L’évangélisation en Algérie

En 1992, une guerre civile a ravagé l’Algérie. Connaissant le réflexe pavlovien des médias occidentaux face à l’islam, le pouvoir algérien a alors, pour expliquer les raisons de cette guerre, agité l’épouvantail de l’islamisme ; ainsi, il a pu recevoir l’assentiment de l’Occident à sa politique de répression. Les médias français qui ont mordu à l’hameçon ont imputé les tueries quotidiennes au seul fait des islamistes ; par contre, le régime corrompu et totalitaire, l’injustice sociale (la hogra), l’abus de pouvoir, le chômage, la répression et la frustration étaient vaguement mentionnés voire occultés [1].

Plusieurs années sont passées, des milliers de morts et de disparus, des blessures profondes et un peuple marqué à vie. Aujourd’hui l’Algérie, la Nedjma de Kateb Yacine, est une Algérie fragile, épuisée et en pleine convalescence.

L’opium et le bâton

Profitant de cette vulnérabilité, des prédicateurs évangélistes ciblant les peuples musulmans jettent leur dévolu sur l’Algérie.

Il ne s’agit pas ici de remettre en question le principe de la liberté de conscience et le choix de religion , qui est un des principes fondamentaux des droits de l’homme, mais de dénoncer des méthodes agressives et haineuses vis à vis d’une religion dont les portées sont stratégiques, économiques et politiques.

Cette stratégie d’évangélisation est conçue en dehors du clergé catholique et sans aucun lien avec ce dernier. Ces dernières années, l’église catholique s’est engagée loin de tout prosélytisme dans une démarche de rencontre fraternelle et respectueuse envers les musulmans. Elle appelle au dialogue interreligieux et considère les échanges comme un enrichissement de la connaissance et un approfondissement de sa propre foi.

L’évangélisation de l’Algérie fait partie d’une stratégie mondiale d’obédience néo-protestante américaine. Elle entre dans le cadre d’une croisade menée par les fondamentalistes évangélistes, les néoconservateurs et certains sionistes contre l’islam [2].

En Algérie, les évangélistes investissent le terrain de l’humanitaire et choisissent leurs cibles parmi les personnes les plus démunies ; des personnes se convertissant aux christianisme contre une somme d’argent (2000 DA l’équivalent de 20 euros), des promesses de soins médicaux ou de visas pour l’étranger : les chancelleries européennes accordent plus facilement des visas d’entrée à l’espace Schengen à tout demandeur algérien qui se proclame comme chrétien « persécuté », alors que ce précieux sésame est du domaine de l’utopie pour le citoyen lambda. Plus de 74% des personnes allant à la messe le font essentiellement pour profiter des aides financières des missionnaires [3].

L’une des actions récentes de l’église protestante à Constantine a visé des lycéens ; elle leur a proposé un soutien scolaire gratuit. En plus des cours proposés, les élèves ont reçu des CD, des livres et d’autres documents de propagande évangéliste [4] ; ce même scénario rôdé s’est répété cet été à Tiaret et dans d’autres villes. Le Quotidien d’Oran a évoqué cette affaire, dans la rubrique faits divers, avec une telle prudence et appréhension au point où les lecteurs n’ont rien compris au langage alambiqué du pigiste et à la signification de son article.

Les VRP du christianisme utilisent tous les moyens de communication pour transmettre leur message : radios, télévisions par satellite, livres, cassettes vidéo et audio, des traduction de la bible, ... [5].

Les méthodes d’évangélisation se sont modernisées sous la houlette des grandes boîtes de communication américaines et les échecs du passé ont été savamment analysés et exploités.

Les missionnaires utilisent une rhétorique avec un langage emprunté à la culture musulmane dans le but de tromper l’adversaire sur leur nature. Leur démarche est insidieuse et évite l’attaque frontale avec l’islam ; ils avancent cachés pour pratiquer la stratégie du caméléon afin de mieux phagocyter leurs victimes [6].

Cette christianisation n’est animée d’aucun sentiment religieux sincère. Son but est de créer des foyers de discorde au sein d’un même peuple afin de déstabiliser et d’affaiblir le pays pour le dominer facilement.

Le pouvoir américain suit avec attention l’évolution de ce phénomène, l’encourage, le finance et le protège.

Dernièrement le Congrès américain a donné son satisfecit à l’autisme adopté par le pouvoir algérien dans le dossier de l’évangélisation.

En effet, les autorités algérienne restent muettes face à ce phénomène. Cette réaction est révélatrice et montre bien la peur que ces derniers éprouvent face à d’éventuelles représailles de l’administration américaine.

La crainte de subir le même sort que Saddam Hussein ou de rejoindre l’« axe du mal » pousse tous les pouvoirs arabes à fermer les yeux sur cette guerre idéologique.

Diviser pour mieux régner

En Algérie, les missionnaires jouent la carte du régionalisme, un vieil héritage du colonialisme français. Ils concentrent leurs efforts sur les Kabyles et les touaregs (berbères du sud) tout en étant actifs dans le reste du pays.

Le kabyle, l’homme libre et rebelle de la montagne, a toujours refusé la soumission. Aujourd’hui, il s’oppose au régime répressif et réclame haut et fort une justice sociale et une vie meilleure dans le respect mutuel.

Malheureusement, les ennemis des peuples, les prédateurs, amateurs des eaux troubles, trouvèrent leur terrain de prédilection en l’Algérie.

La Kabylie est devenue une carte maîtresse entre les mains de ces rapaces qui veulent transformer cette région en une épée de Damoclès et l’utiliser comme moyen de chantage pour amener l’Algérie à plus de docilité et de servilité.

L’Amérique d’aujourd’hui, avec ses composantes fondamentalistes-chrétiennes et ultra-sionistes, est arrogante et haineuse ; elle cherche des terrains propices pour asseoir sa domination ; la religion pour ces VRP de la terreur n’est qu’un moyen comme un autre pour asservir les peuples, les exploiter et les piller.


Notes

[1] Françalgérie : Crimes et mensonges d’états
Histoire secrète, de la guerre d’indépendance à la « troisième guerre » d’Algérie
Lounis Aggoun et Jean-Baptiste Rivoire
Editions La Découverte 2004

[2] L’Axe de la guerre des civilisations - Sommet historique pour sceller l’Alliance des guerriers de Dieu par le Réseau Votaire (17 octobre 2003)

[3] Alger (AP), 15 mai 2004

[4] Quotidien Algérien le Jeune Indépendant, 16 août 2004

[5] Quotidien Algérien El Watan, 26 juillet 2004

[6] Quotidien Algérien El Watan, 27 juillet 2004


 
P.S.

Illustration : WartArt

 
 
Forum lié à cet article

26 commentaires
  • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 01:51, par mene

    Je suis ravie que votre site evoque ce nouveau phenomene que connait l`Algerie depuis son independance. Quelques quotidiens algeriens ont consacre des petits articles a ce sujet, mais le representant des affaires religieuses a dementi leurs affirmatioms.
    Malheureusement, les algeriens qui se proclament de "bon musulmans" donnent une piteuse image de l`islam, et c`est ce qui pousse les gens a rechercher dans d`autres horizons une spiritualite pour la vivre avec serenite.
    Mais les questions que je me pose : doit-on en vouloir, en premier lieu, aux Etats-Unis qui profitent de la vulnerabilite des hommes pour imposer leur culture ? ou bien aux gouvernements qui ne demandent qu`a garder le pouvoir devant un peuple faible et obeissant ? ou alors a ce peuple qui ne fait pas un grand effort pour arracher sa liberte, et subit passivement le malheur ?

    Je crois que c` au peuple de reagir pour recouvrer sa dignite et sa liberte.

    • > L’évangélisation en Algérie 17 septembre 2004 11:03, par Yassine Al Andalousi

      C ’est article est intéressant dans la mesure ou il met en lumière un phénomène que peu de commentateurs soulèvent lors de leur "analyse" du monde musuleman : la recherche spirituel d’un renouveau de la Foi Musulemane. En effet l ’ensemble des soubresauts qui agitent le monde islamique sont le fruit d’une interrogation : Comment vivre sa foi de Musulman dans un monde qui a radicalement changé en 1 siècle

      N ’en déplaise à certain ,l ’Islam n’est pas une religion purement formaliste dénoué de recherche spirituelle. La prière n ’est pas une séance de gymnastique, la prière est la matérialisation de la foi , et cette foi nécessite une certaine recherche philosophique pour s’exprimer clairement sans aucune hypocrisie.
      Le renouveau de certaines doctrines tel que le salafisme s’inscrit dans cette démarche de recherche d’un renouveau spirituelle tout comme l’évanlégisation en Algérie. La progression du christianisme en Algérie s’inscrit dans la même démarche de recherche spirituelle que la progression du salafisme.

      Ces démarches de recherche spirituelle peuvent toutefois mener à des expériences malencontreuses et il est de la responsbilité de chacun croyant comme athée de rester dans le droit chemin : le chemin de la paix , du dialogue et de la compréhension mutuelle.
      Au lieu de pointer nos frères Algériens convertis au christianisme comme étant une "cinquième colonne" dialoguons avec eux et cherchons à comprendre pourquoi ces derniers ne se retrouvent plus dans l’ Islam. Ainsi nous aurons un début de réponses à nos propres contradictions

      Salam à tous mes fères humains

      • > L’évangélisation en Algérie 22 septembre 2004 03:53, par Amed Azguer

        Comment vivre sa foi de Musulman dans un monde qui a radicalement changé en 1 siècle
        est la question à laquelle je vous répondrai : Il suffit de vous promener dans les rues d’Alger ou de n’importe quelle grande ville algérienne pour vous rendre compte de ce qu’est réellement l’Islam dont vous semblez ignorer toute la réalité : A chaque fois que je marche à Alger, mes pauvres oreilles font mal à force d’entendre les gens blasphémer, oui, insulter le Bon Dieu. Et l’ignominie ne s’arrête pas là : combien de gens veulent paraître pieux et passent leur vie dans le péché : C’est ça l’islam au quotidien et dans la rue en Algérie.

        Les musulmans, les vrais, ils vivent leur foi en paix et en communion avec Dieu. Ils n’iront aggresser personne.
        Tous ceux qui se forcent à montrer leur sainteté sont ceux là même qui veulent l’imposer à tour de bras. Et ce sont ceux qui font tord à leur religion. Une religion qu’ils ne cessent de dire tolérante Peut être que l’Islam est tolérant, mais au quotidien, il m’est difficile de rencontrer des (dit) musulmans tolérants. Mais je leur pardonne. Et il n’est pas étonnant alors que bien de simples musulmans, surtout en Kabylie, aliénés de tout ce qu’ils vivent et de la religion en particulier s’en détournent et cherchent un support ailleurs. Et si cet ailleurs se trouve le Christianisme qu’ils épousent par choix, eh bien qu’on les laissent vivre leur religion en PAIX.
        Et j’ajouterai que militer pour le Christianisme ne veut point dire être contre l’Islam.

        Il est temps que ceux qui critiquent prennent du recul, font appel à leur honnêté intellectuelle, et réalisent qu’il y a trop de mentalités à changer !

        • > L’évangélisation en Algérie 22 septembre 2004 09:49

          En France, pays laique, la foi se vit dans l’intimité. Le prosélytisme, l’ostentation, sont une atteinte à cette laicité.
          A priori, dans la société française, dieu n’existe pas. Si des personnes veulent croire à un dieu, n’importe lequel, libre à elles, mais rien dans la vie publique ne doit changer à cause de cela.
          Personne ne peut imposer aux autres ses croyances, que ce soit en termes de comportement, d’exigences alimentaires, vestimentaires ou autre ! En clair, vivre sa foi est un acte individuel qui, en aucun cas, ne doit affecter la collectivité.
          Ailleurs, dans d’autres pays, c’est autre chose, verité d’un cote des Pyrennees...

          Mais en France, nous avons eu Diderot, Voltaire, les Lumières et la révolution. Nous nous sommes débarassés de la main-mise du religieux sur la vie sociale et politique. Il est hors de question d’aller donner des leçons aux autres, mais il faut que cela soit clair sur notre territoire !

        • > L’évangélisation en Algérie 22 septembre 2004 19:15, par Yassine alias Y au carré

          Salam,

          Il est navrant de voir certaines personnes comme toi dont le rejet de l’Islam n’est motivé que par des petites expériences personnelles sans auncun intérêt pour une compréhension globale.
          En effet si tout ce que tu sais de l ’Islam est composé de ce que tu as entendu dans les rues d’Alger bah alors bon courage mon gars.
          Perso je ne suis pas Algérien et donc ce qui se passe dans les rues d’Alger je ne suis pas au courant mais de là à dire que l ’Islam est ce que tu entends dans des ragots de boulevards chapeau.
          Il est vrai que tu ne vois pas que des belles choses dans les rues d’alger , mais bon si tu te balades dans une ville Chrétienne tu entendras les mêmes saloperies idem pour une ville juive ou hindoue.
          Dernièrement j ’étais à Santiago du Chili qui est un grand et beau pays catholique et j’ai aussi vu la bas beaucoup de pechés et entendus beaucoup de blasphème en Espagnol.... Comme toi à Alger

          Conclusion : je connais trés bien l’islam et il est vrai que nous avons beaucoup à faire dans le chemin de l’autocritique MAIS L ISLAM N A PAS LE MONOPOLE DE TOUS LES VICES ET DEFAUTS : ceux ci sont intrinséque à la nature humaine et non aux musulmans.

          Ps : De plus s’il est rétrograde d’etre antichrétien cela n’implique pas qu il soit progressiste de devenir chrétien
          ( cette phrase s’addresse en particulier à ceux qui ressentent un vague complexe d’infériorité vis à vis de l’occident)

  • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 07:55, par charbel khoury

    c’est tout simplement effrayant, ces impérialistes sont partout et ne laissent rien ne leur échapper
    ils sont en train d’appliquer l’adage :
    le peuple suit la religion du roi

  • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 10:34, par Ahnad

    Le ver est dans le fruit depuis déjà quelques années. Mais depuis ce début d’année, le phénomène ne cesse de s’amplifier. Tizi Ouzou est pratiquement"tombée" aux mains de ces évangélistes (très agressifs d’ailleurs), la côte kabyle est touchée également (Tigzirt entre autres). Ce qui est regretable, c’est que les autorités religieuses refusent d’admettre et minimisent les faits. De plus,en essayant de repousser les amendements du Code de la Famille proposés par le gouvernement actuel ils commettent une erreur stratégique. La seule alternative c’est d’offrir au peuple algérien un programme social solide et bien sûr de l’emploi.Le ver quittera alors le fruit.

    • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 17:36, par abd el kofar

      Le ver est dans le fruit ? C’est du racisme anti kabyle ou anti chrétien ? Et moi qui croyait que l’Algérie était un pays de liberté religieuse.

      Les Kabyles sont moins faibles que nous autres Algériens réunis. La preuve ils se révoltes depuis 2001 et nous sommes souvent en train de dormir. Dormez dormez, mais de grâce ne ronflez pas plus fort que les autres.

    • > L’évangélisation en Algérie 22 janvier 2010 15:05, par Michel du Canada

      Je trouve assez intéressant le fait de voir des musulmans s`inquiéter de la progression du protestantisme dans leur pays.

      Ici en Europe et en Amérique des musulmans radicaux demandent sans cesse plus d`islam et plus de mosquées, ils forcent les femmes a se voiler et plusieurs exigent la charia et des lois paralleles. Ils utilisent la menace, l`intimidation, la fourberie !

      L`islam condamne a mort celui qui "quitte sa religion" donc l`islam est une prison mentale. Seul les fausses doctrines comme le communisme, le nazisme et autre fausses idéologies ont besoins de murs, de prisons, de goulags, de menaces de morts pour garder leurs fideles.

      Les bonnes doctrines comme le christianisme laissent la porte ouverte - regardée et vérifiée - si vous aimez et si vous comprenez venez avec nous et si cela ne vous intéresse pas nous respectons votre décision. Le choix est le votre. Dieu vous laissent gouverner votre vie - Dieu aime chaque etre humain - Il a écrit ses commandements dans le Décalogue en 1300 AV JC sur cette montagne du Sinai et le Christ est venue expliquer le volonté divine et l`esprit de la volonté divine dans les Évangiles. Dieu ne nous considere pas comme des robots il laisse le choix a chacun de choisir entre le bien et le mal et chacun sera jugé selon ses oeuvres.

      Dans le christianisme il n`y a pas de Jihad par la violence, la femme a une égalité sociale et est respectée, chaque individus et chaque etre humain peu importe sa valeur ou sa religion a droit au respect - contrairement a l`islam qui accorde un statut inférieur au gens du livre.

  • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 12:44, par rezki

    Cet article est pour le moins une honte, il occulte complétement quelques aspects. Parce qu’il met en cause la crédibilité de Oulala.net je me permets de réagir.

    1. le fait que l’armée ait participé aux tueries n’excuse en rien l’islamisme radical. Le gouvernement algérien gouverne depuis 40 ans en s’appuyant sur l’islam comme instrument.

    2. Vous évoquez les Berbères et en particulier les Kabyles, mais vous ne dîtes rien du fait que l’Etat algérien refuse depuis des décennies de prendre en charge la reconnaissance de leur langue maternelle. En Kabylie, dans le sud et dans les Aurès, le comportement de la gendarmerie s’apparente à une politique de guerre d’occupation avec matraquages, actes de tortures et vexations.

    3. Pour finir, il existe bel et bien une polémique sur cette histoire d’évangélisation en Kabylie, Elle a vu le jour dans la presse nationaliste pour chercher des boucs émissaires au lieu de regarder en face la crise de l’Algérie.

    • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 18:12, par Ahnad

      Bonjour,
      Je me permets de vous signaler que cet article n’est pas une honte. Il met en lumière non pas une polémique mais un phénomène réel. Peut-être n’avez-vous plus été en Algérie depuis longtemps ?. En ce qui concerne le Berbère, je me permets également de vous rappeler les articles de la Constitution Algérienne :
      Article 3 : l’Arabe est la langue nationale et officielle.
      Article 3 bis : Tamazight est également langue nationale.
      L’Etat oeuvre à sa promotion et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en usage sur le territoire national" Ce qui signifie que si Tamazight n’est pas enseigné, il est à tout le moins reconnu. Les revendications kabyles demandent, entre autres, l’officialisation de leur langue. Pour cela, il n’y a qu’une seule possibilité pour eux : la fédéralisation ou la confédération de l’Algérie, ce qui est dans l’état actuel des choses impossible.
      Les gendarmes : exact. Ils ne se comportent pas toujours d’une manière correcte durant les manifestations. Et en Europe ou aux...USA ????
      Comme je l’ai signalé (cfr. mon post) le problème de fond réside dans la crise sociale et économique que traverse l’Algérie depuis pas mal d’années maintenant.Les Algériens sont donc des proies faciles pour des "envahisseurs" de tout poil.

      • Diabolisez diabolisez... 29 septembre 2004 18:30, par rezki

        Je vous remercie de votre réponse. Je suis d’accord à l’exception de deux points : le premier c’est que la chose la plus scandaleuse est de voir les Kabyles comme des êtres faibles. Je crois qu’ils ont plutôt prouvé le contraire ces dernières années. Ils ont résisté plus que d’autres à l’appel des maquis islamistes, ne prenez pas les Algériens pour des enfants.
        Quant à la question du pluralisme linguistique en Algérie force est de constater que la langue maternelle d’un tiers de nos concytoyens mériterait plus d’égards. Je suis arabophone (j’apprends tamazight) ma femme aussi et je souhaite qu’un jour mes enfants utilisent les trois langues (avec le français). Le Maroc est en train de mener une politique linguistique un peu plus intelligente que la nôtre.
        Si l’Etat (qui enferme les journalistes) laisse faire ces pseudos missionnaires (pour peu qu’ils existent) c’est qu’il a intérêt que l’on parle de ça.

        • > Diabolisez diabolisez... 29 septembre 2004 20:43, par Leila

          Azul felaouen Arezki,

          Personne ne peut vous contrdire sur ce point : effectivement le kabyle est un homme libre et rebelle qui a lutté contre toutes les occupations.

          Je suis tout à fait d’accord avec vous ; il faut que la langue et la culture berbère occupe la place qu’elle devrait occuper. L’état algérien a le devoir de développer, d’instaurer l’enseignement de la langue berbère. C’est aussi notre devoir à nous d’aider de réclamer et même de lutter pour que cela puisse se réaliser.

          Maa salama

          leila

  • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 14:06, par Tennessee Lee

    Je viens de lire votre article avec un vif intérêt, comme tous ceux qui concernent l’Algérie.

    Je suis d’accord sur un fait : il est vrai que cette stratégie de christianisation relève d’un projet politique qui fait totalement fi de l’intérêt de la nation algérienne. Le but des propagandistes venus de l’étranger est surtout d’étendre la religion du Nazaréen dans le monde musulman en réaction à la progression de l’Islam en Afrique et dans le monde occidental. Le choix de l’Algérie n’est pas fortuit : le terrorisme et la résignation ayant affectés ce peuple, on peut penser que la religion mère de l’Occident peut constituer une sorte d’échappatoire face au calvaire quotidien des Algériens, une "opium du peuple" idéologique face à la déception due aux probèmes sociaux. La Kabylie est d’autant plus une cible que la fragilité politique et identitaire de cette région des montagnards berbères forme un terrain favorable pour les évangélistes.

    Permettez-moi toutefois de me pencher sur les événtuels aspects positifs du développement du christianisme en Algérie. Vous parlez comme si la christianiation de l’Algérie allait de pair avec une perte de souveraineté. Or, ne peut-on pas penser que cette évangélisation peut faire progresser les rapports Islam-christainisme ? Pourquoi, à l’inverse de ce que vous pensez, ne peut-on pas envisager que l’Afrique du Nord fasse évoluer le christianisme vers une considération plus pacifique de l’Islam et plus "cohabitationniste" avec la religion de Mahomet ? Pourquoi le christianisme inféoderait les Algériens aux instances chrétiennes américaines ? Pourquoi ne serait-ce pas les Américains qui seraient disciplinés par le christianisme et la foi authentique des Montagnards Kabyles ? Pourquoi un jour les néoconservateurs ultrasionistes ne changeraient-ils pas de vision du monde (en particuler dans leur rapport avec les PED d’Afrique et du Moyen-Orient) avec le contact des Nord Africains chrétiens, comme le christianisme a pu évoluer grâce à des berbères comme St AUGUSTIN ?
    Car le véritable enjeu, le voici : ne pas faire de ces chrétiens kabyles des non-citoyens mais au contraire des Algériens avant tout qui pourront aller défendre leur pays devant les nations occidentales (en particulier les Etats-Unis) et qui pourront, fort de leur foi évangélique, dire fièrement que les Maghrébins, chrétiens ou non, n’ont aucune leçon idéologique à recevoir de quiconque. Ainsi, le véritable problème est de ne pas exclure les chrétiens d’Algérie, pour qu’ils restent avant tout des enfants de Numidie.

    Ainsi, l’impérialisme pourrait se retourner contre ceux qui l’ont mis en place.

    Merci de m’avoir lu

    • > L’évangélisation en Algérie 30 septembre 2004 00:46

      Bonjour Tennessi Lee,

      J’ai beaucoup été intéressé par votre conviction que le sentiment religieux peut-être au coeur de la lutte des peuples, en l’occurence du peuple algérien pour défendre sa patrie contre les agressions de l’impérialisme et des couches privilégiés, des élites, qui dans chaque pays trahissent la Nation pour sauvegarder leurs privilèges .

      En France nous avons vu la bourgeoisie écraser la commune en 1870 pour livrer Paris aux prussiens et en 1940 livrer la France au 3ème Reich pour spontanément collaborer avec sa consoeur allemande se partageant et s’échangeant les actions notamment celles des sociétés détenues par des Juifs ; pourtant alors que les élites politiques votaient les pleins pouvoirs à Pétain, que la totalité des préfets (sauf Jean Moulin) mettaient en oeuvre une politique d’oppression de concert avec l’ennemi, que la haut clergé appelait à se soumettre aux traitres, les chrétiens de France dans les profondeurs du peuple, avec ses syndicats (CFTC) ses journaux clandestins (Témoignage Chrétien)menèrent une lutte patriotique au nom de leur foi.

      Peut-être que le peuple américain retournera contre ses dirigeants et la haute bourgeoisie les valeurs chrétiennes et les enseignements de la Bible au nom desquels sont menées des guerres impérialistes et ce ne serait pas la première fois que, dans l’histoire, des peuples défendent leur patrie, leur liberté, s’émancipent de l’oppression d’une minorité exploiteuse au nom de leurs convictions religieuses.

      Il me semble cependant que le peuple algérien a, dans son histoire, épuisé les recours à la foi comme mode d’émancipation car après sa courageuse lutte contre la conquète sous l’égide d’Abd del Kader les religions chrétiennes, juives, islamiques ont été instrumentalisées par la colonisation pour maintenir les dominations et diviser le peuple algérien ; on a vu même le courant fascisant le plus irréductible des colons dont l’organisation de l’Armée secrète (OAS), procéder en 1958/1959 à des mascarades de dévoilement public de femmes algériennes au nom de l’émancipation !!! ^

      Peut-être que la question du port du voile sur laquelle les élites françaises font une fixation provoquera cette étincelle qui démasquera le comportement spontanément rasciste, antisémite et xénophobe des grandes bourgeoisies et qu’au nom du coran ou de l’évangile le peuple algérien rejettera la domination et la duplicité des élites religieuses de leurs propre pays ?

      En tous cas , je suis d’accord avec vous pour formuler cette hypothèse, tellement il est hasardeux de prédire le cours que choisira le peuple algérien pour progresser dans la voie de l’émancipation.

      Bien amicalement

  • > L’évangélisation en Algérie 16 septembre 2004 22:19, par Oriental

    Evangélisation signifie-t-elle vraiment soumission à l’américanisme, fut-elle néo-protestante ?

    Apparamment ce qui vous gêne est la présence de VRP chrétiens dans un pays soumis par les VRP musulmans arrivés sur le terrain il y a quelque 1300 ans et qui comptent bien garder l’exclusivité de la chasse…

    Vous aurez été crédible si vous vous souleviez de la même façon contre les « islamiseurs », non moins riches que leurs acolytes chrétiens mais beaucoup plus obscurantistes et despotes.

    Ne voir que les évangélistes c’est un peu tricher avec la liberté de conscience…

    • > L’évangélisation en Algérie 17 septembre 2004 06:31, par mene

      L`evangilisation n`est pas un mal en soi, car toutes les religions du monde cherchent a avoir le plus grand nombre d`adeptes. c`est tout a fait legitime. Par contre ce qui est degueulasse c`est de profiter de l`etat precaire du pays et de la vulnerabilite des jeunes, en utilisant l`argent comme appat. Je ne pense pas que les evangilistes des premiers siecles apres Jesus Christ aient use de ce moyen pour s`attirer la sympathie, mais grace a une foi sincere.

  • > L’évangélisation en Algérie 17 septembre 2004 13:49, par leila

    Etant moi-même areligieuse, mon but n’est certainement pas de remettre en question la liberté de conscience ni d’imposer l’islam comme unique alternative religieuse. Le choix de religion est un droit fondamental des droits humains.

    Pour ceux qui l’ignorent, ou qui feignent l’ignorer, je rappelle que les évangélistes néo-protestants américains sont des fanatiques religieux, des illuminés aussi dangereux que les islamistes et même plus vu qu’ils sont à la tête de la plus grande puissance mondiale. A ce sujet, la littérature est abondante (*).
    Ils ont joué un rôle principal dans la guerre contre l’Irak et leur but est de rentrer en conflit direct avec l’islam et mener le monde vers des guerres interminables jusqu’à l’avènement du messie ?

    Je ne veux pas voir la terre sur laquelle j’ai inscrit les pages de mon enfance et de mon adolescence passer d’un fanatisme à un autre. Je ne veux plus voir des mères pleurer la mort ou la disparition de leurs enfants. Je ne veux plus voir mon peuple s’entretuer.

    Je rêve d’une Algérie libre, moderne, fraternelle et surtout cosmopolite loin de tous extrémisme.

    De plus, la plupart des algériens n’ont pas une culture religieuse profonde , j’ai peur qu’il ait des amalgames et que cette histoire va rajouter des pierres au mur de la haine qui ne cesse de s’élever entre l’orient et l’occident. En Algérie existe un mouvement religieux chrétien formidable qui tente le dialogue et le rapprochement entre les peuples. Monseigneur Teissier (qui est algérien), archevêque d’Alger et d’autres religieux sont à la tête de ce mouvement. Ils font un travail considérable de dialogue et d’amitié. Si des personnes sont séduites par le christianisme, pourquoi pas. Elles ont le droit de choisir leur propre religion, de la pratiquer en toute liberté et d’être respecter en tant que minorité religieuse.

    Ce qui me chagrine c’est de constater la démission total des libres- penseurs et des authentiques amis des peuples . Où sont-ils ? pourquoi laissent-ils le terrain vide aux fanatiques religieux ? les juifs au siècle des lumières ont pu échapper au ghetto imposé par les rabbins grâce à l’aide sincère d’hommes et de femmes libres et amis des peuples.

    L’émancipation des musulmans ne viendra certainement pas des mains des fanatiques religieux musulmans ou chrétiens soient-ils.

    (*) : le monde caché de Bush, la quatrième guerre mondiale de Francois-Bernard Huyghe, Etat d’exception de Rodrigo de Zayas, les états unis à contre courant etc etc etc …

    Leila

    • > L’évangélisation en Algérie 18 septembre 2004 12:56, par Essaid

      Bonjour Leila,

      Je soutiens votre vision de l’Algérie et je suis tout a fait d’accord avec vous, oui à une ALGERIE FRATERNELLE SANS EXCLUSIVE.

      Essaid

  • > L’évangélisation en Algérie 20 septembre 2004 19:23, par Nadine

    Je ne vois aucun mal dans ca, au contraire.. Le choix de la religion doit etre un des droits premiers, et fait parti du respect des droits de l’homme !!!!

    Evangeliser, c’est tres bien.. C’est un droit a tout homme d’entendre et de choisir ! Pas d’obligation dans ca, alors a quoi ca embete ??

    J’entends toute la journee dans les medias arabes et musulmans, l’intention de rependre l’Islam partout dans le monde.. Ils essaies meme au Etats-Unis de rependre les mosques et de rependre l’islam en employant aussi les medias, internet.. etc.

    De-meme donc, Pourquoi empecher donc l’Evangilisation dans les pays Musulmans ?? N’est-il pas un droit normal ?
    Pourquoi se permettre des droits et les empecher aux autre ???

    Je ne comprends vraiment pas ???

  • > L’évangélisation en Algérie 24 septembre 2004 20:48, par Adam

    Ma chere Leila,

    Votre message n’est pas directement mechant, mais il y a tout-de meme certaines erreurs..

    Puis, le probleme de tout les pays arabes, et de l’Algerie est qu’ils empechent cathegoriquement le fait d’avoir meme l’intention d’evangeliser ou de faire connaitre le Christianisme ! Ils empechent ce droits humain completement, et parcontre defendent et trouvent tres normal de rependre l’Islam la ou ils veulent, meme si cela est au coeur meme de Rome, ou des Etats-Unis !!

    Dans le pays arabe de mon enfance c’est completement interdit cela, il faut fuir pr avoir la vrai liberte de choisir !!! Trouves-tu cela juste ??

    Merci.

  • > L’évangélisation en Algérie 24 septembre 2004 22:42, par bensaad

    Je ne pense pas que le gouvernement algérien ferme les yeux sur ce "phénomène", parce qu’il a peur des américains, mais simplement parce que cela ne représente aucun danger.

    De plus, si le gouvernement algérien intervenait dans ce genre de problème, il serait qualifié d’intolérant.
    C’est une preuve de démocratisation.
    En France, de nombreuses sectes s’expriment et personne n’intervient directement à part s’il y a danger pour la personne.

    Voir en ligne : évangélisation en algérie

  • > L’évangélisation en Algérie 26 septembre 2004 22:50, par Jean-Louis Caubin

    Leila,

    J’ai lu rapidement votre message croyant avoir compris dès les premières lignes que vous vouliez blanchir et dédouaner le GIA et les islamistes intégristes d’Algérie dont plusieurs revenaient au pays après avoir guerroyé en Afghanistan aux cotés.... des USA contre cet axe du mal qu’islamistes féodaux et impérialistes combattaient et combattent toujours : le socialisme.

    Mais la suite de votre lettre m’a rassuré quand vous mettez en cause la campagne d’évangélisation entreprise par les pasteurs américains ; je rentre d’un voyage au Guatémala où je n’ai pu évidemment ne pas mesurer l’ampleur des efforts des missionnaires yankis pour capter la confiance (et l’argent ) des mayas.

    Comme dans votre pays, les Etats-Unis s’efforcent de récupérer le mécontentement des couches laborieuses, des exploités, en dénonçant la corruption du pouvoir et aussi de l’Eglise officielle dans le but de détourner les masses de la révolution socialiste ; au Guatémala l’ancien dictateur del Montt, qui réprima sauvagement la rebellion communiste au prix de massacres et de regroupement de populations dans des "villages" stratégiques tente aujourd’hui, se convertissant au protestantisme, de se refaire une virginité auprès des opprimés, spécialement auprès des mayas.

    Vous dénoncez l’opération de division entrepris par les missionnaires américains qui flattent les identités Kabyles ou Berbères pour désigner les autres algériens et le régime tout entier comme responsable de leur situation ; les missionnaires américains n’agissent pas autrement au guatémala comme ils l’ont fait au Nicaragua, qui n’hésitent pas à dénoncer les latinos et l’église catholique comme les exploiteurs des indiens.

    Il y a cependant une différence entre l’Algérie et le Guatémala comme l’ensemble des pays de l’Amérique centrale (Cuba excepté) : tous ces pays sont sous le joug des Etats-Unis qui exploitent économiquement les paysans, possèdent les sociétés industrielles et commerciales, mettent en place les dirigeants politiques qui protègent leurs intérêts, conservent des bases militaires pour parer à toute crise grave.

    Votre pays s’est émancipé du joug colonial et a déjà pu faire la preuve qu’en choisissant le socialisme il s’est émancipe de la domination des puissances impérialistes devenant un pays phare pour les pays dits du Tiers-Monde.

    Je crois que c’est bien ce choix de la révolution algérienne que les islamistes, les opposants au régime actuel (par exemple Aït Ahmed) et les puissances impérialistes veulent anéantir dans la foulée de la destruction de l’URSS.

    Vous souvenez vous de ce dirigeant du FIS qui trouva asile à New-York (dans les Twin Towers ?)et au plus fort des massacres commis par le GIA exhortait à la charia sur les ondes américaines ?

    Je me garderais bien de vous dire qu’il faut absolument soutenir inconditionnellement les dirigeants, le FLN et l’appareil étatique car ce serait ignorer que l’appareil d’état est traversé de contradictions comme l’est la société algérienne avec une bourgeoisie, certes asservie au grand capital et ne pouvant se prévaloir d’un rôle dirigeant dans le passé, une bourgeoisie donc qui tente de conquérir le pouvoir pour s’approprier les moyens de production et d’échange.

    Mais, comme dans toute lutte, il nous faut désigner l’ennemi principal et je suis bien d’accord avec vous que la religion ne peut être cet ennemi que nos laîques impénitents de France aiment s’inventer au gré des campagnes électorales pour diviser le peuple entre croyants et incroyants quitte à se pamer plus tard pour ce renouveau de l’église orthodoxes mère de toutes les Russies !

    Rassurons nous : Marx démontrait combien dans l’histoire la religion, telle l’opium, était l’expression de l’oppression et en même temps la protestation contre cette oppression ; avec, ajoutait-il, qu’à la différence des adeptes de l’opium, des peuples croyants menèrent des luttes de libération au nom de leurs idéaux religieux.

    Je vous prie de croire à ma profonde conviction que, comme votre message l’atteste, le peuple algérien fera triompher la cause d’une Algérie libre, souveraine et débarrassée des séquelles du colonialisme et du capitalisme.

    • > L’évangélisation en Algérie 28 septembre 2004 22:12, par Leila

      Bonjour Jean-Louis,

      Merci pour ce témoignage très instructif.

      Je souhaite, et certainement les autres lecteurs d’oulala.net, savoir plus et avoir les détails de ce qui se passe dans cette région oubliée du monde que je porte affectueusement dans notre coeur.

      Pourriez-vous alors nous éclairer et nous raconter votre expérience, peut-être en proposant un article à oulala.net ?

      Evidemment, je ne blanchis pas le FIS et le GIA ; ils ont commis, et continuent à commettre, des crimes atroces difficiles à oublier.

      Amicalement

      Leila

    • > L’évangélisation en Algérie 20 janvier 2010 01:02

      Bonjour,

      Votre référence au Guatémala et à ce beau continent qu’est l’Amérique latine m’amène à ce petit article, assez simplet d’apparence mais sur lequel une méditation s’impose (et pas une méditation "évangélique" bien entendu, mais plutôt intelectuelle et critique si possible), le cas du Vénézuela peut s’élargir au delà du continent sud-amricain.

      Salutations.

      Voir en ligne : http://www.elcorreo.eu.org/article....

  • > L’évangélisation en Algérie 29 septembre 2004 14:57, par sofian

    Salut á Tout les lecteurs :
    Je suis tout á fait content de votre article .
    Des gens comme vous sont rars .
    Je ne suis pas contre la pluralité des fois en Algérie ,mais ce que me préocupe , sont les jeunes dans mon pays , moi , je vais en Europe parmi les chrétiens , ils ont tout essayé pour me faire un chrétien , mais ils ont echoué , parceque j’ai beacoup lu sur ce sujet , je ne suis pas religieux , mais je suis un musulman simple .
    Les missionaires en Algérie jouent la carte de la pauvreté et du chomage parmi la jeunesse algérienne, ces jeunes veulent fuir l’enfer de l’Algérie , et ils essayent tout pour réaliser leurs réves , et ces missionaires sont méme prét a les payer et aider pour traverser ces lacunes .
    j’envoi ce message á la jeunesse algérienne qui veulent se christianiser de me contacter , afin de les donner des lecons theologique en ce qui concerne le christianisme .
    Merci Leila .
    Et mes meilleurs voeux aux Algeriens .

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes