{id_article}
 

Hausse des tarifs du Gaz & ouverture du marché, du capital

Après que Gaz de France ait demandé une hausse de 12 % du prix du gaz, le Ministre Thierry Breton vient de confirmer une hausse entre 5 et 15 % au 1er novembre 2005. PROTESTEZ sur le site du 1° ministre ou signez la pétition "EDF 100% public".

Les agents CGT s’opposent à ces scandaleuses augmentations envisagées par le gouvernement qui, prétextant la crise énergétique, prépare l’opinion à une hausse considérable des factures des ménages, alors que ceux-ci subissent déjà une baisse du pouvoir d’achat. En fait, cette hausse vise aussi à assurer le doublement des dividendes aux actionnaires, conformément au document de mise en bourse de l’AMF (passage de 318 millions d’euros en 2003 à 420 en 2004 puis de 840 millions d’euros à l’horizon 2007/2008).

Si l’augmentation est de 13 % au 1er novembre, la facture annuelle d’un chauffage gaz familial (consommant par exemple 21 000 kWh) qui est passée de 630 euros en 1999 (avant la déréglementation) à 811 euros en 2005 atteindrai au 1er novembre 1051 euros, soit près de 60 % d’augmentation.
Ces hausses répercutent, en fin de compte, pour une part, effectivement les coûts du gaz mais également la volonté d’accroître les dividendes, les coûts liés à la dés-optimisation induite par la déréglementation et la mise en concurrence d’EDF et de GDF.

Signez en ligne, si un militant EDF-GDF ne vous a pas encore présenté la pétition, en cliquant sur ce lien.

Le samedi 19 novembre, participez à la manif parisienne.
Inscrivez-vous pour le voyage.

Merci encore aux citoyens de défendre leur propriété commune : EDF et Gaz de France.


 
P.S.

Si nous sommes 1 000 000 à signer, nous demanderons un référendum d’initiative populaire ; tel que nous le promettaient les partisans du OUI.

Les enjeux sur www.edf-gdf-loire-cgt.com

 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes