{id_article}
 
Guerre de désinformation massive

Requiem pour Falloudja

Si en France l’investiture présidentielle entérine une action de grâce envers certains prisonniers, nous noterons que deux détenus ont été exécutés, l’un le 4 novembre et l’autre le 2, jour de l’élection de Bush, dans l’Etat du Texas, fief de l’Elu de Dieu. [1] Ce qui prouve bien que la clémence de ce grand croyant n’est pas à l’ordre du jour et ne sera pas forcément un puissant vecteur dans sa conduite à venir.

Depuis qu’il a pris le pouvoir sans y avoir été invité par le peuple aux élections de 2000, en utilisant avec ses comparses un semblant de coup d’état dissimulé derrière un faux-air de démocratie, il n’est guère besoin d’être visionnaire pour deviner ses intentions malhonnêtes et criminelles.

Les innombrables assassinats qui se perpètrent en Irak et plus particulièrement actuellement à Falloudja en sont la preuve flagrante. Sous prétexte que des « insurgés seraient à la solde du fantomatique Zarqaoui », créé de toutes pièces par les services secrets britannique, la ville irakienne subit depuis plusieurs jours des pilonnages intensifs qui font des milliers de victimes civiles. Des atrocités y sont perpétrées quotidiennement dans l’indifférence générale et l’assentiment total des médias se relayant pour diffuser des informations mensongères dans le seul but de masquer la barbarie de la soldatesque.

Nous assistons-là à une propagande savamment élaborée par la Maison Blanche que distribuent sans rechigner les journalistes asservis à la désinformation visant à étouffer un des plus grands crimes de guerre que certains affublent déjà du nom de Guernica.

Toutes les chaînes de télévision nous servent jusqu’à l’indigestion des images aseptisées, stéréotypées, avec des commentaires d’une platitude exaspérante, sans aucune valeur informative. Les reportages ne possèdent pas une once de vérité et les documentaires balisées par les troupes de mercenaires US n’ont qu’un seul but : faire croire au populo américain qu’il se déroule une « guerre propre » . Un scandale.

Falloudja est en train d’agoniser sous les bombardements comme tout le pays d’ailleurs. Si quelques deux cent mille personnes ont réussi à fuir, prévenus par les hauts-parleurs avant l’assaut, des milliers d’irakiens sont prisonniers d’un enfer de bombes et de feu savamment orchestré par Bush et ses sbires et l’on ne compte plus le nombre des victimes. Tous les convois humanitaires sont bloqués depuis une dizaine de jours et ce soir le Croissant Rouge s’est vu stoppé « sous prétexte que la route est bourrée d’explosifs et que cela va prendre un moment pour la sécuriser ». Sécuriser voulant dire qu’il faut certainement faire un peu de ménage avant que les secours aient la permission de pénétrer dans la ville car les rues sont jonchées de cadavres.
Les informations qui nous parviennent par des moyens non-officiels sont alarmantes. Depuis Lundi, les assiégés ne disposent plus d’eau potable, ni d’électricité, ni de soins médicaux, ni d’aliments alors que KBR, filiale d’Halliburton, distribue près de deux cent mille repas par jour pour l’armée américaine. Voyez à qui profite le crime ! Les lignes téléphoniques sont coupées. Les soldats ont reçu l’ordre de faire refluer en ville les hommes de 15 à 55 ans qui ont été froidement assassinés parce que potentiellement chacun d’eux aurait pu cacher un « terroriste. » En quatre jours « Plus de 1.000 partisans de Saddam et terroristes ont été tués. Deux cents autres ont été arrêtés », et comme de bien entendu « ces activistes venus du monde arabe, sont des fidèles au Jordanien Abou Moussab al Zarkaoui », on s’en serait douté, il a bon dos cet homme invisible se déplaçant de ville en ville qui seront automatiquement détruite par l’armée de l’envahisseur. Mais le bouquet c’est que maintenant,il y aurait aussi des tchétchènes dans les insurgés et pourquoi pas des esquimaux ?

Nous n’avons pas les œillères du peuple américain et nous ne pouvons plus avaler les mauvaises salades de Bush, l’infatué de Dieu en apparence mais plus sûrement du diable. Sa réélection trop providentielle pour un aussi mauvais président n’augure que du pire mais rien de vraiment catholique. L’armement et le pétrole sont les deux mamelles de cette administration corrompue qui commet les plus odieux crimes contre l’humanité pour empocher des milliards sur le dos d’innombrables victimes innocentes.

La population de Falloudja est en train de lancer un cri de détresse au monde entier mais qui l’entend ? Les habitants agonisent sous les gravats de leurs maisons. Les snipers tirent intentionnellement sur les femmes et les enfants osant s’aventurer dehors. Les GI’s demandent aux gens de sortir avec des drapeaux blancs mais dès qu’ils apparaissent, ils liquident systématiquement les hommes. 17 médecins et infirmières qui ont voulu désobéir et passer outre les ordres de non-assistance ont été froidement abattus. On a la gâchette facile au pays de l’oncle Sam quand on ne tient pas à ce que la vérité se sache. Et que dire des armes généreusement utilisées allant des gaz mortels aux bombes au napalm ou à l’uranium dont on connaît les résultats et les dégâts irréversibles sur ceux qui ont eu la chance d’en réchapper.

Que ce soit en Afghanistan, en Irak ou en cautionnant Sharon qui emploie les mêmes méthodes avec les palestiniens, Bush est un criminel de guerre au même titre que l’israélien. Il pratique la politique de la terre brûlée, les armées américaines semant l’horreur et le carnage pour génocider un peuple qui se bat afin que cesse cette occupation illégale. Tous les dirigeants de l’Europe devront un jour rendre des comptes pour cette tragédie qu’ils laissent commettre. En se rendant sur le site de l’ONU, on ne peut que constater avec consternation qu’il n’y a pas un mot sur le drame de Falloudja. On veut nous faire gober que le pays est en reconstruction comme l’Afghanistan alors qu’il est plongé dans une destruction sordide dont personne ne parle. Et quelques bien pensants osent nous taxer d’antiaméricanisme parce que nous dénonçons les exactions commises par l’armée d’un individu manipulé par des crapules. On est toujours anti quelque chose dès que l’on prend le parti de ceux qui sont seuls face à l’injustice...


Notes

[1A voir absolument ce site sur la guerre en Irak, en Afghanistan, la propagande américaine et mille autres détails. Cliquer ici.


 
 
 
Forum lié à cet article

11 commentaires
  • > Requiem pour Falloudja 14 novembre 2004 19:48, par Feurat ALANI

    Très bon article. vraiment rare, car beaucoup de personnes sont piégées par les principaux médias. Il est vrai que ce qui se passe à Falloudja est grave et cela mérite qu’on le clame haut et fort.
    Encore bravo pour votre honnêteté.

  • > Requiem pour Falloudja 14 novembre 2004 20:44, par Raymond

    Bravo, il y a encore des humains dignes de ce nom.

  • > Requiem pour Falloudja 15 novembre 2004 15:25, par bert

    Merci d’avoir pensé à Fallujah...
    Cela fait maintenant une semaine que l’horreur a commencé. Il y a d’abord eu des bombardements massifs, avions, hélicos, armes lourdes...Pendant au moins deux jours et deux nuits consécutifs...Puis la coupure de l’eau pour la ville, en violation de l’article 14 de la convention de Genève dont plus personne ne semble se souvenir maintenant que ce sont les USA qui crache dessus tous les jours...Ensuite, ce fut la capture de l’hopital, l’expulsion des toubibs et de nombreux patients, menottes, vols de téléphones et d’argent par la soldatesque de "l’iraqi national guard" (je vois pas de traduction possible...). Puis l’attaque, sauvage, sans discrimination, au mépris de l’existence des milliers de civls pris au piège des combats. Les témoignages sont nombreux, il y avait encore beaucoup de femmes, d’enfants et de vieillards dans Fallujah...
    Maintenant, c’est la destruction totale de la ville que l’on constate, on dirait Kabul en 96, ou Berlin en 45, c’est pire que Beyrouth en 85 !
    Les combats continuent dans la ville, partout, contrairement aux affirmations des officiers US. La force d’occupation a d’ailleurs utilisé des bombes énormes pour tenter de venir à bout des résistants, mais apparemment ce n’était pas encore suffisant...Que vont-ils encore lancer sur Fallujah ?
    Maintenant, les forces US annoncent qu’elles veulent "soigner les blessés", et "reconstruire la ville"...! Comment peut on faire preuve d’autant de cynisme et de barbarie ? ils ont bombardé, assassiné, détruit, et deux jours après, passent dans des rues désertes, qui puent le cadavre, et annoncent par haut parleurs qu’ils vont "soigner et reconstruire" !!!

    Je ne peux pas me sentir "l’allié" de ce pays, les USA, qui est coupable de tels actes. Ce n’est plus possible d’accepter cela sans rien faire ni dire...Notre futur président se sent profondément "américain" ? Nos "amis" américains ? Il y a les millions qui ont voté pour Bush, malgré les horreurs et les mensonges, et puis les millions qui ont voté Kerry, qui voulait continuer la guerre avec "plus de moyens"...
    Je sais bien que les gouvernements sont responsables, mais comment réagir autrement qu’en forcant le peuple des USA a plonger dans ses propres horreurs ? A quand un "apocalypse now" ou un "deer hunter" pour l’Iraq, qui permettra aux USA de se créer une légende sur leurs propres crimes...?

  • > Requiem pour Falloudja 15 novembre 2004 22:02, par Adriana EVANGELIZT

    Réponse à Bert...

    Ne me remerciez pas... ma colère devant ces atrocités ne les fera pas cesser. Nous vivons dans un monde pourri par ceux qui nous gouvernent. Nous aimerions balancer Bush et toute sa clique au milieu des combats de Falloudja qui est entièrement bouclée et sans témoin occulaire pour que les mercenaires us perpètrent leurs abominations. Aux dernières nouvelles, les chiens dans les rues mangent les cadavres tellement il y en a. Et personne ne bronche ! Ils vont s’attaquer ensuite à d’autres villes et détruire tout l’Irak. Voilà la reconstruction. Mais les millions de bombes déversées font travailler Halliburton et compagnie et c’est le contribuable qui paye pour enrichir ces crapules. Croyez bien qu’ils ne l’emporteront pas au paradis...

  • > Requiem pour Falloudja 16 novembre 2004 14:41, par val

    bravo et merci de dire publiquement ce que nombre d’entre nous pense individuellement.
    aucun journal n’émet les informations telles que vous nous les donnez.
    je suis révoltée par tout ce que l’on ne fait pas pour aider ces populations et par la désinformation organisée autour de ces drames.
    tout cela est inaxeptable, ne nous résignons pas !

  • > Requiem pour Falloudja 17 novembre 2004 17:44, par Antoine R

    Chère madame ;

    Je me présente : Antoine R. 82 ans, ancien FTP de la région Grenobloise.

    J’admire la passion et la ferveur avec laquelle vous défendez la résistance de Faludja, livrée aux massacreurs états-uniens, dont les exactions sont dignes des ensaztgruppen nazis, qui il y a à peine quelques décennies, écumaient l’Europe conquise de ma jeunesse.

    En fait, la comparaison s’impose, tout comme elle s’impose entre les combattants de Faludja et les résistants des années 40, qui nous opposions à l’esclavage des peuples, à leur extermination, par des combats tout aussi inégaux et désespérés.

    Mêmes idéaux, mêmes méthodes.
    L’idéal d’une liberté retrouvée, liberté de penser, de dire, d’écrire, sans risquer une fatwa de Goebbels ; idéal d’une égalité véritable entre hommes et femmes de toutes confessions, afin que chacun puisse se recueillir dans sa mosquée, son église, sa pagode, son temple, sa synagogue…

    Quant aux méthodes, il n’est que rappeler les attentats quotidiens que nous mettions en œuvre dans les pays de l’Europe asservie : voitures piégées à Limoges, Tourcoing, Perpignan, Koursk, Vladivostok, dans les avenues du centre ville, de préférence ; prise d’otage et exécution de responsables de la croix rouge, enlèvement et décapitation de journalistes, punis pour leur servilité à l’ennemi.
    Certes, les voitures piégées tuaient plus de civils innocents que de nazis, mais la résistance connaît ses raisons que la raison etc.…

    Et puis sur le plateau du Vercors, par exemple, lorsque nous prîmes le contrôle des bourgades et les villages pendant plusieurs mois avant que les troupes de choc de la Wermarch ne nous déciment…
    Nous aussi nous dûmes imposer la dure loi d’airain de la résistance : défense de vendre des disques pour les phonographes, interdiction de la bière et du vin, et surtout, tenue réglementaire exigée sous peine d’exécution sommaire : béret basque pour les hommes, et jupe au dessous du genou pour les femmes.
    Mais que voulez vous, il n’y a pas de résistance sans discipline stricte.

    Hélas l’histoire ne cesse de se répéter.
    Dans les années 90 j’ai élevé ma voix, tout comme vous j’en suis sûr, pour défendre Bilhac, Sarajevo, Gorazdé, Srebrenicza, assiégées et attaquées en réalité par les mêmes mercenaires impérialistes que ceux qui aujourd’hui affligent Faludja, formés et encadrés par la CIA (ce qu’on oublie trop souvent de rappeler).
    Milosevic n’était qu’une marionnette des américains à qui il fallait un prétexte pour implanter leur bases dans les Balkans et entamer l’asservissement des musulmans européens avant de s’en prendre à ceux du moyen orient.

    Srebrenicza, ne soyons pas dupes, zone de sécurité d’une ONU complice, fut livrée aux sbires serbes pro-américains (formés par la CIA , on ne le répétera jamais assez), pour expurger la région de sa population musulmane.
    Au passage, ils exécutèrent sommairement 8000 hommes entre 14 et 74 ans ;

    Heureusement que des voix comme la votre, se sont élevées à l’époque pour dénoncer cette ignominie, à laquelle l’ONU vendue à l’Amérique, a prêté son concours.

    Heureusement qu’avec de personnes comme vous, la relève est assurée pour lire entre les lignes de l’histoire , démêler le vrai du faux et poursuivre l’objectif intangible de la vrai liberté et non celle que feint de promouvoir la pseudo démocratie américaine.

    Car vous et moi le savons bien, les quatre vingt journaux libres qui se publient à Bagdad aujourd’hui, et les élections en Afghanistan, ce n’est qu’une intoxication de plus orchestrée par la propagande impérialiste de l’oligarchie judéo capitaliste internationale…
    Me trompe-je ?

    Bien à vous

  • > Requiem pour Falloudja 18 novembre 2004 10:25, par bert

    Nous sommes jeudi 18 novembre, et Fallujah est encore le théatre de combats, depuis maintenant 11 jours, et malgré la "libération de la ville" par les forces US il y a 4 jours déjà...

    Le premier ministre irakien affirmait encore il y a trois jours qu’il n’y avait pas de civils à Fallujah, mais des cadavres de femmes et d’enfants jonchent les rues et pourissent dans les décombres.
    Les forces US disaient qu’il n’y avait pas de civils, ont donc bombardé toute la ville, hopitaux, écoles, mosquées, maisons, rues, avec toutes leurs armes, mais font désormais circuler des haut parleurs demandant aux "gens" de venir se faire soigner dans leurs hopitaux...
    Les médias français n’ont absolument pas rendu compte de l’horreur de la situation. le gouvernement français, ou l’opposition, n’ont fait aucun commentaires quant aux crimes de guerre commis quotidiennement par les forces d’occupation.

    cette indifférence est doublement criminelle, en ce qu’elle montre le peu de cas que fait ce gouvernement et ces médias des principes qu’ils annoncent défendre à longueur de colonnes ou discours, mais surtout parce qu’elle a permit aux USA de se rendre coupable des pires exactions, sans risque, mais pas sans témoins.

    ces témoignages ne nous apprendront rien, malheureusement, sur la barbarie US, mais ils seront je l’espère repris régulièrement et rappelé à MM Chirac, Barnier, Coppé, ainsi qu’à MM Hollande, Fabius et Strauss-Khan, pour ne nommer que ceux-là.

    Bientôt, ils vont venir remuer de la croupe pour nous abrutir 5 années de plus, et nous serions bien avisé de leur rappeler leur présente lâcheté.

  • > Requiem pour Falloudja 20 novembre 2004 09:13, par Adriana EVANGELIZT

    Réponse à Bert

    Ce qui se passe là-bas est bien pire que tout ce que l’on peut en dire. Les soit-disant rebelles, que nous nommerons résistants, ne sont pas traités comme des êtres humains. Les blessés sont systématiquement achevés ou laissés à l’abandon au soleil et couverts de mouches. Ils ont beau appeler à l’aide, personne ne vient les secourir. On les laisse mourir dans d’horribles souffrances. Voici des photos publiés chaque jour sur un blog américain. Le type doit être dans l’armée ou journaliste. Elles rendent compte au jour le jour de la situation. Ici vidéos us, il y en a beaucoup :

    http://www.fallujah.us/videos/

    http://www.fallujah.us/stream.php?f=videos.asx#bottom

    Photos inédites que l’on ne verra pas à la télé... à diffuser...

    http://fallujapictures.blogspot.com

    http://onfinite.com//libraries/14384/152719/banner_618670543041114181228.jpg

    http://onfinite.com//libraries/14384/152719/banner_1191075881041114181249.jpg

    http://onfinite.com//libraries/14384/152719/banner_1928914390041114181150.jpg

    Il faut fouiller sur le blog et se rendre sur d’autres liens.

  • > Requiem pour Falloudja 20 novembre 2004 09:17, par Adriana EVANGELIZT

    Réponse à Antoine...

    Non, vous ne vous trompez pas. On se sert de la guerre contre le terrorisme pour exterminer les musulmans, du Kosovo, en passant par l’Afghanistan, l’Irak, la Palestine et la Tchétchénie... même combat. On génocide le peuple arabe et tout le monde trouve ça normal. C’est une honte.

  • > Requiem pour Falloudja 20 novembre 2004 21:05, par Romain Guer - écrivain

    ET POURTANT.....UNE LETTRE AVAIT DEJA ETE ADRESSEE !!!

    Nantes, le 29 Avril 2004

    LETTRE OUVERTE A MONSIEUR JACQUES CHIRAC
    PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE.

    Monsieur le Président,

    En 2003, vous avez étonné positivement le monde entier en vous opposant, devant le Conseil de Sécurité à l’O.N.U, à cette folle logique de guerre contre l’Irak que l’Administration des Etats-Unis ont unilatéralement projeté. Prétextant la possession par l’Irak d’armes de destructions massives, ce qui s’est avéré complètement fallacieux et mensonger, l’armada des USA a envahi l’Irak malgré la réprobation de nombreux pays et de l’opinion publique mondiale.

    Certes, la capture de Saddam Hussein est sans doute une bonne chose, mais fallait-il pour autant laisser l’armée des Etats-Unis fondre sur l’Irak tout entier pour ce maigre résultat, la destitution du dictateur. Nous savons tous, vous et moi compris, ce qu’est une guerre. La propagande militaire ne peut et ne parviendra jamais à dissimuler les exactions inhumaines, les tueries d’enfants de femmes et de vieillards sans défenses, le manque de soins, l’appauvrissement des populations, le non respect des droits de l’homme et de la condition humaine, l’injustice et le désarroi.

    Une année après cette invasion militaire ostensiblement coloniale sur l’Irak par la puissance américaine, c’est le chaos qui règne dans ce pays violenté. Une résistance anarchique des irakiens pourrait provoquer à terme une cruelle guerre civile aux conséquences désastreuses, avec un développement démesuré du terrorisme international. L’administrateur américain, Monsieur Paul Bremer, ne parvient même plus à contenir la montée de l’extrémisme islamiste chiite qui souhaite à terme imposer une seconde république islamique à l’iranienne. Il est fort à craindre que l’Exécutif américain, par ses innombrables maladresses, ne s’engouffre dans une fuite en avant, ce qui engendrera inévitablement dans les jours à venir un génocide humanitaire d’une ampleur insupportable au détriment du peuple irakien. La Diplomatie Russe a déjà fait part de ses craintes sur ce sujet à l’Administration américaine et à la presse mondiale.

    Monsieur le Président, vous savez que la démocratie ne s’impose pas à un pays par une invasion guerrière. Pourtant le Président Georges W. Bush était convaincu du contraire. Son projet "Shaping the Great Middle East", que vous désapprouvez et c’est le moins que l’on puisse dire, est une aventure désastreuse pour l’ensemble du Moyen-Orient, dont les conséquences se répercuteront certainement sur l’Europe, mais aussi sur la sécurité et l’économie de notre pays. Les combats asymétriques qui se déroulent actuellement dans plusieurs villes irakiennes, "en particulier à Falloudjah", vont déboucher sur un drame humanitaire si atroce qu’il sera assimilé à un crime de guerre. Le monde entier a les yeux rivés sur cette situation qui dégénère de jour en jour. Les peuples du Moyen-Orient attendent, avec une grande impatience et une certaine fébrilité, que la France agisse et intervienne pour faire cesser cette guerre.

    Monsieur le Président, le Général De Gaulle a gravé dans la mémoire collective des peuples du Moyen-Orient, l’image d’une France qui prône la défense des droits de l’homme et la justice. Le temps joue en défaveur du peuple irakien qui subit quotidiennement les affres d’une guerre qu’il n’a pas souhaité. Attendre que l’Exécutif américain daigne passer le pouvoir au irakiens en juin prochain, ce sera sans aucun doute trop tard. La France et le monde espèrent une réaction imminente de votre part.

    C’est dans cet esprit que je vous demande, en ma qualité de simple citoyen français, d’intervenir énergiquement auprès des instances internationales et de l’O.N.U pour que les Etat-Unis et leurs coalisés se retirent totalement et immédiatement de l’Irak en transférant l’ensemble de la gestion transitoire de ce pays à l’O.N.U appuyé par une force de paix internationale, excluant les belligérants.

    Je reste convaincu et persuadé que, pour cela, le monde entier vous témoignera de sa confiance et de sa reconnaissance.

    Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à mon sincère respect.

    Romain Guer
    Écrivain

  • > Requiem pour Falloudja 22 novembre 2004 14:07, par Adriana EVANGELIZT

    Réponse à Romain

    Nous lui avons écrit aussi et plusieurs fois... il semblerait que le Président soit "coincé" quelque part par les instances étatsuniennes. Face au monstre, personne n’ose bouger. C’est ça la Démocratie...
    Depuis que Bush est au pouvoir, nous sommes victimes d’un coup d’état planétaire. Et le pire est à venir.
    Félicitations pour votre ouvrage que j’ai lu. Je suis d’accord avec ce que vous y relatez mais comment se fait-il qu’en Amérique tout le monde gobe l’imposture et ne fait pas le nécessaire pour que la Lumière soit faite.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes