{id_article}
 

« Guerre Académy » : des stars .... et les autres

« Le monde est plein de paix, d’amour, les guerres se font rares et les victimes se comptent sur les doigts d’une main. » Si vous croyez ou pensez ce qui vient d’être dit, vous êtes soit optimiste - c’est le mieux que je puisse vous souhaiter - soit complètement désinformé - c’est ce que je pense être le plus probable - et prit dans le rouleau compresseur de l’info française ou mondiale.

Vous connaissiez - parce qu’on veut bien vous en parler et si peu malgré tout - la guerre civile en Côte d’Ivoire, en Haïti, le conflit Israélo-palestinien, la guerre en Irak ou en Afghanistan, le massacre des Tchétchènes. Vous connaissiez leur existence, ou leur nom en tout cas, vous en aviez entendu parler ici ou là, quelques secondes entre votre café, la finale du « Bachelor » et les prévisions météo.

Vous connaissez ces guerres car elles sont « sur médiatisées ». Pas par la place qu’elles peuvent prendre dans le JT, mais comparées aux autres. Ce sont des guerres privilégiées, avec leurs petits envoyés spéciaux et leurs directs au cœur du conflit. Les guerres préférées de nos gentils journalistes des grandes rédactions nationales ou internationales. Les 5 ou 6 guerres préférées de nos journalistes contre la quarantaine d’autres qui restent, qui attendent leur jour de "gloire", à l’image de l’Afghanistan, qui a attendue 30 ans et les Américains pour pouvoir prétendre à un bref passage à la télé. Oui, près de 50 conflits armés dans le monde dont on ne parle jamais. Des milliers de morts pour passer à la télé, qu’est ce qu’elles ne feraient pas pour leur « quart d’heure de gloire » ou plutôt leurs « 3 minutes maximum d’antenne ».

Et elles font pourtant tout ce qu’elles peuvent. Des millions de morts : 3 millions de morts pour la période 1997/2002 ( dont 75 % sont des civils qui n’ont rien demandés) , 5.5 millions de morts pour 1991/1995. Qui en a entendu parler aux infos ? Des millions de réfugiés : près de 40 millions de réfugiés dont seuls 14 millions trouveront refuge dans nos pays riches ( on peut se poser la question du droit d’asile dans notre pays ou chez nos voisins [1] ). Des pays détruits ou pillés. Des enfants soldats ( de moins de 15 ans ) dans plus de 20 conflits et des soldats de moins de 18 ans dans presque tous les pays du monde ( mettez y la France ou les USA par exemple ) . Des milliards pour les financer : 810 Billions de dollars dépensés pour la guerre en 2000 ( qu’elle injustice quand les séries télé doivent en dépenser 100 fois moins pour 100 fois plus de passages ). Des pays ne pensent qu’à çà : 1512 dollars/hab./an dépensés par Israël pour s’équiper en matériel et financer ces guerres, 1059 pour les USA, 848 pour l’Arabie Saoudite ou 580 pour la France. Près de 1 % de la population mondiale qui combat dans ces guerres. Des pays comme les USA vendent 47 % des des armes qui serviront à tuer, la Russie 15 % et la France 10 %.

Mais rien. Rien n’y fait. Elles ne passeront pas à la télé, pas assez rentables ou politiquement correctes. Elles ne seront même pas reconnues par la communauté et les "défenseurs des droits" : seulement 15 missions de maintient de la paix de l’ONU en 2002.

Ces guerres existent bel et bien, et fournissent chaque jour encore leurs lots de barbaries et de massacres, de vies brisées et d’avenirs détruits. Sous l’œil complice des Etats nations et de leurs gouvernants, sous notre œil complice aussi, nous qui savons maintenant. Il faut donner la parole à ces victimes muettes, sans voix dans le chaos et l’horreur.

P. Valéry décrit l’histoire comme « le produit le plus dangereux que la chimie de l’intellect ait produit ». Produit dangereux s’il est laissé entre les seules mains des tout puissants, de ces multinationales de l’info. Comment pouvons nous apprendre du passé quand notre présent n’est pas lui-même enseigné ou même évoqué ? N’avons-nous pas - ou plutôt nos gouvernants - appris du passé ? Les tragédies de la Seconde Guerre Mondiale ou du Rwanda [2] n’ont-t-elles pas suffit pour que d’autres se reproduisent ? Seuls les guerres de quelques pays auraient-elles une importance, le soldat américain en Irak aurait-il plus d’importance qu’une femme libérienne violée, qu’un colombien torturé ou que le petit palestinien abattu ? Les pays qui se déclarent des « Droits de l’Homme » auraient-ils des hommes préférés sur la surface de la Terre ?

La base de tout combat ou de toute revendication est la connaissance de l’histoire ou de l’actualité. Dans l’espoir que ce texte puisse avoir quelque retombée sur les lecteurs et leur connaissance de l’actualité, non dévoilée en général et bien cachéé dans les arcanes et les cachotteries de notre "beau monde" et de ses dirigeants.

On ne pourra dire qu’on ne savait pas.


EUROPE

- guerre civile en Irlande du Nord
- tensions en ancienne Yougoslavie
- tension dans la région du Caucase depuis l’éclatement de l’URSS

PROCHE ORIENT / AFRIQUE DU NORD

- persécutions des Kurdes
- guerre en Irak
- Conflit Israélo-palestinien
- Guerre civile en Algérie

ASIE

- guerres d’indépendances en Asie centrale, où cohabitent plus de 100 nationalités différentes.
- Guerre civile en Afghanistan
- Guerre Indo-pakistanaise
- Guerre civile au Sri Lanka
- Guerres civiles et conflits en Asie du Sud Est ( Cambodge, Timor Oriental, Taiwan, …)

AFRIQUE

Le grand cimetière, détruit par des années de guerres depuis les indépendances : espérance de vie moyenne du continent inférieure à 50 ans.

- Guerres en Gambie, au Sénégal, en Guinée, au Libéria, au Ghana, au Nigeria, en Angola, au Tchad, au Soudan, en Ouganda, en Ethiopie, en Somalie, ….
- Le Congo , Rwanda ou Burundi ne sont toujours pas en paix.

AMERIQUE LATINE

- guerre civile en Colombie ( entre Etat et FARC ) et instabilité de ses voisins ( Panama, Brésil, Vénézuéla, Pérou )
- Amérique Centrale elle aussi sous tension.


Notes

[1Voir sur le sujet l’article dans POLITIS n°787, "CONDAMNES A L’ERRANCE" par Aline Chambras ou dans LE MONDE DIPLO de MARS 2004, "L’EUROPE ENTERRE LE DROIT D’ASILE" par Alain Morice.

[2Sur le Rwanda et la mise en cause des Etats internationnaux dans les massacres, lire "RWANDA, RETOUR SUR UN AVEUGLEMENT INTERNATIONNAL" par Colette Braeckman dans LE MONDE DIPLO de MARS 2004.


 
P.S.

Les informations et chiffres de cet articles sont tirés du livre de DAN SMITH, "ATLAS DES GUERRES ET DES CONFLITS DANS LE MONDE" ( Ed. Autrement ), à lire pour plus d’informations.

 
info portfolio

Carte des conflits armés dans le monde en 2002.
 
Forum lié à cet article

5 commentaires
  • Bien vu !!!
    En résumé, les médias "partisants" ne nous montrent que les valeureux boys état-unien se couvrant de gloire et de bravoure sur des champs de bataille triés sur le volet !!!
    Pour le reste, silence on meurt.

  • Merci de nous brosser l’intensité surprenante des guerres et des conflits armés. Ces guerres, qui rendent beaucoup d’innocents malheureux, sont le produit combiné des magouilles des riches et des puissants (souvent les mêmes), et de la connerie humaine. Si on fait une régression mathématique pour corréler connerie et guerres, on trouve une droite avec un taux de corrélation de 1. Moralité : éradiquons la connerie (vaste programme), et les guerres ne seront plus que des accidents isolés et limités. Algarath

    • " Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent "

      JP SARTRE ( qui a au passage dit beaucoup de conneries, sauf celle là )

      Amities

      Greg

      • JPS a aussi dit : " C’est par paresse que chaque jour le monde se ressemble", dans la Nausée. C’est assez juste. Par paresse et par crainte de l’avenir, l’Avenir, cet Autre Lendemain, Autre Moi.
        Il a dit plus loin, ou avant, chéplu, : le passé, c un luxe de propriétaire. Un luxe de bougeois en qque sorte. Le souvenir, c pour ceux qui ont vécu mais pas pour ceux qui vivotent.

        Bien à vous

        Akys
        Emancipate yourself from mental slavery

  • Guerres Academy...

    oh que c’est sarcastique.
    Osez le cynisme, ça ne fait de mal à personne.
    Très bon sujet, et toutes mes félicitations pour avoir eu le culot de le traiter.
    Car on le sait bien que les trois conflits que colporte le J.T. ne sont en rien un reflet de la situation mondiale.
    Et puis, ya pas que des guerres dans le monde ; ya des trucs super bien, super enrichissants et innovants qui se font. Dans le sud, en Amerique latine, en Afrique et ailleurs. Oui, on apprend à gérer les cultures et les températures, des économies locales se créent, y a le développement durable, y a les arts aussi... oui oui y a pas que Simone à Trrifouilly-les-Oies qui tricote un porte monnaie imperméable depuis 20 ans et qui va le commercialiser dans la boulangerie de Gaston qui, le saviez-vous, pétrit son pain à la main !!! Oui c’est l’un des derniers...

    Des derniers quoi ? Hommes, surement pas...
    Allez voir de l’autre coté de la méditerrannée...

    Pour revenir à ce sujet "guerres academy"...
    Je voulais juste vous dire, ptet qu’à la télé, on ne vous parle pas des 150 pays (plus ou moins ) qui sont en guerre, qui ne respectent pas les droits de l’homme ... etc.
    Attention cependant à mettre à jour vos infos.
    Cela fait bien deux ans que le Sinn Fen a déposé les armes... l’Algérie n’a jamais connu de guerre civile, quoi qu’on en pense (pour parler de guerre civile, il faut au moins deux groupes identifiés et s’étant déclaré la guerre)... le Sénégal, je vérifie, je me souviens des tensions mais ça s’est calmé...
    Pour le reste, je dirais simplement vérifions nos sources. Il date de quand le bouquin ???
    Dernièrement, y a le Nigéria, le Burkina aussi, le Soudan (ça fait plusieurs baux), Sierra Léon, Libéria... les enfants soldats... en Afrique du Sud, c’est encore tiède... Mauritanie/ Maroc/ Algérie : Sahara Occidental...
    Qui dit tensions, voire meme conflit, ne dit pas effusion de sang.

    C’est quand meme mieux d’avoir sur son écran des gens qui nous sourient hypocritement et qui nous illuminent de leurs dents blanches et de leur argent plutot que des morveux qui crèvent la faim et font pisser le sang...

    On a l’impression de vivre un reve. Derrière nos frontières, nos barricades qui protègent nos pays du Nord, riches et beaux, instruits et éduqués, de la sauvagerie, de la crasse, de la mendicité du SUD...

    Ouais, la ménagère de 25 ans comme le smicard de 40 ans sont des enfants délaissés qui trouvent le bonheur et le sourire (fantasmagories du présent !!!)dans la chaleur et la candeur (oui, oui) des programmes télé.

    Oui. Et maintenant le Nord promet d’éduquer le sud. Oui, ici trop de rebelles. Nos pays sont meme pas capables de débourser le 1% (meme pas) de leur PIB annuel ; les voila embarqués dans des promesses qu’ils ne tiendront jamais. Ils attendent toujours dans le sud...

    Bien à vous.

    AKYS

    "Emancipate yourself from mental slavery"

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes