{id_article}
 

Conférence de Bilderberg 2004

Selon l’enquête réalisée par James P. Tucker Jr. pour le compte de l’hebdomadaire nationaliste américain "American Free Press" et publiée le 30 avril, la conférence de Bilderberg de 2004 devrait se dérouler en Italie, à Stresa, à proximité du Lac Majeur, au Grand Hôtel des Iles Borromées entre le jeudi 3 et le dimanche 6 juin.
(Hôtel des Iles Borromées - Corso Umberto I, 67 - 28838 Stresa - ITALY)

Selon l’enquête réalisée par James P. Tucker Jr. pour le compte de l’hebdomadaire nationaliste américain "American Free Press" et publiée le 30 avril, la conférence de Bilderberg de 2004 devrait se dérouler en Italie, à Stresa, à proximité du Lac Majeur, au Grand Hôtel des Iles Borromées entre le jeudi 3 et le dimanche 6 juin.
(Hôtel des Iles Borromées - Corso Umberto I, 67 - 28838 Stresa - ITALY)

On y attend, entre autres, la venue de José Luis Rodríguez Zapatero, le nouveau Premier ministre espagnol, du roi Juan Carlos et de la reine Sofia, de Pedro Solbes, nouveau ministre de l’économie de l’Espagne ainsi que des habitués tels que David Rockefeller, Henry Kissinger et les représentants des familles royales européennes (maison d’Orange, monarchie belge).

Le groupe de Bilderberg : un mystérieux réseau d’influence atlantiste.

La réunion de l’année dernière :

Le groupe de Bilderberg a organisé sa dernière conférence au mois de mai 2003 à proximité du palais de Versailles, entre le 15 et le 18 à l’hôtel Trianon Palace. Bien que David Rockefeller, lors d’une sortie dans le parc pour se promener, ait indiqué à Tony Gosling, ancien journaliste de la BBC et membre du National Union of Journalists, qui tentait de couvrir l’événement, qu’il s’agissait d’une réunion privée, les observateurs ont pu constater un déploiement policier massif autour du bâtiment avec bouclage d’une partie du boulevard de la Reine et du parc du château et assister à un ballet de berlines aux vitres fumées, certaines précédées d’une escorte motocycliste. Parmi la population locale, très peu de gens étaient au fait de l’événement.

Seule une poignée de journalistes installés au Novotel du Chesnay tentait d’offrir une couverture à cette réunion qui précédait le G8 d’Evian. Parmi ceux-ci, on pouvait compter James P. Tucker et Christopher Bollyn pour le compte de l’American Free Press, deux journalistes danois ainsi qu’un journaliste turc chargé de couvrir le festival de Cannes et dépêché à Versailles, informé par sa rédaction de la présence à Versailles du Ministre des Finances turc, Ali Babacan. Les Français tentant de suivre l’événement se limitaient à quelques bénévoles d’Indymédia. En réalité, le déroulement de la conférence de Bilderberg à Versailles avec, notamment, la venue d’Henry Kissinger, susceptible d’engendrer une vive controverse, annoncée dans un article d’Emma Jane Kirby [1], correspondante de la BBC à Paris, était connue de la plupart des grands médias, et par quelques citoyens mieux informés du fait de fuites plusieurs mois avant l’événement, notamment via Internet.

Un réseau d’influence sous la houlette d’Henry Kissinger

Henry Kissinger, lié depuis ses débuts à David Rockefeller, est membre du comité exécutif du groupe de Bilderberg, groupe fondé en 1954 par le prince Bernhard des Pays-Bas. Ce groupe rassemble des membres des familles royales européennes, des dirigeants d’entreprises dans le domaine de la défense (EADS, Thalès), de l’énergie, de la médecine, de la banque, de l’assurance, qui y côtoient des responsables politiques de ministères clés (défense, finance, politique étrangère) ainsi que les membres les plus influents des médias (tenus au secret, ce qui explique le black-out médiatique) ou des juges antiterroristes. Le fait que la dernière conférence se soit déroulée en France (avec la présence notable de messieurs Perle et Wolfowitz) au moment même où les néoconservateurs parlaient de rupture diplomatique entre la France et les Etats-Unis implique une complicité transatlantique et une trahison de l’opinion publique.

Henry Kissinger, le Docteur de la Mort

Henry Kissinger a exercé un rôle primordial dans la politique étrangère américaine depuis son accession au poste de Directeur d’études sur les armes nucléaires et la politique étrangère au Conseil des Relations Etrangères en 1955, bien qu’il ne soit véritablement connu du grand public que depuis sa nomination au poste de Secrétaire d’Etat par Nixon en 1973. Coordinateur en 1974 du NSSM 200, étude dont les conclusions préconisaient d’utiliser les moyens à la disposition gouvernement américain afin de limiter la croissance démographique mondiale, considérée comme une menace pour les intérêts et la sécurité et des Etats-Unis, et toujours soutenue par le Centre de Recherche sur la Population et la Sécurité, Henry Kissinger fut directement impliqué dans divers intrigues et crimes : organisateur du bombardement des populations civiles du Laos et du Cambodge, du coup d’état au Chili en 1973 pour les plus célèbres. Il incarne le type de personne que les Etats-Unis cherchent à protéger en refusant de ratifier les accords du Tribunal Pénal International. Etrangement, ce personnage sinistre fut nommé par le président Bush pour présider une commission d’enquête "indépendante" chargée de faire "la lumière sur l’incapacité des services de renseignement à empêcher les attentats du 11 septembre 2001". Suite à la polémique engendrée par cette nomination, il fut contraint de renoncer à présider cette commission.

On ignore quelles sont exactement les tractations qui ont lieu au sein du groupe dit de Bilderberg, quelles sont les stratégies qui y sont élaborées, mais le fait qu’elles aient lieu sous la houlette d’un homme tel qu’Henry Kissinger, qu’elles rassemblent les dirigeants politiques et économiques occidentaux, et ce à l’insu des opinions publiques, constitue une remise en question des fondements mêmes de la démocratie.

[1] Emma Jane Kirby "Elite power brokers’ secret talks"


 
P.S.
 
 
Forum lié à cet article

9 commentaires
  • Malheureusement, très peu d’informations sérieuses sont disponibles en français sur ce sujet. De nombreux articles sont trop abstraits (donc normatifs), donc n’apportent pas beaucoup d’éléments par méconnaissance du sujet, tandis que d’autres sont absurdes et discréditent le travail des investigateurs sérieux.

    Voici en annexes un document du Ministère de l’Intérieur et la liste officielle des participants de l’année dernière :

    http://www.bilderberg.org/police.jpg

    BILDERBERG MEETINGS Versailles, France, 15-18th May 2003 CURRENT LIST OF PARTICIPANTS

    B - Honorary Chairman - Davignon, Etienne - Vice-Chairman, Societe Generale de Belgique

    GB - Honorary Secretary General - Taylor. J Martin - Chairman WH Smith PLC ; International advisor, Goldman Sachs International

    F - Adler, Alexandre - Editorial counsel, Le Figaro

    I - Ambrosetti, Alfredo - Chairman Ambrosetti Group

    TR - Babacan, Ali - Minister of Economic Affairs

    GR - Bakoyannis, Dora - Mayor of Athens

    GB - Balls, Edward - Chief Economic Advisor to the Treasury

    P - Balsemão, Francisco Pinto - Professor of Communication Science, New University, Lisbon ; Chairman and CEO, IMPRESA, S.G.P.S. ; Former Prime Minister

    P - Barroso, José M. Durão - Prime Minister

    TR - Bayar, Mehmet A. - Deputy Chairman of DYP (True Path Party)

    A - Becker, Erich - Chairman of the Managing Board and CEO, VA Technologie AG

    I - Bendetti, Rodolfo de - Managing Director CIR S.p.A.

    I - Bernabè, Franco - Chairman Franco Bernabe & C. S.p.A.

    F - Beytout, Nicolas - Editor-in-Chief, Les Echos

    KW - Bishara, Ahmad E. - Secretary General of Kuwait’s liberal National Democratic Party

    CDN - Black, Conrad M. - Chairman, Telegraph Group Limited

    INT - Bolkestein, Frits - Internal Markets Commissioner, European Commission

    USA - Bolton, John R. - Under-Secretary of State for Arms Control and International Security

    F - Bon, Michel - Honorary Chairman, France Telecom

    F - Bruguière, Jean-Louis - First Vice President, Justice Department

    D - Burda, Hubert - Publisher and CEO, Hubert Burda Media Holding GmbH & Co.

    F - Camus, Phillipe - CEO, European Aeronautics Defence and Space company European Aeronautics Defence and Space company (EADS)

    INT - Cary, Anthony J. - Head of Christopher Patten’s cabinet, EU.

    F - Castries, Henri de - Chairman of the Board, AXA

    E - Cebrián, Juan Luis - CEO, PRISA

    B - Claes, Willy - Minister of State

    GB - Clarke, Kenneth - Member of Parliament
    USA - Collins, Timothy C. - Senior Managing Director and CEO, Ripplewood Holdings LLC

    F - Collomb, Bertrand - Chairman and CEO, Lafarge

    F - Copé, Jean-François - Secretary of State in charge of relations with Parliament ; Government Spokesman

    USA - Corzine, Jon S. - Senator (D, New Jersey)

    S - Dahlbäck, Claes - Chairman, Investor AB

    GR - David, George A. - Chairman of the Board, Coca-Cola H.B.C. S.A.

    USA - Donilon, Thomas E. - Executive Vice President, Fannie Mae

    I - Draghi, Mario - Vice-Chairman and Managing Director, Goldman Sachs International

    DK - Eldrup, Anders - CEO, Danish Oil and Gas Corporation

    USA - Feldstein, Martin S. - President and CEO, National Bureau of Economic Research

    CDN - Fell, Anthony S. - Chairman, RBC Dominion Securities Inc.

    USA - Friedman, Thomas L. - Foreign Affairs Columnist, The New York Times

    F - Gergorin, Jean-Luis - Executive Vice President, Strategic Coordination, European Aeronautics Defence and Space company (EADS)

    USA - Gigot, Paul A. - Editorial page editor, The Wall Street Journal

    F - Giscard d’Estaing, Valéry - French President 1974-81 ; Chairman of the Convention on the Future of Europe

    N - Gjedrem, Svein - Governor, Central Bank of Norway

    IRL - Gleeson, Dermot - Chairman designate, Allied Irish Banks, p.l.c.

    GB - Gould, Philip - Public Relations Adviser to Prime Minister Blair

    USA - Haass, Richard N. - Director, Office of Policy Planning Staff, State Department

    NL - Halberstadt, Victor - Professor of Economics, Leiden University ; Former honorary Secretary General of Bilderberg Meetings

    CDN - Harper, Stephen - Leader of the Opposition

    USA - Hertog, Roger - Vice-Chairman, Alliance Capital Management

    NL - Hoop Scheffer, Jaap G. de - Minister for Foreign Affairs

    USA - Hubbard, Allan B. - President, E&A Industries

    USA - Hubbard, R. Glenn - Russell L. Carson Professor of Economics and Finance, Columbia University

    USA - Johnson, James A. - Vice Chairman, Perseus L.L.C.

    USA - Jordan, Jr., Vernon E. - Senior Managing Director, Lazard Freres & Co. L.L.C.

    CH - Kielholz, Walter B. - Former Chairman of the Board, Credit Suisse ; Executive Vice Chairman of the Board of Directors, Swiss Re

    GB - King, Mervyn A. - Deputy Governor, Bank of England

    USA - Kissinger, Henry A. - Chairman, Kissinger Associates, Inc. ; Member, Defense Policy Board ; Member J.P. Morgan International Council

    FIN - Kivinen, Olli - Senior Editor & Columnist, Helsingin Sanomat

    NL - Kok, Wim - Former Prime Minister

    D - Kopper, Hilmar - Former Chairman of the Supervisory Board, Deutsche Bank AG

    USA - Kravis, Henry R. - Founding Partner, Kohlberg Kravis Roberts & Co.

    USA - Kravis, Marie-Joseé - Senior Fellow, Hudson Institute, Inc.

    INT - Lamy, Pascal - Trade Commissioner, European Commission

    F - Lellouche, Pierre - Vice Chairman, NATO Parliamentary Assembly

    F - Lévy-Lang, André - Former Chairman, Paribas

    S - Lindh, Anna - Minister for Foreign Affairs

    FIN - Lipponen, Paavo - Former Prime Minister ; Speaker of the Parliament

    DK - Lykketoft, Mogens - Chairman, Social Democrat Party

    CDN - MacMillan, Margaret O. - Provost, Trinity College, University of Toronto

    RUS - Margelov, Mikhail V. - Chairman, Committee for Foreign Affairs, Council of Federation

    F - Montbrial, Thierry de - President, French Institute of International Relations (IFRI)

    INT - Monti, Mario - Competition Commissioner, European Commission

    USA - Mundie, Craig J. - Chief Technical Officer, Advanced Strategies and Policy, Microsoft Corporation

    N - Myklebust, Egil - Chairman, Norsk Hydro ASA

    D - Naas, Matthias - Deputy Editor, Die Zeit

    NL - Netherlands, H.M. the Queen of the [Queen Beatrix - Royal Dutch Shell]

    PL - Olechowski, Andrzej - Leader, Civic Platform

    FIN - Ollila, Jorma - Chairman of the Board and CEO, Nokia Corporation

    INT - Padoa-Schioppa, Thomasso - Member of the Executive Board, European Central Bank

    I - Panara, Marco - Journalist, La Republica

    I - Passera, Corrado - Managing Director, Banca IntesaBCI

    USA - Perkovich, George - Vice President for Studies, Carnegie Endowment for International Peace

    USA - Perle, Richard N. - Member, Defense Policy Board ; Resident Fellow, American Enterprise Institute (AEI) for Public Policy Research ; member Project for a New American Century (PNAC)

    B - Philippe, H.R.H. Prince - Crown Prince of Belgium

    I - Poli, Roberto - Chairman, Eni S.p.A.

    F - Ranque, Denis - Chairman and CEO, Thales Aerospace and Defence

    DK - Rasmussen, Anders Fogh - Prime Minister

    CDN - Reisman, Heather - President and CEO, Indigo Books & Music Inc.

    F - Riboud, Franck - Chairman and CEO, Danone Foods

    CH - Ringier, Michael - CEO, Ringier AG

    USA - Rockefeller, David - Member, J.P. Morgan International Council

    P - Rodrigues, Eduardo Ferro - Leader of the Socialist Party ; Member of Parliament

    E - Rodriguez Inciarte, Matias - Executive Vice Chairman, Banco Santander Central Hispano

    F - Roy, Olivier - Senior Researcher, CNRS

    USA - Ruggie, John - Director, Center for Business and Government, Kennedy School of Government, Harvard University

    NL - Ruys, Anthony - Chairman of the Board, Heineken N.V.

    TR - Sanberk, Özdem - Director, Turkish Economic and Social Studies Foundation

    I - Scaroni, Paolo - Managing Director, Enel S.p.A.

    D - Schäuble, Wolfgang - Deputy Parliamentary Leader, CDU/CSU Group

    D - Schily, Otto - Minister of the Interior

    A - Scholten, Rudolf - Member of the Board of Executive Directors, Oesterreichische Kontrollbank AG

    D - Schrempp, Jurgen E - Chairman of the Board of Management, Daimler Chrysler AG

    INT - Schwab, Klaus - President, World Economic Forum

    DK - Seidenfaden, Toger - Editor in Chief, Ploitiken

    RUS - Shevtsova, Lilia - Senior Associate, Carnegie Endowment for International Peace

    E - Spain, H.M. the Queen of

    USA - Steinberg, James B. - Vice President and Director, Foreign Policy Studies Program, The Brookings Institution

    CDN - Steyn, Mark - Journalist for various publications

    IRL - Sutherland, Peter D. - Chairman and Managing Director, Goldman Sachs International ; Chairman, BP Amoco

    USA - Thornton, John L. - President and CEO, Goldman Sachs Group, Inc.

    F - Trichet, Jean Claude - Governor, Banque de France

    GR - Tsoukalis, Loukas - Professor, University of Athens ; President Hellenic Foundation for European and Foreign Policy

    A - Trumpel-Gugerell, Gertrude - Vice Governor, Central Bank of Austria

    CH - Vasella, Daniel L. - Chairman and CEO, Novartis AG

    NL - Veer, Jeroen van der - President, Royal Dutch Petroleum Company ; Vice Chairman of the Committee of Managing Directors of Royal Dutch/Shell Group of Companies

    F - Villin, Philippe - Vice Chairman, Lehman Brothers Europe

    NL - Vries, Klaas de - Member of Parliament (Labour) ; Former Minister of the Interior

    FIN - Whalroos, Björn - President and CEO, Sampo plc.

    S - Wallenberg, Jacob - Chairman of the Board, Skandinavivska Enskilda Banken

    GB - Williams, Gareth - Leader of the House of Lords

    GB - Wolf, Martin H. - Associate Editor/Economics Commentator, The Financial Times

    USA/INT - Wolfensohn, James D. - President, The World Bank

    USA - Wolfowitz, Paul - Deputy Secretary of Defense, US Department of Defense

    USA - Zakaria, Fareed - Editor, Newsweek International

    USA - Zoellick, Robert - Principal Trade Adviser to the President

    D - Zumwinkel, Klaus - Chairman, Deutsche Post Worldnet AG

    Rapporteurs
    GB - Micklethwait, R. John - United States Editor, The Economist

    GB - Rachman, Gideon - Brussels Correspondent, The Economist

  • > Conférence de Bilderberg 2004 14 mai 2004 20:04, par Leila

    Cela confirme que la théorie du complot est loin d’être une fiction.

    fifi

    • > Conférence de Bilderberg 2004 14 mai 2004 22:31, par Jean-Luc

      Vous m’amusez avec vos complots ! Vous écrivrez vous même que vous ignorez ce qui se discute dans ces réunions et vous affabulez ! Restez un minimum sérieux... Pourquoi pas les soucoupes volantes ? Et pour une secte dangereuse, c’est amusant que la liste des participants est disponible par simple clic...

      Amusant...

      • cher monsieur,

        peut-etre pensez-vous que toute cette débauche d’énergie pour maintenir le secret, ainsi que la présence de policiers payés par les naïfs contribuables que nous sommes tous,sont juste destinées à ne pas laisser échapper une recette de gâteau au chocolat ou pour éviter que l’on sache qui couche avec qui...
        Si vous avez une hypothèse, éclairez nous donc car nous brûlons d’envie de percer le secret (nous n’avons pas grand chose dans notre existence pour nous inquiéter, vous comprenez)

        Heureusement qu’Oulala est disponible par simple clic, que nous puissions sourire parfois

        Bilkis

      • > Conférence de Bilderberg 2004 29 mai 2004 10:36, par un passant

        amusant ?? je crois pas

        " Il arriva que le feu prit dans les coulisses d’un théatre. Le bouffon vint en avertir le public. On pensa qu’il faisait de l’esprit et on applaudit ; il insista ; on rit de plus belle. C’est ainsi, je pense, que périra le monde : dans la joie générale des gens spirituels qui croient à une farce " de S. Kierkegaard

      • > Conférence de Bilderberg 2004 13 juin 2004 15:16, par Brigades Révolutionnaires Globales

        Pauvre naïf ! D’après toi, pourquoi les réunions du B. ont tjs lieu juste avant le G8 ? Ce sont eux qui fixent l’ordre du jour, et pas les gouvernements ou les structures supranationales PUBLIQUES. (dont le fonctionnement n’est d’ailleurs pas démocratique) Mais ici, ce sont des décisions PRIVEES qui influencent la gestion PUBLIQUE des Etats, les services d’ordre des B. sont assurés par la police, donc financés par des fonds PUBLICS. La décision qui a été prise au B. 2001 était de faire la guerre à l’Irak, on "vendrait" ensuite la guerre aux masses abruties.
        Les infos viennent des fuites des services de renseignement dégoûtés par l’accomplissemet de missions qui vont à l’encontre de leur engagement patriotique, comme pour les sources du Canard Enchainé qui proviennent des couloirs de l’Elysée où les attachés sont attérrés par l’incurie de nos dirigeants.
        Je cite David Rockefeller : "Quelque chose doit à terme remplacer les Etats (incapables), et des structures privées me semblent la meilleure solution." Le gouvernement U.S. actuel semble avoir comme mission la destruction de l’Etat (déficits vertigineux volontairement creusés pour une faillite de l’Etat ?) Et d’autres gouvernements (France...) semblent suivre le même chemin, trahissant la mission qui leur a été confiée par les électeurs. ALORS AGISSEZ, ALLEZ VOTER ET INFORMEZ-VOUS ET LES MASSES IGNORANTES DES DRAMES QUI SE TRAMENT DANS L’OMBRE DES PALAIS DE LA NOUVELLE NOBLESSE MONDIALE, QUI EXPLOITE, POLLUE ET ASSERVIT LA MAJORITE DE LA POPULATION MONDIALE. Les Indiens du Pérou lynchent les politiciens corrompus qui détournent leurs maigres impôts. AGISSONS AVANT QUE LA VIOLENCE NE DEVIENNE L’ULTIME RECOURS...

      • > Conférence de Bilderberg 2004 23 août 2004 18:53, par everhard

        Jean-luc
        Ce qui n’est pas amusant, c’est de voir la naïveté dont vous faites preuve alors même que vous demandez du sérieux.

        Des dirigeants économiques et politiques en poste,
        des négociateurs de l’AGCS ou de l’A.M.I,
        des exploitants de pétrôle et des vendeurs d’armes,
        des journalistes économiques(qui n’ont aucun article sur le groupe de Bilderberg dans leurs archives)
        des P.D.G. de groupe de presse ainsi que des plus grandes réussites capitalistes,
        des professeurs d’économies et d’études stratégiques, etc...,
        le tout se réunissant à quelques jours du G8 (dont quelques-uns en feront d’ailleurs parti) et vous demandez à ne rien souçonner en invoquant le sérieux ?
        Jean-luc, est-ce que sérieusement vous avanceriez l’hypothèse qu’ils se demandent entre eux des nouvelles de leurs dames respectives ou du petit dernier qui fait ses dents ?

        Et qui vous parle de dangereuse secte ?

        Le mot complot n’a pas forcément un sens cabalistique mais se définit aussi comme "Manoeuvres secrètes, concertées." ce qui est le cas ici puisque de cette concertation rien ne filtre.

        Et pour l’amalgame malheureux que vous effectuez avec les soucoupes volantes et les thèses conspirationnistes et ufologistes (que je réprouve au moins autant que vous) c’est d’autant plus triste

        Bien triste...

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes