{id_article}
 
CSA à la tête du client

Sanctions pour les uns, félicitations pour les autres

Rares sont ceux et celles en Europe qui connaissent les médias arabes, il y a de cela quelques semaines qui aurait pu citer le nom d’une chaîne de télévision arabe en-dehors d’Al-Jazeera ? Personne ou presque !
Aujourd’hui, nous pourrions poser la question inverse, qui n’a pas entendu parler d’El Manar ? Personne ou presque !

Cette chaîne que nous ne connaissions pas, ou si peu, vient donc de faire une violente irruption dans le paysage médiatique et politique français. Je ne rentrerai pas dans la polémique qui consiste à argumenter pour savoir si cette chaîne est ou non dangereuse à cause d’un supposé contenu antisémite.

Partons du principe, certes totalement arbitraire, que cette chaîne soit dangereuse et qu’elle appelle à la haine raciale. Faisons abstraction des origines de cette chaîne et de l’histoire du Liban, de la guerre, de son occupation, des bombardements, des victimes...

Admettons donc : El Manar doit être interdite sur le territoire français.

Il faut d’abord aller au bout de ce raisonnement en demandant une interdiction sur tout le territoire européen car l’Europe pas plus que la France ne saurait tolérer que l’on véhicule des messages de haine à l’encontre d’une communauté. C’est une question de logique et de cohérence.

Les critères utilisés pour décider de l’interdiction d’El Manar ne doivent-ils pas être appliqués exactement de la même manière à tous les médias ?
Il semble que nous soyons ici, pour reprendre une expression chère à « nos donneurs de leçons médiatiques », en présence d’un double langage... Celui-ci est fort aisé à illustrer et donc à démontrer.

El Manar, dans ses programmes, feuilletons ou reportages, diffuserait des propos et des idées haineux à l’égard de l’état d’Israël et du peuple juif en général. Cela n’est bien évidemment pas acceptable. Nos valeurs judéo-chrétiennes ne peuvent admettre l’intolérance, le racisme et la xénophobie.
Il y a cependant quelque chose de choquant, non pas évidemment dans ce qui est reproché à El Manar, mais plutôt dans ce qui n’est pas reproché aux autres médias.

Comment ne pas considérer que certains propos, certains reportages, une certaine façon de présenter l’information en général, voire de l’occulter, ne puissent également être considérés comme des appels à la haine raciale, appels méritant au moins les mêmes sanctions susceptibles de toucher El Manar ?

1/ Peut-on trouver normal qu’un vénérable journaliste du Point déclare sur une chaîne de télévision française :

« Il faut être honnête. Moi, je suis un peu islamophobe. Cela ne me gêne pas de le dire. »

« (...) j’ai le droit, je ne suis pas le seul dans ce pays à penser que l’islam - je dis bien l’islam, je ne parle même pas des islamistes - en tant que religion apporte une débilité d’archaïsmes divers, apporte une manière de considérer la femme, de déclasser régulièrement la femme » et « en plus un souci de supplanter la loi des Etats par la loi du Coran, qui en effet me rend islamophobe ».

Ces propos sont passés sur la chaîne LCI sans que cette dernière ne s’excuse ou ne se désolidarise des propos tenus par Claude Imbert. De même, ce dernier a-t-il confirmé ses propos dans différents journaux dont Le Point, hebdomadaire dont il est éditorialiste et a été soutenu par la rédaction du dit hebdomadaire.

On ne cesse de nous parler de l’immense responsabilité des médias et des personnes publiques qui peuvent avoir une influence sur l’opinion et donc de l’importance d’avoir des propos mesurés et réfléchis.

Qu’y a t il de mesuré et de réfléchi dans les propos de Claude Imbert ? Des esprits plus ou moins faibles ne pourraient-ils pas déduire qu’une religion qui a « en plus un souci de supplanter la loi des Etats par la loi du Coran » est une menace pour notre pays et que donc tout musulman représente une menace ? Qu’a-t-on pour habitude de faire face à une telle menace ? Claude Imbert y a-t-il réfléchi ? Le CSA, en tolérant cet appel à la haine, y a-t-il réfléchi ?

2/ Peut-on trouver normal tous les débordements qui ont eu lieu à la suite d’un sketch fait par un humoriste noir ?

Quand bien même admettrions-nous que Dieudonné a tous les torts (ce qui n’est évidemment pas le cas), ne pourrions-nous accepter les événements de ces derniers mois.
(www.grioo.com/info2094.html)

Les responsables de l’émission On ne peut pas plaire à tout le monde ont la semaine suivant le « fameux » sketch laissé diffuser des sms contenant des propos racistes à l’encontre des Noirs. Comment accepter cela d’une chaîne du Service Public comme France 3 dont on peut raisonnablement penser qu’elle est contrôlée plus rigoureusement sur le contenu de ses programmes que n’importe quelle autre chaîne par le CSA ?

Est-ce à dire qu’il est normal de laisser passer des messages racistes sur les Noirs ?

Comment admettre que, lors des incidents qui ont lieu à Lyon lors d’un spectacle de Dieudonné, les grands médias aient occulté les propos des extrémistes qui ont agressé des spectateurs : « Dieudo, sale négro, les Juifs auront ta peau ! » ?
Comment expliquer que des médias passent à côté de tel débordement et de ce fait banalisent les faits en ne leur donnant pas l’importance qu’ils méritent ?

Plus grave est le silence concernant la principale victime de cette agression, une petite fille d’origine marocaine qui visiblement n’était pas digne du moindre intérêt pour nos médias. Considérer une telle agression comme normale n’est-ce pas diffuser un message de haine, puisque la vie et l’intégrité de cette petite fille sont tout simplement niées par nos médias car après tout ce n’est qu’une petite marocaine...

Et que penser du silence assourdissant de nos médias qui accompagnent chacune des décisions de justice en faveur de Dieudonné ? Comme si la condamnation et l’exécution médiatique dont a fait l’objet Dieudonné ne pouvaient être remises en cause par la justice...

Face à toutes ces dérives, le CSA s’est abstenu de toute intervention jugeant peut-être qu’il ne se sentait pas concerné...

3/ Peut-on trouver normal le lynchage systématique d’un intellectuel basané et musulman ?

Depuis de nombreux mois, les attaques contre Tariq Ramadan se succèdent dans les différents médias. Ce qui est troublant, c’est la ligne éditoriale suivie qui ne varie pas : dénoncer le double langage et la menace qu’il représente. Rares sont ceux qui ne participent pas à ce lynchage. ( www.politis.fr/article1218.html )

Que penser d’une chaîne de télévision, France 2, qui diffuse dans Envoyé Spécial un reportage intitulé « Qui est Tariq Ramadan ? » alors que celui qui a réalisé ce document a :

-  écrit au préalable un ouvrage dans lequel il attaque Tariq Ramadan
-  témoigné dans un procès contre Tariq Ramadan
-  vu son reportage refusé par la télévision suisse au motif qu’il était trop à charge !

Quelles conclusions devons-nous tirer sur l’honnêteté intellectuelle et la déontologie des journalistes en charge de cette grande émission qu’est Envoyé Spécial qui cautionne un tel reportage ? Pourquoi diffuser un tel reportage ?

4/ Peut-on trouver normal la discrétion pour ne pas dire l’indifférence des crimes racistes touchant les communautés musulmanes et noires ?

Au cours de l’année qui vient de s’écouler, les « grands » médias nous ont fourni moult informations et commentaires sur des agressions soi-disant antisémites, dont la grande majorité se sont avérées ne pas en être... Bien évidemment, cela ne signifie pas que les actes et agressions antisémites n’existent pas.

Mais ce qui est choquant, c’est que les autres actes racistes ne sont pas traités avec la même importance voir sont passés sous silence. A en croire nos médias l’acte raciste majeur dont souffrent la communauté noire et la communauté originaire d’Afrique du Nord c’est la discrimination à l’entrée des boites de nuits...

Pourtant les exemples ne manquent malheureusement pas notamment en Alsace et surtout en Corse où ils prennent de graves proportions sans cependant jamais parvenir pas à capter l’attention de nos journalistes investigateurs comme le font certains actes (soi-disant) antisémites ...
Quelle a été la réaction du CSA face à l’emballement excessif et systématique des médias télévisuels dans ces affaires de faux actes antisémites ? Rien
Quelle est la réaction du CSA face au silence qui accompagne le plus souvent les actes racistes touchant les communautés musulmane et afro maghrébine ? Rien

5/ Peut-on trouver normal cette image que nos médias véhiculent sur les Noirs et les Arabes ?

À en croire les reportages, les informations et les séries, ils sont souvent des délinquants mais il y en a quand même quelques-uns de sympathiques et de gentils qui dansent bien, chantent bien et deviennent même des sportifs de haut niveau !

Cette vision caricaturale est particulièrement raciste mais pourtant parfaitement acceptée tant par la grande majorité des médias que par le CSA.

Tout comme les caricatures sur les banlieues qui nous sont servies à longueur de reportages et d’émissions d’information sans que jamais le CSA n’intervienne pour mettre un terme aux lynchages médiatiques des habitants de ces banlieues que l’on ne cesse de nous présenter comme des monstres et des sauvages.

Ce traitement est d’autant plus surprenant lorsque l’on sait qu’une chaîne comme France 2 a pu prendre la décision, à tort ou à raison, de censurer un épisode de série PJ car elle jugeait que le scénario en question était mal venu en raison d’un climat communautaire tendu...

6/ Peut-on trouver normale la chape de plomb qui couvre certaines informations ?

Comment ne pas s’inquiéter du silence qui a fait suite à l’agression, il y a près d’un an, subie par Mouloud Aounit ? ^

Comment expliquer la discrétion avec laquelle a été relatée l’agression subit par Noël Mamère à l’occasion d’une manifestation contre le racisme ?

Comment ne pas être surpris par le silence gêné de nos médias qui accompagnent les actions violentes de certaines milices comme le Bétar ?

Doit-on comprendre que ces « oublis » et la confidentialité qui entourent ces informations soient naturels ?

Le silence du CSA semble indiquer que l’on doive admettre qu’une agression à l’égard d’un citoyen français ayant des origines maghrébines n’est pas une information qui mérite d’être relayée par les médias. À moins, que cela soit juste le poste de M. Mouloud Aounit qui soit en cause... L’information relative à l’agression du président du MRAP ne serait pas une information pertinente...

Pareillement, une agression touchant le député maire Noël Mamére ne serait pas des plus intéressantes pour nos médias. Les agressions à l’égard des élus de la nation seraient-elles si courantes que cela en serait devenu banal ?

7/ Peut-on trouver normal que le Président du CSA soit membre d’honneur d’une association qui fait du lobbying au profit d’un état étranger ?

Que pensez du fait que Dominique Baudis soit membre d’honneur de l’association France-Israel ?
^

Quelle crédibilité peut-on accorder au CSA, une fois que l’on sait que son président est membre d’honneur d’une telle association, lorsqu’il sanctionne la chaîne satellitaire libanaise Al Manar ou des radios comme Radio Méditerranée pour des propos jugés inacceptables à l’encontre de l’état d’Israël et de l’idéologie sioniste assimilée à tort au judaïsme par le CSA ?!

Il paraît extrêmement difficile ne pas penser que les amitiés et les affinités de M. Baudis ne puissent avoir la moindre influence sur l’exercice de ses fonctions.

Que pensez alors de l’objectivité et de l’indépendance du CSA et du respect de sa mission et de ses obligations ?

Ces quelques exemples, parmi les plus récents ou les plus significatifs, ne sont pas pour nous rassurer quant à l’objectivité et l’impartialité des médias télévisuels.

Dans cette affaire El Manar, ce qui est important c’est de connaître les raisons qui ont motivé ces réactions et surtout ces sanctions. S’il s’agissait de sanctionner un média qui véhiculait un message raciste et intolérant, alors on peut légitimement se poser la question de savoir pourquoi seule El Manar est en cause et pourquoi pas d’autres médias qui comme nous venons de le voir véhiculent des messages qui ne sont pas moins racistes ou intolérants.

Il est donc clair que le CSA n’a pas été motivé par la volonté de combattre le Racisme et l’Intolérance. Il doit y avoir autre chose et il serait intéressant que M Baudis s’exprime à l’occasion d’un débat...
S’il n’y avait pas de raisons cachées, cela serait particulièrement grave car cela signifierait que dans les médias français seule la communauté juive et l’état d’Israël bénéficieraient d’une protection de la part du CSA face à des dérapages ou supposés dérapages pouvant heurter les membres de cette communauté et les ressortissants de cet état.
Admettre cela ce serait laisser la porte ouverte à des théories du complot qui sont non seulement extravagantes mais dangereuses car pouvant conduire à de réels dérapages.

Alors M Baudis pouvez-nous dire pourquoi le CSA ignore superbement certains faits et pas d’autres ?

Paul & Anaïs Draszen


 
 
 
Forum lié à cet article

4 commentaires
  • > Sanctions pour les uns, félicitations pour les autres 9 février 2005 00:25, par Le Kaziste

    Alors là...merci ! ! !

    Voyons pauvres naïfs que vous êtes, un arabe on s’en fout, un noir encore plus, ce ne sont que des "délinquants connus des services de polices","des terroristes potentiels",des "cellules dormantes", ...

    Honnêtement, on nous le dit (presque) poliment : Rentrez chez vous.

    La France a trouvé ses nouveaux juifs, ils sont noirs, arabes, causes de tous les maux de la société, et ils nous envahissent.

    Le Kaziste

  • > Sanctions pour les uns, félicitations pour les autres 9 février 2005 15:49, par Mehr Licht.

    Aux Draszen,

    Je vais être plus virulent que vous. Les Français sont dopés par les fausses paroles mielleuses des BHL Glucksmann et Finkielkraut sur les panels télévisés. Parce que pour ces philophes poubelles, être raciste c’est être antisémite point ! Chez ces gens là, il n’y a qu’eux qui ont raison,
    il n’y a qu’eux qui souffrent, il n’y a qu’eux qui sont attaqués. Cela fait deux mille ans qu’ils nous balancent leurs plaintes, comme s’il n’y avait qu’eux de martyrs sur cette terre.

    Ils défendent becs et ongles Israël, alors que nous savons que ce petit pays a dit merde à l’ONU depuis 1948, et qu’il est lui même un pays raciste. Les Français sont de bonnes valises et les Draszen ne courent pas les rues ; malheureusement !

    Cordialement,

    Mehr Licht

  • > Sanctions pour les uns, félicitations pour les autres 9 février 2005 17:48, par hélène

    bravo pour cet article ô combien juste et bien venu

  • > Sanctions pour les uns, félicitations pour les autres 9 février 2005 21:28, par Houari Boumedienne.

    Merci, vous avez parfaitement résumé le contexte.
    Je voulais précisé que France 2 a censuré PJ série francaise alors que des series comme J.A.G presente à longueur d’episode des Arabes haineux sexistes, avec des yeux exorbites (saluont le talent des acteurs !) elles ne sont jamais censurées.
    Mieux un episode qui fait du revisioniste et qui insulte la FRANCE en faisant passé l’opposition de la France à la guerre en Iraq comme une haine anti americaine est diffusé sans
    aucune gêne.
    Depuis deux ans des films comme K, ailes de fers , ou avec Chuck Norris pullulent sur nos chaines et cela toujours comme par hasard lorsque l’opinion publique est choqués par les massacres commis par les armées coloniales sionistes et américaines.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes