{id_article}
 

Peur et haine de l’Islam

La peur et la haine de l’Islam semblent être partagées par un nombre croissant d’individus, du moins c’est ce que l’observation des médias pourrait nous amener à penser.

Qui n’a pas entendu les propos d’un Jean-Marie Le Pen, d’un Philippe Villiers ou d’un George Freche ? Qui n’a pas lu les écrits d’un Michel Houellebecq, d’une Oriana Fallaci ou d’un Alexandre Del Valle ? Qui n’a pas vu un reportage avec tel « expert en terrorisme » ou tel « journaliste spécialiste des banlieues » ?

Mais cette peur et cette haine ont évolué. Pendant longtemps ce fut une spécialité de l’extrême droite qui visait les « Arabes ». Puis ce discours a été repris et modifié. De nos jours si les propos racistes et outranciers à l’égard des immigrés et des maghrébins sont généralement condamnés, les mêmes propos racistes et outranciers lorsqu’ils sont formulés à l’égard de l’islam et des musulmans sont tolérés pour ne pas dire acclamés par nos médias et nos donneurs de leçons médiatiques.

Ces derniers justifient ce discours à l’égard de l’Islam et des Musulmans par le droit légitime reconnu à tous de pouvoir critiquer toutes les religions. Pourtant cette justification est prise à défaut par ceux-là même qui la brandisse.

Parmi ceux qui ressentent cette peur et cette haine, certains sont cohérents dans leurs idées et leurs sentiments car ils ne font pas de différence entre les religions et plus précisément entre les trois religions monothéistes dont les points communs ne manquent pas. Leur peur et leur haine concernent donc sans la moindre distinction tant les religions juives que chrétiennes et musulmanes.

D’autres n’éprouvent cette peur et cette haine qu’envers la religion musulmane qui à leurs yeux est la seule qui soit véritablement dangereuse du fait qu’elle comporterait des aspects inquiétants et particulièrement dangereux qui lui seraient spécifiques. Ce sont ces personnes qui nous intéressent ici.

Alors pourquoi cette haine et cette peur ? Et pourquoi uniquement et exclusivement à l’égard des Musulmans et de la religion musulmane ? Interrogeons nous et essayons de trouver ce qu’il y a de si spécifique chez les Musulmans et dans leur croyance qui puisse justifier une telle peur et une telle haine.

Est-ce parce que les Musulmans croient en un seul Dieu ?

Cet argument est très loin d’être pertinent étant donné que la croyance en un Dieu unique est l’un des points communs essentiels que les Musulmans partagent avec les Juifs et les Chrétiens. Rappelons d’ailleurs qu’il s’agit d’un seul et même Dieu. Donc un individu qui aurait une peur et/ou une haine à l’égard du monothéisme devrait avoir le même sentiment tant à l’égard de l’Islam, que du Judaïsme et du Christianisme.
Est-ce parce que les Musulmans croient en Jésus ?

Certainement pas étant donné que les Chrétiens croient eux aussi en Jésus.

Est-ce parce que les Musulmans ne reconnaissent pas Jésus comme étant le fils de Dieu ?

Ca n’a pas plus de sens car ceux qui auraient ce raisonnement devraient agir de même à l’égard des Juifs qui eux non seulement ne reconnaissent pas Jésus comme le fils de Dieu mais ne le considèrent même pas comme un prophète contrairement aux Musulmans.

Est-ce parce que les Musulmans reconnaissent notamment Abraham, David, Salomon et Moïse comme des prophètes ?

On ne peut pas plus retenir cet argument puisque tant les Juifs que les Chrétiens croient également en ces prophètes.

Est-ce parce que les Musulmans ont un prophète qui est originaire du Moyen-Orient ?

Cela n’est pas plus pertinent car tant Jésus que Moïse mais aussi Salomon, David ou Abraham ne sont pas originaires d’Europe. Si l’on s’en tient à ces trois religions monothéistes et à leurs Livres Saints respectifs, tous les prophètes sans exception sont natifs du Moyen-Orient. Il n’y en a pas un seul qui soit née ou ait vécu en Europe et plus généralement en Occident.

Est-ce parce que le livre saint, le Coran, des Musulmans est rédigé dans une langue qui n’utilise pas l’alphabet que nous connaissons ?

Cet argument doit immédiatement être écarté, puisque la Thora est rédigée en hébreux, langue dont on ne peut pas dire qu’elle utilise le même alphabet que « le nôtre ». Quant à Jésus, il ne parlait pas en latin ou en italien et encore moins en français ou en anglais.

Est-ce parce que les Musulmans vont prier en groupe dans une mosquée ?

Là aussi on ne peut que constater que les Juifs et les Chrétiens font de même. Les premiers vont prier dans une synagogue et les seconds dans une église ou un temple ! Sans oublier que notamment les Bouddhistes et les Shintoïstes vont également prier dans des temples.

Est-ce parce que les Musulmans sont circoncis ?

Ce serait ignorer que les Juifs sont également circoncis. Quant aux Chrétiens, ils ont continué pendant plusieurs siècles à suivre cette tradition, n’oublions pas que Jésus était circoncis. Rappelons également qu’aujourd’hui nombreux, sont ceux, notamment aux USA, qui bien que ni juif ou musulman se font circoncire pour des raisons purement médicales.

Est-ce parce que les Musulmans ne mangent pas de porc ?

Comment prendre cet argument au sérieux quand on sait que les Juifs ne mangent pas non plus de viande de porc. N’oublions pas non plus ceux et celles qui végétariens ou végétaliens vont bien plus loin car ils se refusent à consommer la moindre viande.

Est-ce parce que les Musulmans doivent manger de la viande dite « hallal » qui a subi un certain rituel ?

Là non plus, l’argument ne tient pas car les Juifs ont non seulement pour obligation de manger une viande dite « casher » qui a subi un rituel particulier, mais tous leurs aliments doivent en théorie être également « casher ».

Est-ce parce que les Musulmans ne doivent pas boire d’alcool ?

Il est vrai que les Juifs et les Chrétiens peuvent boire de l’alcool mais il y a de nombreuses personnes, croyantes et non-croyantes d’ailleurs, qui décident de ne pas boire d’alcool. Ce n’est donc pas une spécificité des Musulmans.

Est-ce parce que les Musulmans jeûnent ?

Mais les Juifs et les Chrétiens jeûnent aussi. Le jeûne est d’ailleurs une pratique que l’on retrouve dans beaucoup de religion et de philosophie car il constitue un moyen de purifier son corps et d’aider dans le même temps à purifier son esprit.

Est-ce parce que les Musulmans sont opposés à l’homosexualité ?

Il est vrai que l’Islam interdit l’homosexualité qui est considérée comme un grave pêché. Mais n’oublions pas que l’homosexualité est traitée de la même façon par les religions juive et chrétienne. L’homosexualité n’est d’ailleurs pas uniquement interdite dans les sociétés juives, chrétiennes et musulmanes.
Dans le bouddhisme l’interdit est sujet à interprétation mais l’actuel Dalaï Lama s’est exprimé sur cette question en déclarant que cette pratique sexuelle était « une mauvaise pratique sexuelle ».

Est-ce parce que les Musulmans ont la possibilité de pratiquer la polygamie ?

Il s’agit effectivement d’une pratique qui nous paraît étrange pour ne pas dire barbare à nous occidentaux. Mais c’est très vite oublier qu’il s’agit d’une possibilité et non d’une obligation pour les musulmans et que la très grande majorité des musulmans, et notamment ceux vivant dans les pays occidentaux ne sont pas polygames. Il ne faut pas non plus oublier qu’en dehors de toute considération religieuse, cette pratique se retrouve sur différents continents.

Pour ceux qui souhaitent porter le débat sur le terrain de la morale et des droits de femmes, il serait des plus intéressant d’avoir leur avis sur des pratiques « bien de chez nous ». Car si la polygamie est officiellement interdite dans les pays occidentaux, il en existe des formes plus pernicieuses. De nombreux hommes dans nos sociétés occidentales et modernes ont des maîtresses virtuelles que ce soient par l’intermédiaire des jeux vidéo, du téléphone ou de l’Internet (et avant du minitel !) quand il ne s’agit pas de vraies maîtresses. Pour certaines personnes l’adultère est devenu un véritable sport.

Mais étrangement si la polygamie provoque scandale et indignation, l’adultère et l’infidélité font l’objet de plaisanterie et dérision.

Est-ce parce que les femmes musulmanes doivent être voilées ?

Cet argument paraît bien plus pertinent que les précédents du moins si nous limitons notre analyse. Car il ne faut pas ignorer que les femmes chrétiennes pendant longtemps ont couvert leurs têtes en public, certaines continuent à le faire même s’il est vrai que cela concerne plutôt des femmes d’un certain âge. Dans l’aristocratie occidentale le port du chapeau, et de toute coiffe en général, par les femmes n’a pas son origine dans la mode mais bien dans la religion. N’oublions pas non plus les femmes juives qui volontairement ou non se couvrent la tête ou portent une perruque par prescription religieuse.

Est-ce parce que certaines musulmanes réclament des piscines avec des horaires d’accès réservés exclusivement aux femmes ?

Cet argument n’est pas plus valable que les précédents étant donné que des femmes de confession juive ont déjà obtenu ce type d’aménagement notamment dans la commune de Sarcelles par l’intermédiaire de son ancien Maire un certain Dominique Strauss-Kahn sans que cela n’émeuve le moindre média ni le moindre défenseur de notre laïcité républicaine.

Est-ce parce que les femmes musulmanes auraient un statut inférieur à celui des femmes non musulmanes ?

Voilà encore un argument souvent utilisé et qui semble faire mouche. N’entrons pas sur le terrain de la théologie et admettons que le statut de la femme en islam est bien celui que nous pouvons voir de nos jours notamment dans des pays comme l’Iran et l’Arabie Saoudite.
Et interrogeons nous alors sur le statut de la femme non musulmane.

Toutes les femmes à travers le monde qui ne sont pas en contact avec l’islam seraient donc les égales de l’homme ?

Force est de constater que les femmes européennes (et non musulmane) subissent une discrimination à l’embauche, tout comme au niveau des salaires. Car a travail équivalent, les femmes européennes (et non musulmane) n’ont toujours pas dans leur grande majorité le même salaire qu’un homme.

Les femmes européennes (et non musulmane) n’échappent pas non plus au harcèlement sexuel ni malheureusement aux agressions ainsi qu’aux excès de la jalousie ou de la possessivité de leurs conjoints (non musulmans). Et elles ne sont pas toutes parfaitement libres de s’habiller comme elles le souhaitent.
Les femmes européennes (et non musulmane) subissent des mauvais traitements psychologiques et physiques de la part de leurs conjoints (non musulman) pouvant conduire à la mort, les statistiques à ce sujet sont d’ailleurs effrayantes.

Et bien que nos états occidentaux soient des démocraties, on ne peut que constater et regretter la faible représentation des femmes aux postes les plus importants. En Grande-Bretagne, il a fallu attendre 1979 pour qu’une femme, Margaret Thatcher, soit pour la première fois chef du gouvernement, en France nous avons dû attendre 1993 pour que Edith Cresson atteigne le même poste et en Allemagne il a fallu attendre 2005 pour qu’une femme devienne enfin Chancelier.

Quand on voit les réactions et les comportements de certains responsables politiques à l’annonce de l’éventuelle candidature de Ségolène Royale à la présidence de la République, on peut se poser des questions sur la place de la femme dans notre société républicaine et laïque !

Est-ce parce que les Musulmans font intervenir leur religion dans tous les aspects de leur vie ?

On ne peut pas nier que les Musulmans, principalement les pratiquants, fassent intervenir leur croyance dans chacun des aspects de leur vie. Cette caractéristique nous surprend en occident voir nous choque. Ce comportement ne paraît normal que lorsqu’il émane d’un prêtre, d’un moine ou d’un rabbin. Mais voilà en Islam, il n’y a pas de clergé. Les Musulmans vivent leur foi en tout temps et en tout lieu.

Pourtant c’est une conception que l’on retrouve aussi bien au Moyen-Orient qu’en Asie. La croyance et la philosophie font intimement partie de la vie. Chaque action en est imprégnée.

Nous est-il jamais venu à l’esprit de faire remarquer à un bouddhiste qu’il devait, en occident, laisser ses principes et sa philosophie en sortant de chez lui ?
Nous est-il jamais venu à l’esprit de dire à un bouddhiste qu’il devait, en occident, mettre entre parenthèse ses principes et sa philosophie à l’entrée de son travail ?

Est-ce parce que les Musulmans mettent en péril le principe de laïcité dans les établissements scolaires voir même universitaire ?

Voici un nouvel argument majeur pour certains. Pourtant la religion est présente à l’école et à l’université depuis bien longtemps. Les cours n’ont jamais lieu le Dimanche, « le jour du Seigneur ». Il y a les vacances scolaires et les jours fériés fixés en fonction de fêtes religieuses comme Pâques et Noël.

Cela fait des dizaines d’années que dans les établissements scolaires, les élèves juifs et musulmans se voient proposer des plats de substitution à la viande de porc. Tout comme dans certain établissement, il y a une tolérance vis-à-vis de l’absentéisme le samedi et lors de certaines fêtes religieuses, juives et musulmanes.

Il y a des universités, notamment sur Paris, qui déplacent régulièrement des cours et des examens pour qu’ils n’aient pas lieu le samedi au motif qu’il y a des fêtes religieuses ce jour-là.

Est-ce parce que les Musulmans s’opposeraient à toute forme de démocratie ?

A première vue, cet argument paraît des plus pertinents. On ne peut pas dire que les pays à majorité musulmane soient des exemples de démocraties. Cette constatation serait-elle suffisante ? Si oui, sans aller bien loin que dire des Espagnols, des Portugais et des Grecs ?

Ces trois pays ne sont pas des états musulmans, la communauté musulmane n’y est pas non plus majoritaire. Pourtant la démocratie telle que nous la connaissons et que nous prenons en exemple n’est apparue en Espagne qu’en 1975 avec la mort de Franco, au Portugal qu’en 1974 avec La Révolution des œillets et en Grèce qu’en 1973 avec la fin de la Dictature des Colonels.

Est-ce à dire que tant les Espagnols que les Portugais et les Grecs ont une culture qui a ralenti leur évolution vers la démocratie moderne ?

À cela il nous faut souligner l’immense paradoxe qui consiste en occident à d’un côté faire remarquer que les pays musulmans sont des dictatures et d’un autre côté à soutenir les plus cruelles despotes à l’image d’un Ben Ali qui n’a pas grand-chose à envier à un Saddam Hussein (si ce n’est le pétrole et l’aplomb).

Est-ce parce que les Musulmans seraient particulièrement belliqueux ?

Nous voici face à un argument de poids. Nous avons tous les jours, si l’on en croit nos média, des exemples de violences commises par des musulmans et au nom de l’islam. Pourtant force est de constater qu’à travers l’histoire et aujourd’hui même la violence n’est pas une spécificité de l’Islam et des Musulmans.

Les premières armes à feu ne sont pas apparues dans les pays musulmans quant aux armes chimiques, bactériologiques et nucléaires elles n’ont pas plus été inventées par des musulmans. Les plus grands pays fabricants d’armes ne sont d’ailleurs pas musulmans. Les plus grandes armées du monde n’appartiennent pas plus à des pays musulmans.

Néron, Attila, Torquemada et Gengis Kahn n’étaient pas musulmans, pas plus que Staline, Mussolini, Hitler, Pétain, Pinochet, Mao, Pol Poth ou Franco. L’Inquisition, le Massacre de la Saint-Barthélemy, la conquête des Amériques et le massacre des indiens, la première et la seconde guerre mondiale n’ont pas non plus pour origine l’Islam.

Ce ne sont pas non plus des musulmans qui sont à l’origine de la Terreur sous la Révolution Française, de la Guerre de Sécession, du Gouvernement de Vichy, de la Shoa, des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, de la Guerre d’Indochine, de la Guerre du Vietnam, de la guerre froide ou de l’édification du Mur de Berlin...

Est-ce parce que les Musulmans seraient naturellement enclins à la violence et au terrorisme ?

Cet argument est particulièrement simpliste car c’est vite oublier que les membres d’Action Directe (France), des Brigades Rouges (Italie), de la bande à Bader (Allemagne), de l’Irgoun (Palestine) et du Groupe Stern (Palestine) n’étaient pas des Musulmans. Quant aux indépendantistes Bretons (France), ou les membres du FLNC (France), de l’ETA (Espagne), de l’IRA (Royaume-Uni), du FLNKS (France), du Sentier Lumineux (Pérou), de la secte Aoun (Japon) ils ne sont pas plus Musulmans.

Quant à la Mafia, qu’elle soit originaire d’Italie, d’Europe de l’Est ou des Etats-Unis, elle n’a pas pour origine l’Islam et les Musulmans.

Finalement que peut-on réellement reprocher aux Musulmans ?

Qu’il y en aient des bons et des mauvais ?
Qu’il y en aient des tolérants et des intolérants ?
Qu’il y en aient des pacifistes et des belliqueux ?
Qu’il y en aient des intelligents et des imbéciles ?

En somme nous devrions leur reprocher d’être tout simplement des Humains comme les Athées, les Agnostiques, les Juifs, les Chrétiens et tant d’autres le sont. Bien évidemment, nous ne pouvons pas leur faire ce reproche et encore moins ressentir de la peur et de la haine.

A moins que la gêne vienne de leur peau un peu foncée, de leurs cheveux crépus, de leurs moustaches et barbes ou encore du fait qu’ils parlent avec un accent et portent des vêtements différents de ceux portés en occident...

Mais à y bien réfléchir, ces reproches n’ont rien à voir avec la religion : ils sont plutôt en rapport avec les origines non occidentales des personnes concernées. Et une telle réaction s’apparente beaucoup plus à du racisme et à de la xénophobie qu’à une simple critique ou analyse.

Paul Draszen

N.B : Je fais volontairement un amalgame entre musulmans et arabes car ceux qui ont cette peur et cette haine des musulmans le font systématiquement. Il est bon de rappeler que la majorité du monde musulman est originaire d’Asie et qu’en Europe et aux Etats-Unis il y a un nombre non négligeable « d’occidentaux de souches » qui sont de confession musulmane.


 
 
 
Forum lié à cet article

32 commentaires
  • > Peur et haine de l’Islam 6 novembre 2005 12:40, par Leina

    OK mais parlez-nous un peu de la lapidation de la femme adultère ! Cela se pratique-t-il en France ???
    (je pense que vous aurez bien du mal à répondre à cela !)....

  • > Peur et haine de l’Islam 6 novembre 2005 13:23, par Ali Magh

    Il est étonnant de constater à quel point les arguments se teintent de "mauvaise foi" quand on cherche à justifier une opinion dont l’origine ne se situe pas dans les territoires de la raison mais plutôt dans ceux moins glorieux des vilaines réactions tripales comme je les appelle, ou plutôt dans les bas instincts que l’on estampille du label pensée pour leur donner bonne figure.

    La haine en elle même n’aura jamais de lettres de noblesse et ceux qui s’amusent à essayer de lui en donner ne sont que de vulgaires falsificateurs.

    Mais je ne cesserais jamais de m’étonner de leurs capacités imaginatives misent au service de la justification de leur profonde intolérance.

    Par certains aspects il faut avouer qu’ils sont assez doués.

    Les fondements archaïques des trois religions monothéistes sont bien évidemment véhicules de tant de comportements inacceptables qu’il est à notre époque excessivement difficile de les supporter.

    Or ce n’est pas en stigmatisant des "musulmans" qui sont des pratiquants modérés que l’on peut expliquer au plus extrémistes d’entre eux que nous vivons dans une société laïque, qui par certains aspects a réussit à se débarasser de ces vieux reflexes catholiques, et qui tolérera difficilement le retour de nouveaux archaïsmes.

    Ceci n’expliquant jamais cela, on pourrait ajouter qu’historiquement, on retrouve le même soin apporté dans l’argumentation antisémite que dans ces argumentations anti-musulmans...

    Que voici de bien jolies correspondances !

  • > Peur et haine de l’Islam 6 novembre 2005 16:11

    Bonjour Paul,

    Je suis emerveillé par l’analyse qui ressort de votre article.

    D’un coup "d’esprit" vous avez mis magistralement en évidence toutes les phobies de l’Occident vis à vis de ce que, à l’évidence, il ne connait pas... ou fait semblant de ne pas connaitre... car il a bien su profiter de ce que les Musulmans lui ont apporté comme connaissance et dans tous les domaines !

    Précises, concises, vos questions sont effectivement celles que l’on doit se poser pour analyser le phénomème d’islamophobie qui s’installe chez nous et se banalise sans toutefois gêner une gauche pourtant si sensible dans d’autres circonstances au racisme et à la discrimination.

    Bravo encore pour votre texte que je trouve juste et plein d’humanité, de compréhension de l’autre !

    Je vous salue, ami !

  • > Peur et haine de l’Islam 6 novembre 2005 21:12

    Bonjour Leina,

    pourriez-vous me donner la définition de la lapidation, dans quels pays la pratique t-on et avec quelle ampleur ? Et surtout de quelle source tirez vous ces informations, si bien sûr vous les avez ?
    Je suis un musulman pratiquant approchant la quarantaine. j’ai vécu vingt cinq en Algérie, et n’ai jamais eu l’occasion de voir cette pratique.
    Serait-ce du même ordre que l’ambiguité qui est entretenue autour de l’excision qui n’a auncune racine dans l’Islam mais que les médias lui attribue à tort. je pense que la meilleur approche que vous pouvez avoir de l’Islam serait d’isoler les vrais preceptes de cette religion des faits et archaïsmes sociaux répandus dans les sociètes à majorités musulanes. L’amalgame entre les premiers et les derniers revient à conclure que l’alccolisme en Russie est dû à la religion Orthodoxe, que la colonisation de la palestine est due au judaïsme, que l’invasion de l’Irak est due à l’évangélisme,... la liste des exemples est longue.

    Restant ouvert à tout échange autour d’une meilleure compréhension réciproque.

    Salam alaikoum = que la paix vous accompagne

    Mohammed

  • > Peur et haine de l’Islam 6 novembre 2005 22:39, par Paul Draszen

    Il me semble que vous avez été en mesure de lire mon article. Si vous vous posez des questions sur l’Islam, vous pourriez donc acheter ou emprunter un Coran et le lire vous-même.

    En ce qui me concerne c’est ce que j’ai fait. Que ce soit pour le Référendum pour le projet de constitution européenne, pour les OGM et tant d’autres sujet je ne veux pas que l’on pense à ma place.

    Alors je me prends par la main et je recherche, je lis et je tente de comprendre. Je vous concède que ce n’est pas facile et que cela prend du temps mais je ne peux me résoudre à "la Réflexion Assistée par Microcosme Médiatique".

    Vous me posez une question, je vais donc vous répondre.

    Les lois en vigueur en France m’autorisent à être le détenteur d’un permis de conduire. Ces mêmes lois me permettent de posséder un véhicule automobile. Enfin ces lois ne m’interdisent pas de boire de l’alcool (sous certaines conditions).

    Mais on ne peut pas dire que la loi française autorise les citoyens à conduire en état d’ivresse et à tuer d’autres citoyens. Pourtant chaque année de nombreuses personnes sont tuées dans ces conditions.

    Eh bien si vous prenez la peine de lire le Coran vous apprendrez que l’adultère est certes puni mais qu’il n’y a pas de différence entre l’homme et la femme adultére.

    Pour ce qui est des sanctions, les conditions sont telles (nombres de témoins et serment) qu’il est impossible de sanctionner l’homme ou la femme adultére. Il est possible "au pire" de prononcer le divorce.

    Pour finir vous découvrirez également qu’il n’est pas fait mention de la lapidation dans ce même Coran.

    Je ne sais pas s’il y a des lapidation de femmes en France mais si c’est le cas c’est un acte aussi inacceptable et condamnable que n’importe quel autre crime.

    Mon voisin portuguais a violé son épouse, je n’en deduits pas pour autant que les lois portuguaises ou que la religion catholique autorise le mari à violer son épouse.

  • > Peur et haine de l’Islam 6 novembre 2005 23:50, par yodo

    Bonjour,

    Je ne vais pas perdre du temps à relever tous les sophismes de cet article, car l’inquiétude concerne plus l’islamisme que l’islam, c’est-à-dire l’instrumentalisation fasciste de l’islam. Cela fait une énorme différence.

    Maintenant, que les uns et les autres s’engraissent sur cette instrumentalisation en jouant la carte de l’amalgame, voire veulent mater par la guerre des populations entières, cela est un tout autre problème.

    Et cet amalgame de l’islam à son instrumentalisation fasciste est ce que fait cet article, en déniant à ce fascisme sa réalité. Surfant sur les peurs et les haines, il joue la carte de l’ignorance.

    Quant aux musulmans du monde entier, qu’Allah soit avec eux.

  • > Peur et haine de l’Islam 6 novembre 2005 23:56, par mowglii

    mohammed,
    étonnante, votre position, tres etonnante.

    Seriez vous en train de dire que tariq ramadan n’y connait rien ?

    la dernière fois qu’il a été vu à la télé française, il n’a pas dit comme vous que la lapidation n’avait rien à voir avec L’islam, non, pas du tout ;

    il a juste dit qu’il etait pour un moratoire sur la lapidation ....

    croyez vous qu’il autrait oublié ? qu’il se serait trompé ?

    vous dites des choses fausses, Mohammed , ou alors c’est Tariq Ramadan qui ment : je vous laisse choisir....

    Allez vous aussi nous expliquer que les fatwa relèvent d’une tradition ré-islamique ??

  • > Peur et haine de l’Islam 7 novembre 2005 02:18, par Tanpi

    Votre article s’intitule : peur et haine de l’Islam.
    Il est donc étrange, si ce n’est suspect, que seules des personnes auxquelles l’Islam ne semble pas poser de problèmes aient droit à la parole.
    Combien de commentaires avez-vous censurés ?
    J’aime beaucoup Oulala.net, mais je ne bêêêêêêêlerai plus avec les moutons.
    De plus, je dénonce votre sectarisme auprès de mes connaissances.

  • > Peur et haine de l’Islam 7 novembre 2005 07:33

    CRACE A VOTRE INTOLERANCE

    Tous ceux qui n’ont pas la haine ou la peur de l’Islam, mais qui ont quelque chose à lui reprocher, ou qui simplement s’interrogent à son sujet, finiront toujours, à force d’être censurés, par débarquer sur france-echos.com où ils seront écoutés, certains d’être publiés et
    où on leur apprendra ce que sont la haine et la peur, non pas seulement de l’Islam mais des Musulmans.

    Voilà ce que votre attitude idiote provoque.
    Le refus de toute critique radicalise les sensibilités les plus modérées.
    Vous avez une part de responsabilité dans la montée de l’intolérance envers l’Islam.
    Si vous n’êtes pas capables de traiter le sujet objectivement, alors n’en parlez pas.
    On peut difficilement trouver plus kitsch que certains des commentaires que vous publiez.
    Il y a même des Musulmans pour en convenir.

  • > Peur et haine de l’Islam 7 novembre 2005 07:39, par Gilles Lestrade

    Monsieur ou madame,

    Relisez les règles des forums et vous comprendrez peut-être pourquoi vous n’êtes pas publié (e)

    Oulala ne publie pas les contributions anonymes et qui ne comportent pas de mail valide.

    Oulala ne publie pas les contributions contenant des insultes.

  • > Peur et haine de l’Islam 7 novembre 2005 11:51, par JiPi

    Retour aux sources coraniques :

    Sourate IV, verset 34 : "Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !"

    Sourate IV, verset 89 : "Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur."

    Sourate V, verset 33 : "La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment."

    Sourate V, verset 51 : "O croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers."

    Sourate VIII, verset 7 : "Le Seigneur cependant a voulu prouver la vérité de ses paroles, et exterminer jusqu’au dernier des infidèles."

    Sourate IX, verset 5 : "Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, (...)."

    Sourate VIII, verset 30 : "Les juifs disent : Ozaïr est le fils de Dieu. Les chrétiens disent : Moïse est le fils de Dieu. Telles sont les paroles de leurs bouches ; elles ressemblent à celles des infidèles d’autrefois. Que Dieu leur fasse la guerre ! Qu’ils marchent à rebours !"

    Sourate XLVII, verset 4 : "Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits

  • > Peur et haine de l’Islam 7 novembre 2005 12:49, par karim

    bonjours, je voudrais répondre à Leina en commencent par dire que L’islam ce n’est pas que ça et qu’il n’est écrit nul part dans le coran et c’est pas moi musulman qui le dis,et aussi que la lapidation n’est pas exclusif à l’islam et pour finir visite la page ci :
    http://www.portail-religion.com/FR/encyclopedie/l/lapidation/index.php

    "l’ignorance créent la peur de l’autre".merci

  • > Peur et haine de l’Islam 7 novembre 2005 17:27, par Hélène

    Je pense que la peur de l’Islam est lié au fait que nous, nous ne croyons plus en grand choses...Alors qu’eux, oui.
    Merci pour le parallèle avec le statut des femmes en Europe.

  • > Peur et haine de l’Islam 7 novembre 2005 23:24

    En réponse à Jipi,

    j’ignorais que le "copier-coller" à partir de la traduction apporixmative d’un texte divin tel que le coran était une manière de débattre.

    Vous prenez des versets en les exposant hors de leur contexte historique, sans explication aucune, sans précaution quant à la fidelité de la traduction par rapport au texte original.

    Ce qui me sidère en tant que musulman dans ce type de démarche, est le fait que le premier venu peut s’improviser expert en islam et citer des textes sans en connaître la gènèse. Chose que personne n’ose faire avec les autres religions ou philosophies pour les quelles les néophites font preuve d’humilité et de précaution quant à leur interprétation.

    Pour vous prouver que l’on est tous capable de pratiquer ce type d’exercice malhonnête, je vous laisse méditer les quelques passages de la Torah ci-dessous :

    « qu’Israël vivra en solitaire et ne se confondra pas avec les nations » (Nombre, 23, 94)

    « Quand vous aurez passé le Jourdain pour entrer dans le pays de Canaan, vous chasserez devant vous tous les habitants du pays... Mais si vous ne chassez pas tous les habitants du pays, ceux d’entre eux que vous aurez laissés seront comme des piquants dans vos yeux et des épines dans votre chair. Ils vous harcèleront dans le pays même où vous habiterez, et ce que j’avais pensé leur faire, c’est à vous que je leur ferai », ordonne Dieu à Moïse (Nombres XXXIII, 51 à 56).

    « Lorsque le Seigneur, ton Dieu t’aura fait entrer dans le pays... et qu’il aura chassé devant toi les nations nombreuses... tu les voueras totalement à l’interdit. » (Deut. VII,1-2)

    « et tu les supprimeras » (Deut. VII,24).

    « Tu ne donneras pas ta fille à leur fils et tu ne prendras pas leur fille pour ton fils », Deutéronome (VII, 3)

    « la race sainte s’est mêlée avec les peuples des pays voisins » (Esd. 9, 2)

    « Tous ceux qui avaient pris des femmes étrangères, ils les renvoyèrent, femmes et enfants » (Esd. 10, 44).

    Prière du Shaharit que doit prononcée tout juif tous les matins « Béni soit l’Eternel qui ne m’a pas fait goy (non-juif). Béni soit l’Eternel qui ne m’a pas fait femme. Béni soit l’Eternel qui ne m’a pas fait esclave »

    Et pour finir, j’aimerai rappeler le proverbe oh combien d’actualité : " Quant on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage"

    Puisse Dieu vous guider vers la lumière et extirper la haine de votre coeur.

    Mohammed

  • > Peur et haine de l’Islam 8 novembre 2005 01:26, par JiPi

    En réponse à Mohamed,

    Merci de parfaire avec autant de diligence et de rectitude ce que j’essaye de faire comprendre.

    TOUTES LES RELIGIONS SONT DES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE.

    Et ne comptez pas sur moi pour prendre la défense de l’une contre l’autre.

    Le sujet, dans ce cas, était l’Islam.
    Mais soyez assuré que je ne manquerais pas d’intervenir, si Oulala.net, dans un souci d’équité, venait à publier un exposé pour la défense d’une autre religion.

    Le débat d’idées religieuses est d’une stérilité affligeante et ne mène qu’à la haine et l’intolérance.

    Dès lors, faire référence avec esprit critique aux textes fondateurs reste le seul moyen de préserver la raison.
    Je l’ai fait pour l’Islam, merci de m’avoir aidé pour le Judaïsme.

    Un volontaire pour le Christianisme ?

    JiPi

  • > Peur et haine de l’Islam 8 novembre 2005 15:17, par Paul Draszen

    JiPi puisque vous êtes le théologien de ce forum, pourriez-vous m’expliquer la présence dans le Coran de passages comme ceux qui suivent :

    Sourate 2, verset 256 :

    "Nulle contrainte en religion !"

    Sourate 5, verset 32 :

    "Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes"

    Comment expliquez-vous la présence des passages que vous citez avec ceux-ci ?

    Merci d’avance pour votre réponse éclairée.

  • > Peur et haine de l’Islam 8 novembre 2005 16:22, par ALASKAN

    Que répondre à cet article... De toute façon un français prétendant que l’Islam n’est pas soluble dans la République française est de toute façon un facho..... Alors laissons la situation s’envenimer au maximum... Cette fois là personne et surtout pas un journaliste ne pourra dire qu’il n’était pas au courant.
    A bon entendeur.........

  • > Peur et haine de l’Islam 9 novembre 2005 00:38, par Renaud k.

    Bonjour, Je ne suis pas musulman.Je suis de confession chrétienne, mais , je ne me retrouve pas dans l’église d’aujourd’hui, de plus je suis orthodoxe.
    Je l’annonce pour que ce soit claire pour les plus vélléitaires.
    Je viens de lire attenetivement le texte ci-dessus.. et je trouve qu’il ne refléte pas la justesse d’un propos clair et posé, mais est plutôt déterminé à voiuloir masquer derrière des incohérences , celles de l’auteur.

    1- je ne vais pas décortiquer tout le texte, mais il y a des passages qui me choquent plus que d’autres ;
    — -
    Est-ce parce que les Musulmans croient en Jésus ?
    Certainement pas étant donné que les Chrétiens croient eux aussi en Jésus.


    Je ne savais pas que les Musulmans croient en Jésus, je sais que les musulmans reconnaissent Jésus comme un prophète...mais rien de plus... d’ailleurs il est étrange que l’époux de Marie ait disparu dans le Coran, sachant que son role et son age justifiaient de la nature de la conception de Jésus.

    Vous parlez ensuite des différences culturelles entre l’Islam et les religions monothéistes ou les philosophies comme le bouddhisme.
    Vous citez l’exemple de la polygamie ;
    soit ! que la religion l’autorise, le permette... mais est ce vraiment cela qui fait peur aux gens ? ou, les dérives lorsque la porte est ouverte aux dérives ?

    Pour ma part, je ne vois pas l’Islam comme une religion qui prône la paix et le calme...je ne veux pas dire que chaque musulman soit une bombe humaine, bien loin de moi cette pensée...mais qu’il y aun endoctrinement plus fort, plus soutenu... que les "interprétations" de chacun autorisent des écarts trop marqués.
    Qu’aujourd’hui , on ne voit pas les musulmans se réunir pour la paix dans le monde...par contre on voit l’Islam vainqueur détruire les statues bi-millénaires bouddhistes, les femmes voilées avec des chaines en or aux chevilles, ou des gens qui ne font pas honneur à Dieu en général en mélangeant leur foi et leur haine de leur prochain.
    La spiritualité c’est à l’intérieur de soi, c’est une communion avec les autres, l’amour, le pardon, la joie...
    Pas d’avoir toujours le dernier mot parce que son prophète est le dernier reconnu pour l’instant.
    Arrêtons là les discordes, que les musulmans continuent dleur oeuvre de paix, d’amour et le fasssent savoir.. qu’ils renoncent aux fatwah sur les uns ou les autres...
    Qu’ils créent une vraie organisation de charité ... qu’ils reconnaissent le monde et arrêtent d’en vouloir aux uns et aux autres...
    Nous vivrons bien lieux en harmonie...
    Dans 2000 ans ou plus, nous serons en transit et pourrons voir si oui si non, nous avions tort ou non de nous chamailler pour des questions d’applications d’un dogme...Si Dieu l’avait voulu, nous serions tous nés Musulmans depuis le départ. Nous croyons au même Dieu, différemment, mais dans le même alors ... aimons-nous , humains.

    renaud

  • > Peur et haine de l’Islam 9 novembre 2005 01:31, par Mohammed

    Réponse à Jipi (suite),

    les religions ne sont pas des armes de destruction massive comme vous l’affirmer , du moins pas plus que :

    - le sexe : qui selon son usage peut donner du plaisir avec beaucoup d’amour et/ou assurer la pérérnité de l’espèce humaine d’une part ou d’autre part jeter des dizaines de milliers de femmes esclaves sur les trotoires, pousser à la pédophilie, au viol...

    - l’argent et le pouvoir : selon leur usage peuvent faire le bien d’un plus grand nombre ou faire régner la mort et l’insécurité (les millions de morts de la famine depuis des décenies, les homicides, les hold-up, les enlèvements avec demande de rançon, les licenciments pour augmenter les profits des actionnaires,... )

    - les ideologies politiques comme le capitalisme ou le communisme peuvent être synonimes de libertés d’entreprendre et de gagner sa vie pour l’un et égale répartition des richesse pour l’autre ou alors exploitation, colonialisme et esclavagisme pour le premier et dictature, repression et goulag pour le deuxième.

    Ces quelques exemples montrent bien que les idéaux, les philosophies, les religions et plus globalement toute activité humaine (spirituelle, physique, politique ou autre) ne sont pas intrinsèquement bonnes ou mauvaises. C’est tout simplement la finalité que donne l’Homme à la pratique de ces activités qui determine leurs effets.

    Ca n’est pas la physique quantique la responsable des massacres d’Hiroshima et Nakasaki ou de l’éclairage de 80% des foyers français mais l’usage que font les uns et les autres des loies de cette science.

    Mohammed

  • > Peur et haine de l’Islam 9 novembre 2005 03:41, par JiPi

    Monsieur Draszen,

    Je ne suis qu’un homme ordinaire qui cherche à découvrir tous les pièges et
    il y a longtemps que j’ai appris à éviter les plus grossiers.

    Bon :

    "Nulle contrainte en religion"

    Pas de contrainte (violence physique ou morale) à l’égard de ceux qui sont en religion. C’est-à-dire les croyants.
    L’Islam réserve les contraintes à la conversion des infidèles. Sortir de l’Islam revient donc à s’y exposer (apostasie).

    "Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme si il faisait don de la vie à tous les hommes"

    Aaah ! Le don de soi ! Que c’est beau !
    Malheureusement, voilà typiquement le levier mental dont certains se servent lâchement pour motiver les kamikazes au nom de l’Islam.
    Je pourrais aller plus avant sur ce point précis, mais je ne suis pas un pourfendeur de l’Islam. D’autres sont plus motivés et documentés que moi.

    Et oui, Monsieur Draszen, je suis un athée, et un athée modéré. Je ne critique pas l’Islam pour défendre ma religion, l’athéïsme. Parfois, je découvre la haine de Chrétiens à l’égard de l’Islam et dans ces cas-là, j’essaye d’éteindre le feu qui couve.
    N’y-a-t’il que les athées pour être cohérents avec eux-mêmes ?
    J’en suis arrivé à la conclusion que trop de gens croient en Dieu, pour ne pas avoir à réfléchir à autre chose.

    J’espère avoir répondu, en toute bonne foi, à votre attente et je vous salue.

  • > Peur et haine de l’Islam 9 novembre 2005 09:52, par Leina

    Bonjour,

    "Les femmes européennes (et non musulmane) subissent des mauvais traitements psychologiques et physiques de la part de leurs conjoints (non musulman) pouvant conduire à la mort, les statistiques à ce sujet sont d’ailleurs effrayantes."
    Ceci reste à vérifier, c’est possible, je l’admets, M. P. Drazsen, mais, mais .... la différence (et elle est de taille, ne croyez-vous pas ?) c’est qu’en France ce genre d’atrocités est jugé, condamné : l’auteur de ce crime passe devant les tribunaux et est mis en prison. Dans certains Pays, la lapidation pour les femmes adultères est recommandée, encouragée.... Il faut, M. Drazsen, juger sans partialité, sans esprit partisan. (je précise que je suis apolitique et non raciste, considérant que le berceau de l’humanité est en Afrique, que les Européens ne sont pas des êtres supérieurs et qu’un Noir vaut un Blanc).... Bonne journée à tous !

  • > Peur et haine de l’Islam 9 novembre 2005 12:41, par paul Draszen

    Monsieur JiPi,

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.

    Pour en venir au fond de votre réponse, il y a quelque chose qui me gêne.

    Ce n’est pas la première fois que j’ai ce type d’échange et systématiquement je me retrouve face à la même argumentation.

    Une personne prend des passages du Coran qu’elle considère aller dans son sens : "regardez c’est une religion intolérante, violente... c’est écrit"

    Donc des passages sont cités mais rien de plus.

    En revanche, quand une autre personne pointe des passages beaucoup plus doux pour ne pas dire contraires aux précédents, là la première personne va analyser et développer afin d’expliquer pourquoi les passages doux ne le sont pas finalement...

    Ce type de comportement me gêne profondemment. Car si je vous écoute quand le texte vous convient il se suffit à lui-même et s’il ne convient pas vous nous expliquer pourquoi "on a mal compris".

    Reconnaissez que d’un stricte point de vue intellectuel votre raisonnement ne se tient pas.

    Vous voulez parler de cohérence ou de tolérance ?

  • > Peur et haine de l’Islam 9 novembre 2005 13:22, par JiPi

    Bonjour Mohammed,

    Le problème, voyez-vous, c’est que l’Islam a pour vocation, et il ne s’en cache pas, d’avoir la haute-autorité sur les sujets que vous énumérez.

    Dès lors, en prenant le contrôle de tout cela (sexe, argent, pouvoir, politique et science) la religion musulmane dérape inexorablement vers le totalitarisme.

    Aurions-nous là, une explication rationnelle à l’absence quasi totale de démocratie dans le monde musulman ?

    Qu’en pensez-vous ?

  • > Peur et haine de l’Islam 9 novembre 2005 14:33, par paul Draszen

    Monsieur Renaud,

    Vos propos ne sont pas très clairs à moins que vous ne jouiez sur les mots.

    Les musulmans reconnaissent Jésus comme un Prophète, ils croient donc à son existence et à son message.

    Donc oui "les musulmans croient en Jésus".

    Je ne vois pas très bien en quoi "l’absence" de l’époux de Marie vous gêne ni en quoi son "son role et son age justifiaient de la nature de la conception de Jésus".

    Pourriez-vous éclairez ma lanterne ?

    Si selon vous l’Islam n’est pas "une religion qui prône la paix et le calme", cela signifie donc que l’immense majorité des musulmans qui sont pacifiques et calmes ne suivent pas les préceptes de leur religion...

    Donc l’endoctrinnement que vous évoqué n’est pas aussi efficace et généralisé que vous le dites.

    Votre vision est très "médiatique". Vous ne "voyez pas" les musulmans se réunir pour la paix. Si cela ne passe pas à la télévision, à la radio ou dans les journaux ça n’existe pas ?

    Ce qu’on fait les talibans et choquant mais j’espére que vous avez été choqué de la même manière par les bombardements en Irak qui ont détruit des vestiges d’anciennes civilisations, sans oublier le pillage (par des mercenaires) des musées.

    La spiritualité n’est pas limité en un lieu ou en un temps et elle n’est pas non plus l’apanage d’une religion ou d’une philosophie.

    Si vous vivez intérieurement votre spiritualité c’est votre droit. d’autres la vive autrement. Pourquoi refusez à un musulman (ou à un juif ou à un chrétien) de vivre sa spiritualité comme un taoïste ou un bouddhiste ?

    Veuillez m’excuser d’être un peu direct avec vous mais vos idées ne sont vraiment pas claires.
    Vous partez dans des amalgames et des généralités à l’encontre des musulmans :

    "par contre on voit l’Islam vainqueur détruire les statues bi-millénaires bouddhistes, les femmes voilées avec des chaines en or aux chevilles, ou des gens qui ne font pas honneur à Dieu en général en mélangeant leur foi et leur haine de leur prochain"

    mais comme vous ne voulez pas être taxé d’intolérant (ou pire) vous essayer de vous rattraper par quelques mots plus mesurés et tolérants :

    "...que les musulmans continuent dleur oeuvre de paix, d’amour et le fasssent savoir.."

    Avec ce grand écart vous en venez à vous contredire puisque plus haut vous dites :

    "Pour ma part, je ne vois pas l’Islam comme une religion qui prône la paix et le calme..."

    Vous reprenez le discours médiatique sans malheureusement une recherche et une réflexion personnelle. C’est très dommage.

  • > Peur et haine de l’Islam 10 novembre 2005 00:34, par JiPi

    Monsieur Draszen,

    C’est vous-même qui m’avez demandé de m’exprimer sur ces deux extraits choisis par vous dans le coran.

    Je vous cite :

    "Comment expliquez-vous la présence des passages que vous citez avec ceux-ci ?
    Merci d’avance pour votre réponse éclairée."

    Si mon avis ne vous convient pas, c’est peut-être parce que vous avez fait un mauvais choix.
    Le coran est riche, vous pourriez donc avoir plus de chance la prochaine fois ?
    De plus, rien ne vous empêchait de décortiquer les extraits que j’avais sélectionnés.
    Je pense que c’est à vous d’approfondir votre réflexion.
    Un long travail vous attend.

    Salutations

  • > Peur et haine de l’Islam 10 novembre 2005 00:52

    Bonjour JiPi,

    je n’arrive pas à vous suivre tellement vous slalomez d’un sujet à l’autre. Tentons néanmoins de construire un débat non stérile.

    Vous reprocher donc à l’islam d’avoir vocation à régenter la vie des humains dans son ensemble. certes, mais je ne crois pas qu’il en ait l’exclusivité.

    Ne pensez-vous pas que les démocraties occidentales ne font pas pareil, n’a t-on pas imposée une certaine version de l’histoire par la force de la loi en France. N’est-il pas interdit de pratiquer la sodomie ou la féllation dans certains états US ? N’est-il pas interdit de fréquenté l’école ou d’exercer dans la fonction publique quand on est musulmane pratiquante en France ? Donnez-moi un seule exemple de socièté humaine qui ne soit pas régentée par un système de lois qu’il soit de droit divin ou humain.

    Vous avez une idée très négative de l’islam car vous ne connaissez pas bien cette religion ni ceux qui la pratiquent. Vous pensez qu’elle opprime des millions d’être humains à travers le monde or ce sont d’une part les gouvernants et dirigeants fontoches garants des intérêts de l’mpérialisme qui les oppriment, les assassinent, les affament en amassant des fortunes colossales avec la bénédiction de l’occident. D’autre part ce sont les politiques criminelles des pays puissants telles que la PAC, les règles de l’OMC et du FMI qui jettent des millions de musulmans (et non musulmans ) dans le désespoire. C’est l’injustice et l’abscence de volonté internationale et surtout américaine et européenne d’obliger Israèl à respecter le droit international alors qu’elle le font avec zèle concernant l’Irak, la Syrie, Cuba, l’Iran et j’en passe.

    Avez vous remarquez le nombre de pays musulmans subissant ou ayant subi une guerre, un embargo, des pressions diverses.

    Pensez-vous que le musulman ou la musulmane souffrent d’avantage des règles strictes de leur religion plus qu’ils ne souffrent des malheurs qui s’imposent à eux parce que leur sol regorge de carburant fossil, que leur terre est convoitée pour des raisons mythologiques ou que l’histoire qu’on leur a imposée les a parqués dans des trous à rats.

    liberez votre esprit du fast-savoir servit par des masses média aux aboies dont les dernières recettes avant de faire faillite sont de vendre grace à la peur et à la haine. Sortez de chez vous et allez discuter avec votre voisin ou votre collègue musulman. Vous verez que même barbus ou voilées, ils n’espèer qu’à avoir une place sous le soleil... tout comme chacun d’entre nous

  • > Peur et haine de l’Islam 10 novembre 2005 11:14, par JiPi

    Monsieur Draszen,

    Et c’est à moi que vous reprochez de "slalomer" ?
    Alors que j’ai répondu point par point à votre argumentaire, sans que vous fassiez le même effort à mon égard.

    Vous partez dans tous les sens, tant et si bien que vous mélangez tout.
    L’Islam est ce qu’il est, et je n’ai aucune part de responsablité dans ses nombreuses imperfections.
    Et si ça peut vous rassurer, vous non plus.

    Pour raison garder, permettez-moi de me retirer du débat.

    Bien le bonjour et mes meilleures salutations à l’équipe Oulala.

  • > Peur et haine de l’Islam 13 novembre 2005 15:05, par MARY

    Non on ne lapide pas les femmes en France, par contre lisez le rapport d’Annesty International sur les violences faites aux femmes en France,regardez un peu le nombre de femmes violées et tuées en France(tous milieux confondus).

    On m’a appris qu’il fallait toujours faire le ménage devant sa porte avant de s’occuper de le faire chez les autres .

    Et a propos de démocratie........

    Les médias nous ont fait pleurer sur les pauvres femmes d’Afganistan .Hélas aujourd’hui elles portent encore leurs burkas, les talibans sont toujours aux pouvoirs,et leurs enfants explosent sous les mines dans l’indifférence générale,(voir Handicap International). les Usa ,la plus grande démocratie du monde protège les puits de pétrole.

  • Peur et haine de l’Islam 11 juin 2009 15:38, par mariama

    Eventuellement c est la plus grande folie que souffre l humanité toute entère , elle veut absolument s en prendre à quelq un et n importe qui , . On a essayé de s en prendre aux juifs , on les a fait gazés par centaines de milliers . On voulait s en prendre aux chrétiens , ils ont essayé timidement en voulant assasiner jean paul 2 , et maintenant c est l islam qui passe en insultant le prophéte mahomet
    Est que l humanité toute entière ne s est pas rendue compte qu elle ajoute sur elle des problèmes inutiles , voir sans valeur
    On est juifs , chrétiens et musulmans , on est qu une seule religion , nous croyons à q un seul Dieu , sauf il y a différents prophétes , tous ont clamé le même message . Pourquoi s en prendre à MOISE ? 0à Jesus ou à Mohamed ? Disons pourquoi s en prendre les uns des autres
    Serons nous pas tous des humains , avec une seul idéologie , principes et vie , nous représentons pas tous un seul élément L homme ?

  • Peur et haine de l’Islam 28 décembre 2009 15:49, par Foreman

    Permettez-moi d’apporter un commentaire sur cet article.

    Je suis athée. J’ai peur de l’islam comme j’ai peur de toute religion : désolé pour ceux que cela choque, mais pour moi il ne s’agit au fond que d’une hallucination collective structurée. En revanche l’islam (et je le répète, comme toute autre forme de religion) ne suscite pas chez moi de haine : tout au plus de l’ennui, et aussi de la pitié. Le seul sentiment violent que ce genre de servitude plus ou moins volontaire, qu’elle s’appelle catholicisme, bouddhisme, raëlisme (orthographe incertaine...) m’inspire est dirigé vers les curés, imams ou autres gourous qui en tirent parti depuis des lustres. Face au croyant lambda, je n’éprouve que tristesse et ennui, pour son incapacité à voir plus loin que le totem aliénant qui tient le rôle rempli plus tôt par ses parents aux premiers jours de sa vie : le rassurer face aux angoisses de l’existence.

    En revanche il me parait nécessaire de nuancer l’intégration historique des religions monothéistes dans la société civile. L’une des spécificités du catholicisme, c’est d’avoir été peu à peu repoussé de la sphère politique. À part bien sûr dans l’état du Vatican, la plupart des nations à majorité catholique ont établi une forme de laïcité dans laquelle le pouvoir religieux n’est pas reconnu par le pouvoir politique. Bien sûr, il y a des limites à cela (voir la législation de l’Italie ou de l’Espagne par rapport au droit des femmes, par exemple) mais le principe de laïcité, même s’il n’est pas toujours appliqué dans les faits, ne semble pas devoir être remis en cause d’un point de vue théorique.

    En revanche, il me semble que la plupart des pays musulmans (à part peut-être dans une certaine mesure la Turquie et l’Iran) ont encore un droit fondé sur la loi religieuse. Et c’est peut-être là qu’il faut chercher des causes aux peurs inspirées par l’Islam : il devient alors difficile, voire dans certains cas impossible, pour des confessions différentes d’aller y vivre. Face à ces exemples, celui qui a appris à séparer ses croyances de sa vie "civile" et qui a l’habitude de disposer de sa liberté de croyance ne peut que se sentir anxieux : en un sens, c’est comme si dans ces pays, l’état imposait une religion à ses citoyens. Dès lors, ce que vous appelez "peur de l’islam" pourrait n’être qu’une peur des "états à loi coranique" ou plus généralement une peur de l’islam politique... Il faut d’ailleurs noter qu’Israël, le seul état à religion juive, n’a pas non plus une structure politique laïque et (au moins en ce qui me concerne) cela suscite les mêmes interrogations.

    Si vous rajoutez à cela l’anticléricalisme assez répandu chez les français (même chez des catholiques pratiquants) qui est avant tout dirigé contre la hiérarchie religieuse, vous avez un autre exemple de "haine" dirigée contre un pouvoir religieux. Cela permet de relativiser votre amalgame final entre racisme et peur de la religion.

  • Peur et haine de l’Islam 3 mars 2011 22:32, par jjl

    MRAP Pluriel ne distingue pas la "haine de l’islam" de la haine des croyants c’est comme si ceux qui avaient la haine de la science avaient nécessairement la haine des scientifiques ! C’est possible mais pas automatique.

  • Peur et haine de l’Islam 7 mars 2011 17:15, par Eqfm

    Par honnêteté intellectuelle, ne serait-il pas possible de modifier le titre de l’article ? Je ne vois nulle part qu’y ait été étudiée la peur de l’Islam à l’intérieur de la communauté Musulmane.
    Cette peur, j’en sais les racines dans le Coran (je l’ai lu, merci) mais aussi et surtout dans quelques hadiths particulièrement gratinés.
    Je sais aussi le témoignage de certains qui ont fui le monde Islamique pour vivre sans risques leur liberté de conscience, certains autres ayant subi les menaces voire les violences de la belle-famille pour avoir épousé la Musulmane — d’origine ou pratiquante — sans passer par l’étape de conversion obligatoire.
    N’importe quel moteur de recherche vous en apprendra davantage sur la question, et les fuyards de l’Islam ont aussi leurs sites.
    Sauf si, comme moi, vous avez été confronté au problème sur le terrain.
    Mais nous nous éloignons du sujet. Ici, il n’est question que de la peur et de la haine de l’Islam que peuvent éprouver les Occidentaux. Pourquoi n’est-ce nulle part précisé ?
    N’y voyez nulle haine. Mais de la peur, oui, peut-être. Nous avons dû enlever le pouvoir au christianisme pour ne plus en avoir peur.
    Reste l’Islam.