Campagnes militaires au Moyen-Orient

J’ai assisté en direct, comme plusieurs citoyens du monde, aux incroyables événements survenus en ce fatidique mardi 11 septembre 2001. Aux sentiments de surprise et d’incrédulité, se mêlait une impression viscérale que ces attentats n’auraient jamais pu se produire sans une défaillance majeure des mécanismes sophistiqués de la Défense et du Renseignement américains. Aujourd’hui, après plus de 4 ans de recherches et d’échanges avec différentes personnalités oeuvrant au sein de diverses sphères d’activités, à l’instar d’ailleurs d’un nombre grandissant de citoyens de par le monde , j’ai acquis la profonde certitude que ces événements fondateurs sont en fait l’œuvre de factions conservatrices radicales internes, appartenant fort probablement aux milieux de la Défense et du Renseignement états-uniens .

Aussi rebutante soit-elle, l’idée que ces attentats résultent d’une action menée de l’intérieur est à ce jour la seule qui explique de façon raisonnable l’incroyable faillite des services de renseignements et l’incapacité la plus totale d’interception de la Défense américaine, dont les budgets cumulent pourtant des centaines de milliards de dollars US ! Non vraiment, après des années de recherches, d’échanges et d’analyses, une seule conclusion s’impose : le 11 septembre 2001 découle d’une opération militaire complexe, préparée de longue date par une branche radicale liée à la Défense et au Renseignement (l’attaque contre le Pentagone indique sans équivoque l’implication d’éléments militaires haut placés) . L’extraordinaire convergence d’intérêts états-uniens dans l’actuelle fourchette de l’histoire (sur fond de crise économique) entre complexe militaro-industriel , cartels pétroliers et oligarques corrompus , explique en partie la réussite de l’opération et le confortement de la "thèse officielle" du complot islamiste.

Les arguments qui militent le plus en faveur de cette hypothèse troublante défilent pourtant devant nos yeux depuis ce fameux 11 septembre 2001 :

- L’invasion de l’Afghanistan et de l’Irak sous de faux prétextes (ADM, liens supposés entre le régime Hussein et Al Qaïda), alors même que les plans de ces campagnes militaires datent de bien avant le 11 septembre 2001 et ce, en complète violation du Droit international ;

- La mise en place et la promulgation quasi simultanées de mesures anticonstitutionnelles et liberticides sans précédent , préparées elles aussi avant le 911 ;

- L’augmentation faramineuse des budgets de la Défense et du renseignement (43 % en 4 ans) fait de ces milieux les grands bénéficiaires, en dépit de l’incroyable incompétence dont ils ont fait preuve lors des attentats ; ce, malgré les milliards investis au cours des ans ;

- Plus que tout, l’ahurissant corollaire entre cette trame d’événements post 911, ci haut mentionnés et les orientations d’une certaine doctrine militaire, fortement ancrée au sein de la droite conservatrice américaine, dont curieusement les grandes lignes guident aujourd’hui la Stratégie de sécurité nationale de la Maison Blanche .

Cette "guerre contre le terrorisme", dans laquelle on nous a déjà entraînés , sert en fait de prétexte au détournement massif des fonds publics vers l’armée et le contrôle des citoyens. Ultime supercherie (avant c’était la menace communiste...) , elle semble surtout destinée à occulter la féroce envie d’hégémonie mondiale du gouvernement américain et la spoliation des ressources naturelles des pays composant "l’axe du mal" ; statut vite octroyer aux régimes dissidents...

Cette tangente périlleuse, adoptée unilatéralement par l’administration Bush, nous offre cependant de bien sombres perspectives . Il faut ne pas s’y connaître en géopolitique pour s’imaginer que les grandes puissances rivales vont regarder le train passer sans réagir. La Chine et la Russie , entre autres, ont déjà prisent des mesures qui s’apparentent de près à une nouvelle course aux armements. Plus inquiétant encore, des "fuites" dans la presse américaine rapportaient récemment que l’administration Bush prévoyait l’utilisation d’armes nucléaires tactiques (mini-nukes) dans le cadre de frappes préventives imminentes contre l’Iran . Il est utile de rappeler ici que ce pays a dernièrement signé d’importants accords de coopération militaire avec la Russie, ainsi que des contrats de fourniture en gaz naturel chiffrés à plusieurs milliards de dollars avec la Chine .

Comment s’extirper de cette dynamique militaire qui représente un grave péril pour l’ensemble des citoyens de cette planète ? D’abord sortir de ce confort et de cette indifférence qui nous caractérisent si bien , nous les occidentaux. Puis, réaliser que les événements tragiques du 11 septembre 2001, qui ont rapidement conduit à la mise en place de ce "Nouvel Ordre Mondial" , dérivent non pas d’un sulfureux complot islamiste (les preuves formelles de l’implication de Ben Laden promises par l’administration Bush n’ont toujours pas été fournies), mais bien d’une action menée de l’intérieur. Ce n’est qu’en perçant au grand jour cette sombre machination du 11 septembre 2001 que le momentum du changement de paradigme sera disponible. Car il faudra un choc aussi grand que celui provoqué par les attentats eux-mêmes pour réussir enfin à inverser le processus enclenché par ces éléments bellicistes du pouvoir américain.

C’est la démarche qu’ont choisie quelques courageux citoyens américains, véritables patriotes, grandement préoccupés par les déviances de l’administration Bush. Leur vigilance et leur engagement méritoires ont conduit à la production de deux documentaires (" CONFRONTING THE EVIDENCE , a Call to Reopen the 9/11 Investigation " et " PAINFUL DECEPTIONS " .) importants qui mettent sérieusement en doute la fable officielle du gouvernement américain . Il est évident que le succès de cette démarche repose essentiellement sur la diffusion à grande échelle de ces éléments d’appréciations, occultés par les grands réseaux nationaux d’information , autant européens qu’américains .

L’histoire jugera sévèrement les véritables auteurs de ces attentats, mais également tous ceux restés silencieux, en particulier ceux ayant eu accès à quelques formes de tribunes que ce soit et dont la responsabilité première était justement d’informer les gens .

Quelques références incontournables :
Côté littérature :

- GUERRE ET MONDIALISATION, la vérité derrière le 11 septembre Michel Chossudovsky (Éditions Écosociété, Montréal, 2002), professeur d’économie politique à l’Université d’Ottawa
Autre site intéressant auquel il collabore sur une base régulière : ici et ici (articles en français)

- THE NEW PEARL HARBOR :
Disturbing Questions about the Bush Administration and 9/11"
David Ray Griffin ,un théologien américain au parcours impressionnant.
Livre diffusé gratuitement sur Internet aux coordonnées suivantes.
Diffusion complète d’une conférence donnée par Griffin à l’University du Wisconsin à Madison, le 18 Avril 2005 (chargement rapide du fichier vidéo d’excellente qualité)
- 11 Septembre - Omissions et manipulations de la commission d’enquête David Ray Griffin (Éditions Carnot, avril 2005.)
- 11 septembre : le grand bluff ? Sacha SHER , Historien spécialisé sur l’histoire du Cambodge, un de ses essais figure sur le site de l’Institut Pierre Renouvin (Université de Paris)
L’ouvrage, très bien documenté, est diffusé gratuitement sur le Web à ces coordonnées : Cliquez
- The Price of Loyalty : ... Paul O’Neil, ancien secrétaire au Trésor de George W. Bush .
" US plotted Iraq invasion long before 9/11..." Paul O’neil : ici et ici
- La Guerre des Bush Éric Laurent, éditions Plon, 250 p, 2003.
- La face cachée du 11 septembre Plon, 2004. (Très révélateur)
- Against All Enemies : Inside America’s War on Terror
- Contre tous les ennemis : Au coeur de la guerre américaine contre le terrorisme Richard Clarke, ancien haut responsable de la lutte antiterroriste de l’administration Bush Aux éditions Albin Michel . _liberation.com _solidariteetprogres
- Le pentagate
- L’effroyable imposture Thierry Meyssan, Editions Carnot ,7 mars 2002. Après des études de sciences politiques, Thierry Meyssan a animé une association internationale de défense des libertés individuelles, puis s’est orienté vers le journalisme d’investigation. Son parcours l’a conduit aussi bien à devenir expert pour les droits de l’homme auprès de la Conférence sur la Sécurité et la Coopération en Europe (CSCE) que rédacteur en chef du mensuel Maintenant. Il préside le Réseau Voltaire. _pentagate.info _effroyable-imposture
- Ben Laden : La Vérité interdite Gallimard 27 mai 2002 . Guillaume Dasquié, trente-cinq ans, est journaliste, spécialiste en géopolitique et renseignement économique. Rédacteur en chef d’Intelligence Online, enseignant en DESS à Marne-la-Vallée, il a publié Sécrètes affaires en 1999.
Jean-Charles Brisard, 33 ans, fut conseils d’un représentant et d’un sénateur américains puis responsable d’u renseignement économique au sein d’un grand groupe International.
Dans un rapport de référence mondiale consacré à "L "environnement économique d’Oussama Ben Laden", publié ici pour la première fois, il révéla I ’ampleur des réseaux financiers du terrorisme. II dirige aujourd’hui une société d’investigations...
- Monopoly, l’OTAN à la conquête du monde ;
- Poker menteur.
- ATTENTION MEDIAS ! Michel Collon , éditions EPO , Belgique.

Nouvelles connexes :

- Steven E. Jones , du département de physique et d’astronomie de la Brigham Young University (UTAH), a récemment mis en ligne sur le site de cette institution une analyse fouillée d’une trentaine de pages qui démontre en 15 points que les tours 1 , 2 et 7 du WTC se sont fort probablement effondrées suite à la mise à feu séquentielle d’un dispositif comportant plusieurs charges explosives (thermite, C4 etc.)
Le site de "REOPEN911" systématiquement piraté :
- 100 personnalités contestent la version officielle du 11 septembre. (français).
911truth.org (anglais)
- De simples citoyens, des intellectuels, des parlementaires commencent à interroger l’administration Bush . Le multi millionnaire Jimmy Walter a édité un DVD, sous-titré en plusieurs langues, pour faire connaître leur travail à un vaste public. Ce document présente, images à l’appui, les nombreuses incohérences de la version officielle. Plus de 350 000 exemplaires ont été déjà diffusés aux États-Unis mêmes
Voltaire (français)
Un ancien conseiller (Morgan Reynolds) de George W. Bush dénonce avec vigueur un complot d’État _portland.indymedia _Voltaire (En français)
- Kevin R. Ryan (former laboratory director of a division of Underwriters Laboratories)
- L’effondrement de la tour # 7 ...
- Andreas von Bülow, ancien ministre allemand de la recherche scientifique, se confie.
- Des agents du renseignement américain se regroupent pour témoigner...
- Des scientifiques mettent à mal la thèse officielle
- 911, des pilotes de vols commerciaux doutent ...
- L’insubordination du lieutenant-colonel Shaffer, Globalsearch
- La preuve en 4 temps

- La moitié des résidents de l’état de New York ne croit pas le gouvernement.

- L’enquêteur américain Michaël Ruppert analyse et accuse
Réseau Voltaire->http://www.reseauvoltaire.net/artic... ]

- Stanley G. Hilton , avocat californien fort connu et conseillé juridique pour l’équipe sénatoriale du républicain Bob Dole ; a récemment déposé une poursuite totalisant 7 milliards de dollars US contre plusieurs membres de l’administration Bush . Le dossier de la preuve contiendrait des témoignages de hauts gradés de l’armée américaine. Les incriminations découlant de ces témoignages soutiennent apparemment les thèses les plus folles. Non seulement ces attentats auraient été connues des services de renseignement américains bien avant qu’ils ne surviennent, mais on aurait en plus facilité leur mise en scène ! L’action en justice conduite par Hilton regroupe 400 parents de 14 victimes du 911. Détails sur : truthout.com
politiquedevie.net (Français) .
- Un officier chef exécutif républicain conservateur ( Karl W. B. Schwarz , le type paraît être bien informé...) accuse (13/10/2004) le Président Bush de corruption en série ainsi que d’une opération de camouflage et de responsabilité dans le 9-11.
- Un théologien américain (David Ray Griffin) attaque la Maison blanche pour sa complicité dans les assauts du 11/09.
- « Leurs prétendues preuves ne sont qu’une vulgaire farce ! » Stan Goff , sergent-chef retraité des Forces spéciales de la US Army, a enseigné la science et la doctrine militaires, en particulier la tactique, au Centre d’Entraînement aux Opérations de Jungle à Panama ainsi que la science militaire à West Point.
Une proche victime du 11 septembre accuse Bush.
Un ouvrage prophétique rédigé par Webster G. Tarpley en ...1991 !
11 septembre : Cynthia McKinney, parlementaire démocrate aux USA , questionne Donald Rumsfeld sur l’opération "Gardien vigilant".
Les réflexions judicieuses de l’activiste américain Lyndon Larouche. (français), (anglais)

Deux éléments clés d’appréciation :

- La mort du sénateur démocrate PAUL WELLSTONE , de tous les membres de sa famille ainsi que ses attachés politiques dans l’écrasement "accidentel " de son Jet : ( Leader parlementaire farouchement opposé à une intervention armée en Irak ) et indymedia.org

- OPÉRATION NORTHWOOD :

Voltaire Pour ceux qui nourrissent une certaine incrédulité à l’effet qu’une faction radicale d’un gouvernement démocratique puisse commanditer des attentats contre sa propre population ; rappelez vous seulement les conditions qui ont conduit à l’instauration des commissions Keable et Macdonald. On se souviendra qu’un agent de la GRC s’était accidentellement fait exploser une bombe entre les mains près des bureaux du parti québécois dans le cadre d’une opération de déstabilisation commandée par le SCRS (contexte de la Crise d’octobre 70) .

Jacques Dumont


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • > Campagnes militaires au Moyen-Orient 31 janvier 2006 18:02, par Jacques Dumont

    Important développement :

    Nouvelle en date du 30 janvier 2006 sur Yahoo :

    http://news.yahoo.com/s/prweb/20060...

    Important communiqué de presse émanant d’une association de scientifiques américains :

    http://www.prweb.com/releases/2006/...

    Le site :

    http://www.scholarsfor911truth.org./
    http://www.scholarsfor911truth.org....

  • > Campagnes militaires au Moyen-Orient 1er février 2006 21:36, par mary

    "Le temps révèle tout : c’ est un bavard qui parle sans être interrogé"(Euripide)

  • > Campagnes militaires au Moyen-Orient 2 février 2006 12:14, par Robin

    Je signale, pour compléter l’article que l’opération Northwoods prévoyait dès 1962 de substituer un avion vide à un avion affrété spécialement pour des faux touristes.
    Une fois l’avion à faux touristes ramené vers un aéroport militaire, l’avion vide aurait été fait sauter juste au-dessus de Cuba après avoir émis un signal de détresse.

    C’est un des scénarios possibles du 11-9.
    On aura envoyé un faux message depuis un des avions, le vol AA 11 : "nous avons des avions".
    Le plus curieux, c’est que cet avion n’était pas prévu au décollage et qu’une personne, Flore Mongin, l’a vu approcher en montant vers la tour et en zigzaguant. Dans le DVD "Confronting the Evidence" une dame dit ceci au sujet de ce premier avion à New York : "ce n’était pas un avion d’American Airlines".
    Cet avion a donc dû voler assez bas après l’extinction de son transpondeur pour ne pas se faire repérer.
    Normalement, il faut une dizaine de minutes avant qu’un avion s’écartant de sa route ne soit retrouvé par un avion de chasse.
    En plus dans l’unique vidéo qui a été divulguée au public (comme au Pentagone), le vol AA 11 il a émis un flash important lors de l’impact.

    Des pirates incapables de distinguer radio interne et radio externe ont-ils pu éteindre ce transpondeur ?
    Des pirates arabes mal formés ont-ils pu piloter un avion de ligne de façon aussi subtile, comme lors de l’approche du Pentagone (descente en spirale puis rase-motte le rendant invisible pendant une minute) ?
    Des pirates ont-ils pu charger une bombe à bord ?

    Trois fois non.
    Il n’existe pas de vidéos montrant des pirates circulant dans les aéroports de départ ni d’appels de détresse de la part des pilotes signalant des actes de piraterie.
    Par ailleurs, les avions UA 93 et UA 175 se sont croisés à basse altitude à l’aéroport Stewart International.

    Insistons tous sur les preuves d’un sabotage et d’un détournement électronique de presque tous ces avions.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes