{id_article}
 

Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale

Pour une fois les arabes ont accordé leurs violons et ont démenti le célèbre adage « les arabes se sont entendus pour ne jamais s’entendre ». Les caricatures du prophète Mohammed ont pu réaliser l’impensable : fédérer la oumma arabo-muslmane du Maghreb au Machreq. Du politique au simple citoyen, du religieux au profane et en passant par le athée, tous ont joint leurs voix au choeur d’indignation. Contrairement à ce que les journaux occidentaux ont hypocritement affirmé, ce n’est pas la représentation du prophète - certes interdite chez les musulmans mais pas chez les non-musulmans - qui a rassemblé des personnes aussi diverses ; ce qui est mis en cause est le message contenu dans ces caricatures. Les dessins représentent symboliquement le musulman avec un nez crochu, le sourire sadique, les yeux exorbités, une barbe et des moustaches hirsutes et menaçantes, une bombe sur la tête prête à exploser ou encore debout à l’entrée du paradis pour accueillir un groupes d’attentats-suicides, le prophète déclarant « Doucement les gars, on a épuisé notre stock de vierges ».

Ces images racistes ne sont que le recyclage des
clichés antisémites des années trente avec le musulman
au lieu du juif.

Pourtant, pour nombre d’occidentaux ces dessins ne présentent aucune connotation raciste. Il n’y eu aucune excuse, aucun regret et les médias et les gouvernements ont appelé tous les pays européens à se mettre derrière les danois et les autorités danoises pour défendre la sacro-sainte liberté d’expression menacée par les supposés fous d’Allah.

Pourtant ces mêmes défenseurs de l’intouchable liberté d’expression ont déclenché une campagne hystérique contre Dieudonné après son sketch sur le colon juif extrémiste ; ils sont restés cois lorsque Pascal Boniface fut sèchement relevé de ses fonctions de délégué national pour avoir écrit une note dans laquelle il conseillait un rééquilibrage de la position du PS dans le conflit israélo-palestinien ; Ou encore lorsque Alain Menargues a été révoqué de ses fonctions juste après la publication de son livre « Le mur de Sharon ».

Où étaient ces fous de la liberté d’expression quand il fallait dénoncer la barbarie des « civilisés » à Guatanamo et dans les prisons d’Abou Ghraïb en Irak et de Bagram en Afghanistan ?

Ont-ils laissé leur « franc-parler » au vestiaire quand il fallait informer sur le mur de la honte en Palestine ?

Où étaient-ils lorsque le film « la Passion du Christ » fut censuré (seul les UGC a distribué ce film) ?

Ces mêmes personnes trouvent toutes les justifications à Blair et à Bush qui font voter des lois liberticides sous prétexte de lutte contre le terrorisme.

Un arsenal législatif punit sévèrement toute judéophobie, tout négationnisme et tout révisionnisme. Par contre quiconque peut déclarer fièrement son mépris et sa haine des musulmans sans être inquiété. C’est ce qu’on appelle la politique de deux poids deux mesures.

« Ces « Z »héros » de la liberté d’expression qui ne sont même pas capables de critiquer une marque de yaourt, pourvoyeuse de publicité, retrouvent toute leur verve et leur sainte vertu quand il s’agit des musulmans, c’est normal c’est un sujet qui fait vendre, il y a là un lectorat viscéralement islamophobe Friand de sensationnel.

En effet, le racisme anti-musulman est un racisme honorable et séculaire ; il ne date pas d’aujourd’hui et plonge ses racines dans le fin fond de la vieille histoire. Il s’agit d’une idéologie profondément installée dans l’inconscient de millions d’occidentaux et la haine du musulman et de l’arabe loge au coeur de l’identité occidentale et de la culture européenne et nord américaine.

Ce racisme n’est pas l’apanage d’une extrême droite mais se situe aussi bien à droite qu’à gauche seul le langage et la terminologie changent. Si le racisme véhiculé par la droite et son extrême utilise un discours anti-arabe et anti-immigré, la gauche reprend à son compte ce même discours raciste en substituant les mots arabes et immigrés par islam et musulmans, mais il s’agit bien évidemment de la même population.

Ce racisme vieux de plusieurs siècles est la conséquence du sentiment de supériorité de l’occident à l’égard des musulmans. Convaincu de sa suprématie, l’occident considère, celui qui ne donne pas de gages de respect des normes identitaires occidentales, comme son inférieur voire son ennemi.

Comme l’explique Sophie Bessis [1], l’identité occidentale est indissociable d’une culture de la suprématie. Au Moyen Age, les européens se croyaient supérieurs en termes religieux : de part ses préceptes de justice, de charité et de paix, le christianisme est perçu comme une religion éternelle et universelle. Aujourd’hui les occidentaux se considèrent comme gardien et propagateur de l’universel ; leur avancée technique et leur supposée supériorité intellectuelle font que l’occident se voit seul apte à définir les conditions d’accès aux valeurs universelles et à mesurer le degré de respect ou non de ces valeurs. Cela suppose que toutes les pensées, toutes les actions et décisions des gouvernements comme des peuples devraient se mesurer à l’aune des « valeurs » occidentales.

Cette confiscation de l’universel par l’occident a permis l’association de la démocratie, de la liberté et des droits de l’homme à l’impérialisme occidental. L’ingérence militaire et les guerres destructrices dans les pays musulmans menées au nom des droits de l’homme, l’opprobre jeté sur l’islam, le mépris des musulmans au nom de ces mêmes valeurs et les écarts énormes entre les discours et les actes ont eu pour effet de considérer le désir d’acquérir ses valeurs comme une trahison et une acceptation de l’hégémonie occidentale. La rue arabe et musulmane tourne le dos au modèle occidental et glisse pleinement et librement vers l’islam. Si demain un vote démocratique a lieu cela conduira certainement à l’islam alors que les musulmans savent très bien que l’islam ne maintiendra probablement pas cette démocratie ; il ne s’agit ici ni d’un vote islamique ni d’un rejet de la démocratie en tant que telle mais une façon de résister à la suprématie occidentale. La rue arabe et musulmane a compris que L’occident moderne aux avancées technologiques extraordinaires, s’est badigeonnée d’une couche superficielle pour donner l’illusion d’être civilisé. Mais au fond il reste barbare et le qualificatif civilisation qu’il s’était octroyé est usurpé. Durant tous les siècles derniers, l’occident a eu le monopole de la violence, le mensonge, la tromperie, l’hypocrisie, la politique de deux poids deux mesures, le mépris de l’autre, l’individualisme, l’égoïsme, l’insulte, le colonialisme, la torture, le pillage, le meurtre, la déportation, le génocide, la guerre, l’esclavage, le dénigrement, le non respect de l’autre et de la nature et l’exploitation des plus faibles. Les génocides ont trouvé leurs plus fidèles serviteurs dans cette société occidentale.

Suffisant et arrogant, l’occident qui a construit toute son identité autour de cette hégémonie voit d’un mauvais œil la faillite de son modèle« la crainte de devoir abandonner la position hégémonique qui a forgé leur relation au monde est synonyme, dans les consciences occidentales, de la peur de voir se dissoudre leur identité. » écrit Sophie Bessis.

Mais le dépositaire de l’universel humaniste s’accroche ; convaincu que seul l’occident est et restera la civilisation la plus puissante, il trouve refuge dans le « choc des civilisations ». Pour cela, il s’allie avec son frère siamois, le sionisme et avance un concept fallacieux celui de la fable « civilisation judéo-chrétienne ». Mais de quelle civilisation s’agit-il ? De celle qui s’est construite sur le sang, les pogroms, l’extermination ou la déportation massive de millions de juifs ? Cette idée trompeuse permet d’une part à l’occident de se blanchir des siècles d’antisémitisme et de gommer toute trace des contributions de la civilisation musulmane dans la civilisation occidentale. D’autres part, elle affirme qu’Israël est un pays occidental supprimant ainsi tout risque d’orientalisation de l’état sioniste et censurant la civilisation judéo-musulmane, qui elle a bien existé et a duré plus d’un millénaire ; elle a produit Maimonide et Averroès, Ibn Gabirol et Avicenne.

Cette union sulfureuse mènera t-elle le monde à la nuit nucléaire comme l’a averti Chirac ?


Notes

[1L’occident Et Les Autres - Histoires D’une Suprematie, Auteur : Bessis, Sophie
Editeur : Decouverte


 
 
 
Forum lié à cet article

42 commentaires
  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 4 février 2006 18:31, par Essaid

    Bonjour Leila,

    Comme à votre habitude, vous êtes prompte à réagir et vous avez raison et je vais en rajouter et confirmer votre vision, j’ai lu un editorial qui résume bien ce que je voulais dire, je le mets in extenso(source quotidien d’Oran).
    ""A quoi ressemblerait une caricature tournant en dérision la Shoah ou les chambres à gaz durant la Deuxième Guerre mondiale et que provoquerait-elle ? Certainement pas à un simple dessin humoristique, protégé par la liberté d’expression si chère à notre Europe où le néonazisme grimpe par l’escalier des lois en passant par les couloirs moquettés des assemblées nationales, temples de la modernité.
    Le fait même de l’imaginer peut être source de procès interminables, de tables rondes innombrables, de marches de protestation inlassables, de débats politiques à un haut niveau.
    Très haut niveau. La publication des douze caricatures du Prophète de l’Islam, derrière lesquelles se cachent des intentions délibérées de haine et de mépris à l’égard d’un milliard d ’ êtres humains, ne soulève, quant à elle, que soutien de ce qu’il convient d ’ appeler « la liberté d ’ expression ».

    Pourquoi ce deux poids et deux mesures d’une religion à l’autre où d’un évènement à un autre.

    Au moment où les officiels danois, touchés dans leur PIB et dans leurs laitages, se confondent en excuses devant les télévisions arabes, toute la presse européenne, France en tête, reprend les fameuses caricatures avec excès de zèle, oubliant probablement que les banlieues viennent à peine de se calmer. Oubliant que la « racaille » a aussi une religion et des sentiments.
    Même l’Espagne catholique et le petit Portugal se mêlent à la danse macabre de l’offense.

    Lorsque l’Iranien Mahmoud Ahmadinejad déclarait il y a peu qu’Israël devait disparaître de la surface de la terre, les gouvernements occidentaux, France en tête, se sont indignés de tels propos « antisémites » en promettant de punir l ’ Iran, ce qui est en voie de se réaliser. Nous sommes en droit de nous interroger de ce côté-ci du monde sur la nouvelle configuration géographique séparant les peuples par le mur de la croyance religieuse.

    Ce mur devient alors difficilement matérialisable, car il existe au sein même de l ’ Occident. Qu’il soit désormais admis que la représentation en Islam n’a pas les mêmes attributs qu’en Occident. C’est une façon de vivre, une façon de penser qui est tout simplement différente et qui appelle au respect de cette différence. N’est-ce pas cela aussi les valeurs défendues par cet Occident..., France en tête ?
    Ou alors le parti pris aveuglant de la « laïcécité » ne se fait qu’au profit des uns et contre les autres ? Les autres, il est permis de les humilier au nom de la liberté d’expression, du fait de leur fragilité, en ne leur laissant que l ’ expression violente. Il ne faut donc pas s’étonner des résultats qui auront été programmés pour les exclure définitivement du débat international dans lequel les intellectuels arabes ont beaucoup de choses à dire à l’avenir".

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 4 février 2006 19:06, par Gégé

    Merci Leila pour votre claivoyance.

    D’autant que, comme nous le prouve Albert Jacquard (et sans même émettre l’hypothèse d’une guerre généralisée), les oligarques de la civilisation occidentale (et ceux qui croient en leurs mensonges) conduisent tous les humains du Monde droit dans le mur ! Ce qui veut dire que, non seulement les oligarques de la civilisation occidentale (et ceux qui croient en leurs mensonges) ont d’ores et déja perdu toute leur humanité, mais ont aussi perdu leur statut d’espèce animale, car le comportement de toute espèce animale est d’assurer la pérénité des générations futures. Or le pillage sytématique des ressources terrestres ne pourra en aucun cas assurer un espoir de vie ...
    Surtout quand certains chefs d’états brandissent la menace nucléaire, voire planifient carrément son utilisation (les "mini-nukes" pour l’Iran), alors que tous les scientifiques sont unamimes pour dire qu’un conflit nucléaire, même très limité, nous conduira assurément à un hiver nucléaire duquel nous ne sommes pas sûrs de survivre.

    Encore merci Leila pour vos analyses

    Gégé

  • La bétise et l’oppression n’ont pas de maîtres 4 février 2006 23:00, par Xavier Coppens

    Cela fait qelque temps maintenant que je lis les rubriques d’oulala. Elles m’ont procuré un soufle de vent frais dans notre paysage médiatique auto-verrouillé. Je trouve les analyses et commentaires souvent pertinants mais ici, que de raccourcis et de réflexion tronquée.
    Cet article est écrit un peu à la hâte et les analyses ne sont pas toujours très pertinantes à mon avis.

    Je cite l’article "Durant tous les siècles derniers, l’occident a eu le monopole de la violence, le mensonge, la tromperie, l’hypocrisie, la politique de deux poids deux mesures, le mépris de l’autre, l’individualisme, l’égoïsme, l’insulte, le colonialisme, la torture, le pillage, le meurtre, la déportation, le génocide, la guerre, l’esclavage, le dénigrement, le non respect de l’autre et de la nature et l’exploitation des plus faibles. Les génocides ont trouvé leurs plus fidèles serviteurs dans cette société occidentale."

    Faut pas non plus réagir sous le coup des émotions. Le commerce des escalaves noirs était florrissant également grâce aux musulmans. Tous les peuples puissants ont été concernés par la colonisation et la violence. Les Japonnais n’ont pas eu besoin de nous pour créer leur empire il y a 70-80 ans. Pol pot à très bien "génocidé" son peuple sans méchant blanc.

    Et n’oublions jamais que les décideurs et leaders ne sont pas le peuple.

    Ce ne sont pas les occidentaux qui ont tué et pillé mais leurs élites.

  • Réponse à Leïla... 4 février 2006 23:09, par Nourredine

    OK, l’occident n’a jamais été historiquement un exemple. Je sais de quoi je parle, ayant depuis longtemps défendu ce que les Arabes défendent par Défaut aujourd’hui car ils n’ont plus le choix. Auparavant, à part quelques exeptions, aucun Arabe ne pensait aux Palestiniens ou à l’unité Arabe etc... A présent, après avoir constaté le rejet de leur modèle par l’occident, ils font semblant d’être plus ou moins unis alors qu’en fait, ils sont complexés de leur retard. De plus après l’islamisation, le retard va s’accentuer.
    Sachez une chose, en principe l’Arabe est profondément de droite au propre comme au figuré. Ce serait tropt long d’en débattre ici.
    Ne criez pas au racisme, je suis Arabe, j’étais fier de l’être et à ma grande suprise, je n’avais jamais connu le racisme même en France, on me disait que j’étais différent, c’est vrai, je n’avais jamais cherché la sympathie des français, mais ils me la donnaient. J’étais même difficile et exigeant. Professionnellement je changeais de poste comme de chemise, sans aucun problème. Je tombais même dans des secteurs "dits racistes", je faisais mon job sans m’occuper des autres, et ceux qui avaient des préjugés me faisaient comprendre qu’ils s’étaient trompés à mon sujet, mais je m’en foutais, au début j’étais encore sous le coup de la révolution algérienne, voire très rebelle. Eh bien, je regrette à présent ce que j’ai pensé des français, car depuis que je suis dans le coin, au moins eux ont évolué, se sont humanisés. Les Arabes eux, se sentent les élus de dieu.Ils veulent une part du gâteau sans mérite.
    Non les français ne sont pas racistes, simplement ils n’acceptent pas l’inacceptable. Les Arabes se servent de la religion comme d’un drapeau olympique sans mérite. D’ailleurs, ces mêmes arabes seraient prêts s’il y avait conflit à vendre les leurs pour un peu de reconnaissance, voir le nombre de harkis par le passé, et comme par hasard ces mêmes harkis sont les plus traditionnalistes.
    Ceci dit, j’ai vécu 45 ans en france avant de demander la nationalité française, surtout pour ne plus avoir de rapport avec mes anciens frères arabes. Alors que tous les arabes vendraient père et mère pour être naturalisés, que ce soit ici ou là bas. A présent, je me sens un enfant du monde, mais de préférence loin des mentalités arabes, mais attention, j’adore toujours la beauté des femmes arabes, dommage qu’elles suivent le mouvement pour beaucoup, alors que je me souviens il y a une trentaine d’années, les hommes arabes ne juraient que par les occidentales et ne voyaient même pas la beauté des orientales. A présent ils ont remarqué qu’ils sont rejetés, alors par défaut ils se marient presque tous avec des arabes, mais on voit bien que tout ceci n’est pas naturel.
    Conclusion, si il y a un semblant de racisme il est créé par les victimes de ce racisme.
    Salutations.

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 5 février 2006 00:57, par boumediene marouf

    vous venez de resumer une politique occidentale telle qu elle est , telle que nous la vivons et dans ses moindre details !! je vous dis bravo !et je m associe a vous, entierement a chaque mot que vous avez ecrit dans votre present article .vous savez qu a travers les siecle , l histoire nous a revelee que tout les peuples qui sont devenus puissant militairement ont connus leurs declin a partir du moment ou ils ont commence a se distinguer par leurs injustices ! n est pas le cas de l occident aujourd’hui ? n est ce pas le debut de leurs declins que nous sommes entrain de voir avec nos prores yeux !!!!????

  • ca va venir 5 février 2006 01:25, par Xavier Coppens

    La fin de l’occident n’est pas pour demain. Par contre on peut espérer une fin rapide du fasciscme ultra-libéral qui s’attaque désormais également aux populations occidentales et qui détruit depuis plus de 40 ans. Mais je ne suis pas sûr ,hélas, que le "breaking point" ai déjà été franchi

  • ni dieu(x) ni maître(s) 5 février 2006 03:22, par AgateZeblues

    Asbolutely d’accord avec Mister Xavier Coppens. Pour mélanger, l’article, il mélange...

    Un mauvais dessin (au sens de pas super drôle) et vl’a ti pas que tu te retrouves, bien malgré toi, faisant partie des "occidentaux", génocidaires, racistes, méprisants et tutti salade de fruits.

    On choisit pas son pays de naissance. Excusez-moi d’être née par exemple au même endroit que Salazar ou Linda de Suza.
    Ca fait de moi une descendante de facho et compatriote d’une pauvre fille.
    Oui, je sais, pour Linda de Suza, heureusement que l’anonymat de l’Internet me protège, parce que ce genre de trucs, je l’avoue pas à visage découvert habituellement.

    C’est pas rigolo en ce moment la religion. Le "en ce moment" est un peu superflu ; la religion ça a jamais été super fun.
    Si tu fais une méchante blague sur les musulmans, faut vite que tu trouves une blague juive ou que tu tapes sur les chrétiens. Et inversement. C’est le politiquement correct que ça s’appelle.

    Allez Leila, cours (re)voir "La vie de Brian" des Monty Python. J’aurais bien cité un film qui se fout des bouddhistes, des musulmans ou des juifs (oui, oui, je cite pas les animistes, qu’ils me pardonnent, mais vu qu’ils sont pas des masses, question représailles, je suis tranquille) mais j’en connais pas.

    Et pour Linda de Suza, sachez que bien qu’etant née en occident comme elle, je ne partage en rien ses convictions.
     :-)

  • Bonjour,

    Ces "caricatures" sont évidemment abjects et renvoient à la part d’ombre de l’Occident plus qu’à sa part de lumière. Il faudrait que chacun ai conscience de ses propres failles et imperfections sans quoi c’est le mépris de l’autre, sa domination et en fin de compte son anéantissement. Dangers qui travaillent actuellement Occident et Orient.

  • une balle dans le pied 5 février 2006 13:04, par Xavier Coppens

    Le double discours et la désinformation ont a présent une belle tribune. L’esprit critique est pendu au pilori.

    Mahomet est un chef de guerre pas un révolutionnair pacifiste comme le sont Confucius, le Christ ou Bouddha.

    En regardant des caricatures faites par des musulmans sur d’autres religions (http://www.proche-orient.info/) toute cette polémique prend une tournure très ridicule et pas très reluisante malheureusement pour les critiques outrées de certains musulmans.

    Venez en Belgique suivre un stage d’autodérision. Cela vous fera beaucoup de bien.

    Cordialement

    Xavier

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 5 février 2006 15:38, par EL BAKI Mohamed

    La liberté d’expression,bien sûr je suis pour.
    Médias,journalistes,caricaturistes toutes et tous les citoyens ou citoyennes ont le droit de s’exprimer,de contester,de croire ou ne pas croire.Oui à chacun sa liberté entière.Personne ne peut imposer une censure implacable et totalitaire dans les démocraties...
    Mais personne n’a le droit d’insulter,de dénigrer,de stgmatiser,un peuple,une nation sa religion,sa foi et ses convictions.C’est le cas de ces caricatures.Elles déforment,elles stgmatisent,elle blessent et insultent une religion,ici c’est l’Islam,qui par un racourci,et à travers le Prophète,des hommes et des femmes deviennent des terroiristes ! ! !
    Toutes les religions ou opinions philosophiques ont des valeurs universelles,une morale,une éthique,une Histoire,des civilisations.Toutes ont droit aux respect le plus élémentaire.
    Nous vivons ensemble en Europe,ou ailleurs,chacun de nous à son patrimoine religieux,culturel,social et familial.Nous nous devons le respect,la connaissance et la reconnaissance mutuels.Lutter contre tous les intégrismes,tous les racismes,toutes les exclusions,d’ou qu’ils viennent,c’est notre devoir de citoyens quelques soient nos nationalités,nos origines,nos éthnies,nos religions ou opinions politiques ou philosophiques...Oui vivre,travailler et cohabiter ensemble dans nos sociétés c’est possible,il y a un prix à payer pour cela.Je le redis encore,la connaissance,la reconnaissance et le respect mutuels.Ici en France,nous avons la Laicité républicaine,elle nous garanti la Liberté religieuse,c’est aussi notre richesse.

  • Caricatures de Mahomet, un pas vers le "Grand-Moyen Orient" de Bush ? 5 février 2006 15:39, par Thierry Delforge, Bruxelles

    On sait ce que les "question d’honneur" recouvrent de vestiges du Moyen-Age en ce qu’elles sont aussi le ciment de l’oppression.

    La religion-opium-du-peuple, certes, mais aussi opium du pauvre, nécessaire à sa survie.

    Tout à son analyse d’une contradiction secondaire, le "choc des civilisations" Leila perd de vue l’essentiel : le système impérialiste dirigé par les Etats-Unis. Ce qui apparaît nettement dans la désapprobation affichées dans l’affaire des caricatures par l’administration Bush et le gouvernement Blair.

    Les manifestations à motivations religieuses contre le Danemark, la Norvège - qui véhiculent sans doute l’image d’Epinal du Viking pillard et païen...- contre la France, sont aussi, pour les Etats-Unis impérialistes l’occasion d’avancer dans la conquête de nouveaux espaces économiques et politiques en se substituant aux pays colonialistes, aujourd’hui néo-colonialistes.
    Le soutien de l’impérialisme aux forces les plus corrompus et les plus réactionnaires ne s’est jamais démenti. Unité du "monde arabe" sous la houlette morale, garante de la foi musulmane de l’Arabie Saoudite ? Non, merci !
    Enfin, dire que l’individu adhère librement à une religion, ou que la religion libère, c’est justifier l’aliénation ou prétendre que la liberté c’est accepter librement ses chaînes.
    Quel saisissant parallèle entre l’équation antisionisme = antisémitisme et antiislamisme = antiarabisme !

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 5 février 2006 15:43, par kalouz

    Merci, Choukran, Leila pour cet article (qui fait honneur à l’intelligence de la femmme comme dirait un p’tit...)plein de bon sens et d’une objectivité que nul ne peut recuser.
    Pour moi ce ne sont pas les dessins qui m’ont choqué, qui au passage sont d’une qualité médiocre et indigne de journalistes payés pour ça, mais c’est plus le dessein qui me préoccupe. que cherche t il au fond ? la haine et le mepris, c’est tout.
    Voir en la personne du prophete de l’islam une bombe est faire preuve d’une parfaite incompetence historique ET D’UNE MALHONNETE INTELECTUELLE FLAGRANTE. Si, au jour d’aujourd’hui, et en toute objectivité, nous faisons une etude ( commander aupres par exemple du fils d’un ancien président de la république "démocratique", parce que lui il en connait un rayon dans ce domaine...) sur le nombre de bombes fabriqués, utilisés et balancés par les musulmans au cours de toute l’histoire de l’hummanité, nous allons voir que les "islamistes-violeurs" sont loin, mais tres loin derriere les bogosses à la "top gun" occidentaux. la mesure à mon avis, en toute objectivité, ça sera du 1 pour 10.000 ou une chose comme ça. MAis, ce qu’on essaye de nous - vous faire avaler, et cela au nom de la liberté d’expression, c’est de voir en la personne du musulman, une personne violente, intollerante et terroriste. ces attributs,en toute objectivité historique, doivent etre plutot coller à l’homme blanc occidental. (et bien sur en toute objectivité, je ne vise pas l’ensemble des "blancs").
    Car ce n’est pas Mohammed ou Mouloud qui etaient au commande du "ENOLA GAY" qui largua sa bombe sur Hiroshima, ni même Nourdine qui a conçu le B-52, ni Farid qui eu l’idée des bombes à fragmentation...la liste peut etre longue. trés longue...
    Je terminerais juste par cette parole du prophete Mohammed saaws, qui en revenant du champs de bataille (car lui il était sur le terrain, contarairement à bush et ses copains...) il dit à un compagnon, nous sommes revenu du petit jihad pour aller vers le grand jihad (sachant que dans la bataille, tous le monde risquait sa vie) et un compagnon, lui dit, mais qu’est ce que le grand jihad Prophete ? et Mohammed Saaws dit : le grand jihad c’est celui que tu fais contre toi même...no comment.
    Merci.

  • Je donne de mon temps et de mon argent pour aider le Peuple Palestinien.
    Voir à Gaza que l’on brule le drapeau Français, que l’on saccage le siège Européen, que l’on s’en prends aux Européens qui sont là pour travailler avec et pour le Peuple Palestinien parceque un petit journal dans le nord de l’europe publie des caricatures me pose un problème quand à la maturité de ces personnes. Maintenant que tous les musulmans se rangent sur la même ligne me desespère. Nous ne sommes pas en présence d’une réaction spontanée mais d’une action concertée et téléguidée. S’en prendre à tout un peuple, à un continant pour l’égarement de quelques individus qui relève de la justice car nous sommes quand même un pays de droit ? Dieudonné avait bien été blanchi de ses propos, les auteurs de ces caricatures pourraient être condamné ?
    Alors gardons raison et la mesure,
    Si les Palestiniens veulent nous atteindre, nous les Français qui n’avions jusqu’a ce jour cessé de porter leur cause ? Qu’ls nous le disent et nous en resterons là.

  • nourdine Moi vois tu je suis arabe et je ne vendrai pas même un timbre pour avoir la nationalité ,donc ton analyse est des plus farffelus et tu est pas exempte de l’erreur pour ma part je me sens nullement élu je suis un humain et je ne prétends çà rien d’autre que à vivre en paix avec mon prochain et je suis sûr que 90 pour cent demande que cela Alors épargne nous tes diatribes et tes complexes ionconscient

  • Bravo pour l’Idéologie Occidentale- Mais quelle est l’idéologie orientale ??? ou celle, africaine ??
    Dans l’attente d’une réponse intelligente SVP.,
    JOHN OCCIDENTAL

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 5 février 2006 18:45, par Thierry

    Leila écrit :

    "Si le racisme véhiculé par la droite et son extrême utilise un discours anti-arabe et anti-immigré, la gauche reprend à son compte ce même discours raciste en substituant les mots arabes et immigrés par islam et musulmans, mais il s’agit bien évidemment de la même population."

    Il me semble qu’il est dangereux de considérer que des critiques dirigées contre l’islam et ses adeptes ne seraient qu’un travestissement ("de gauche") d’un racisme ou d’une xénophobie anti-arabe et anti-immigrés" qui n’oseraient pas s’afficher clairement.
    On peut certes admettre que cela peut occasionnellement être le cas (difficile de le savoir, du reste), mais soutenir la thèse selon laquelle anti-islamisme = racisme reviendrait à diaboliser tout discours critique par rapport à l’islam. Il me semble parfaitement licite de ne pas aimer la religion musulmane et de l’exprimer, cela n’implique en rien une disqualification des berbères, des indonésiens ou des arabes en tant que tels. Cela implique tout au plus une critique de leurs croyances dans le domaine moral et/ou religieux.
    Il me paraît également erroné d’affirmer que "Ce racisme vieux de plusieurs siècles est la conséquence du sentiment de supériorité de l’occident à l’égard des musulmans. " En témoigne le fait qu dans bon nombre de cas, les critiques de l’islam sont aussi des critique du catholicisme ou du protestantisme, voire de toute forme de religion. A raisonner comme Leila le fait on aboutirait à la conclusion absurde que Marx aurait été raciste en dénonçant les religions (et donc aussi l’islam) comme "l’opium du peuple"...

    J’avoue que j’ai trouvé Leila bien plus brillante et plus pertinente dans de nombreux autres textes que nous devons à sa plume que dans celui-ci !

    Thierry

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 5 février 2006 19:11, par Stéph

    La presse française, en hurlant, la main sur le coeur et Voltaire en bandouillère, "Ô Liberté d’expression, pour toi je mourrirai !!!" vient de fournir des arguments en or à Dieudonné pour ses prochains procès. Ses avocats n’ont qu’à se rendre à l’audience avec les papiers de nos plus brillants éditorialistes.

    Car si, au nom de la liberté d’expression, on peut présenter le prophète Mohamed avec un nez crochu, un regard globuleux et une bombe sur la tête, au nom de quoi pouvons-nous attaquer un humoriste qui caricature un israélien ultra-orthodoxe appelant les jeunes de banlieue à rejoindre "l’axe américano-sioniste" ! J’aimerais pas être à la place de ceux (les mêmes) qui ont lynché Dieudonné après sa sortie chez Fogiel, et qui maintenant, au nom de la démocratie, publie dans leurs pages des caricatures véhiculant les pires clichés sur l’Islam.

    Les mêmes qui par ailleurs, n’oseront jamais écrire une ligne contre leur actionnaire majoritaire ! A quand dans cette presse française si courageuse, noble héritière de Voltaire et de Zola, des articles rageurs, au nom de la liberté d’expression, contre Dassault, Lagardère, Pinault, Rotschild ou Bouygues ?

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 5 février 2006 20:33, par leclercvoyant

    Vous avez parfaitement raison Nourredine. Il n’y a pas de haine anti-Arabe en France qui est devenue ce qu’elle est, au fil des siècles, en partie grâce au métissage. Nous avons accueilli des communautés de Polonais vaillants au travail, que l’on traitait de Polack... d’Italiens qui étaient des macaronis... Tout cela sans aucun problème majeur. Il y eut, il y a toujours des espagnols, des Portugais grands travailleurs, etc etc.Athées ou croyants, peu importait. Une majorité de ces travailleurs immigrés s’est parfaitement intégrée et, à cet effet ont tout d’abord acquis la langue de leur pays d’accueil.

    Ce qui différencie les hommes ce sont les idées qu’on leur a mis dans la tête et si l’on est incapable de se libérer des idées reçues généralement composées de sottises -invérifiables -l’homme demeure esclave des "directeurs de conscience qui lui dictent la manière dont il doit conduire son existence.

    La France des droits de l’homme est ainsi faite que la liberté d’expression est une règle, pas toujours respectée par des pouvoirs occultes,Tous les hommes publics, et les anonymes sont l’objets de caricatures dont tout le monde s’amuse.Même les Papes, au fil des siècles furent ainsi portraiturés... Je ne pense pas que les auteurs de ces oeuvres furent excomuniée ou subirent des menaces de mort. C’est ce qui fait notre "charme" dirait un quidam, et il faudra s’y habituer afin de parfaitement s’intégrer. Nous sommes ainsi, lorsque croisant un gugusse affublé d’une crète iroquoise peinte en vert ou une jolie femme fagotée dans un sac, personne ne nous empêche d’en sourire et de nous retourner. L’Arabe conformiste semble craindre les images.En 1985,je vivais à Riyad et lisais le Monde qui publia un article concernant Camille Claudel.Il y avait la photo d’une sculpture représentant une femme nue. Celle-ci fut censurée par un maculage à l’encre de chine... Hypocrisie... En Arabie il n’y a aucune Eglise Chrétienne et tout acte chrétien, ne serait-ce qu’en parole, est sanctionable. En france vous pouvez vous exprimer librement et dire ou écrire que Jésus n’a pas existé, pas plus que Moïse d’ailleurs.La foi est respectable et doit être respectée à titre individuel. C’est une affaire personnelle...Vous ne serez pas satanisé si vous affirmez publiquement que l’immaculée conception est inacceptable ou que jésus ressuscité est monté au ciel est une farce...Le problème de l’humanité vient précisément du dogme religieux qui fut imposé aux peuples pour mieux les opprimer. Ce n’est qu’un système politique dont les Maîtres font tout pour le maintenir : la soif du pouvoir qui se maintient grâce à l’ignorance, l’inculture...
    Cicéron déjà, repris par l’Encyclopédiste d’Holbach, écrivaient avec juste raison :"le plus sûr moyen de tromper les hommes c’est de les conditionner dès la mamelle..." Qui ? de sa propre initiative, lit Cicéron et d’Holbach.Qui, dans sa bibliothèque possède le dictionnaire philosophique de Voltaire ? Qui encore a lu le traité théologico-politique de spinoza, le philosophe d’origine juive qui rompit avec le synagogue tout en restant déiste ? Je pense que le problème global du Monde Arabe est précisément l’Islam par ses représentants extrémistes, à l’instar des religieux juifs extrémistes vivant avec le rêve mythique de la "terre promise"... La france a réglé ce problème par la loi de 1905 séparant l’Eglise de l’Etat. Aucun dogme n’est en mesure de prouver ce qu’il affirme : Personne n’a jamais vu "Dieu" et certains croient en son existence...
    La solution du problème religieux ne pourra venir qu’à l’issue d’une instruction et une éducation exhaustives développée sur une critique objective. Quel qu’il soit,le système religieux s’y est toujours opposé.A chacun d’y réfléchir...
    Cela dit, je tiens à préciser que je suis un internationaliste et lorsque je critique un système philosophique c’est dans un souci de vérité du fait que depuis plus de deux mille ans le monde est guidé par l’erreur... je ne suis aucunement raciste, antisémiste, antireligieux ou anti... etc. Ayant une haute opinion de l’homme en dépit, parfois , de ses horribles déviances. J’assume par contre mon intransigeance à l’égard de toute forme d’obscurantisme. Je suis un laïque épris de liberté dans le respect des lois démocratiques. Lorsque les femmes Arabes auront les mêmes droits que leurs compagnons,un pas énorme aura été franchi pour développer la fraternité et l’amitié entre les peuples.
    J’ajoute enfin que si j’avais été envoyé en Algérie pour y combattre ceux qui voulaient - à juste titre - l’indépendance de leur pays, j’aurais déserté.

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 5 février 2006 21:58, par François Brouquisse

    Bonsoir,

    Autant l’article remarquable de Leila que les réactions qu’il suscite montre l’importance du dialogue, de la réflexion et de l’analyse, mais aussi du décryptage (le mot est à la mode) sans complaisance de ce qui est en train de se jouer.

    Que certaines formulations soient à l’emporte-pièce, maladroites ou même contestables (cf X. Coppens) n’est pas l’essentiel et plusieurs intervenants (Kalouz, Essaid...) repointent, il me semble, ce qu’il faut aborder en priorité.

    Il serait temps que la toute-puissance et suffisance de la civilisation occidentale qui s’est bâtie entre autre sur l’esclavage, la colonisation, la guerre et l’impérialisme - et qui comme le dit "Gégé" court à sa perte (le modèle de "développement" proposé nous conduit dans le mur) - puisse être contestée.

    Comme le dit très bien Leila : "Cette confiscation de l’universel par l’occident a permis l’association de la démocratie, de la liberté et des droits de l’homme à l’impérialisme occidental".
    On pourrait même ajouter : "Que la plupart des occidentaux adhèrent à un tel système de valeurs ne leur donne pas nécessairement le droit de l’imposer ailleurs"... surtout quand ils ne s’imposent pas à eux-mêmes ce qu’il prêchent aux autres (dénucléarisation par exemple...).

    Qu’en d’autres lieux et temps se soient passées des choses abominables (cf X. Coppens) ne change rien à l’affaire et à la légitimité de l’analyse.

    Pour n’être ni musulman ni arabe, mais de souche gauloise, athée et anti-clérical, je partage quand même les positions et l’indignation de cet article et je comprends tout à fait les réactions des musulmans.

    L’aspect principal - aujourd’hui - est bien la stigmatisation de la communauté arabo-musulmane et la poursuite de la domination de la planète par l’impérialisme (désolé pour ce mot grossier et passé de mode) occidental (USA en tête).

    En passant, la remarque de "JJH" (dont je ne mets pas en doute la sincérité) me paraît tout à fait symptômatique :

    "Voir à Gaza que l’on brule le drapeau Français, que l’on saccage le siège Européen, que l’on s’en prends aux Européens qui sont là pour travailler avec et pour le Peuple Palestinien parceque un petit journal dans le nord de l’europe publie des caricatures me pose un problème quand à la maturité de ces personnes."

    Trois remarques(en dehors du fait que la formulation de JJH est un raccourci qu’on peut contester) :

    * la Palestine est sans doute un des lieux dans le monde où la maturité politique globale est la plus élevée ....
    * que certains groupes avinés de supporters de foot mettent à sac une rame de train ou que des "français moyens" en viennent aux mains aux pompes à essence pour quelques litres de carburant lors des blocages de dépôts par les "routiers" en grève, me paraît beaucoup plus immature. Mais sans doute est-ce encore là une preuve de la supériorité définitive de notre civilisation....
    * J’ai aussi rencontré des sympathisants de la cause Palestinienne (si, si,... il y en a) qui n’étaient pas vraiment traumatisés par les "exactions" (ou présentées comme telles par les médias) de Gaza.

    Il y a de toute façon deux poids, deux mesures dans le traitement de ces questions et leur relais par les médias dominants :
    Haro sur l’Iran, sur Cuba, sur la résistance des Palestiniens, sur Chavez, ..., sur le "foulard" (aurait-on oublié que chez nous, de tradition dominante bien catholique, les bas noirs et le foulard ont sévi dans nos campagnes, la séparation des hommes et des femmes à l’église, l’opprobe jetée sur les "sorcières" - quand elles n’étaient pas purement brûlées comme chez les champions mondiaux de la démocratie - WASP !), sur Dieudonné, le RER B, le bagagiste d’Orly, les "banlieues, et j’en passe.....
    Rien que cela est déjà inadmissible, avant même de débattre du bien-fondé ou des valeurs auxquelles on adhère....

    Merci Leila,

    Adichatz,

    François

  • Le site proche-orient.info est le champion de la désinformation, et est clairement le défenseur médiatique de l’idéologie sioniste et celle d’Israel.
    Ce site la, manque d’objectivité et de crédibilité.

    Par ailleurs, le respect de l’autre et de ses convictions est fondamentale.
    L’attitude de certaines médias européennes est inacceptable. La rédifussion des caricatures n’est que pour empirer la situation et pour jeter l’huile sur le feu.

    Si vous parlez de tolérence et de civilisation, allez donc écouter Le Pen ou De Villiers, et vous découvrirer la haine et l’intolérance envers l’Islam et les musulmans.

    Enfin, ai-je le droit de caricaturiser la reine d’angletterre ou du danemark sans être punis ?

  • réponse à Thierry 5 février 2006 23:19, par Hakim

    Toute l’histoire de l’islam n’a été que critique de la religion et tout d’abord de lui même, Thierry.
    Depuis le 7ème siècle des milliers d’ouvrages ont été consacré à ce sujet.

    Ce n’est pas la critique en tant que telle qui est mit en cause dans cette affaire des caricatures mais la représentation qui en est faite des musulmans : "intégriste-fanatique-terroriste". A une époque, cette même supériorité occidentale voyait dans le juif "le suceur de sang"

    Ferais-tu mine de ne pas le voir ? Ne vois tu pas que cela rentre dans une stratégie de provocation de l’impérialisme occidentale ayant des vues mercantiles dans le monde arabo-musulmans
    Bien trop malin pour que tu ne l’aperçoives pas !
    Bien trop malin aussi pour aller jusqu’à caricaturer marx.

    Je trouve que tu ne cites de marx que ce qui t’arrange pour défendre et préserver hypocritement la conception de superiorité de l’occident.
    Il faut citer la phrase de marx dans son intégrité et ne pas la tronquer quand on est honnête. La religion est l’opium du peuple mais aussi le soupir de la créature opprimée.

    La citation texto :
    "La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans coeur, comme elle est l’esprit des conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple"
    (Karl Marx / 1818-1883 / avec Engels, Critique de "La philosophie du droit" de Hegel, 1844)

    Avant d’aller faire des leçons à leila mieux vaut commencer par sa propre conscience.

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 6 février 2006 00:18, par Nouna Luz

    Bonjour,

    Je suis contre la censure dans tous les domaines sauf pour ce qui concerne ce qu’on appelle le "Sacré" ! Tout en étant athée, je respecte les "croyances" des autres et ces caricatures stupides, haineuses auraient dû être interdites ! Charlie hebdo parle d’en remettre 1 couche la semaine qui vient ! C’est débile, où veut-on en venir avec toutes ces provocations ?....

    Jusqu’à présent, Leila, j’ai apprécié vos textes que je trouvais pertinents - je n’aime pas celui-ci : point n’est besoin de mettre de l’huile sur le feu (l’occident a beaucoup de choses à se reprocher, on est d’accord, mais le mal n’est pas d’un côté et le bien de l’autre !). Je préfère voir la réaction de certains musulmans qui, en réponse à la provoc, essaient de calmer le jeu car personne n’a à gagner de la violence dans cette histoire !!!

    Ces caricaturistes sont des irresponsables ....

  • la tête dans le mur 6 février 2006 00:52, par Xavier Coppens

    Je commencerai par citer François Brouquisse qui tappe dans le mille "L’aspect principal - aujourd’hui - est bien la stigmatisation de la communauté arabo-musulmane et la poursuite de la domination de la planète par l’impérialisme (désolé pour ce mot grossier et passé de mode) occidental (USA en tête)."

    Toute la presse "main-stream" s’est d’ailleurs jointe à l’effort.

    C’est pour cela que cette histoire de caricatures a été publié. Et avec quel succès.

    Mais la réaction de la communauté musulmane me désespère.

    Vous avez fourni des images désolantes qui vont tourner en boucle sur les chaînes de télévision et terroriser encore un peu plus le petit peuple craintif.

    Vous sautez à 2 pieds dans le piège. Arrêtez de leur donner ce qu’ils veulent.

    Il faut combattre la bête immonde qui est présente dans notre société occidentale et qui tue en masse depuis bien trop longtemps.

    Au lieu de gagner le soutien des gens en expliquant la situation vous les tournez contre vous. On ne voit que haine et violence à la télévision.

    Un peu de pacifisme pourrait peut-être vous guider mais la voie est longue et difficile.
    La plume restera plus fort que le sabre (surtout si on y met un peu de zêle)

    Dire que tout cela est arrivé à cause de quellesques caricatures, vraiment cela me désole...

    La poudrière est chaude

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 6 février 2006 02:08, par Byblos

    Ouf ! Enfin ! Bravo ! Merci.

    Un Arabe chrétien du Liban

  • En tent qu’athée considérant touyes les religions comme un ensemblede fumisteries destinées à préserver l’ordre établi je suis très étonné de ne pas avoir trouvé ces simples questions sur votre site :

    1- Pourquoi des dessins publiés en deptembre au Danemark ne provoquent-ils de réactions qu’n février ?

    2- Pourquoi ces réactions hystériques se produisent-elles au moment où les menaces sur l’Iran et la Syrie se précisent ?

    3- Ces manifestations ne vont-elles pas empêcher un mouvement mondial d’opposition à l’agression contre l’Iran et la Syrie, mouvement qui avait considérablement gêné les USA dans leur guerre contre l’Irak ?

    4-Pour finie qui manipule qui dans cette histoire ?

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 6 février 2006 09:17, par rtbt139

    Vous avez raison mais encore faut-il laisser se faire la diffusion pour qu’on puisse dénoncer son racisme.
    Le problème c’est la revendication d’un droit à la censure de" grenouilles et de crapauds de bénitiers" de toutes les religions.
    on pourrait faire un rapprochement avec les réactions contre le film " La religieuse" .

  • Une seule remarque, Laila 6 février 2006 09:37, par Dijla

    J’adhère entièrement aux idées de cet article, remarquable au demeurant.

    En revanche, une confusion est induite dans la dernière phrase. Si Maimounide et Ibn Gabirol étaient bien des juifs, Averroès (Ibn Rushd) et Avicenne (Ibn Sina), eux, étaient musulmans.

    Bravo en tous cas pour lecourage et la lucidité.

  • Bonjour,

    je voudrais juste revenir sur la notion de colonialisme.

    Cette haine sans nom trouve, à mon sens, son origine à la naissance de l’esprit colonial.

    Quand un paysan Européen arraché à son champ se retrouve en pays berbère face à d’autres paysans
    qu’il doit lui même arracher à leurs champs.

    Comment ne pas imaginer la conivence entre les 2 paysans s’installer,

    la résistance muette s’installer

    et la haine de l’officier colonisateur contre cette solidarité ?

    Qu’ont-ils pu faire pour instaurer cette haine implacable qui plane encore aujourd’hui autour de nous ?

    Comment on-t-ils pu tranformer ces paysans autoctones en barbares sans cultures et sans lois dans le coeur des soldats colonisateurs ?

    Combien de Romes incendiés, de reichtag ou de 11 septembre ont-ils commis ?

    Pour qu’enfin le soldat haïsse l’arabe,

    ce berbère paysans qui lui ressemblait tant,

    et qui tout à coup est devenu

    un enemi mortel.

    L’histoire colonial n’est qu’un tas de haines abominables, depuis l’antiquité le colonisateur doit haïr le colonisé pour pouvoir le coloniser, sinon comment imaginer toutes ces cultures millénaires anéanties ?

    La haine du colonisteur est nécessaire à la colonisation,

    c’est pourquoi l’idée même qu’un apport positif de cette colonisation abominable existe

    est insuportable.

    Phil.

  • Plus c’est gros, mieux ça marche 6 février 2006 12:34, par Seb

    D’abord, un rappel des faits : Il y a quatre mois, Kåre Bluitgen, un écrivain connu pour son islamophobie prétend ne pas trouver d’artiste pour illustrer son livre pour les enfants sur le prophète. Le Jyllands Posten, quotidien de la droite conservatrice, lance donc un appel à caricature pour "tester le niveau d’autocensure des artistes sur L’Islam".
    Les douze caricatures sélectionnées sont dans l’ensemble médiocres, et afin de critiquer le fondamentalisme musulman elles utilisent une bonne dose de clichés : yeux haineux, barbe
    hirsute etc... Plusieurs de ces caricatures ne se contentent pas de représenter les fidèles, elles représentent le prophète Mahomet lui même, et lui réservent le même traitement (entre autres le fameux turban en forme de bombe).
    Plusieurs associations musulmanes du Danemark, choquées, ont exigé du Jyllands Posten des excuses. Le journal a refusé, des dessinateurs ont reçu des menaces de mort dans la foulée, onze ambassadeurs de pays musulmans ont demandé à être reçu par le premier ministre du Danemark qui a refusé. L’affaire s’emballe, remonte jusquà la ligue arabe et au haut
    commissariat pour les droit humains des nations unies. Pendant ce temps un journal suédois, puis un tabloid français proche du dépot de bilan, reprennent les dessins dans leurs pages.

    Parmi les douze dessins, un se détache toutefois du lot : celui de Lars Refn représente un écolier devant un tableau sur lequel est écrit en persan : "Les journalistes du Jyllands Posten sont une bande de provocateurs réactionnaires". Le moins que l’on puisse dire est que ce dessinateur aura été clairvoyant !

    Je suis d’accord avec Leila quand elle souligne que ce n’est pas la représentation du prophète qui est cause (qui n’est d’ailleurs pas interdite aux musulmans : On trouve des représentations de
    Mahomet dans le monde Persan et Anatolien ) mais l’idéologie profonde des dessins. La coloration politique du Jyllands Posten et le contexte actuel au danemark (extrème droite en
    plaine expansion) ne sont en rien anodins, L’intention de provoquer et de blesser est ici délibérée..

    Elle a par contre à mon sens tort de se réjouir de l’unanime condamnation de" la oumma arabo-musulmane du Maghreb au Machreq" :
    Tout d’abord, cette unanimité est toute relative, puisqu’il n’est surement pas très prudent de ne pas y participer dans certains pays : le rédacteur en chef de l’hebdo jordanien qui a publié les dessins a été limogé puis arrêté pour blasphème.

    Mais surtout, difficile de ne pas voir une hypocrisie de la part des gouvernements arabes lorsqu’ils demandent des excuses à l’europe pour les publications d’un quotidien réactionnaire danois ou d’une feuille de chou comme france soir. Ces gouvernements ont tout intérêt à faire encore monter la sauce et c’est depuis les pouvoirs aux prises avec une
    opposition islamiste que viennent les condamnations les plus fortes. En Palestine, c’est des membres des brigades Al-Yasser, issues du Fatah, qui sont les plus virulents là où on auraient attendu les groupes du Hamas, en Syrie les manifestants brandissent des portraits du en théorie très
    laïque Bachar el-Assad tout en criant au blasphème etc.. La "oumma arabo musulmane" ne serait elle pas ici instrumentalisée à peu de frais ?

    Parallèlement, en Europe, la même presse qui a allumé la mêche peut maintenant se délecter de toutes cette hystérie déclenchée par quelques dessins médiocres et réactionnaires, et préparer gentiment l’opinion publique au lancement de la prochaine guerre pétrolière.

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 6 février 2006 13:51, par Lanzac

    Pour résumer ce que vous dites, si demain une fatwa est proclamée contre les auteurs des caricatures (comme le réclament aujourd’hui des chiites irakiens), ils n’auraient à s’en prendre qu’à eux-mêmes, eux ces occidentaux que vous accusez d’être responsables de tous les maux de la terre. Les appels au meurtre : normal. Les incendies des ambassades : normal. Les manifestations violentes anti-européennes : normal. Souvenons-nous : la destruction de la statuaire bouddhique en Afghanistan en 2001. Normal aussi ?

    Voir en ligne : http://www.oulala.net/Portail/artic...

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 7 février 2006 00:24, par Nourredine

    Réponse à Salam.

    OK, bravo si ce que tu dis est vrai. Mon complexe n’est pas inconscient mais bien Conscient concernant ces Arabes que j’ai tant défendu.
    Comment veux-tu que je ne sois pas en colère, imagine que ton frère que tu aimes te déçois fortement, tu as 2 solutions, sois faire l’Arabe, c’est à dire faire semblant de rien, ne sommes nous pas musulmans (+ tabous, non dits etc... des pratiques arabes reconnues par tous et à présent par moi), soit tu montres ton mécontentement et le dit Franchement, même à ton frère, C’est ce que je fais.
    Alors, si mes diatribes te gênent passe ton chemin, à moins que tu me critiques sur le FOND et non sur le Ton.
    Ciao.

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 7 février 2006 02:03, par Byblos

    À Dijla,

    Je crois que Leila a intentionnellement associé Averroes et Maïmonide. Les deux sont Andalous, l’un musulman, l’autre juif. Tous les deux ont écrit en arabe.

    Elle a voulu dire qu’il serait plus exact de parler d’une civilisation arabo-juive qui s’est bel et bien développée en Andalousie islamique, que d’une prétendue civilisation judéo-chrétienne dont l’invention, récente, est empreinte d’opportunisme politique. (Rapprocher Judaïsme et Christianisme pour mieux isoler l’Islam).

    Salut et Fraternité

  • Pour résumer.

    - Les danois on sciament fait des dessins insultants dans le but de tester leur inibition. Liberté d’expression mais amalgame Terrorisme-Islam.

    - Les oppotunistes ont sciament diffusé les caricatures en omettant bien sur de rapporter le contexte de leur création. Lobbying anti Islam et pro-guerre pétrolifère.

    - Les extrêmistes ont protesté. Liberté d’expression et devoir fondamentaliste, un De Villier musulman aurait fait de même.

    - Les médias on relayé allègrement sous couvert de liberté d’expression bafouée. Désinformation massive car les extrêmistes n’ont pas de prise sur notre liberté d’expression et jamais les médias n’auraient relayé aussi fort la parole d’un De Villier raciste et xénophobe.

    - Devant la vague de soutien médiatique, les musulmans du monde entier se sont sentis insulté. Les caricatures en question étant du même acabit que certaines caricatures visant une autre religion dans les Années trente.

    - Les oppotunistes fondamentalistes musulmans sautent sur l’occasion, qui est vraiment trop belle, de faire parler d’eux. Leur violence confine à la bêtise et à l’ignorance, du pain béni pour certains lobbies.

    Conclusion, un vent nauséabond de "Fleur au fusil" souffle sur l’Europe. Espérons que Darwin a tort et que les leçons de 14-18 sont peut-être entrées dans nos gènes.

  • Je comprend la force et les cette multitude de manifestations de la part des musulmants mécontants d’avoir vu leur prophète et par là même, leur religion caricaturée.
    Pourquoi cette disproportion, par rapport au timides réactions qui ont suivi l’horreur du 11 septembre ?

  • Tout comme JMS, je suis Athée.
    à quoi ou à qui sert de mettre encore de l’huile sur cette fournaise ?
    pour moi, c’est le mème genre de provocation qui a conduit aux émeutes de l’année dernière par l’emploi entre-autres du mot "Racaille" par un politicien trop ambitieux...
    c’est déja assez "chaud" au moyen orient ! encore quelques conneries du mème genre, et ça va peter de partout...et profiter à qui, hein ???

    Bien entendu, Philippe Val ne va pas y aller de main morte, on s’en doute...
    le jour ou tous les peuples du monde se donneront la main n’est pas prét d’arriver...

  • Ce texte présente un autre point de vue et quelques points intéressants. Mais quelques trous aussi ...

    En effet on blame le manque de réaction et la normalité de la défence de la liberté de la presse, mais le directeur de France Soir n’en est pas moins limogé. Alors que l’on peut lire des pancartes demandant la mort(?!?) aux colporteurs de caricatures.

    On nous parle dans ce texte d’idéaux et de préjugés sur le monde arabe. Bien sur les images sont choisies et la manipulation des foules ne date pas d’hier, mais les faits sont là. Il n’y a pas que de la méconnaissance. Oui le droit des femmes est inexistant dans des pays comme l’afghanistan, où plutôt elles ont le droit d’être lapidée pour avoir fait quelque faute. Mais ce ne sont pas tous les pays évidemment.

    Que dire des réactions annoncant un 11 septembre européen ? Et on nous parle de terrorisme occidentale ? A qui fait il peur ? Avant d’énoncer de telles allégations, il faudrait peut etre examiner la situation ... ou utiliser un vocabulaire adapté !

    Car comme il est énoncé au début de l’article, cette caricature n’a t-elle pas unifié les extrémistes ? Car il s’agit bien d’extrémisme et non plus d’Islam. La religion est noble, certainement. Le pouvoir lui étant conféré perverti son image et les grands représentant sont les plus grands dictateurs. Sur une population pauvre et peu lettrée, le système est ancré et la terreur installée ...

    Cette manifestation est bien sur manipulée et orchestrée par un réseau organisé. Elle est loin d’être spontanée. Ou alors autant que la décision de Bush d’attaquer l’Afganhistan ...

    Et toutes les caricatures que l’on voit dans le monde musulman ? Pour ma part je pense aussi que l’on peut caricaturer Dieu. Sans pour autant être traité de raciste. Parlons des dessins. N’est il pas promis aux kamikaze de devenir des martyrs, et par là même être accueillit au paradis ? Bien sur c’est dans les relais terroristes et ce ne sont pas les fondements de l’islam, mais ces écoles de la mort et du lavage de cerveau ne commencent-elles pas finalement à devenir l’Islam ? A force de coups d’éclat et de misère, les rangs des assassins ne désemplissent pas. Il y a du travail en ce sens, mais les dirigeants de ces pays ne veulent pas forcément le changement, cela leur assure une longévité ... Et nous sommes peut être aussi peu enclin aux efforts ...

  • très bon analyse. j’adhère ...

  • C’est un peu désolant de voir surgir de votre coeur toutes ces rancoeurs contre "l’Occident" suite à la parution de ces caricatures. Peut-être n’avez-vous jamais remarqué qu’en "Occident" la caricature est un art ancien, qu’on se moque ouvertement du Pape, de nos dirigeants politiques etc... par ce biais. Cela m’avait choqué qu’on agresse Dieudonné, sans que je sois forcément d’accord avec lui. Cela me choque aussi qu’on fasse autant étalage de haine et de violence pour quelques dessins. C’est le regard du lecteur qui fait l’intensité d’une caricature, c’est son ouverture d’esprit qui lui permet d’aller au second degré, ou de les trouver nulles... Ces caricatures ne sont une insulte que pour celui qui a envie d’insulter ou à l’inverse celui qui a envie d’être insulté. Dans le premier cas, c’est le raciste qui a besoin d’être conforté dans ses idées. Dans le second, le votre, cela permet de laisser exploser toute une haine contenue contre un monde que vous détestez avec un prétexte.
    Vous avez raison quant à l’intention de l’Occident d’imposer sa vision de la démocratie, etc... Le problème, c’est que ce faisant, vous justifiez la dictature, l’absence de liberté. Vous vous exprimez librement aujourd’hui et trouvez cela normal. Seriez-vous déjà trop "occidentalisée" ?
    Quant au colonialisme, vous manquez un peu de recul. Ce n’est, malheureusement pas l’apanage de l’Occident, ni l’esclavagisme. Le nord de l’Afrique, l’Espagne n’ont-ils pas été colonisés par les Arabes ? Constantinople n’a-t-elle pas été envahie par les Ottomans (qui sont aller beaucoup plus loin vers l’Ouest ?) La Chine n’a-t-elle pas été en partie conquise par les Japonais ?
    C’est l’Homme qui a en lui ce désir de conquête et de domination de l’autre, et pas un peuple en particulier ou une religion en particulier. Le racisme veut faire croire le contraire, alors demandez-vous si vous n’êtes pas déjà vous-même dans cet engrenage et effacez de votre coeur vos rancoeurs.

  • voici un autre point de vue intéressant sur : le titre est :

    Il Fallait s’y attendre

    http://www.nadiayassine.net/fr/index.php?article=edito

    Merci Leila

  • C’est fou ce que ce monde hypermoderne et technicisé à outrance nous abreuve de vieilles discussions qui devraient être obsolètes depuis 1905. La désafection des églises dans nos sociétés européennes ennuie sévèrement les autorités religieuses globalement. Car, même les musulmans savent que l’éducation, l’expression de l’intelligence sont les ferments de leur perte d’influence. La religion vit de la misère et se nourrit de la bêtise, et la bêtise crée la haine , ou du moins nuit à sa neutralisation.Les dirigeants politiques ont besoin de la religion, ne sont-ils pas eux mêmes les "sauveurs" de nos sociétés , de nos entreprises , de nos emplois etc...
    Bush condamne, la plupart des politiques verreux aussi, et TOUS les religieux en choeur, ça sent le soufre , ne trouvez vous pas Leila ?
    Q’ont-ils décidé, ces idéologues stratèges pour utiliser avec 4 mois de retard ces caricatures ? mettre le feu pour ajouter de l’essence ( ou du pétrole en l’occurence ?), donner une fessée à l’Iran en continuant a diaboliser l’Arabe, même s’il est Persan, on ne fera pas la différence. Montrer des foules délirantes exprimer la violence qu’on veut qu’elle exprime alors que la force du religieux voudrait laisser s’exprimer l’ignorance du fait pour mettre en valeur la force du pardon s’il s’avérait nécessaire.
    Les références aux penseurs comme Avicenne ou Averroes sont toujours excellentes, mais nous avons tellement de penseurs Arabes actuels inconnus parceque menacés par des brutes sanguinaires réfugiées derrière la haine et l’abrutissement et malheureusement enturbanés et barbus, comme si ce déguisement était symbole de sagesse et de savoir. Les élèves d’Avicenne avaient sûrement une éducation supérieure à celle , psalmodiante des madrasas " modernes"
    Où sont-ils , ces grand penseurs combattants qui envoient des gamins fanatisés mélanger leur chair à celles de leurs victimes aussi innocentes qu’eux ?
    Ras le bol des guerres de religions, construisons un monde nouveau, moderne, où la bêtise sera combattue par le savoir, un monde où la richesse insultante sera hors la loi, où chacun apportera son savoir, ses croyances pourquoi pas, son humour, sa sympathie, ses rêves, pour redonner de l’optimisme et de l’espoir à la jeunesse autrement que par des combats médiévaux.
    Peut-être ai-je tort de croire encore en l’Homme ? Ce n’est pas parceque la démocratie est moribonde qu’il faille désespérer de concevoir de nouvelles sociétés. Ce n’est sûrement pas avec le langage passeiste de violence , de haine et de ressentiment qu’on fera une société fraternelle, mais surtout pas coulée dans le même moule , sinon, quel désespoir.

  • > Caricatures de Mohammed et L’idéologie occidentale 8 février 2006 23:01, par Nourredine

    Réponse à FIREB + CHRIS...

    Je suis OK avec vos deux analyses. Etant d’origine (arabe), je dis bien d’origine car j’en ai assez de toutes ces conneries qui nous ramènent plusieurs siècles en arrière.
    Les arabes se sentent français quand ça les arrange et musulmans quand ça les arrage.Dès qu’il s’agit de démocratie, de liberté, de liberté d’expression ils se sentent bien occidentaux... mais dès qu’ils sont critiqués sur autre chose, il se sentent plus musulmans que jamais ... !!! Ceux-la même massacrent leur propre religion chérie et ils prennent leur dieu pour un con.En effet, ils se servent de l’islam comme paraplui, le même jeu que les islamistes fondamentalistes.
    Bref.
    Ciao.

  • va te faire... on est arabes musulmans et français en même temps pas comme vous dites OK

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes