Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ?

Continuons l’analyse que j’avais faite le 1er février 2004 sur la réélection probable de G.W Bush. L’article paru sur Oulala sous le titre (Le cow boy texan en selle pour quatre ans encore).

Depuis, je n’ai malheureusement pas changer d’idée, 7 mois plus tard et à 2 mois des élections présidentielles américaines. Au contraire, j’apporterai quelques faits qui donnent encore plus de poids à mes pronostiques.

Tout d’abord, Bush a déjà une sérieuse avance sur son rival démocrate John Kerry d’après les sondages. Mais depuis que ce dernier vient d’invectiver G.W Bush sur les armes d’assaut, il vient de se mettre à dos non seulement la National Rifle association (N RA) mais tous ceux qui en profitent et qui défendent à tout crin le droit de posséder une arme d’assaut.

19 types d’armes d’assaut redeviennent aujourd’hui légalement en vente aux États-Unis grâce à une décision de G.W Bush d’autant plus que 222 millions d’armes à feu sont déjà en circulation légitime aux É-U. Clinton avait interdit ces armes en 1994. Pour bien montrer avec qui nous aurons à composer, si le cow boy texan est réélu, voici les armes dont il vient de permettre la vente légale.

Les armes d’assaut dont l’interdiction a pris fin hier aux États-Unis sont : AK47 et tous les modèles de Kalachnikov Norinco, Mitchell et Poly conçus dans l’ancienne Union soviétique.

Uzi et Galil produites par les industries israéliennes.

TEC-9,TEC-22, et TEC-DC9, fabriquées par Intratec.

SWD M-10, M-11 et M-12. baséees sur les plans du MAC-10, leur cousin entièrement automatique, ces armes d’assaut peuvent tirer plusieurs balles sur un large périmètre.

Street Sweeper et Striker 12, ainsi que d’autres fusils de chasse semi-automatiques à barillet.

Beretta AR-70 et SC-70, utilisés par les armées de plusieurs pays, dont l’Italie, la Jordanie et la Malaisie.

Colt AR-15, la version civile du fusil M16, l’arme standard des troupes américaines.

Plusieurs armes fabriquées par les usines Fabrique Nationale, telles que le FN-FAL, le FN-LAR et le FNC, utilisés par les armées de plus de 90 pays. Sreyr AUG, fusil fabriqué en Allemagne.

Existe-t-il un pays démocratique, ou il est permis au simple citoyen de se procurer de telles armes ? De plus ces armes permises aux États-Unis passent les frontières à tout venant. C’est d’ailleurs le même type d’arme que l’AK 47 dont se sont servis les terroristes auteur du carnage dans une école primaire à Beslan en Assétie du Nord la semaine dernière. Ces AK 47 ne venaient peut-être pas des Etats-Unis, mais les terroristes tchétchènes qui s’en sont servis, ne les ont certainement pas obtenu des russes. Nous savons que les Etats-Unis fournissent ce genre d’armes à qui veut en avoir.

J’écris du Canada ou ces armes sont interdites et pourtant nous en retrouvons dans tous les milieux criminalisés. Tout cela pour dire, que plus de la moitié des électeurs américains sont en faveur du retour de ces jouets dangereux. Le fric de la National Rifle Association ne tombera pas dans les urnes de John Kerry. Ce puissant lobby fourbira ses armes contre ce dernier, soyons-en sûrs.

Autre fait qui m’incite à dire que Bush pourrait être réélu, c’est le (Profiling) Racial institué par l’administration Bush depuis le 11 septembre. Les autorités américaines, ciblent de plus en plus les gens en fonction de leurs origines ethniques ou de leurs appartenances religieuses. Amnesty international USA s’en inquiète d’ailleurs dans un rapport publié hier. Et selon lequel près de 32 millions de personnes signaient avoir fait l’objet d’attentions discriminatoires. Si ces 32 millions votent pour Bush, je n’ai plus rien à dire. Mais que sont ces gens - là ? La moitié n’ont aucun droit de vote. Soit qu’ils soient ciblés par la justice ou qu’ils soient des immigrants non reçus comme citoyens américains.

Ce qui est particulièrement inquiétant, c’est que les États américains n’ont pas pris la mesure du problème. 27 d’entre eux n’ont pas interdit le (Profiling) Racial et 46 le (Profiling) Religieux. 35 États autorisent les fouilles impromtues de piétons. Au mois d’août dernier, des projets de loi sur le (Profiling) Racial avaient été présentés dans 41 États et adoptés dans 29 seulement. Seuls 23 de ces derniers États, avaient purement et simplement banni ces pratiques discriminatoires. Quand nous savons que John Kerry s’est prononcé contre cette discrimination, nous avons le droit d’être inquiets qu’en à la prochaine élection.

A moins d’un miracle le cow boy texan devrait se retrouver en selle au mois de novembre. Attendons-nous donc d’avoir pendant quatre ans encore affaire à un fou sanguinaire et des tueries sans nombre à travers le monde. Israël continuera son expension raciale, les islamistes se défendront toujours et la merde sera à l’honneur. Quelle tristesse. Le Vénézuela sera-t-il une nouvelle cible dans le colimateur américain ? L’Iran sera-t-il à son tour assailli ? ETC ...ETC ...

Mehr Licht.


 
 
 
Forum lié à cet article

14 commentaires
  • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 16 septembre 2004 10:13, par Ahnad

    En légalisant la vente de ces armes, Bush suit sa logique sanguinaire ; en effet, clamant sans cesse depuis le 11 septembre 2001 que les USA sont en guerre, il conforte ainsi son peuple dans une réaction d’auto-défense au cas où "l’ennemi" présent sur le sol américain tenterait des nouvelles attaques... Attendons-nous donc à des réglements de compte dignes de films made-in USA, à des carnages organisés envers les minorités ethniques comme au bon vieux temps du Ku Klux Klan mais avec la technologie en plus ! Depuis l’avénement de l’usurpateur un voile noir s’est abattu sur les USA et une chape de plomb sur le reste du monde. Si ce monstre est réélu (ce qui est plus que probable) grâce à un lobbying très argenté ,notre planête ne sera plus qu’un vaste champs de bataille. J’espère néanmoins me tromper. Une question me taraude sans cesse : mais où sont-donc les dirigeants des démocraties ? Eux seuls pourraient éradiquer le mal s’il n’est pas trop tard.

  • D’accord avec vous sur le fond de l’article, moyennant deux remarques :
    - la prolifération des armes de guerre, (notamment les fusils d’assaut) n’est pas due essentiellement aux USA. L’AK47 a été fabriqué a des milliers d’exemplaires, et la relative simplicité de cette arme permet des copies, dont les chinoises et pakistanaises sont les principales utilisées, par exemple en Afrique. Seuls les mercenaires et quelques terroristes bien financés utilisent UZI ou armes allemandes.
    - Bush n’est de toute façon qu’une marionette, comme l’est (et le sera Kerry). le pouvoir politique US n’est rien d’aute que le factotum des grands interets financiers dont se méfiaient déja les présidents US des années 40. Bush, ou Kerry, ce sera la même chose, exactement, un peuple abruti de télé, complètement intoxiqué par une religion rétrograde, persuadé de détenir la vérité selon la volonté divine. Un système politique complètement vérolé, un système electoral ou la fraude est institutionnalisé, une absence totale de relais médiatiques relativement impartiaux.

    De ce fait, la question de savoir qui sera le prochain président des USA n’a aucune importance. Rien ne pourra à court terme infléchir l’effondrement total de la représentation populaire aux USA, rien à court terme ne permettra à ceux qui esperent encore un pays libre de se faire entendre.

    Un candidat, et un seul, représente quelque chose aux USA. C’est Ralph Nader. Depuis les années50 ou 60, il milite contre la malbouffe, la déforestation, la polllution et les conglomérats. Mais c’est Georges Soros qui est le milliardaire influent, et celui-ci est la pire hydre libérale et fasciste dont on pouvait réver ? Son lobbying européen (notamment l’"international crisis group", Ockrent, Weil, et leurs alter ego européen)est tellement efficace qu’en deux ans l’Europe est devenu ce que les USA ont mis 20 ans à réaliser.

  • Les armes semi-automatiques : de quoi parle-t-on ?

    Robert Dolbec

    La loi américaine interdisant les « armes d’assaut » (les journaux parlent aussi d’armes « semi-automatiques ») ne sera pas reconduite. Immédiatement, il nous vient à l’esprit l’image d’un gros américain en treillis mitraillant une cible de forme humaine avant de siffler une mauvaise bière. Après une indignation bien naturelle, on peut toutefois se demander ce qu’est au juste une « arme d’assaut ». Et qu’est-ce donc qu’une arme « semi-automatique » ?

    Le AK-47 et le M-16, par exemple, sont des « fusils d’assaut ». Le fameux Uzi israëlien est un pistolet mitrailleur. Ce sont des armes « automatiques », c’est à dire qu’elles tirent en rafales. La possession de ces armes de guerre est interdites aux civils depuis 1939, et elle le restera.

    Les fabricants proposent cependant des versions « civiles » de ces armes. Ce sont elles que la loi désigne comme « armes d’assaut ». Ces armes ont le « look » des armes militaires, mais ce sont des armes « semi-automatiques » dont le fonctionnement ne se distingue en rien de celui de n’importe quelle arme de chasse légale. Elles ne tirent qu’une balle à la fois, les munitions sont les mêmes que celles des armes de chasse et elles ne sont pas plus puissantes. De plus, l’affirmation selon laquelle il suffirait d’un petit bricolage pour les transformer en armes automatiques relève de la légende urbaine.

    On peut bien sûr s’interroger sur l’intérêt de posséder de telles armes (ou un Hummer ?), et peut-être faut-il les interdire (comme au Canada). Mais il ne faut pas les prendre pour autre chose que ce qu’elles sont. Malgré toute l’antipathie qu’on peut avoir pour le National Rifle Association, pour George Bush et pour une certaine Amérique, ces précisions sont importantes. Quand une cible est trop évidente, il s’agit parfois d’un leurre.

    Voir en ligne : Cyberpresse | Opinions

    • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 16 septembre 2004 19:02, par Mehr Licht.

      Merci pour vos informations suplémentaires. Mais qu’une armes soit automatique ou semi-automatique, les dommages qu’elles peuvent faire sont inquiétantes quand elles sont vendues en vente libre.

      De plus je m’excuse infiniment, mais je connais personellement des américains qui ont pu se procurer des armes automatiques aux États-Unis.

      Amicalement,
      Mehr Licht.

    • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 17 septembre 2004 15:39, par Mehr Licht.

      Le M-16 qui tire en rafale est bien pratique pour la chasse au bison, car non seulement on ne risque pas de manquer l’animal mais de plus on vient de le transformer en viande hachée. Qu’elle économie de temps.

      De plus allez faire un tour à Burlington au Vermont et vous verrez qu’un américain peut se procurer n’importe qu’elle arme d’assaut non modifiée. Même un bazooka peut vous être vendu.

      Bien à vous.

      Mehr Licht

  • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 16 septembre 2004 19:41, par Mehr Licht.

    Voici un petit apperçu du débat Bush Kerry vu par certains américains ayant un peu d’humour. Ce qui entre nous est plutôt rare.

    Cliquez sur cette adresse.

    http://boldt.us/jibjab/mirror.html

  • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 16 septembre 2004 19:48, par JVC

    Les armes semi-automatiques : de quoi parle-t-on ?

    Robert Dolbec

    La loi américaine interdisant les « armes d’assaut » (les journaux parlent aussi d’armes « semi-automatiques ») ne sera pas reconduite. Immédiatement, il nous vient à l’esprit l’image d’un gros américain en treillis mitraillant une cible de forme humaine avant de siffler une mauvaise bière. Après une indignation bien naturelle, on peut toutefois se demander ce qu’est au juste une « arme d’assaut ». Et qu’est-ce donc qu’une arme « semi-automatique » ?

    Le AK-47 et le M-16, par exemple, sont des « fusils d’assaut ». Le fameux Uzi israëlien est un pistolet mitrailleur. Ce sont des armes « automatiques », c’est à dire qu’elles tirent en rafales. La possession de ces armes de guerre est interdites aux civils depuis 1939, et elle le restera.

    Les fabricants proposent cependant des versions « civiles » de ces armes. Ce sont elles que la loi désigne comme « armes d’assaut ». Ces armes ont le « look » des armes militaires, mais ce sont des armes « semi-automatiques » dont le fonctionnement ne se distingue en rien de celui de n’importe quelle arme de chasse légale. Elles ne tirent qu’une balle à la fois, les munitions sont les mêmes que celles des armes de chasse et elles ne sont pas plus puissantes. De plus, l’affirmation selon laquelle il suffirait d’un petit bricolage pour les transformer en armes automatiques relève de la légende urbaine.

    On peut bien sûr s’interroger sur l’intérêt de posséder de telles armes (ou un Hummer ?), et peut-être faut-il les interdire (comme au Canada). Mais il ne faut pas les prendre pour autre chose que ce qu’elles sont. Malgré toute l’antipathie qu’on peut avoir pour le National Rifle Association, pour George Bush et pour une certaine Amérique, ces précisions sont importantes. Quand une cible est trop évidente, il s’agit parfois d’un leurre.

    Voir en ligne : Cyberpresse | Opinions

  • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 19 septembre 2004 18:23, par Algarath

    Bravo Michel pour cet article. Amicalement. Algarath

  • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 19 septembre 2004 19:43, par comaguer

    Intéressant mais ne jamais oublier que le "fou sanguinaire" est le porte voix d’un projet et d’une équipe réactionnaires et que c’est ce projet et cette équipe et leurs énormes soutiens dans le big bizness qu’il faut combattre

    • > Le cow-boy texan serait-il indésarçonnable ? 20 septembre 2004 15:06, par Mehr Licht.

      Vous avez bien raison mon cher comaguer, de parler d’une équipe réac soutenue par le big business. Je parlais déjà dans l’article précédent d’affairistes dangereux qui tiennent le pouvoir aux États-Unis. À relire.

      Entre vous et moi, la National Rifle Association qui vend des armes dans le monde entier, ne fait-elle pas parti du Big business ?

      Amitié, Mehr Licht.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes