{id_article}
 

Il ne faut pas sauver le soldat Aznar

"Nous sommes en guerre contre le terrorisme", entendons-nous dans toutes les déclarations des hommes politiques, lisons-nous dans tous les médias. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Sommes-nous les messagers d’une pensée universelle que nous délivrons aux peuples incultes et que nous imposons à ceux qui ne veulent pas se soumettre ? C’est en quelque sorte ce qui ressort du discours va-t’en-guerre de W. Bush qui se drape dans sa croisade d’homme blanc lorsqu’il évoque le terrorisme, uniquement associé, pour lui, à l’Islam. Mais ne devrions-nous nous pas, comme nous le suggère la Torah, tout reprendre dans l’autre sens ?

A l’écoute des déclarations des chefs d’état et de gouvernement, nous serions victimes de la barbarie de quelques fous de Dieu… Mais qui n’écoute qu’un son …
Si nous regardons de l’autre côté de la lorgnette, qu’est-ce que 200 morts et 1400 blessés face au million d’enfants morts à cause de l’embargo, et aux milliers de civils tués sous les bombardements de la dernière guerre d’Irak ?
On nous présente le terrorisme comme la guerre du lâche. Je préfère dire que c’est la guerre du pauvre, car le lâche c’est le W. Bush ou le Aznar qui se terre dans son abri et décide de la vie et la mort de milliers de civils innocents. Le lâche c’est celui qui attaque une armée cent fois inférieure à la sienne pour des raisons mercantiles … Il faut un certain courage pour se servir de son corps comme de l’arme ultime, l’arme fatale.

Les Espagnols innocents qui sont morts hier sont les victimes de la dictature de monsieur Aznar. Ce type ne me revient pas, physiquement il me rappelle Hitler, avec son front bas, son regard torve, sa moustache … et sa haine de l’Autre. Aznar et sa politique de l’homme blanc, du bon chrétien drapé dans sa certitude aveugle. Aznar qui faisait le malin avec Bush et Blair, lors d’un mémorable sommet de l’absurde, aux Açores, qui a vu ces trois dictateurs prendre leur pays en otage d’une guerre qu’eux seuls voulaient... Aznar, assassin, oui, de milliers d’Irakiens mais aussi, désormais, de près de deux cent innocents espagnols !
Un journal espagnol titrait, vendredi 12 mars, "c’est le jour de l’infamie". Mais pour moi, l’infamie c’est ce sommet des Açores, c’est Aznar qui s’octroie le pouvoir de faire peser sur son peuple la menace terroriste en participant à une guerre illégale. La voilà l’infamie !
Espérons que les élections mettront au pouvoir une équipe qui décide de retirer au plus vite les soldats présents en Irak, une équipe qui se désolidarise de W. Bush, une équipe qui aime l’ESpagne et se soucie de la sécurité des siens.

C’est l’ami Tony qui doit commencer à se faire des cheveux, le prochain sur la liste ne peut être que lui … et son peuple, tout aussi innocent que les espagnols … Car ne l’oublions pas : on nous rabâche à longueur de journée que nous sommes dans des démocraties mais c’est faux ! Les peuples anglais et espagnols ne voulaient pas de la guerre en Irak ; ce sont ces deux imbéciles de Blair et d’Aznar qui le voulaient, mais eux ne risquent rien, alors c’est facile, dans ces conditions, de faire la guerre…

Un premier fait attire notre attention à la lecture des événements d’hier : Madrid est frappée aveuglement, comme l’a été New-York, le 11 d’un mois, le matin, les victimes sont essentiellement des civils… et les deux pays sont les fers de lance, avec Londres, de la campagne militaire occidentale, de la croisade des pétrodollars en terre d’Orient.
Souvenons-nous du fameux axe Londres-Madrid-Washington qui prônait la guerre en Irak contre le camp de la paix emmené par l’axe Paris-Berlin.

Le journal al-Quds, à Londres, a reçu un courriel revendiquant l’attentat au nom d’al-Qaïda. Soit.
Il semblait, en effet, un peu précipité de tout mettre sur le dos d’ETA. En sus, la pratique n’était pas conforme puisque les basques ont toujours prévenus les autorités avant de faire exploser une bombe, sans doute pour tenter de tuer les représentants de l’état qu’ils combattent et non des civils. Et une telle action les renverraient d’emblée dans le camp des petits chefs de guerre, comme on en voit en Afrique, en Afghanistan ou en Corse…
Les explosifs sont les mêmes ? Sans doute ETA a-t-elle fourni une certaine aide logistique, d’autant qu’elle doit se refaire une santé depuis la décapitation de ses organes dirigeants, donc un peu d’argent frais a du être le bienvenu. Mais le mode opératoire n’est pas le sien, d’autant que l’on évoque depuis ce matin un kamikaze qui aurait été dans l’un des trains…

La date du 11 serait alors une sorte de code, une signature, et le mobile est tout trouvé : punir ceux qui ont cautionné et encouragé la guerre en Irak. Punir une nation qui a des troupes occupantes (1300 hommes stationnés au sud de Bagdad aujourd’hui encore) en terre d’Irak. Dans cette hypothèse, je n’irais pas passer les vacances de Pâques à Londres. La prochaine salve meurtrière pourrait, en effet, être perpétrée contre les usagers du Subway.

Il ne fait donc aucun doute que nous sommes en train de vivre la troisième guerre mondiale. Une guerre nouvellement structurée, une guerre de faible intensité mais de très longue durée. Non plus une guerre de religions, mais plutôt une guerre de civilisations. Nous sommes sensés être les bons, les civilisés. Mais comment encore oser dire que nous vivons dans un monde civilisé. Civilisé de quoi ? par rapport à quoi ? à qui ?
Nous sommes sous le joug d’un peuple qui a commis un génocide [1] et qui a pour unique ambition la domination absolue de la race blanche sur toute l’humanité. Nous subissons tous les jours les dogmes, concepts, protocoles émis par toutes sortes de congrégations, d’églises, de conglomérats, dans le seul but de nous dominer.
De nous imposer une vision, une seule : avec ou contre moi.
Nous sommes sous influence, mais nous ne le savons pas.

Qu’est-ce que c’est que cette civilisation qui soutient pendant des décennies un régime totalitaire puis qui, du jour au lendemain, décide de le renverser pour palier à de simples petits besoins domestiques ? Car la raison de cette guerre, l’unique raison est bien celle-ci, que d’ailleurs W. Bush n’a jamais démentie : il est hors de question que les américains baissent leur niveau de vie ! Du pétrole et de l’eau à volonté pour les ricains, sinon rien … C’est à pleurer de bêtise…

Et après cela on va vous expliquer qu’il faut mieux répartir les richesses pour s’entraider, les richesses, VOS richesses, surtout pas celles des américains.
Mais qu’est-ce que c’est que "les américains", franchement ?
Rien, au regard des peuples qui ont vécu sur cette planète.
Rien à côté des modèles de sociétés peuls en Afrique, ommeyades en Mésopotamie, navaros en Amérique, etc. Et c’est pour ces descendants de repris de justice que nous devrions risquer notre vie tous les jours, que nous devrions cautionner leur politique internationale immonde ? Il serait temps de dire non à l’expansionnisme outrancier de l’homme blanc.

Et malheur, donc, à ceux qui ont cru pouvoir s’offrir une nouvelle vie en adhérant à ces thèses surannées qui puent la xénophobie. Malheur à Aznar qui devra bien, un jour, se regarder dans la glace et s’avouer qu’il est responsable de la mort de près de 200 personnes pour avoir osé bafouer le principe premier de la politique internationale moderne : le respect de l’adversaire.
Même affaibli, même appauvri, même sans rien, l’autre, l’arabe que l’on méprise parce qu’il n’a pas la même religion, l’arabe trouvera la force de se venger avec ses armes à lui, avec sa barbarie à lui… mais qu’est-ce que 200 morts espagnols par rapport aux dizaines de milliers d’irakiens qui sont morts dans les deux guerres commanditées par les USA ? Qui a parlé des civils morts en Irak ? Personne, pas d’images alors pas de morts. La formule est un peu trop simple.

Trop simple aussi les discours politiques qui emploient, justement le mot de "barbarie" alors qu’ils évoquent pudiquement des "dégâts collatéraux" lorsque leurs armées tuent quelques milliers de civils lors d’opérations militaires qui sont en réalité des agressions, des assassinats programmés …

Honte et malheur, aussi certainement, à Tony Blair qui est assis sur une bombe à retardement, lui et tout son peuple entraîné malgré lui dans les remous d’un monde devenu fou. La participation à la guerre d’Irak se paiera comptant aussi pour les sujets de sa très gracieuse majesté.
Et malheur surtout aux USA qui vont revivre un autre 11 septembre d’ici quelques temps…

Car si Machiavel était parmi nous il me soufflerait cette petite idée : nous savons que Ben Laden était un homme de main de la CIA à l’époque de la guerre contre l’URSS en Afghanistan, nous savons qu’il a conservé des liens très étroits avec l’agence, nous avons eu des doutes sur l’exact portée des attentats du 11 septembre, leur but précis, le véritable pourquoi ; nous nous disons que tous ces catholiques intégristes qui forment le cénacle de W. Bush ne vont pas se laisser chasser sans rien faire, que l’Irak est une trop grosse pompe à dollars pour eux pour qu’ils laissent filer ; alors que les sondages sont en bernes pour leur marionnette, que faire ? que faire pour que les électeurs effectuent un virage à 180° et votent W. Bush en novembre ? que faire d’autre qu’un attentat monstrueux pour que le réflexe patriotique, le vote animal prime sur le vote du bon sens ? rien …
Alors… boum !
Donc, avis aux amateurs de voyages, si j’étais vous j’éviterais les States entre septembre et fin octobre. Les élections sont en novembre, il faut donc que l’électro-choc ait lieu quelques semaines seulement avant le vote pour que le soufflet ne retombe pas …

Et Dieu fasse que je me trompe …


Notes

[1L’extermination des Indiens d’Amérique est un génocide, au même plan que les massacres d’Arméniens, de Juifs, de Hutus, etc. Le simple fait de tuer des êtres humains dans le but de tenter de les rayer de la mémoire du monde, du simple fait qu’ils sont ce qu’ils sont, qu’ils dérangent l’espace, qu’ils ne sont pas de la même religion, ou de la même caste, est un génocide. Le nombre de morts n’a aucune importance. Tuer sous le prétexte fallacieux que l’Autre est mauvais, un animal, un infidèle, que sais-je encore, est indigne de l’homme, indigne d’un être qui se targue d’être civilisé.


 
 
 
Forum lié à cet article

14 commentaires
  • > Il ne faut pas sauver le soldat Aznar 14 mars 2004 19:34, par idorigor

    Les Irakiens innocents qui sont morts ces dix dernières années sont les victimes de la dictature de monsieur Saddam Hussein. Ce type ne me revient pas, physiquement il me rappelle Hitler, avec son front bas, son regard torve, sa moustache … et sa haine de l’Autre. Saddam Hussein et sa politique de l’homme arabe, du bon musulman drapé dans sa certitude aveugle.

    Ce que j’écris ici n’est pas plus bête que ce que vous avez écrit (du moins dans le passage ainsi librement détourné). Jusqu’où faut-il remonter la chaine des responsabilités, et quand faut-il arrêter cet exercice pour faire coïncider la réalité avec notre vision idéologique des choses ?

    • > Il ne faut pas sauver le soldat Aznar 14 mars 2004 22:03, par revizor

      Les impérialistes US et leurs vassaux occidentaux doivent comprendre que leurs crimes ne demeureront pas impunis.Ils croyaient pouvoir envahir des pays sans défense grâce à leurs armes de destructions massives que sont leurs avions leurs chars, leurs missiles et leur imposer des gouvernements dociles .Ils se sont mis le doigt dans l’oeil car les résistants au nouvel ordre mondial peuvent porter aussi la terreur chez eux et dans leurs centres vitaux.

    • > Il ne faut pas sauver le soldat Aznar 15 mars 2004 01:49, par Lafayette

      Well,
      Je crois que l’auteur du teste original a raison ; Parodier est totalement ridicule ! Je suis Americain et je suis part de cette minorite qui croie que cette guerre a ete une erreur et les attentats de Madrid en sont une consequence ! Persone n’a dit que Saddam etait "un Saint" et il y en a pire que lui dans le monde. Ce n’est pas une raison de tuer les innocents pour la seule raison de l’assassiner. Vous semblez etre comme des hommes egoistes qui ne pensent qu’a eux memes. Crois-tu que tout ces gens qui se sont prononces contre la guerre ont eu un profit a en tirer ? Laisse-moi ajouter que je ne suis pas seulement americain, mais membres des forces armees Americaines depuis 21 ans (Dieu Merci j’ai pas eu a servir labas !)et je trouve que les collegues qui y laissent la vie le font en vain car cette guerre ne sert que les interets d’un grospuscule de companies petrolieres americaines, pas les US, et la majorite commenece a s’en rendre compte ! Esperons que Kerry sera notre nouveau president ! Prions pour la paix dans le monde, car a ce rythm, we don’t know what’s next !

      Voir en ligne : http://www.nytimes.com/2004/03/14/p...

    • > Il ne faut pas sauver le soldat Aznar 15 mars 2004 09:21, par François Xavier

      les irakiens innocents sont morts sous la botte de Saddam, soit ; mais de quel droit devons-nous intervenir dans la poitique d’un pays souverain ? qui plus est lorsque cela nous arrange ? car n’oubliez pas que Saddam a vécu grâce à l’Occident pendant des décennies, et cela ne "nous" dérangeait pas trop de savoir les innocents assassinés par la police poitique ...
      si l’on voulait déstituer Saddam, il fallait le faire de manière légale ; au pire l’assassiner mais tuer des dizaines de milliers de civils innocents pour le chasser du pouvoir est immonde, est illégale, est immoral.
      Quand en sus 90% de la population espagnole dit NON à la guerre et que le chef du gouvernement y va quand même il se parjure ! Il y a un siècle cela lui aurait valu soit la prison soit la corde, et c’était justice !
      200 morts pour assouvir l’orgueil d’Aznar qui n’est pas un homme de dialogue je trouve cela très cher payé, pas vous ?

      • Effectivement, nous en occident on trouve sans intérêt la mort de millions d’êtres humains en orient, en asie ou en afrique surtout quand on est directement ou indirectement responsable. Ces dictateurs qui ont massacrés leur propre peuple, qui les a placés au pouvoir et les a soutenu contre la volonté de leur peuple et donc aidé au massacre ? qui leur a fourni des armes abominables ? Qui d’ailleurs a inventé les armes de destruction massive, l’arme atomique, bactériologique, chimique etc ...? Qui trahi sans cesse ces peuples en leur faisant rêver une démocratie ? Qui a dit que la mort de plusieurs centaines de milliers d’enfants irakiens à cause de l’embargo était justifié ? ET POURQUOI tout ceci ???

        La réponse est simple ce sont les gouvernements occidentaux et la raison c’est pour contrôler toute les richesses et assouvir un esprit de domination absolu.

        Mais dans ce cas là on hésite pas à dire que c’est la faute à ces dictateurs. Et pour prouver notre bonne foi occidentale, on part en croisade pour soi-disant les chasser du pourvoir, massacrant des milliers de vie humaines encore et encore, saccageant tout sur notre passage, animaux, arbres, l’agriculture, les vestiges anciens qui sont la propriété du patrimoine internationnal, même l’athmosphère n’y échappe pas, il devient radioactif et continue leur oeuvre de destruction sur plusieurs centaines d’années.

        Ha ! on est bien placé en occident pour critiquer l’indigène et encore je n’ai parlé que de l’actualité récente car on aurait pu évoquer également notre croisade colonisatrice qui s’est soldé par l’extermination, le massacre l’appauvrissement de peuples entiers. La seconde guerre mondiale qui a vu périr tant de vie dont 6 millions de juif gazés, massacrés, réduit à l’état animal et un capital de richesse incommensurable.

        Mais bien sûr nous dira-t-on la colonisation et la guerre d’irak pour ne citer que ces exemples était pour le bien de ces peuples, pour leur apporter la civilisation et la démocratie.

        « Donnez-moi la liberté de connaître,
        d’exprimer et de discuter librement selon ma conscience,avant toute autre liberté »

        John Milton – 1644 –

      • > Il ne faut pas sauver le soldat Aznar 15 mars 2004 17:17, par Mehr Licht

        Entièrement d’accord avec l’article de François Xavier. L’affreux Aznar devrait être pendu haut et court comme un vulgaire assassin. Espérons que Blair et Bush suivrons.

        Amitiés,

        Mehr Licht.

        • AL Qaeda, on me la fait pas. 16 mars 2004 12:26

          "L’Europe victime d’Al Qaida" (Le Monde) 911 jours (!) après le 119 !!
          Mon oeil !

          Le 12 mars, les informateurs de CNN ne croyaient pas à l’implication, dans l’attaque de Madrid de la veille, du groupe islamiste qui a envoyé le fax au journal londonien. Ce groupe, qui revendique tout et n’importe quoi (y compris la coupure d’électricité aus USA il y a qqs mois) ne serait d’ailleurs pas relié à AL Qaida, d’après eux.

          Ensuite, après la découverte d’une camionette avec détonateurs et versets du Coran, ils pensent que c’est Al Qaeda ...

          Plusieurs hypothèses : les USA n’auraient peut-être pas préparé le coup. Ou les USA feraient croire qu’ils ne prennent pas toute les fausses traces pour argents comptant. Ou bien un groupe manipulé par le Mossad a commis le coup (au moment de la tournée d’un représentant palestinien en Europe et quelques semaines avant l’arrivée de Sharon) et les USA ont pris le train de la propagande en marche.

          http://www.cnn.com/2004/WORLD/europe/03/12/spain.blasts.alqaeda/index.html
          03/13

          Traduction :
          "... Ce n’est pas la première fois que le journal a reçu des lettres du groupe (la brigade Abu Hafs al-Masri).

          Le groupe a revendiqué les attaques de l’an dernier à Istanbul en Turquie contre deux synagogues, le consulat britannique et une banque britannique.

          Des sources de renseignement ont régulièrement dit à CNN que la brigade Abu Hafs al-Masri Brigade ne parle pas pour tout Al Qaeda, et l’on peut se demander si elle existe au-delà d’une personne ayant un ordinateur et un fax.

          Par exemple, ce groupe a revendiqué la coupure d’electricité des Etats-Unis l’été dernier, une revendication qui s’est révélée fausse.

          (...)

          Dans le passé, le consultant de CNN Paul Eedle a suggéré que la brigade Abu Hafs al-Masri Brigade serait plus intéressée à mener une propagande de guerre qu’à révéler qui est vraiment derrière tel acte de terreur."

          Voir en ligne : http://doutefree.ifrance.com/events.html

  • > Il ne faut pas sauver le soldat Aznar 15 mars 2004 09:23, par Ahnad

    Ouf, il n’a pas été sauvé !!! Exit donc le pote à Bush et Blair (quelle tête il doit tirer celui-là, surtout qu’il est le prochain sur la liste à devoir retourner dans sa campagne natale). Ouf aussi, de ne plus voir la stupide Ministre des Affaires Etrangères Palacio qui se prenait pour une "miss" sur le podium des relations internationales.
    J’admire le peuple espanol pour son courage et sa détermination. Suivons tous l’exemple.

  • mis à part le fait que maintenant, il y a un ennemi commun, que l’on ne peut qualifier, à part le terme de mouvances islamistes ...intégristes ...nébuleuses intégristes.. ; arabes ...et tout ce que vous voulez pour désigner ces populations ...

    quel est le lien entre El Qaida et l’Irak ?

    • > al-Qaïda et l’Irak 16 mars 2004 18:12, par François Xavier

      il n’y a aucun lien entre al-Qaïda et l’Irak.

      attention ! al-qaïda doit être pris comme un nom générique, comme la maffia, il y a la maffia calabrèse, la napolitaine, la scicilienne, etc. ; al-qaïda c’est pareil.
      il y a le réseau financier qui fédère la plupart des cellules, dirigé par Ben Laden, c’est une chose ; puis il y a toutes les mouvances terroristes et/ou combattantes musulmanes qui sont incontrôlées pour la plupart qui se réfèrent à al-qaïda depuis le 11/9 ; n’oublions pas que jamais personne n’a revendiqué les attentats du 11/9 ; ce sont les USa qui d’après une K7 en déduisent que Ben Laden est derrière ... il y a beaucoup de zones d’ombre que de pseudo experts s’amusent à éclairer selon leurs idéaux ...

      il y a donc aucun rapport avec l’Irak, si ce n’est que l’Irak sert de pretexte à certains groupes pour oser agir, pour trouver une raison, une sorte de légitimité à faire ce qu’ils font ...
      parfois c’est la guerre du pauvre (Madrid) parfois c’est un attentat imbécile (Djeda ou Casablanca)

      • > al-Qaïda et l’Irak 17 mars 2004 12:51

        j’ai tjrs lu vos articles avec un intérêt particulier, mais là, Francois, je vous avoue mon incrédulité la plus totale quant à vos propos ...

        je reformule donc ma question, si tenté est que vous répondriez, à qui profite cette situation insensée à quelques jours d’une élection, un peu partout sur le territoire européen ?

        merci.. Polux

        • > al-Qaïda et l’Irak 19 mars 2004 11:07, par François Xavier

          à qui profite le crime ? hein cher Plux, c’est cela la question ?

          nous ne sommes pas dans une énigme du Cluédo, ni avec Sherlock, la mondialisation est plus compliquée qu’une enquête criminelle

          cette situation insensée, comme vous dîtes, sert les intérêts des maffieux et des "méchants" terroristes qui aiment à nous faire peur, elle sert aussi les voyous qui ont pris la démocratie en otage, comme aux USA et en Italie, par ex ; elle sert aussi des groupes industriels, des poitiques xénophobes etc.

          ceci pour vous dire que toujours les extrêmes se retrouvent, les terrorristes font le jeu des fachistes qu’ils disent combattre, car plus il y aura de bombes qui sautent à droite et à gauche et plus les Sarkozy et les Bush et les Aznar auront beau jeu de nous dire qu’il faut plus de flics, de militaires, d’armes de guerre et d’interventions dans les pays pauvres qui ne savent plus se tenir ; et plus nous iront déstabiliser ces dits pays plus nous créerons des situations propices à nous prendre une bombe sur le nez

          quid de l’oeuf ou de la poule ?
          voilà la question, qui va arrêter le premier ? sans doute pas l’occident ; et certainement pas al-qaïda qui, en toute logique, est tout ou partie infiltrée, instrumentalisée par des cartels politico-économiques occidentaux

          donc cela nous garantit de jolis jours à venir

  • Les espagnols sont de bons européens. 15 mars 2004 13:10, par Ken

    Qu’est-ce qu’un bon européen ?
    Un bon européen est quelqu’un qui veut mener une petite vie pépère, sans qu’on l’embête avec des problèmes qui ne le concernent pas.
    Un bon européen est quelqu’un qui, quand un criminel s’attaque a une victime, se demande instinctivement ce que la victime a fait de mal. Parce qu’il faut bien trouver un prétexte pour laisser le criminel dormir sur ses deux oreilles.
    Un bon européen est quelqu’un qui, quand les rouges pointent des missiles vers les capitales européennes, défile dans la rue pour crier "plutôt rouge que mort".
    Un bon européen est quelqu’un qui préfère laisser clouer des opposants politiques a des crochets de boucher, et laisser dissoudre d’autres opposants dans des cuves d’acide, plutôt que de s’exposer a des "tensions entre communautés" et de "l’instabilité géopolitique" qui menaceraient la tranquillité de sa petite retraite.
    Un bon européen est toujours prêt a s’entendre avec celui qui cogne le plus fort. Qui oserait critiquer la "modération" et le "consensus" ?
    On obtient tout ce qu’on veut du bon européen. Sa tranquillité n’a pas de prix. Le sort des générations futures l’indiffère, lui qui n’a pas, ou peu, d’enfants.Pour un bon européen, un contrat pétrolier vaut toujours mieux que la vie d’un ancien premier ministre du Shah réfugié en France, et un petit cheque de quatre millions d’euros a une bande de malfrat de seconde zone coûte moins que le dérangement de les faire coffrer.Rien de plus facile pour les rouges, les bruns et les verts, de faire valoir leur point de vue auprès des bons européens : une petite bombinette par ci, un petit chantage par la.
    Le bon européen comprend vite a qui il doit obéir s’il veut continuer a profiter de sa retraite, de sa carte vermeil et de ses voyages touristico-culturels.
    Le peuple espagnol est avide d’être admis au club des bons européens. Il ne veut plus être considéré comme l’héritier de ces sauvages qui coupaient les couilles des soldats de Napoléon avant de les leur faire bouffer. Si Napoléon revenait aujourd’hui en Espagne, sa conquête ne serait qu’une petite ballade d’agrément. Il n’aurait qu’a leur expliquer qu’un bon européen, ça collabore avec Napoléon, et faire fusiller quelques récalcritrants.
    Il y a trois jours, Al-Qaida a fait comprendre au peuple espagnol qu’elle avait décidé qu’il ne devait pas y avoir de troupes espagnoles en Irak.
    Aujourd’hui le peuple espagnol a docilement obéi a Al-Qaida. L’Espagne va pouvoir redevenir une maison de retraite tranquille, très tranquille. D’ici a ce que ça ait pète pour de bon au nord des Pyrénées, il y a le temps de se la couler douce...
    Attendons maintenant de voir si les Italiens sont d’aussi bons européens que les Espagnols.

  • A qui profite cette situation ? vous avez donné une réponse à mon avis partielle cher F.Xavier,car le vrai bénéficiaire de cette guerre est Israël:plus d’ennemi fort, plus de menace, une situation chaotique ,les pays voisins n’osent plus exiger quoi que se soit contre la paix de peur d’une intervention américaine sous prétexte de répandre la démocratie au Proche-Orient, bref, tout le monde dans la région est à genoux devant le monstre américain est M.Sharon poursuit ses massacres tranquillement cautionné par un vieil ami qui est maintenant sur place.
    S.Y

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes