{id_article}
 

Le Pen : fils d’Hitler et champion du plagiat

"Unser National Sozialismus ist die Zukunft Deutschlands. Trotz diese
Zukunft wirtschaftlich rechts-orientiert wird, werden unsere Herzen links
orientiert bleiben. Aber vor allem Werden wir wir niemals vergessen, dass
wir Deutschen sind."

A. Hitler

L’homme est retors. Jean-Marie Le Pen, nous en avons parlé, se décrit comme "socialement de gauche, économiquement de droite, et nationalement français". Chacun, dimanche 21 avril, trouvait à la tirade une certaine allure. L’homme est ce qu’il est, mais il a incontestablement le sens de la formule. celle qui va droit au coeur, qui synthétise finalement un sentiment partagé par bon nombre de Français. Homme d’exception, ce Le Pen, qui dit tout haut ce que chacun pense tout bas. Et puis, c’est un homme de coeur, puisqu’il est socialement à gauche, c’est aussi un homme de raison puisqu’il encourage l’initiative économique privée, c’est enfin un patriote puisqu’il place la France et l’amour qu’il lui porte au centre de sa vie.
D’ailleurs, n’a-t-il pas, dans une envolée dont lui seul a le secret déclaré il y a quelques semaines qu’il fallait remettre au goût du jour, la profession de foi de Pétain : "travail, famille, patrie" ?
Mais, ce brave salaud de Le Pen n’a pas plus d’imagination qu’une mouche à merde puisque comme elle c’est du contenu des poubelles dont il se nourrit. Le Pen est une ordure. Fasciste ? Non ! National Sozialist. Sa formule lancée à la cantonnade et qui ont fait vriller de bonheur les ovaires de sa fille et d’autres rombières du Front National, sa formule est quasiment, mot à mot, celle lancée par Hitler le 29 novembre 1932 lors du discours de clôture du congrès annuel du NSDAP (National Sozialistisches Demokratisches Partei). Voilà la phrase de Hitler dans sa version originale, suivie de sa traduction française. Nous devons cette information à un lecteur de Oulala, Igmar qui a rebondi après la lecture de l’article que nous avons rédigé "5 mai : élection en république bananière" :
"Unser National Sozialismus ist die Zukunft Deutschlands. Trotz diese
Zukunft wirtschaftlich rechts-orientiert wird, werden unsere Herzen links
orientiert bleiben. Aber vor allem Werden wir wir niemals vergessen, dass
wir Deutschen sind."
A.Hitler, 29 novembre 1932, discours de clôture du
congrès annuel du NSDAP (National Sozialistisches Demokratisches Partei)

Petite traduction pour les non-germanisants : "Notre National-Socialisme est le futur de l’Allemagne. Bien que ce futur soit économiquement résolument à droite, nos coeurs resteront à gauche. Mais par dessus tout,
jamais nous n’oublierons que nous sommes Allemands".

Le Pen est une ordure sans imagination.

Djam


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • > Le Pen : fils d’Hitler et champion du plagiat 25 avril 2002 12:56, par Lestrade

    Libération dément la rumeur. Mais peut-on encore faire confiance à Libération ?

    Je cite : "Le bouche à oreille a fonctionné, et encore plus l’e-mail. La phrase de Le Pen : « Socialement je suis de gauche, économiquement je suis de droite et nationalement je suis de France », serait une citation d’Adolf Hitler, le 29 novembre 1932 au congrès du parti nazi. Des radios répercutent l’« info », des organisations s’indignent. Renseignement pris, il n’y a pas eu de congrès du NSDAP en novembre 1932, et Hitler n’a jamais prétendu que son « coeur était de gauche », pour reprendre les termes exacts de la rumeur. Il s’est néanmoins passé quelque chose le 29 novembre 1932 : la naissance de Jacques Chirac."

    Voir en ligne : Libération

  • > Le Pen : fils d’Hitler et champion du plagiat 25 avril 2002 13:00, par René BALME

    Par contre ceci est vrai et doit nous interroger tous !!!!
    Voir : "Le courrier international"

    Cependant, comme le rappelle le “Post”, le ministre de l’Intérieur israélien Eli Yishai n’a pas hésité à demander aux juifs français “de préparer leur valises” pour venir s’installer en Israël. Or ce commentaire du chef du parti ultra-orthodoxe Shas renvoie un écho très sombre aux déclarations de Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF). Celui-ci s’est félicité, avant et après le premier tour, de l’importance du Front national, estimant que le vote pour Le Pen constitue “un message aux musulmans pour qu’ils se tiennent tranquilles”. Ces propos, recueillis par “Ha’Aretz”, sont condamnés à demi-mots par le quotidien israélien : “Contre l’attitude xénophobe et anti-immigrés de Le Pen, l’expression de satisfaction et même de soutien idéologique au président du Front national, exprimé par quelques juifs français et même en Israël, est particulièrement inquiétante. Les juifs français, minorité cible de l’antisémitisme et d’attaques violentes, doivent s’inquiéter de l’exposition politique toujours plus grande de la haine antimusulmane.” Dès lors, selon “Ha’Aretz”, “les juifs et Israël ne gagneront rien au renforcement de Le Pen”.

    Voir en ligne : le courrier International

  • aie aie ne laissé pas lui ou sa famille passer en 2012