{id_article}
 
La dernière bravade cumularde de Sarko

Le retour du Parti-Etat

- Ainsi donc, Nicolas Sarkozy est redevenu ministre [1] de l’Intérieur... tout en conservant le titre de chef de l’UMP [2].
- Pour le coup, toute la gauche se rend compte de ce que le mot fascisme veut dire [3] et met en garde face au roi de la cumule.

Le premier à réagir fût Daniel Vaillant qui, en tant qu’ex-ministre de l’Intérieur, est bien placé pour poser les lourds enjeux à peine cachés derrière le Sarkoshow : "Cela me choque. C’est un ministère qui dirige les préfets, qui a la tutelle sur les collectivités locales, qui dirige la police et même la gendarmerie, et il est chargé de l’organisation des élections. Il doit être le garant de l’impartialité de l’Etat. Le cumul serait une dangereuse dérive" prévient Vaillant, dénonçant "une incompatibilité démocratique". [4]

Graves menaces sur le système électoral

Même inquiétude chez Henri Emmanuelli, le grand vainqueur du référendum au PS, qui estime que ce cumul pose "un certain nombre de questions déontologiques". [5]

Pour Jean-Marc Ayrault, il y là "un problème d’éthique républicaine". [6] Le député-maire de Nantes et président du groupe PS à l’Assemblée voit Sarkozy comme un Fouché "contrôlant la police et tous les services de renseignement", qui va de surcroît prendre en charge "le charcutage électoral" de 2007. [7]

Bruno Le Roux, secrétaire national aux élections du PS, estime que c’est "une terrible confusion des rôles", et interroge : "Quand il devra consulter les partis politiques, qui recevra-t-il pour l’UMP ? Le chef de son secrétariat particulier ?". Et lui aussi rappelle l’évidence, qui pend aux nez des Français : "Dans une démocratie, il n’est pas très sain non plus que le chef du parti majoritaire soit aussi le chef de la police". [8]

François Hollande, 1er secrétaire du PS, lisse en sa resucée consensuelle typique ces problèmes graves, de la façon suivante : "Il n’y a jamais eu dans nos institutions autant de confusion", trouvant bizarre la situation de "deux Premiers ministres poursuivant deux politiques différentes", et dénonçant la "confusion entre l’UMP et le gouvernement". [9]

Mais qu’en pense l’intéressé cumulard ? Eh bien tout le contraire d’Oulala, rêvant de moeurs politiques à l’Américaine. Le 6 avril dernier à Nantes, pendant que la campagne référendaire battait encore son plein, il avait lâché cette confidence à un proche, à propos de la rumeur insistante qui donnait déjà Villepin à Matignon : "Dans une démocratie normale, c’est le chef de la majorité qui serait appelé à la tête du gouvernement. Là on est à envisager de nommer à Matignon celui qui apparaît comme le mieux à même de le combattre". [10]

Celui qui a déjà le loisir de mettre en place ses réseaux dans l’appareil d’Etat, lors de son précédent séjour à la place Beauvau, celui qui déclarait encore récemment devant une salle exaltée que le 1er parti d’opposition était inutile, est donc redevenu ministre de l’Intérieur. Aussi pour se prémunir des coups tordus de la Chiraquie, expliqua-t-il en privé devant quelques députés UMP. Ca sent le dévouement républicain à toute épreuve...

Gageons qu’il va pouvoir continuer son travail de détournement à son profit exclusif de ses mandats publics, qu’il va continuer à asservir l’Etat, doucement, tranquillement jusqu’en 2007... Comment réagiront les Français ?


Notes

[1Le seul dit "d’Etat", on appréciera la distinction, cf. Règne du faux et consorts.

[2Ainsi que celui de président des Hauts-de-Seine, mais ça les gens de là bas l’ont choisi... Et ça nous intéresse moins dans notre histoire. A part le fait qu’il soit le conseil général le plus riche de France... Ceci étant une autre histoire.

[3Pour mémoire, les trois mamelles du fascisme sont le culte du parti unique (Sarko à l’UMP), l’exaltation nationaliste (Sarko à l’Intérieur) et le corporatisme (Sarko à Bercy).

[4Le Parisien, 01/06/2005.

[5Cité par M.L. / Le Figaro, n° 18919, 02/06/2005, p.3.

[6Cité par M.L. / Le Figaro, n° 18919, 02/06/2005, p.3.

[7A Oulala, on est instinctivement hostile aux bidouillages sur les calendriers électoraux. C’est pas qu’on est borné, on veut bien comprendre si il y a une raison, mais là, précisément, on n’en voit aucune.... Toutes les dictatures commencent par de petits arrangements sur le calendrier électoral...

[8Cité par M.L. / Le Figaro, n° 18919, 02/06/2005, p.3.

[9Cité par M.L. / Le Figaro, n° 18919, 02/06/2005, p.3.

[10Cité ("avait soupiré Sarkozy") par J.W. / Le Figaro n° 18917, 31/05/2005, p.2


 
P.S.

Initialement publié le 03/06 sur cspcc.com

 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • > Le retour du Parti-Etat 12 juin 2005 13:31, par Daisy

    Comment réagiront les français ?

    Excellente question à laquelle on craint de répondre tant l’apathie française face aux caprices de ces messieurs de Droite est grande.

    Je serais tentée personnellement de répondre que les français dorment.
    Ils dorment tellement qu’aucune des petites phrases assassines des membres de ce gouvernement ne provoquent de réaction...

    Quand on annonce l’augmentation des reconduites à la frontière des clandestins , le français ne s’émeut pas : il dort !

    Quand on laisse entendre que "la préférence nationnale en matière d’emploi" est une chose souhaitable, de nouveau le français, abonné aux absents, n’émet aucun grognement, ne sourcille pas, ne bronche pas : il dort !

    La presse ? Ah la fameuse Presse !
    Mais elle roupillle de concert ma bonne dame ! Pas une objection ! Pas une protestation !
    Le monde ( ce torche-cul !) publie en juillet 2004 un article intitulé : " je hais l’islam entre autres" et deux personnes réagissent sur internet, aucune dans la presse, bref...

    TOUT VA BIEN !

    Silence dans les rangs on organise la lutte contre l’insécurité...

    De là à penser que l’installation d’un gouvernement d’extrème-droite se ferait dans le silence complice de la majorité des français il n’y a qu’un pas que je franchis sans remord.

    Depuis longtemps, le gouvernement Berlusconi est libre d’agir sans aucune protestation ni rebellion de la part de nos élus Européens d’origine française....Les choses avancent paisiblement pour l’extrème-droite Européenne, leur stratégie de prise du pouvoir se fait en toute quiétude...

    Nous prendrons les armes quand ils seront dans nos rues, y’a le temps !

    En attendant on fait bronzette, on regarde les puds à la télé assortis des réguliers licenciements, délocalisations et autres pratiques scandaleuses.

    Je me balladais sur le parvis qui se trouve face au TGI (métro cité) pour voir une manifestation de "sans papiers" entouré de barrières, lesdites barrières entourées d’un cordon de CRS...Hum...Normal ?
    Pas de relais dans la presse !

    TOUT VA BIEN !

    La france roupille, dort, se branlotte devant Télé Fraçais No 1, pond de temps en temps, bouffe, baise et chie ; entre recherche de travail pour éviter la rue (pour les plus jeunes) et combat pour la retraite (pour les plus vieux), il reste peu de temps pour aller baguenauder dans les manifs de défense des droits de l’homme !
    D’autant que les transports ont augmentés et que la circulation est devenue un luxe !
    Entre ces deux alternatives qui soyons justes laissent peu de temps pour aller baguenauder dans des manifs de défense de sans-papiers.

    Rien ! Nada ! Que tchi ! Calme plat, Grand vide, et son copain : Néant !

    Alors Sarkozy qui cumule les mandats ?

    Pfff rien de grave !

    Le pire que pouvait faire Sarkozy c’était d’appliquer mot à mot le programme du FN en matière de sécurité est là franchement on peut difficilement nier que c’est ce qu’il a fait dés qu’il a pu !

    Et de nouveau dans la quasi-indifférence générale, (euh hormis ceux qui sont contrôlés régulièrement aux faciés et qui, le supportant stoiquement en font tout de même état de temps en temps).

    Voilà de quelle manière je réponds à ta question mais bon mon avis n’étant pas celui de madame Irma, ni celui d’un devin : Voyons donc comment le français va réagir à ce nouveau coup de canif dans la pratique raisonné de la Démocratie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!par un monsieur élu démocratiquement !

    Ps : mon inconscient familial me souffle une remarque frappé au coin du bon sens made in ma mère-grand !
    Je vous la livre par pure bonté... :
    "y’a des coups de pieds au cul qui se perdent !" euh...
    désolée !

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes