{id_article}
 

Que va-t-il se passer après ?

Tout le monde se pète les bretelles, parce que soi-disant, 60 % des Irakiens ont voté. Si c’est vrai, tant mieux ! Le ministre irakien de l’intérieur a estimé que l’Irak pourrait assurer seul sa sécurité d’ici 18 mois, sans l’assistance des forces de la coalition étrangère. S’ils le peuvent, encore une fois, tant mieux ! Mais quand en même temps on lit, on entend dans les médias, les démocraties occidentales suivit de l’ONU, s’exclamer d’admiration, parce que les Irakiens ont opté pour la démocratie, permettez que nous nous posions certaines questions et que nous soyons bien moins optimistes que toutes ces grandes gueules de politicards de droite ?

Quand le Texan G W Bush, sur les ondes de CNN, Fox News et autres chaînes de télévisions américaines à la solde de la Maison Blanche, affirme avec son sourire qui veut bien dire que « Je ne me trompe jamais et je vous l’avais bien dit » nous affirme que les Irakiens « En participant à des élections libres (encore là faudrait savoir) ils ont fermement rejeté l’idéologie antidémocratique des terroristes » et en continuant « Les Irakiens eux-mêmes ont fait de cette élection, un succès éclatant » C’est « une grande et historique réussite » proclame enfin cet affreux menteur. MENTEUR, un terme intéressant puisque, malgré l’absence d’armes de destructions massives en Irak, l’absence de liens entre Saddam Hussein et Oussama Ben Laden, l’absence de preuves d’une participation irakienne aux attentats du 11 septembre 2001, le mots MENSONGE ne fait toujours pas partie du vocabulaire médiatique aux USA. Après tout cela, pouvons-nous croire à une élection libre en Irak ?

Le suivant de celui qui suivait, celui qui a toujours le blaire dans le derrière de l’autre, MisterTony Blair, déclare à son tour « Les élections en Irak, c’est un coup porté en plein cœur du terrorisme mondial » Wow ! Mondial ? Peut-être ? Quant à Kofi Annan il nous dit « Les Irakiens savent qu’ils votent pour l’avenir de leur pays...c’est le premier pas dans un processus démocratique » Nous verrons.

Toutes ces grandes gueules n’ont à la bouche que le mot DÉMOCRATIE. Cela semble un peu prématuré de parler ainsi. Ce n’est pas parce qu’un peuple vote pour la première fois depuis un demi siècle, qu’il devient d’un seul coup de baguette magique, un peuple qui opte pour la démocratie. Il ne faut pas oublier qu’en Irak, il existe au moins trois factions politico-religieuses. Au nord les Kurdes, au centre les Sunnites et au sud les Chiites. Nous savons déjà que les Sunnites ont largement boycotté le scrutin et sans le soutien des Sunnites qui sont pourtant la minorité en Irak, le nouveau gouvernement pourrait avoir bien du mal à venir à bout d’une insurrection grandissante. Comme le dit James Dobbins, analyste au centre de recherche américain Rand Corporation « Si les gagnants considèrent que c’est un scrutin à l’américaine, ou le vainqueur rafle la mise, cela va probablement polariser le pays et accentuer la violence. ».

Évidemment il est normal que les Chiites et les Kurdes qui ont fait les frais de la dictature Sunnite de Saddam Hussein, aient voté davantage que leurs voisins récalcitrants du centre. Ce que nous pouvons craindre, c’est que les Chiites, écartés du pouvoir et persécutés sous le régime Baasiste, ennemis jurés des Sunnites, raflent tous les suffrages et fassent payer très cher aux anciens dirigeants leurs comportements vis-à-vis eux. Si les Chiites devaient prendre le pouvoir et nous ne voyons pas, vu leur nombre, pourquoi ils ne le prendraient pas. Qu’elle constitution sortira de cette élection ?

Deux solutions sont envisageables : ou bien les Chiites et les Kurdes décident ensembles de scinder en trois régions administratives indépendantes les unes des autres, mais tout de même sous l’égide d’un chapiteau républicain fédéral la population irakienne, ce qu’on appelle une confédération. OU : les chiites, ce qui est plus probable, décident unilatéralement vu leur majorité, d’imposer aux autres une République Islamiste comme en Iran, où le religieux l’emporte sur le politique.

Et si cela devait être ainsi ? Si cela devenait la volonté du plus fort ? Que ferait alors le cow-boy texan et sa clique de menteurs patentés ? Il devront combattre non pas une république islamique mais deux pays rapprochés par leur idéologie religieuse. L’Irak et l’Iran enfin devenu frères dans l’Islam. Et toujours pas de pétrole en vue pour la poche de l’administration Bush. Exon, Haliburton, Enron vont se fâcher. Il restera dans cette république islamique deux groupes qui regretteront même d’avoir existé, car ils seront mis au ban des pestiférés. Les Kurdes n’auront rien gagné et les Sunnites auront tout perdu.

Voilà probablement ce que le mandat de G W Bush aura servi au peuple Irakien. La discorde à nouveau sous une nouvelle dictature. Une chose tout de même doit être rappelée ici. Nous espérons de tout cœur, que les élections en Irak seront moins trompeuses, malsaines et mensongères que l’élection de G W Bush en l’an 2000, ou le parti républicain a volé la présidence à All Gore, avec l’aide de la cour suprême. Et cet infatué de Bush nous parle de DÉMOCRATIE. Marrons-nous ensemble.

Pour terminer, nous souhaitons aux Irakiens, les Kurdes, les Arabes Sunnites et les Arabes Chiites d’obtenir par cette élection, le meilleur pour leur avenir.

Mehr Licht


 
 
 
Forum lié à cet article

4 commentaires
  • > Que va-t-il se passer après ? 3 février 2005 11:30, par Adam Chaabane

    Autant je suis d’accord avec les prémisses, autant je me permets de différer sur les conclusions.

    En effet, se placer sous l’angle religieux est simpliste : les kurdes sont eux aussi des sunnites, et les chiites irakiens sont passablement différents des chiites iraniens (ces derniers sont perses et non pas arabes comme les premiers, et bien des chiites opposés au régime iraniens se sont réfugiés en Irak).

    Il faut plutôt se placer sous l’angle ethnique : les trois catégories (kurdes, sunnites arabes, chiites arabes) auxquelles il faut ajouter les autres minorités (arabes chrétiens, turkomans, alévis, etc...) se distinguent par la naissance et dans une société de traditions. C’est l’exemple même du communautarisme. On ne fera pas facilement cohabiter ces communautés ethnique sans qu’elles puissent garder leur spécificité, mais surtout que l’une ne puisse pas imposer ses règles aux autres.

    C’est le malheur de la région d’avoir tant de communautés imbriquées, tout comme en ex-Yougoslavie, et d’avoir des frontières tracées de manière artificielle en fonction des intérêts des grandes puissances coloniales lors de l’effondrement de l’empire ottoman.

    À mon avis, les problèmes ne sont pas près d’être réglés.

  • > Que va-t-il se passer après ? 3 février 2005 17:43, par Adam Chaabane

    Pour information, je viens juste de voir cet article du Monde :

    Le dirigeant kurde Jalal Talabani revendique la présidence de l’Irak à l’issue des élections
    LE MONDE | 03.02.05 | 14h28
    Dans l’attente des résultats du scrutin, il assure que ses tractations avec les chiites sont positives.

    Souleimanye (Kurdistan) de notre envoyée spéciale

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-396687,0.html

  • > Que va-t-il se passer après ? 3 février 2005 19:16, par merlin

    bonjour,

    Dans un système ou un organisme, tot ou tard, le ou les éléments les plus souples et les plus flexibles en prendront le controle....

    C’est une loi de la nature !

    Il faut se rendre a l’évidence qu’aujourd’hui il n’y a plus de démocratie , dailleurs un irakien l’avait dit :
    "on n’en veut pas de vos supposées démocratie qui permettent au plus riche et au plus menteur de prendre le pouvoir"

    malheureusement c’est le fait de presque tous les autres régimes...

    toutes les supposées démocratie sont sous le controle de l’argent, tous les chefs de gouvernement ont un compte en suisse et avec l’aide des grosses fortunes du pays peuvent controler et s’acheter les médias, les lois et se payer les meilleurs professionels en matière de manipulation des peuples.

    Tous les hommes sont corruptibles , ou presque il n’y a, a peu près, que ceux qui n’ont pas de pouvoir qui peuvent se flatter d’être incorruptible !

    Le grand allié très discret mais le plus compétent dans le cas de l’Irak est l’arabie saoudite, je suppose que ses dirigeants savent dans la connaissance et l’influence qu’ils ont dans le monde islamique ce qu’il faut faire pour asservir cette région et réaliser leurs projets.

    la guerre civile et son chaos font partie du plan, quand le chaos sera suffisant il sera plus facile d’y instaurer l’ordre prévu ! En général les humains sont prêt a sacrifier leur liberté pour vivre en sécurité .

    C’est vrai, il est ou Ben Laden ?

    Et Saddam ?
    on attend qu’il meure avant qu’il ne parle ?

    C’était quoi, déjà, qu’on lui reprochait ?

    Il y a un chef d’accusation contre lui ?

    Quand va-t-il publier ses mémoires ?

    vous soulevez de belles questions , cher monsieur, merci !

    merlin

  • > Que va-t-il se passer après ? 3 février 2005 20:11, par Mehr Licht.

    Bonjour Adam Chaabane,

    Pas d’accord avec mes conclusions dites-vous ? Pourtant elles ne me semblent pas différer beaucoup des vôtres, puisque vous dites que "les problèmes ne sont pas près d’être réglés." et je suis bien d’accord.

    Si vous aviez lu l’article jusqu’au bout, vous auriez vu que je fais une distinction entre les Kurdes, les Arabes Sunnites et les Arabes Chiites. Il est vrai que dans le texte je coupe un peu vite dans le vif pour faire plus court. Mais de là à dire que se placer sous l’angle religieux est simpliste, il y a une marge.

    Regardez la TV, et les journaux et vous verrez les manifestations dans les rues des Arabes Chiites, avec en tête les immenses photos des Mollahs.

    Soyez sérieux Adam, tout est bien plus religieux qu’ethnique. Car à part les Arabes et les Kurdes il n’y a pas d’ethnies assez importantes pour faire pencher la balance d’un coté comme de l’autre. 20 % de Kurdes, 20 % d’arabes Sunnites, et presque 60 % d’Arabes Chiites. Les autres communautés représentent à peine 2 % de la population.

    Cordialement,

    Mehr Licht

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes