{id_article}
 

Lettre ouverte à Monsieur Sarkozy

Marseille le 2 mai 2004
Charles Hoareau

Lors de votre récent voyage aux USA vous avez déclaré au cours d’un banquet (on a les lieux de réunion que l’on peut) en substance ceci. « Ici aux USA on a la culture de la réussite, en France quand on subit un échec on perçoit une allocation »…et cela a fait rire votre assistance…

Que vous vantiez le système américain et ses réussites retentissantes en matière d’action pour la paix en Irak, en Palestine ou dans le reste du monde, en matière de santé,de protection et de cohésion sociales, succès qui ont abouti pour ne citer que quelques exemples :

- A un taux de vaccination des enfants inférieur à celui du Kenya
- A un taux de population carcérale qui mériterait de figurer au Guiness des records
- A une telle disparité des revenus qu’elle permet aux 2 hommes les plus riches du monde, américains tous deux, de posséder autant de richesses que les 45 pays les plus pauvres

Que vous vantiez donc cette réussite-là est déjà surprenant, mais enfin venant de vous après tout…Mais que de plus vous vous en preniez, en terre étrangère de surcroît, à notre système de protection sociale que bien des pays au monde nous envient, alors cela me laisse pantois.
Si je vous comprends bien les « bénéficiaires »(sic) d’une allocation chômage, d’indemnités maladie, d’allocations adulte handicapé, voire d’allocations familiales, sont tous des gens qui ont échoué…le triste adage « Que périssent les faibles et les ratés » n’est pas bien loin. Ainsi toutes ces prestations ne sont pas un droit, et encore moins (quelle horreur !!) un salaire socialisé, mais bien une aide charitable que l’état ou nos entrepreneurs méritants si injustement décriés veulent bien octroyer à ceux et celles qui ont échoué à rester en bonne santé, ou à élever des enfants avec leur seul revenu de célibataire ? A nos spécialistes de l’échec que sont tous ces retraités qui refusent de travailler jusqu’à leur mort et se contentent de s’engraisser tous les mois avec ces allocations retraites qui coûtent fort cher à nos entreprises ? Enfin, échecs suprêmes, à tous ces chômeurs qui n’ont pas réussi à empêcher leur entreprise de fermer et à tous ces jeunes, diplômés ou non, qu’aucune entreprise ne veut embaucher.

Je comprends mieux maintenant le pourquoi d’une mesure que vous avez prise et qui dans un premier temps m’avait laissé interrogatif. C ’est parce que votre gouvernement a échoué à créer des emplois stables et qualifiés que vous avez créé l’allocation RMA.
Parce que je ne me trompe pas Monsieur Sarkozy, le frère de l’autre qui a « réussi » au MEDEF, il y a bien un ministre du travail en France, il y en a même un autre de l’économie, peut être même un de l’industrie, il paraît qu’il y en a même un de la cohésion sociale dans ce gouvernement qui a fait de ce slogan sa priorité ?
Je ne me trompe pas tous ces ministres ont bien en charge la réussite du pays en matière d’emplois, d’économie, d’industrie, de protection sociale ? Franchement j’avoue que j’ai beaucoup de mal à voir où est leur réussite par contre leur échec,lui, me paraît flagrant.

Mais quoiqu’il en soit vous m’avez donné une idée. A la prochaine réunion banquet à laquelle je participe à la Bourse du Travail ou mieux encore au bas d’une tour HLM des quartiers nord ou sud de Marseille je proposerai une nouvelle mesure :

La création d’une allocation de fin de droits à gouverner que l’on prélèvera sur le montant de nos allocations /échecs et que l’on vous octroiera généreusement.

Charles Hoareau
Responsable du comité des échoueurs du travail.


 
P.S.

Illustration : René Bouschet

 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • Bravo pour cette lettre qui doit parler au nom de plus d’un "râté" dans ce pays ;
    Enfin, M.Sarkosy commence à nous montrer son vrai visage arrogant et prétencieux comme ceux de son gouvernement, ceux des "réussis".Il aurait mieux fait de rester à la sécurité ,ses propos se vendaient mieux auprès des Français.
    En fait,l’allocation de ceux qui échouent en France dont il parle M.Le Ministre peut aller jusqu’à la récompense ;M.Raffarin et compagne après leur échec ,n’ont ils pas eu la récompense de garder leur postes ?

  • > Lettre ouverte à Monsieur Sarkozy 12 juin 2004 12:51, par Jean-Jacques REY

    J’adhère totalement à votre point de vue : bravo ! continuez à émettre... On a besoin de gens comme vous pour démythifier la "loi du plus fort" qui comme chacun sait, n’est pas la loi du plus intelligent !!!

    Voir en ligne : "LES FEUX DE LA MER" :Site personnel de Jean-Jacques REY

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes