par COCHISE

        Je me trouve fort bien sur Oula même si certains y font preuve de beaucoup d’intolérance. Mais depuis 45 ans que je me bats pour la démocratie, contre les fascismes, contre le sionisme, contre "les ismes" j’en ai vu d’autres ... et votre brutalité de ton
        m’amuse dans la mesure où elle confirme que dénoncer le contenu belliqueux, raciste, obscurantiste de l’Islam est dangereux ... parce que l’Islam est dangereux pour les hommes et les femmes en quête de liberté.
        Interpellez-moi sur le fond des problèmes. Ca vaudrait mieux que les menaces, le mépris et la diffamation ... mais en êtes-vous capable ?

    • > Le marteau et l’enclume 22 janvier 2004 17:42, par Mehr Licht

      Bonjour mon cher Christian.

      Je te donne entièrement raison. Leila et Polux, dont je reconnais leur détermination à combattre l’extrémisme, l’intégrisme et la violence faite aux autres de par leurs articles, m’interloquent soudainement car je ne comprends pas où ils veulent en venir par leurs propos.

      Je ne vois aucun signe d’appartenance à la droite, pas plus qu’à la gauche d’ailleurs dans tes réponses. Être contre le monothéisme et critiquer le Dieu unique, ne positionne pas automatiquement un individu vers l’extrème droite.

      Mais je dois dire à tous que la foi ne se discute pas, elle se pratique, et je souhaite à tous ceux qui croient de pouvoir le faire dans leurs temples respectifs. Ailleurs ce n’est pas l’endroit.

      Discuter de foi avec quelqu’un qui croit est peine perdue, puisqu’avoir la foi c’est croire sans voir. La science elle même n’explique pas la foi. La théologie n’est pas une science, puisque la science doit prouver et que la théologie ne prouve rien.

      Bien des croyants malheureusement nous trouvent sages que lorsqu’on partage leur foi.

      Amitiés

      Mehr Licht.

      • > Le marteau et l’enclume 22 janvier 2004 21:33

        Cher Mehr Licht,
        il y a simplement une nuance non négligeable entre être contre le monothéisme pour soi même et être contre les monothéistes pour eux mêmes. Or les sites dont il est question insultent les Musulmans.Vous admettrez que le glissement mérite d’être relevé.

        Par ailleurs les croyances d’un individu se traduisent dans ses actes et dans ses paroles.

        Cordialement,

        Bilkis

      • >le site de cochise 23 janvier 2004 09:59, par leila

        Cher Mehr,

        Tu as parfaitement raison Mehr, mon combat c’est contre toutes les haines, les discriminations et les extrémismes. Je ne défend aucune religion et la critique de Cochise des religions et de l’islam ne me gène pas du tout.

        Je ne parle pas des ses réponses, mais de son site http://tin01.site.voila.fr qui donne le lien vers le site « islam en danger » qu’il nous a si gentiment conseillé.

        Sur le site « islam en danger » on trouve des articles racistes et haineux écrits par les chantres de l’extrême droite et de l’ultra sionisme. Ce site, par des liens intermédiaires, dirige vers d’autres sites de l’extrême droite et des ultra sionistes.

        Les musulmans sont en danger

        Rappelons nous toujours de l’histoire. Avant les guerres, les persécutions institutionnelles et les épurations ethniques, il y a toujours un travail des théoriciens de la haine sur l’opinion publique : manipulation, stigmatisation de l’autre, préjugés. Même le citoyen le plus averti peut tomber dans le piège de la peur, une peur qui se transforme petit à petit en haine.

        C’est le début de mon prochain article.

        Amitié

        Leila

      • > Le marteau et l’enclume 23 janvier 2004 10:21

        Mon cher Mehr Licht,

        de grâce, relisez mes propos, ils se situent complètement à l’opposé de ce que vous affirmez ...

        un peu comme tout le monde, contre l’extrémisme, violence, intégrisme mais aussi et avant tout pour l’expression ...(encore un cliché)

        Je pense que Cochise a énormément de choses à dire .. je l’ai invité à partager ses idées ...sur le site d’Oulala ... comme bcp d’autres personnes d’ailleurs qui auraient pris leurs jambes à leur cou dès la première tentative d’écriture ou d’expression vu la vindicte de certains .

        peut-on dire la même chose de vous ?

        vous savez Mehr Licht, je le répète, certains l’affirment, d’autres l’infirment ...
        et autant que je sache le projet de Loi sur la Laïcité ne concerne pas le site d’Oulala mais plutôt les Etablissements Publiques d’enseignement...

        Ne serait-il pas plus raisonnable de laisser les gens s’exprimer comme bon leur semble ...mais s’ils n’affichent pas un anti-américanisme et un anti-sionisme viscérale ...car ça, ce n’est pas fortuit ....

        Christian ou Cochise, soyons constructifs, j’ai bcp à apprendre de vous .... de vos impressions sur le désert ... d’Albert Camus ..., nous avons bcp de choses à partager ...

        tout sauf les clichés, ils ont des épines comme les roses ...

        à tantôt ...

        Polux

        • > Le marteau et l’enclume 23 janvier 2004 19:54, par Mehr Licht

          Mon cher Polux,

          Loin de moi l’idée de vous cataloguer comme homme soit de droite ou de gauche et vous prêter de mauvais sentiments. Je sais pertinemment que vous êtes avant tout un individu plein de bon sens et favorable à la liberté d’expression.

          Je savais Cochise anarchiste mais fascisant cela m’étonne beaucoup, pince-sans-rire certainement. Mais ce n’est pas à moi de le défendre, il est bien assez grand pour le faire lui même.

          Un accroc toutefois dans votre réponse, vous semblez me placer dans le même panier que les anti- sionistes et anti-américanistes VISCÉRAUX ? C’est faux ! Je n’ai aucun ressentiment envers le peuple Juif et Américain. Par contre les sionistes et les pro- Bush et sa clique sont à combattre et cela n’a rien de viscéral, mais cela est uniquement une réaction honnête de l’esprit face aux mensonges, infamies et tueries de toutes sortes que distribuent allègrement à travers le monde ces conquérants ignobles.

          La laïcité nous pouvons aussi en débattre, c’est de religion qu’il me semble vain de discuter.

          Amitiés mon cher Polux et continuez de vous affirmer sur le site Oulala, vous nous êtes précieux.

          Mehr Licht.

        • > Le marteau et l’enclume 27 janvier 2004 10:40, par CHRISTIAN COCHISE

          Monsieur,

          n’y voyez aucune ironie surtout ; mais je ne suis pas certain de bien comprendre votre message. Son sens m’échappe. Qu’avez vous voulu me dire ?
          Pouvez vous me le préciser ? Merci d’avance. Bien à vous.

      • le site de Cochise 23 janvier 2004 16:03, par leila

        Voici ce qu’on peut lire sur le site de notre cher antihumaniste Cochise :

        Bienvenue dans la section « Actualité juive ».

        "Vous pourrez y lire les billets de Dinah, consacrés à la communauté juive, à Israël et à l’antisémitisme qui gangrène l’Europe".

        L’accès à la rubrique actualité juive est interdit et réservé aux intimes.

        Et voici ce qu’on peut lire sur l’islam et les musulmans :

        "L’expansion de l’islam est financée de par le monde par les pétrodollars d’Arabie saoudite et du Koweït et par le Pakistan. Ces financements occultes ne tariront pas de sitôt. La prochaine cible pour l’islam est l’Europe. Dans les réunions islamistes, on échange souvent des courbes de populations, on cherche à savoir quand les musulmans deviendront majoritaires. France, Grande-Bretagne : tels sont les deux pays qui, selon les islamistes, tomberont inévitablement entre leurs mains (si rien n’est fait).

        L’Allemagne, autre pays-clé en Europe, intéresse également beaucoup les islamistes ; la population allemande vieillit et se renouvelle peu alors que les immigrés musulmans ont des taux de natalité importants.
        L’Europe, dédaigneuse de sa culture, de ses traditions, apparaît comme une zone désabusée, qui court au suicide dans l’indifférence générale. La France, en particulier, souffre d’un nihilisme désespérant : rejet de sa religion (idées jacobines aidant), rejet de ses arts traditionnels (sous l’influence de théoriciens inintelligibles et de prétendus révolutionnaires en art), rejet de son passé (diabolisation du nationalisme et autoculpabilisation pour ce qu’a pu faire jadis l’Occident). Ajoutons-y une forte présence de l’extrème-gauche qui tire à boulets rouges (c’est le cas de le dire) sur tout ce qui est français ou occidental et qui à l’inverse a rendu tabou toute critique de ce qui est arabo-musulman. Dans ces conditions, la France, la "vieille Europe" sont des fruits bons à cueillir. Les analyses géopolitiques montrent que le monde sera dominé dans trente ans par les USA et la Chine : voilà deux pays vivants, eux, sûrs de leurs ressources, et qui ne se laisseront pas agresser aussi facilement. L’espoir du monde non musulman est probablement là-bas... "

        Leila

    • > Le marteau et l’enclume 23 janvier 2004 20:29

      Petite mise en garde au site oulala.net

      Vous êtes un site que j’aime bien et que j’ai conseillé à tous mes amis.

      Les personnes qui s’expriment ici, ont toujours semblé justes et humanistes, en plus d’être cultivées.

      Les articles sont en général pondérés, et les affirmations documentées.

      Je n’ai jamais vu de fadaises flagrantes racontées ici...

      Toutefois le lien sur le site de Cochise et les horreurs qu’on y trouve m’interpellent... et me rappelle le danger que court des sites tels que le vôtre.

      Pour la première fois dans l’histoire de l’homme grâce à internet, chacun peut exprimer à tous les autres, les idées qu’il a dans son coeur.

      En fonction du degré d’humanité, d’intelligence, de culture de l’autre, on a droit à tout et n’importe quoi... à charge à l’internaute de filtrer l’information parasite.

      Cochise semble avoir une certaine dose de culture, par contre je suis sceptique sur le côté humain.

      Car rejeter une fraction de l’humanité à cause de ses croyances, c’est la porte ouverte aux massacres, colonisations, et injustices qui ont jalonné le passé.
      Or les liens sur son site appellent ouvertement à combattre l’islam.

      C’est la première fois que je vois une telle contribution sur votre site.

      Autrefois j’allais sur le site paris.indymedia. Aujoud’hui je n’y met plus les pieds.
      Il a été infiltré par une poignée d’individus d’extrème droite, ou d’ultra sionistes, bien décidés à museler le site en le discréditant.
      Ils ont réussi. Le site est devenu illisible, on y voit plus que des messages de haine. Le concept du site était une information alternative faites par les citoyens. On ne peut plus subversif comme projet. Un peu comme le vôtre. Une poignée de salauds a tout fait voler en éclat.
      C’est ce qui risque de vous arriver si vous ne faites pas attention.
      Maintenant cela pose le problème de la censure et de qui fait la censure.
      Evidemment si on en arrive à un statu quo comme dans la presse écrite ou télévisée, les papes du politiquement correct auront droit de vie et de mort sur ce qu’on aura le droit de dire ou pas. Là encore il suffira à une poignée d’invidus déterminés de prendre les places de pape du politiquement correct unanimement respectés, pour orienter les idées véhiculées et faire taire tous les autres.
      Or c’est avec des contributions comme celle de Cochise que cela a commencé sur indymedia... on y va à mots couverts... on sert de relais à des sites extrémistes, mais on police son discours... et finalement ça éclate, et ça devient une bataille rangée entre des pros et des antis... et finalement le site perd tout son crédit...

      Alors faites bien attention, à vérifier à chaque fois qu’un lien est mis dans un message ou une contribution, ce qu’il en découle.

      C’est votre crédibilité patiemment acquise qui en dépend.

      Un lecteur assidu, anonyme et inquiet.

      • > Le marteau et l’enclume 23 janvier 2004 23:51, par Gilles Lestrade

        Je trouve cette contribution pleine de bon sens et je remercie ce lecteur anonyme de tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard.
        Cela prouve qu’un site, même modéré peut faire l’objet de tentatives d’infiltrations plus où moins insidieuses. Il est donc tout à fait nécessaires que d’autres veillent, avec le recul et l’analyse nécessaire, et vous en faites partie.
        Nous avons parfois, souvent, « le nez dans le guidon » et ne voyons pas arriver l’obstacle ou la peau de banane.
        Merci de nous aider à démasquer nos ennemis. Merci de nous aider à poursuivre notre aventure.
        Nous avons besoins de vous.

        Gilles Lestrade.

        Voir en ligne : Oulala.net

        • > Le marteau et l’enclume 25 janvier 2004 15:13, par c.e. andersen

          MEA CULPA ET ULTIME MISE AU POINT
          DE CHRISTIAN ERWIN ANDERSEN ALIAS « COCHISE » A PROPOS D’UNE SERIE D’ARTICLES PARUS SUR OULALA.NET LE 24.01.2004 …

          Pour mettre un terme aux amalgames de type stalinien, aux insinuations malveillantes et aux déformations de la vérité ...

          Quelques jours avant les fêtes de fin d’année j’ai découvert sur le site « Islam danger » un article de critique de l’Islam particulièrement bien argumenté et didactique qui rejoint, pour l’essentiel, ce que moi-même je crois devoir dire et répéter à propose de cette religion qui, au demeurant et sur le fond , n’est guère différente du catholicisme, du protestantisme, du judaïsme : c’est une religion monothéiste avec ce que tout cela implique de dangereux que je n’énoncerai pas ici faute de place et de temps.

          Séduit par ce texte j’ai placé, sans investiguer davantage, un lien direct vers ce site au départ du mien : http//tin01.site.voila.fr/.

          Je m’en mords aujourd’hui les doigts.

          Il s’avère, en effet, que le site en question est d’obédience sioniste alors que … depuis plus de 40 ans je combats inlassablement Israël, alors que depuis1969 (ou 1970) , à la Foire Internationale d’Alger je me suis rallié à Yasser Arafat, alors que des centaines de combattants irréductibles des droits de l’Homme, des minorités opprimées connaissent mon combat (mon soutien actif aux combattants Touaregs dans les années 80/90) … alors que, alors que …

          Je prie donc ici, les femmes et hommes de liberté, et en particulier Arabes et Palestiniens, de me pardonner cette légèreté coupable et d’acter ce qui suit :

          -  Depuis l’âge de 17 ans j’affirme (et je réaffirme) mon opposition à l’état d’Israël, au sionisme et à ses soutiens dont le principal les Etats-Unis ;
          -  Depuis le même âge je dénonce et combats le capitalisme et continue à le faire ;
          -  Dès 1967 j’ai eu la lucidité de dénoncer le communisme alors que j’avais été, comme trotskyste, un des « préparateurs » de mai 68 …
          -  Je publie régulièrement sur mon site des articles et documents édifiants à ce sujet…
          -  Dans un article intitulé L’EXORCISME DU SABLE , publié aussi sur ce site j’expose l’importance que j’accorde à l’existence des dieux, de tous les dieux…
          -  Je ne rejette donc aucune communauté humaine : chrétiens, taoïstes, , musulmans, protestants, animistes …
          -  Je suis contre l’existence d’Israël pour le fond et dans ses formes ;
          -  Je suis pour un état palestinien indépendant et démocratique …

          JE REAFFIRME CEPENDANT BIEN HAUT :

          mon opposition aux monothéismes (j’ai fondé l’Association PROFANA BELLICA Coordination des Résistances aux Monothéismes à cet effet) et donc mon rejet définitif du Judaïsme, de l’Islam, du Christianisme qui véhiculent des messages de haine, d’incitation à la violence, d’intolérance et qui propagent l’obscurantisme …

          ma revendication d’un minimum d’honnêteté intellectuelle car …

          pour avoir commis cette erreur d’insérer un lien vers le site ISLAM DANGER j’ai été insulté, calomnié, traîné dans la boue. Que les vrais « fascistes » qui ont usé de ces procédés fassent leur examen de conscience … car la mienne est propre bien qu’endolorie.

          La présente page accueillera les répliques, d’où qu’elles viennent …

          Charleroi, 25 .01. 2002

          CHRISTIAN ERWIN ANDERSEN alias COCHISE

          Voir en ligne : MEA CULPA DE C.E. ANDERSEN ALIAS COCHISE

          • > Le marteau et l’enclume 25 janvier 2004 18:07, par leila

            A Cochise

            Les musulmans croyant et non croyants sont en danger. Les théoriciens de la haine prépare le terrain, manipule et conditionne l’opinion publique et même le plus averti des citoyens peut tomber dans leur piège. J’ai très peur et je sais que les ennemis (bien identifiés) des musulmans sont très déterminés.

            On est démocrate et tolérant parce que le ventre est bien rempli, dès que la crise économique pointe du nez c’est la barbarie qui l’emporte.

            Je suis persuadée qu‘en cas de crise, les musulmans seront les boucs émissaires. Camp de concentration, répression institutionnelle, déportation ou épuration ethnique ?

            Tout solidaire qui porte les palestiniens dans son cœur est mon ami, si ce que vous dites est vrai, vous êtes mon ami.

            Leila

            • > Le marteau et l’enclume 26 janvier 2004 07:55, par cochise

              Madame,

              bien que vous doutiez encore de la véracité de mes propos ("si ce que vous dites est vrai" - oui, ça l’est) et que vous m’ayiez précédemment insulté en me conseillant de "rejoindre mes potes d’extrême droite" ...) je me réjouis du ton amical que vous adoptez pour répondre à ma mise au point et je vous tends à mon tour la main. Mais de grâce, lorsque vous polémiquez, restez correcte... et moi je m’engagerai à plus de vigilance lorsque je placerai encore un lien sur un site (j’ai bien retenu la leçon).

              Cela étant dit je vous assure de ma totale solidarité avec les Palestiniens, avec les populations musulmanes ou autres, qui souffrent et qui, en effet, comme vous le dites si bien sont, d’ores et déjà, des boucs émissaires qu’il faut protéger.

              Je n’en reste pas moins persuadé qu’une distanciation de ces victimes par rapport à l’Islam constituerait un progrès majeur et serait un premier pas dans la voie qui les éloignerait des modèles sociétaux dictatoriaux, des comportements archaïques et ataviques de soumission à L’OBSCUR ... que constituent les "ismes" : capitalisme, socialisme, communisme, fascisme, maoïsme, polpotisme, salazarisme, sionisme, marxisme, christianisme, protestantisme, monothéisme ... voire polythéisme et même humanisme ... et à un même titre l’Islam !

              L’humanité n’existe pas encore, elle est à construire. Faisons-le, dessinons-en les traits et le contenu.
              Nous la nommerons ensuite.
              Le projet est colossal mais il y a urgence à s’y atteler. Il est plein de dangers mais il faudra passer par là. Pour cela des clarifications idéologiques radicales sont indispensables, chez tous et si elles pouvaient entraîner la chute des dogmes ce serait mieux encore (Nous en sommes TOUS, et moi-même donc, captifs). Il faut y voir clair et pouvoir polémiquer et parler, sans recours à l’anathème : je n’ai été excommunié qu’une fois. C’était par un évêque, qui m’a débaptisé à ma demande ... Ca suffit. Nous avons autre chose à faire : ensemble.

              Bien à vous,

              ANDERSEN

              SI VOUS SOUHAITEZ REPONDRE A LA PRESENTE SUR MON SITE VOUS ETES LA BIENVENUE. SACHEZ CEPENDANT D’AVANCE QUE JE NE RENONCERAI JAMAIS A DENONCER L’ISLAM (parmi d’autres nuisances).

          • > Le marteau et l’enclume 28 janvier 2004 13:21

            Votre combat et vos idées sont des plus remarquables Christian, cette distinction vous vaut certes le mérite du dialogue ; je pense cependant que c’est une erreur que d’affirmer être « contre l’existence de l’état d’Israël dans le fonds et dans ses formes . « 
            En effet une telle affirmation et même je dirais, une telle pensée, va dans le sens du déni de tout un peuple à s’affirmer, ce qui ne serait pas logique avec soi même .

            Remettre en cause ce principe fondamental s’est aussi renforcer cette singularité qu’est Israël, qui, à mon sens n’a plus lieu d’être …

            Je vois d’ici les réactions qui pourront jaillir de toutes parts …. L’on peut engager un débat sans fin sur les « fonds » et les « formes », gardons cependant un esprit critique et constructif … sur le plan humain …ce n’est pas une vindicte, mais plus un échange d’idées …

            Le débat ne devrait plus se situer sur le fonds et les formes, l’on a vu par le passé que la paix était possible mais aussi que le pire était possible, c’est que l’on observe aujourd’hui ...

            Qu’en pensez-vous Christian ?

            Polux

            • > Le marteau et l’enclume 28 janvier 2004 21:29, par andersen alias cochise

              Mon Cher Polux ...

              Merci.

              Ce que je conteste ce n’est pas le droit d’un peuple à s’affirmer(encore que l’on puisse se demander pourquoi il faut qu’un peuple s’affirme ...) bien du contraire ...

              Je suis le premier à souhaiter l’épanouissement le plus total de la communauté juive que mes voeux accompagnent.

              Mais je voudrais que l’on m’explique pourquoi il faudrait accepter de cette communauté qu’elle enfreigne systématiquement la loi internationale, les résolutions des Nations-Unies et ignore le Conseil de Sécurité.

              Pourquoi faudrait-il admettre qu’au nom de ce qui constitue une partie seulement de l’identité ethnique, à savoir la croyance religieuse (dans sa splendeur irrationelle) des hommes (de toutes nationalités, de tout type humain, de toute origine sociale, venus de tous les coins du monde) en dépossèdent d’autres matériellement et spirituellement... recourent à la violence guerrière, commettent les pires crimes de guerre et crimes contre l’humanité ?

              Ce qu’à juste titre nous reprochons aux islamistes devrions-nous l’accepter des sionistes ?

              Surtout pas.

              NOUS DEVONS RESTER INTRAITABLES SUR CE PRINCIPE : PAS DE PRISES DE POSSESSION TERRITORIALES, PAS DE GUERRES DE RECONQUETE OU D’ANNEXION, PAS DE RECTIFICATIONS DE FRONTIERES AU NOM D’UNE CROYANCE RELIGIEUSE !

              Y-a-t-il un démocrate conséquent qui ne souscrira pas à cette règle de base ?

              Je suis persuadé que le "pire", comme vous dites, ce n’est pas ce qui se passe aujourd’hui, mais ce qui se passerait si la communauté internationale acceptait qu’un peuple que la tradition place sous l’influence, grande ou petite, d’une religion quelconque , s’arroge tous les droits et privilèges et se prennent pour l’Elu.

              Personnellement je suis pour la poursuite de l’intifada 2 et contre l’installation d’un état juif en Palestine ...

              Il faut une Palestine laïque permettant à tous de vivre avec leurs croyances : juifs, chrétiens, musulmans et athées, agnostiques, etc ...

              La plus grande fermeté est indispensable sur ce principe.

              Voilà ce que je pense. J’ajoute : en l’état actuel des choses.

              Bien à vous

              • de Charybde en Scylla 29 janvier 2004 15:30

                Tout le paradoxe est donc là …. Politique ou religion …. Sur quelle base comprendre ?….
                Revanche ..victoire …. ou paix…

                Un état confessionnel et démocratique ..avec un président et parlement …et des militaires au pouvoir ..
                donc volonté populaire d’injonction divine … qui s’exprime par les armes ..

                Oh la la …quelle confusion idéologique et quel paradoxe anachronique surtout avec le débat passionnel et démocratique, rencontré en France particulièrement, sur la laïcité ….

                débat imparfait certes, mais démocratique …

                N’est-ce pas preuve d’une certaine maturité sociale …parce que démocratique et laïc justement …

                il en découle donc que le citoyen français de toute origine peut aisément trouver ses marques d’ identité …dans cet espace laïc et républicain ….. (après avoir levé les tabous et les complexes, convenons-en ...)mais chose est faite ..

                pardonnez moi le rapprochement, mais il faut bien se projeter pour comprendre …vous en conviendrez…

                Les images nous montrent que les Palestiniens sont « misérables », comparables à des « bêtes traquées » sans relâche, subjugués non par la hantise du lendemain mais par la hantise du moment …de l’instant,

                on ne peut même plus déceler de haine en eux..

                Mais au delà de ces images, on peut aisément imaginer le palestinien s’identifier simplement, [pardonnez mes raccourcis réducteurs] à lui même … guidé par son instinct de survie pour lui et les siens …

                Suite à votre réponse, et pardonnez mon ignorance Christian, je l’avoue, je peux mieux saisir le désarroi du citoyen israélien face à ce dilemme …

                Mais à quoi donc s’identifie-t-il ?

                Est-il conscient de ce qui se fait en son nom ?

                Merci de m’éclairer, je ne demande qu’à comprendre …

                Slts Polux

              • > Le marteau et l’enclume 29 janvier 2004 15:54, par Christian Erwin Andersen alias COCHISE

                Cher Ami,

                cette nuit j’avais du remord : je n’étais pas satisfait de la réponse que je vous ai faite ci-dessus dont je me rends compte qu’elle n’est pas facile à comprendre.

                Alors, je reviens pour tenter de vous éclairer.

                J’aime la paix par-dessus toute chose.

                Je n’aime par contre pas, les coma, pertes de conscience (déjà si rare), évanouissements, amnésies partielles ou totales, les trous de mémoire et encore moins les trous-du-cul qui disent n’importe quoi et sont payés pour ça. (Ce qui n’est ni votre cas, ni le mien : nous ne sommes pas payés et, surtout, nous ne pouvons pas dire n’importe quoi : gare aux modérateurs qui ne sont pourtant pas des censeurs).

                Car il faut toutes ces pathologies et être ignare aussi pour croire la paix possible entre terroristes israèliens et résistants palestiniens.

                On a voulu nous faire croire qu’elle était possible. On a vu ce que ça a donné.

                Mais je reviens au principal : je n’appartiens à aucun parti, ni de droite, ni de gauche, ni du centre ni du bas, où ils sont les plus nombreux.

                Pas davantage à une religion ni à l’une des ces philosophies aux noms barbares de ceux qui les ont cogitées et concotées.

                Alors qu’est-ce qui me guide ?

                Et bien, voici : c’est la NORME JUBILATOIRE (je l’ai ainsi baptisée dans un grand éclat de rire très prometteur).

                Lisez ce que j’en écrivais, à ma femme, ce matin même.

                Vous me comprendrez mieux après ... ou plus du tout....

                Je vous fais un grand clin d’oeil cordial.

                A bientôt.

                Christian erwin andersen

                La norme jubilatoire

                MESSAGE D’AMOUR PAIEN A MA FEMME ET A VOUS

                Bonjour ,

                Merci pour le bref exposé de tes recherches.

                Le terme "anti humanisme" est une sorte de fourre-tout provisoire que je ne vais, en effet, plus utiliser car je viens, après investigation rapide, de me rendre compte aussi qu’ il peut entraîner les pires méprises. On y trouve davantage de "pire" que de "meilleur" et j’ aime, lorsqu’ il s’ agit de livrer les conclusions d’ une réflexion, m’ exprimer positivement et sans ambiguïté.

                Tu aurais dû me dire ce que tu as trouvé dans le document web comme remarques à propos de M. Foucault ...

                Un des fondements de ma pensée est LA NORME JUBILATOIRE c’est- à - dire le souci permanent de ne prendre, le plus souvent et le mieux possible, pour repères pérennels, fiables, moraux , éthiques, philosophiques ou autres que ce qui n’ exige ni efforts, ni sacrifices, ni renoncements, ni soumission, ni auto mutilation tout en participant harmonieusement au grand concert du renouvellement infini de la vie dont l’homme est partie mais partie seulement, fondamentale bien sûr, mais pas davantage que la fourmi, que le saule, que le tungstène etc etc etc ...

                Il nous faut des règles de vie souples intimement adaptées à la volatilité de notre existence éphémère pour que celle-ci resplendisse jusqu’ à fasciner. Chaque vie doit devenir, par son éclat, une invitation à la vie, à l’éternité.

                J’aimerais que l’on enseigne à l’homme le "souci raisonnable de soi" avant le "souci falacieux, souvent misérabiliste ou hypocrite de l’autre". J’aimerais davantage encore que l’on rie au nez du Galiléen à l’esprit étroit qui professait que "nous sommes tous frères". Nous ne sommes pas frères. Nous sommes bien davantage : nous sommes le même corps et il ne peut être souffreteux. Là est l’amour, ce que je sens être l’amour. Il faut que l’injonction à l’homme "sois heureux" devienne sa seule litanie et que les chants désespérés cessent d’être les plus beaux.

                Lorsqu’un comportement entraîne de la souffrance c’est qu’il peut être suspecté d’ hostilité à la vie puisqu’ il l’agresse en l’un de ses constituants et, dans la mesure où, agissant ainsi l’on n’en détruit pas une autre de vie, il faut y renoncer.

                Saint-Exupéry a écrit "on va toujours vers où l’on incline". La Bible, elle, nous intime l’ordre de fuir ce vers quoi l’on va, ce vers quoi l’on incline. Moi j’ai choisi et je conseillerais aux "autres" d’en faire autant : la seule leçon que l’on puisse donner sans se poser de questions, sans réflexion stérilisante et inhibante, c’est celle là.

                Il faut "créer du bonheur", du bonheur simple et le faire voir afin qu’il provoque le désir chez l’autre d’y goûter à son tour. Il faut user du comportement mimétique de l’homme pour répandre "la joie de vivre". Je suis un camelot du bonheur. Camelot parce que je ne vends pas du diamant mais distribue de petites choses, minuscules (pour tenir dans mes poches et en avoir toujours) mais combien nécessaires : une main sur l’épaule de l’autre, un sourire en croisant quelqu’un, des attitudes engageantes comme la chaleur du soleil sur la peau ou la chaleur du coeur pour nos arthroses cérébrales. Je suis un camelot et je cherche une tribu.

                Et toi, je t’aime...

                Christian

                Voir en ligne : rififi sur oulala.net

 
 
Les derniers articles
 
Fils de nouvelles RSS

Action antipolitique et ingouvernance ploutocratiques. [tiré de Intellection le 23 novembre 2017]

DOUBOUT ! POU NOU LITÉ ! [tiré de UGTG le 23 novembre 2017]

DOUBOUT ! POU NOU LITÉ ! [tiré de UGTG le 23 novembre 2017]

Jeudi d’Acrimed (7 décembre) : « La télévision, une moribonde tonique » [tiré de Action-Critique- Médias (Acrimed) le 23 novembre 2017]

Rassemblement contre l’esclavagisme [tiré de Vacarme le 23 novembre 2017]

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 500

Thèmes