Le sionisme expliqué à nos "sahab"

Voilà tout juste un an qu’est sortit le livre - ou disons le torchon - "Le sionisme expliqué à nos potes" de l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France). L’UEJF en parlait en ces termes : "Dans le contexte actuel où le sionisme est mal connu et perçu comme une agression, lUEJF a ressenti le besoin de faire oeuvre en publiant un ouvrage explicatif sur les origines et les valeurs [sic] du sionisme". Un an après donc, une nouvelle explication s’impose, plus ancrée je le souhaite sur la réflexion et la connaissance de l’histoire réelle du sionisme. Voilà donc ...

"Dans le contexte actuel où le sionisme est mal connu et perçu comme mouvement pacifique, Oulala - moi en tout cas - a ressenti le besoin de faire oeuvre de pédagogie en publiant un article explicatif sur les origines et la réalité du sionisme."

Le récent assassinat du Sheikh Ahmad Yassin, chef spirituel du Hamas et "adoré" par tous en Palestine nous montre le vrai visage d’Israël. La soit disant seule démocratie du Proche-Orient et du monde arabo-musulman n’est qu’une colonie, un Etat militaire fondé sur la violence, le racisme d’Etat et la discrimination, religieuse ou raciale. Un non Juif ne peut vivre sereinement en Israël, si tenté qu’il puisse y vivre. Selon les fausses vérités communément développées, ces actions ne seraient que le produit d’un sionisme radical, loin de la pensée d’origine des premiers sionistes comme Théodor Herzl. Faux et triplement faux. Il n’y a pas de sionisme de gauche ou d’extrême droite, de sionisme pro Palestinien ou pro Juif ( je ris - jaune - quand j’entends Mr Klugman, président de l’UEJF, se déclarer "sioniste et pro Palestinien" ). Le sionisme est et sera toujours un mouvement raciste, fondé sur la préférence et la mise en avant de la judaïté. Une volonté colonisatrice, "civilisationelle" : "Pour l’Europe nous constituerons là-bas un morceau du rempart contre l’Asie, nous serions la sentinelle avancée de la civilisation contre la barbarie " ( HERZL, Théodor. L’Etat Juif trad.française. Lipschutz Paris 1926 p.95.) [1]

Que ce mouvement se soit "installé" en Palestine, en Argentine ou en Ouganda comme ils l’ont souhaité à un moment ne change rien à l’affaire. Cette volonté de créer un Etat composé exclusivement de Juifs ne peut qu’être condamnée. Cette volonté d’avoir pour "eux " un Etat à "eux" ne peut qu’être condamnée. Le peuple Juif a connu les massacres, le racisme, la haine ; mais il ne peut pas sous ces prétextes demander un Etat pour "lui" seul. C’est ignorer le problème et l’amplifier plutôt que de le combattre. Le sionisme est une doctrine ségrégationniste et ostracique, fondée sur la seule religion juive et le nationalisme religieux. Elle refuse l’égalité devant la loi et conduit donc au racisme. Fondée sur des Mythes, relayés sans vergogne par de soi disants intellectuels, de Mr Adler ( un ancien communiste, il faut le faire ; mais qui semble malgré tout un homme désireux de régler ce conflit. Je n’aime pas ses prises de position sionistes, mais je viens de l’entendre à l’emission Riposte sur France 5, au côté de Leila Shahid, il a montré une véritable volonté de faire la paix. Peut être une petite lueur d’espoir pour le futur ? ) à Mr Lévy ( qui témoigne à Israël sa"solidarité de juif et de Français" [2].) Un vrai foutoir, où il serait bien vu de mettre un peu d’ordre.

Dans notre société, quatre mythes puissants ont façonné la conscience de la grande majorité à propos du sionisme.

Le premier c’est celui d’une « Terre sans peuple pour un peuple sans terre ». Ce mythe a été assidûment cultivé par les premiers sionistes pour faire passer la fiction selon laquelle la Palestine était un lieu perdu, désolé, offert à qui voulait le prendre.[...] Le second c’est le mythe de la démocratie israélienne. D’innombrables histoires dans les journaux ou références à la télévision à l’Etat d’Israél sont suivies de l’affirmation que c’est la seule démocratie "véritable" du Moyen-Orient. En fait, Israél est à peu près aussi démocratique que l’Etat sud-africain [du temps de l’apartheid]. Les libertés publiques, les moyens de les mettre en oeuvre et les droits de l’homme les plus fondamentaux sont déniés par la loi à ceux qui ne répondent pas à certains critères raciaux et religieux. Le troisième mythe, c’est celui de la "sécurité" comme force motrice de la politique étrangère d’Israël. Les sionistes affirment que leur Etat doit être la quatrième puissance militaire mondiale parce qu’Israël a dû se défendre contre la menace immédiate de masses d’Arabes primitifs, consumés par la haine, qui viennent tout juste de descendre de leurs arbres. Le quatrième mythe c’est celui du sionisme comme légataire moral des victimes de l’ Holocauste. C’est là à la fois le mythe le plus répandu et le plus insidieux sur le sionisme. [3]

Il est important de rétablir la vérité. Pour que Mr Chirac ne reçoive plus de "dignitaires" Israéliens, à l’image de la future visite de Mr Sharon en France ( Sharon, "le colon, le voleur de terres, le corrompu, le hors la loi, l’ennemi de la paix, le raciste, le fauteur de guerre civile" ) ; pour que les médias partisans cessent de nous abreuver de l’image de l’arabe barbare contre l’Israélien civilisé, défenseur de la démocratie, attaqué par tous ces "terroristes". Je ne soutiens pas Israël, ni même son existence. Le propos peut choquer, qu’importe. Je ne soutiens pas l’existence d’Israël, même si Mr Arafat l’accepte - par dépit - et que la communauté internationale en fait autant. Il est sur qu’il est indispensable pour un temps de séparer les deux peuples en deux Etats indépendants ( mais pas par un mur ). Mais la vraie réponse au problème est la naissance d’un Etat fort, laïque, d’un Etat unifié sur tout le territoire de la Palestine. Une véritable cohésion nationale entre les deux peuples, autour d’un même drapeau et d’un même pays. Ce serait la meilleure réponse à tous les extrémismes, des deux côtés. Je ne cautionne pas Israël, parce que je ne cautionne pas la colonisation, qu’elle ait été Européenne ou Israélienne. "Nous ne pouvons offrir aucune compensation contre la Palestine, ni aux Palestiniens, ni aux Arabes. Par conséquent, un accord volontaire est inconcevable. Toute colonisation, même la plus réduite, doit se poursuivre au mépris de la volonté de la population indigène. Et donc, elle ne peut se poursuivre et se développer qu’à l’abri du bouclier de la force, ce qui veut dire un Mur d’acier que la population locale ne pourra jamais briser. Telle est notre politique arabe. La formuler de toute autre façon serait de l’hypocrisie" [4]. Et vous me dîtes que le sionisme est un mouvement de paix !

Je pense que les Juifs pourraient vivre en paix en Palestine dans un Etat unifié, autour de valeurs démocratiques et laïques, un Etat binational. Ce ne sont pas des "Juifs" qu’ils ne veulent pas en Palestine, c’est d’un Etat colonisateur. Les Israéliens se présentent comme les victimes d’un monde arabe antisémite jusqu’à l’os, depuis des millénaires. N’oublions pas que le monde arabo-musulman a été le seul à accepter les Juifs au Moyen Age, pourchassés de chez ce bon occident, lui c’est sûr antisémite jusqu’à l’os [5]. L’antisémitisme ne s’est "déclaré" qu’avec la volonté non voilée des sionistes d’établir un Etat Juif en Palestine. Cet antisémitisme qui peut se dégager est à condamner fermement, par tous les moyens, mais il n’est pas comme ils essayent de nous le faire croire dans les "gènes des Palestiniens".

Le conflit n’a pas pour origine un problème religieux, c’est un problème politique. Cet Etat se serait implanté en Chine que ma colère serait identique. Un Etat voyou en Chine ou au Tibet est un Etat voyou. Tout comme la communauté internationale a critiqué l’apartheid Sud-africain ou le problème des noirs aux USA - tout çà bien tardivement c’est sûr - , elle se doit de le faire pour la politique Israélienne de "génocide" envers le peuple Palestinien, de colonisation exterminatrice sur cette terre. C’est une question de responsabilité. Il ne faudra pas dire que l’on ne savait pas.

"Avec ce livre nous voudrions être mieux compris de nos potes : nous sommes sionistes et nous renions rien de notre citoyenneté ou de notre antiracisme"[sic] à déclaré sans honte Patrick Klugman, président de l’UEJF. Alors je dirais qu’avec cet article nous voudrions faire mieux comprendre à nos "sahab", s’ils ne le savent pas encore, que nous sommes antisionistes, sans relâche, et que nous sommes fermement antiracistes. Notre lutte n’est pas fondée sur l’antisémitisme, quoi que le CRIF puisse déclarer, tout récemment encore ( "La France doit rejeter, au nom des valeurs qui font la démocratie, des formations qui fondent leur programme politique sur la haine, l’antisémitisme, le racisme, la peur et l’exclusion. [...] - le CRIF appelle - à sanctionner les formations d’extrême gauche trotskistes en raison de leur antisionisme intransigeant" - MIDI LIBRE / 24 mars 2004 ). Je n’ai pas honte de dire que je suis antisioniste, toutes les luttes contre la barbarie et le mensonge sont de grandes luttes, et je suis fier d’y participer, si peu, à ma manière. L’UEJF ou le CRIF n’ont pas le monopole de la parole sur le sujet, il n’est pas nécessaire comme ils tentent de le faire croire d’être Juif ou Musulman pour être intéressé et prendre position sur le sujet. Alors je prends position, et c’est du côté des victimes, des Palestiniens. Et contre les bourreaux...

"La résolution d’un aussi long conflit historique est possible seulement si chaque côté est capable de comprendre le monde spirituel national de l’autre et disposé à l’approcher comme un égal. Une attitude peu sensible, condescendante et autoritaire exclut n’importe quelle possibilité d’une solution d’accord" [6]


Notes

[1] Tiré de l’article UNE BREVE HISTOIRE DU SIONISME sur le site de l’AFPS

[2] Tiré du livre "Le sionisme expliqué à nos potes", et cité par Mr Ramadan dans sa "Critique des (nouveaux) intellectuels communautaires", si décriée

[3] Tiré de l’ HISTOIRE CACHEE DU SIONISME, sur le site d’Assassin Production

[4] Jabotinsky dans "Le Mur d’acier", 1923

[5] lire sur le sujet le spécial HISTOIRE, "Juifs et Arabes, mille ans de cohabitation, cent ans d’affrontement" (Mai 2000)

[6] Gush Shalom, QUATRE-ViNGTS THESES POUR UN NOUVEAU CAMP DE LA PAIX EN ISRAEL, cité dans "Les 15 dates clefs du conflit israélo-palestinien", par l’association France Palestine solidarité ( octobre 2002 )


 
P.S.

Illustration : Yves Olry

A lire sur le sujet, sur internet

- "Le sionisme réexpliqué à nos potes" sur le site d’Oumma
- "Sionisme, nationalisme palestinien et nouvelle Intifada" sur le site de Pouvoir-ouvrier
- "Palestine - Histoire d’une colonisation" sur le site du MIB

 
 
Forum lié à cet article

19 commentaires
  • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 9 avril 2004 14:18, par Mehr Licht

    Bonjour,

    Rien à rajouter à cet article, tout a été dit. Seul ceux qui ne veulent pas admettre la vérité trouverons a redire. Par les temps qui courent, il faut du courage pour dénoncer les sionistes tout- puissant.

    Superbe article mon ami Greg.

    • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 18 avril 2004 11:03, par BeBop

      100% VRAI bien dit mec.

      Va sur leur forum leur expliquer ca, et apprecie tant de conneries deployées la bas....

      Voir en ligne : Un site bourrés d’inepties sionistes

    • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 18 avril 2004 17:20, par greg

      Merci Mehr Licht pour ton soutien

      J’ai juste à rajouter que ce n’est pas du courage que de dénoncer le sionisme, c’est juste une nécessité. Et c’est toujours plus facile de le faire le cul bien au chaud sur sa chaise derrière son ordinateur que sur le terrain, commme Sylvia par exemple. C’est elle et ceux en Palestine ou ailleurs qui sont courageux !

      Mes amitiés

      Greg

      • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 9 mai 2004 13:03, par M.Dakar

        Le problème ce n’est pas le sionisme cher Greg, et tu le sais aussi bien que nous tous ici...Le problème ce sont ces gens assoifés de sang et de pouvoir qui manupilent la planète depuis 5000 ans et qui ont planifié leur propre génocide pour pouvoir voler la terre des autres.

        • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 9 mai 2004 20:22, par greg

          Monsieur

          On ne peut vous laisser dire sans y répondre avec fermeté que les juifs auraient "planifiés eux mêmes" leur génocide, et seraient "assoifés de sang et de pouvoir" depuis 5000 ans ! Vous êtes soit très bête, soit raciste, et sûrement les deux. La critique légititme d’Israel et du sionisme ne peut être fondée comme je l’ai dis et beaucoup d’autres avant sur le racisme. C’est une critique politique, non religieuse. Pour moi, et je vous le redis clairement, le probleme c’est le sionisme et non pas les juifs. Votre bétise et votre racisme me font de la peine. Esperons que vous reprendrez un jour vos esprits. Vous n’avez pas votre place ici monsieur.

          • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 9 mai 2004 23:27, par M. Dakar

            Selon vous, le problème c’est le sionisme et non pas les juifs...Mais s’il n’y avait pas de juifs pour vouloir vivre ensemble, il n’y aurait pas de sionisme...Donc en faisant un petit racourci, on pourrait s’entendre non ?

            • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 10 mai 2004 12:34, par greg

              On ne pourra jamais s’entendre sur de telles propositions.

              Me dire que sans les juifs, il n’y aurait pas de sionisme, c’est comme dire que sans les blancs il n’y aurait pas eu la colonisation. Comme je ne pense pas qu’on puisse dire que tous les blancs aient soutenus la colonisation, on ne peut dire que tous les juifs soutiennent le sionsime. Vos raccourcis sont vraiment malsains monsieur. On ne s’entendra jamais. Si vous cherchez à me faire passer pour raciste ou à entendre des propos racistes sur ce site par des auteurs, vous pouvez attendre longtemps. Vous me faites penser à ces neo nazis qui profanent des tombes juives. Vous me faites peur, honte, et j’ai honte que mon pays puisse voir grandir en son sein des personnages comme vous. J’ai honte d’être français quand vous dîtes celà. La France a surement ratée quelque chose dans l’éducation de ses enfants. Vous êtes bêtes tout simplement. Je ne vous salue pas. La discution est finie, si vous ne comprennez pas maintenant, vous ne comprendrez jamais.

              Greg

              • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 10 mai 2004 22:00, par Raphaël Bronstein

                Bonjour Greg,

                Je suis juif et sioniste, et j’ai été blessé quand j’ai lu votre texte car je ne reconnais pas mon sionisme (et celui d’un granc nombre de sionistes) dans le sionisme que vous présentez.

                Je salue vos propos et condamne bien évidemment ceux de l’abject M.Dakar en ce qui concerne l’antisémitisme.

                Je me demande cependant très franchement si vous seriez prêt à tenir un discours aussi ferme à l’encontre de l’Autorité Palestinienne, dont le média officiel Al Hayat reprend quasiment mot pour mot les thèses de ce monsieur antisémite.

                Je vous livre une citation de ce journal et j’aimerais que vous me disiez, du fond du coeur, ce que vous en pensez.

                " Si nous devions revenir sur les souffrances et les afflictions causées par les Nazis, nous lirions des choses à faire dresser les cheveux sur la tête sur l’implication des dirigeants sionistes dans le "sacrifice" de nombreux Juifs de manière à faire d’une pierre deux coups : d’une part, se débarrasser de ceux qui étaient en désaccord avec eux, c’est à dire les Juifs qui s’opposaient au Sionisme, et, d’autre part, pousser tous les Juifs à immigrer en Palestine puisque l’Europe était devenue un enfer insupportable... Je voudrais ajouter que, en se basant sur ce que je viens d’exposer, les Juifs - ou plus précisément les Sionistes- ayant pour volonté de sacrifier les Juifs pour les causes mentionnées ci-dessus (éliminer l’opposition et conquérir la Palestine) est une tradition historique bien connue." [Al-Hayat Al-Jadida, 24 juin 2003]

                J’aimerais une réponse franche, mais libre à vous de ne pas vouloir vous exprimer.

                Cordialement

                • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 12 mai 2004 18:49, par greg

                  Bonjour Raphaël

                  Je tiens tout d’abord à vous remercier car vous êtes bien l’un des seul à se déclarer sioniste et à essayer de venir parler sereinement avec d’autres. Il est plaisant que vous ne soyez pas venu avec des insultes plein la bouche. C’est un bon début.

                  Sur M Dakar, qu’il faut vite oublier, il est simplement raciste. Pas la peine de faire de différences et de le traiter d’antisémite. LE racisme est à combattre, le racisme envers tous. Il n’est pas nécessaire de démarquer racisme/antisémitisme.

                  Sur votre question, je vais vous répondre comme vous me le demandez le plus sincerement possible. C’est mon avis personnel, et il peut être différent de celui des autres auteurs. Je pense que la citation que vous me faites parvenir n’est pas acceptable, qui que ce soit qui l’ait écrite. On ne peut dire que les juifs "ont une tradition historique" à se poser en victimes et à "s’éliminer" pour leurs causes. Ce sont des propos racistes. Tout simplement. Car il y est fait l’amalgame entre sionistes et juifs, ce qui ne peut être fait. La critique selon laquelle les sionistes, je dis bien les sionistes, ont par certains moyens aidés ou laissés faire les crimes nazis est une critique fondée. Il est établi que les sionistes pour satisfaire leur volonté de colonisation ont eu des relations étroites avec les nazis, ou ont empéchés toutes volonté de stopper ces crimes nazis ( voyer l’article dont je fais mention dans mon article, sur le site d’Assassin Production ). Mais cette critique ne se poser que pour les sionistes, et en aucun cas pour les juifs, et dire que sionistes et juifs c’est pareil, c’est être très bête. On ne peut pas dire que les juifs depuis des millénaires se poseraient toujours en victime, que ce serait leur tradition. C’est faux, raciste. On ne peut donc que dire que les propos que vous mentionnez sont racistes, et qu’ils jouent dangereusement sur l’ambiguité juifs/sionistes. Ce sont de mauvais procédés. Le sionisme ( celui que vous aimez pourtant, si vous pouviez m’expliquer pourquoi ) et ses crimes se suffit à lui même pour être critiquer. C’est je le répète une critique politique ( légitime ), non religieuse.

                  Voici ce que j’en pense, peut être faussement ?

                  J’attends votre réponse, franche je l’espère aussi.

                  Mes amitiés

                  Greg

                  • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 13 mai 2004 00:00, par Raphaël Bronstein

                    Bonjour Greg,
                    Sur ta réponse, j’ai deux observations que je me contenterai de résumer ici car la place nous manque, mais je pourrai les développer plus tard si tu me réponds à l’adresse de mon association "rwandagenocide94@yahoo.fr".

                    Je pense que tu as une image tronquée du sionisme, que tu assimile à sa branche dure, qui n’est absolument pas représentative, et dénoncée par une grande partie des sionistes que je connais. Je me ferais un plaisir de vous expliquer pourquoi j’aime ma vision du sionisme, et pourquoi par ailleurs je la trouve indispensable.

                    Je pense également qu’il est tout à fait possible de distinguer le racisme de l’antisémitisme, l’antisémitisme étant une application spéciale du racisme. S’il ne faut pas parler de "racisme et antisémitisme", il est tout à fait légitime de parler d’antisémitisme en tant que forme de racisme.

                    Si tu veux bien continuer cette conversation sur l’adresse de mon asso, ça serait mieux, j’espère pouvoir te faire perdre quelques a priori, et en perdre moi même quelques uns en discutant avec toi.

                    A bientôt.

                    R.B.

  • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 17 avril 2004 16:18, par ARNICA Jo

    Bonjour Greg,
    J’ai lu avec attention ton article et je voulais te féliciter de l’avoir écrit.Merci.
    Seulement , il y a une chose qui me chifonne actuellement.Tous les écris sur ce thème "polémique" le sionisme, font maheureusement abstraction d’un FAIT éthniquement incontornable. Premiere contre vérité : SEULS LES JUIFS SERAIENT SEMITES ?
    Je suis désolé, la majeure partie des palestiniens sont EGALEMENT des SEMITES.
    Il ne serait pas plus vrai de traîter d’antisémites les sionistes qui s’en prennent à ce peuple quasiment désarmé... ?!
    De toutes façons les sionistes n’ont jamais connu une période aussi difficile pour leurs théories fascistes. Malgré toutes les préssions sur les télévisions nationales,les gens commencent à comprendre d’ou vient le mal.
    Le documentaire d’Elie Chouraqui ( qui ne parle pas du BETAR )sur la 2, en est une nouvelle preuve que malgré les essais de manipulation, ça ne prend plus.
    Allez, pour finir sur une seule question : si les palestiniens disposaient du même armement que les israeliens, l’attitude des sionistes serait aussi arrogante ?
    Jo Arnica

    • Pour rectifier et compléter rapidement ce que tu as dit, en fait,

      1. La majorité des JUIFS NE SONT PAS SEMITES tandis que tout les ARABES (juif, chretien ou musulman) SONT SEMITES.

      2. JUIF n’a jamais voulu dire sémite. Il détermine une religion et n’a donc rien à voir avec l’origine raciale. Comme il serait absurde de dire que tout les chretiens sont français ou gaulois ou je ne sais quoi encore... ou que tout les musulmans sont arabes et donc sémites.

      3. Il ne se rapporte pas à tout les enfants d’issaac (les tribus)

      4. Il se rapporte plutôt au judaisme, qui tire son origine de la tribu de juda

      5. Ce mot n’éxiste nulle part dans les livres juif !! ni dans la bible juive, ni dans la michna et ni dans le talmude car c’est un mot récent inventé en occident.

      6. les peuples du moyen orient sont tous sémites (je ne parle pas de ceux qui y ont immigrés) et la majorité non juif.

      7. On trouve également ailleurs d’autres peuples d’origine sémites (ex. les Bèrbères etc ...)

      8. La majorité des sionistes tout au moins les dirigeants ne sont pas sémites.Ils viennent pour la plupart de pays de l’est et sont farouchement eux-même anti-sémites avec leur politique d’exterminations des arabes qui sont eux de véritables sémites.

      Pour conclure disons à ceux qui font de l’excluvisisme juif-sémite pour justifier un état térroriste, rascite, xénophobe, et anti-sémite de revoir l’histoire et la signification des mots.

      • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 23 mai 2004 12:09, par Kabyle

        Une rectification, les berbères ne sont pas semites, ce sont des afro-mediterrannéenns autochtones.

        • Désolé mais la majorité des historiens sont d’accord pour affirmer que la grande majorité des tribus berbères proviennent de ce que l’on appelait à l’époque le croissant fertile (qui englobait la Palestine en passant par la Syrie et l’Arabie pour l’essentiel).
          Bien que l’histoire de tout les Berbères ne soit pas très précise et qu’il n’y ai aucune certitude à ce jour, notamment si l’on prend en compte la diversité des tribus et les différents dialectes, diverses d’entre-elles passent pour descendre, soit des Cananéens, soit des Amalécites.
          L’historien Ibn-Khal-Doun lui-même berbère, qui écrivait au 11e siècle, fait descendre tous les Berbères d’un prétendu Ber, fils de Mazigh, fils de Chanaan.

          Il ne faut pas oublier qu’à cette époque la majorité des peuples étaient des nomades.

          Je te propose de revoir plus en details l’histoire des berbères. Il y a des livres à ce sujet en librairie sinon sur internet. Voici tout de même rapidement un lien pour t’informer : http://www.algerie-ancienne.com/Sal...

          Cela dit si l’on remonte très loin dans l’histoire, d’après les dernières nouvelles archéologiques, tout les hommes seraient issus d’un même couple retrouvé en afrique. Ce qui clos toute dicussion sur notre origine.

  • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 18 avril 2004 17:07, par e-m jimenez lamas

    Je n’ai qu’un souhait, faire entendre un tel discours et m’indigner tout comme Greg . J’entends souvent des gens comme Elie Chouraki, B-H Lévy demander au peuple palestinien, aux pro-palestieniens d’être raisonnable ; voilà un bon sujet pour des personnes sensées emmitouflées dans un cocon de valeurs occidentales telles que le confort, la nourriture en excès, les parures et futilités à ne plus savoir qu’en faire . Pourtant, élevés dès le berceau selon ces valeurs, déjà tout petits nous rétorquions à tel petit camarade que ne pas rendre tel objet s’appelait voler etc. Que dire de ces terres volées aux palestiniens sous prétexte de donner au peuple juif une Terre qui les réunirait ? En 1896, Herzl hésitait entre l’Argentine et la Palestine ; ensuite, après la IInde Guerre Mondiale le bateau Exodus jeta l’ancre au large de l’Argentine pour finalement se diriger vers la Palestine, Balfour avait donné son feu vert d’ailleurs après la Ière Guerre Mondiale(très ami avec Mr Rotschild, éminente source de revenus pour la population juive mondiale). Non, on ne rendait pas là une terre sans peuple à un peuple sans terre, tous le savaient, on donnait la terre d’un peuple confiant(en la promesse des britanniques de laisser la Palestine aux palestiniens en quelque sorte)à un peuple souffrant(des tortures nazies)et ce, dans l’espoir sans doute de déculpabiliser l’Occident de la velléité qu’il avait démontrée dans sa lutte contre la torture nazie . Et les juifs bien qu’infiniment minoritaires ont réussi par je ne sais quel prodige à légitimer ce qu’eux-mêmes durent essuyer : le totalitarisme fanatique d’une idée raciste comme l’avait eue auparavant Hitler, c’est-à-dire regrouper en un certain endroit une certaine composante de la société en donnant à cette société le droit d’employer leurs compatriotes, de vendre, d’acheter à leurs compatriotes, de réunir dans des camps de concentration la source de leur xénophobie . Le SIONISME a dépossédé des milliers et des milliers de palestiniens majoritaires dans toute la région, le Sionisme a tué des milliers de femmes, d’enfants, de vieillards, d’adolescents, d’Innocents qui faute d’armes pour rivaliser avec les puissantes armées israéliennes frappe son bourreau à l’aide des pierres de leur antique demeure ...David musulman contre un Goliath juif, quelle ironie ! Alors si on veut parler en termes de "raisonnabilité", que l’état juif rende les terres aux palestiniens, terres qu’ils ont travaillées des siècles durant alors qu’errait "le patre juif",que l’ONU fasse respecter ses résolutions, que les palestiniens soient traités comme citoyens de plein droit, que les dispositions fascistes sionistes soient bannies(on ne vend pas à un juif pour que réussisse le sionisme !)et que le juif n’opprime pas son frère musulman, mais le respecte en tant que peuple issu du 2ème fils d’Abraham...

  • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 19 avril 2004 16:14, par doc_danath

    Tres bon article... mais tu dis : " Je pense que les Juifs pourraient vivre en paix en Palestine dans un Etat unifié, autour de valeurs démocratiques et laïques, un Etat binational." . Je pense , sincerement , que si les juifs voulaient reellemment cela, il n’y aurait pas eu toutes ces guerres, ces morts. Le conflit auraient duré quelques années et pas jusqu’a nos jours ( 60 ans !!!)
    Le peuple israeliens, en soutenant Sharon, nous dit qu’il ne veut pas de palestiniens, car il faut se mettre dans la tete qu’ils pensent que ce sont les palestiniens les oocupants !!! Sachant cela, je ne vois vraiment pas comment la situation pourra se resoudre ... enfin si , mais bon ...

    • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 20 avril 2004 20:21, par greg

      Cher Doc_danath

      J’ai simplement voulu dire que si les Israéliens désiraint vraiment la paix, elle serait possible car ils pourraint vire sereinement en Palestine avec les Palestiniens. Tout ceci pour répliquer à tous les défenseurs d’Israel qui pensent et proclament que le frein à la paix, c’est Arafat. Non, ce sont les Israeliens le frein, vous avez raison. Alors c’est sur que les Israeliens n’ont pas montrés beaucoup de volonté à faire la paix. Mais on peut peut être espérer. Il ne nous reste que çà ! Et continuer à ce battre, malgrès les insultes, toujours moins dangereuses que les armes, qui vous traitent d’"antisémite", de "Mohamed caché derrière ce prénom greg" ou "de petit bourgeois qui a honte d’être bien né".

      Merci pour ces soutiens.

      Greg

      • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 21 avril 2004 11:48, par doc_danath

        vous avez raison mais n’oubliez pas que 60 ans de guerre, pour un peuple qui a autant souffert, n’est pas facile a oublier. Les israeliens ont montré, depuis 1947, quelle etait leur but. Je ne pense pas que ce conflit va pouvoir se resoudre par un seul traité de paix. On ne peut pas oublier 60 ans de haine raciale...surtout quand cela arrive chez vous. Comme le disait Christophe Lambert dans " Highlanders " : Il ne pourra en rester qu’un ...". ...c’est triste mais voila commment je vois l’avenir

  • > Le sionisme expliqué à nos "sahab" 29 août 2004 15:14, par greg samir mahmoud

    Mon bien cher Greg. J’ignore s’il est encore temps de repondre a ton article sur le sionisme, mais je l’espere. Mon nom est Greg aussi, en francais, et Samir en arabe. Je suis etudiant sur Strasbourg en relations internationales. Je suis converti a l’Islam depuis quatres ans. Cette precision afin seulement de lever toute ambiguite me concernant, et de pouvoir ajouter que je n’ecris pas en tant que musulman, mais seulement en temps qu’etre humain.

    Je me trouve actuellement a Haifa, sur la cote nord de la Palestine occupee, en stage dans une ONG arabe israelienne ( Baladna) dans le cadre de ma formation etudiante. Ton article m’a fait tres plaisir, car cela fait tres longtemps que je n’avais pu me delecter d’une si grande lucidite. A l’exception de l’etape intermediaire ou deux etats devraient cohabiter, je partage pleinement ton analyse. Le sionisme est bien une doctrine raciste, reposant sur un exclusivisme demographique sans concessions, etouffant par la meme tout espoir de souverainete populaire ( note bien que je ne parle nullement de democratie). Nous sommes bien en presence d’une colonisation rampante, deja terriblement avancee, puisque mes amis palestiniens de l’interieur de l’entite sioniste semblent bel et bien condamnes au statut de minorite sur leur propre terre. Le processus est engage en Cisjordanie et a Gaza, sans oublier svp les hauteurs du Golan. De la centaine de villages arabes presents dans le Golan avant l’occupation de 67, il n’en reste que 4. Et ces proportions sont valables sur la quasi totalite du territoire.

    Mon propos ici n’est pas de faire le details ou l’histoire du sionisme depuis ses origines. Pour cela, je renvoie le lecteurs a quelques bons ou moins bons ouvrages sur la question. Non, le petit plus qu’il me faut ajouter est ailleurs.

    Notre societe occidentale, traumatisee par son sanglant passe, alourdie et anesthesiee par son opulant present, souffre tres cruellement d’une schizophrenie criminelle est comoplice a l’egard de ce qui se passe de ce cote-ci de la mediterranee. Les faits sont la, 5 millions de juifs ( mais qu’importe au fond leur confession de ce cote-ci de l’analyse) squattent literalement une terre qui n’est pas la leur ( si l’on accepte du moins de sortir du schema biblique que nul n’est en droit d’imposer a la grande famille humaine, bien plus souvent gentille que juive...). La seule comparaison possible est en amerique du nord ( avec les indiens - que dieu ait leurs ames), ou en australie avec les aborigenes. On ne peut malheureusement pas prendre pour argument comparatif le sort des noirs americains, qui sont aussi, mais bien malgres eux il va de soi, les occupants d’une terre pillee.

    Devant la gravite de la chose, le scandale et la cruaute, les europeens et les occidentaux en regle generales ont choisi jusqu’ici de ne rien faire. Car agir en la matiere signifierait clairement payer le pris du sang, et risquer de voir nombre d’innocents mourir sans champs de bataille. Il est certain que l’etat unique dont nous revons pour cette terre qui fut jadis sous protectorat britannique ne manquera pas d’engendrer des flots de violences aveugles et inutile. Mais la justice n’a aucun prix, meme lorsqu’il se profile tres eleve. Nous pourrons alors fournir tous nos effort pour eviter le pire, mais seulement dans un contexte de dignite, de justice et d’humanite. A aucun prix je ne voudrais preserver le present au mepris du passe et de l’avenir. Les vivants d’aujourd’hui sont les desendants d’hier et les ancetres de demain. On ne peux, on ne doit jamais les separer de cet ordre naturel. Aucune occupation n’est acceptable. Le combat d’aujourd’hui est bien de mettre un terme a l’Etat d’Israel, meme si cela ne signifie nullement de "jeter tous les juifs a la mer". La conscience n’a pas de prix.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes