{id_article}
 

Le cauchemar d’Iznogoud

Chronique d’une ménagère

Profitant des quelques minutes nécessaires à la cuisson des cookies que j’avais préparés pour mes bambins, je me dirigeai d’un pas empressé vers le bureau de vote, il ne fallait surtout pas que je m’attarde longtemps sinon mes gâteaux seraient trop cuits.

Je savais qu’il fallait voter, mais je ne me rappelais plus pour quel scrutin, ce n’est qu’en entrant dans le bureau de vote que je me souvins que c’était le premier tour des présidentielles.

Alors que tout se brouillait dans ma tête, je n’arrivai plus à mettre des visages sur des noms.

Je me rappelai vaguement que Besancenot était un mec de Besançon, plutôt mignon, qui avait tourné dans une pub pour La Poste, que Ségolène Royal riche châtelaine et cousine de Christine Boutin avait participé à la Star-Ac ou à Kol Hanta mais qui faisait aussi les unes des magazines Paris-Match et Elle.

Sur les conseils quotidiens subliminaux de Jean Pierre Pernault, je savais qu’il fallait bien voter, bien entendu, à droite.

Alors pour qui voter ?

Je pris soigneusement les bulletins de mes candidats préférés et me dirigeai vers l’isoloir :

A ce moment, le doute s’installa et je fus confrontée au même dilemme qu’entre le choix de regarder « les Feux de l’amour » sur TF1 ou les palpitantes péripéties de « Dallas » sur la 2.

De Villiers ? Non, trop moche et trop raide à mon goût.

Le Pen ? Non, trop gras, trop bouffi, de plus il me rappelait mon défunt beau père, ex-membre de l’OAS.

Bayrou ? Non, je ne comprends rien à ce qu’il dit.

Boutin ? Non, je ne voterais pas pour une femme, il ne faut pas exagérer.

Ségolène Royal ? Non, autant voter pour l’original, Sarkozy ou l’original de l’original, Le Pen.

Une fois ces candidats de droite éliminés, il ne me restait plus que le choix entre Sarkozy et de Villepin.

Sarkozy, ça c’est un bon candidat, c’est Monsieur Propre qui fonctionne au Kärcher et qui nettoie plus blanc que blanc, de plus, il sait parler aux gens comme moi.

Je me souviens toujours de son combat titanesque à la télé contre le beau brun Ramadan aux yeux ténébreux mais fourbe et dangereux intégriste au demeurant ; je garde en mémoire cet instant épique où Nicolas débusqua le frère Tariq et le mis KO avec de jolies phrases dont je n’avais pas compris grand-chose, c’était si émouvant qu’un bretzel me resta à travers la gorge et faillit m’étouffer.

Jusqu’à aujourd’hui, je garde un stigmate de cet évènement palpitant et quand je vois Sarko à la télé, j’ai un pincement à la gorge.

Mais le petit Nagÿ-bosca Président de France ? Ehhh Ahhh Oufff, non, Oh non ! Je ne pourrais jamais voter pour un métèque même déguisé en Français ; il ne faut pas me prendre pour une conne, Iznogoud est bien vizir ? Il vit bien à Bagdad dans la zone verte ? Va savoir, c’est peut-être le cousin de Saddam.

De Villepin, que dire de lui ? Français de souche, beau, noble, éloquent, grand. Et surtout cette belle mèche blonde qui pend toujours sur ses sourcils... il est irrésistible !!!

Par réflexe, je glissai tendrement et doucement avec mes mains moites le bulletin de mon beau de Villepin bien au fond de l’enveloppe frémissante et encore entrouverte.

Je sortis de l’isoloir, fière de moi, et déposai avec grâce mon bulletin dans l’urne.

L’esprit apaisé, je revins vite à ma cuisine pour m’enquérir du sort de mes chers cookies

Comment éviter ce scénario-catastrophe ?

C’est ainsi que notre imprévisible ménagère, espèce mutante conçue par SOFRES, BVA, Publicis et consorts, voit le microcosme politique français.

Même si elle est nourrie au 13h de Pernault ainsi qu’aux émissions « culturo-politiques » de Tf1 et de Karl Zéro, elle fonctionne à l’instinct et vote avec ses tripes. Ses prises de parole et son argumentaire squelettique sont gravés dans son inconscient.

La culture du spectacle et du sensationnel, ayant pris le dessus sur l’information, a phagocyté l’espace politique et social ; le monde fictif se confond avec le réel.
Cependant, gardons espoir, l’être humain semble être doté d’un esprit incontrôlable et mû par des pulsions absurdes. Il est, certes, réceptif au conditionnement, mais ses réactions sont parfois imprévisibles.

À l’image de cette ménagère, victime consentante de l’entreprise d’abrutissement collectif, qui, malgré la campagne forcenée pour Sarkozy et son alter ego féminin, Ségolène Royal, peut opter pour leur rival. Réalisant ainsi le pire cauchemar des manipulateurs d’opinions.

Aux arguments politiques succincts et simplistes instillés par des médias machiavéliques et des sondages bidons, notre ménagère peut répondre par un comportement erratique et ubuesque.

Afin d’éviter ce scénario-catastrophe, les faiseurs d’opinion s’emploient à limiter le choix et à éradiquer toute incertitude, même infinitésimale. Le candidat retenu doit être un ultra-libéral et un allié indéfectible des Etats-Unis. Le vacarme médiatique fait autour de l’affaire Clearstream et l’amnistie de Guy Drut sont des coups de semonce destinés au Galouzeau national, des signaux à peine feutrés censés lui castrer toute ambition présidentielle ; car, malgré la politique néolibérale menée par de Villepin, son opposition à la guerre en Irak et sa politique arabe ont fait de lui un candidat indésirable.

La situation idéale pour les milieux atlantistes et pour les éditorialistes de la presse dominante étant d’arriver à une élection à l’italienne, l’électeur sera mis devant un dilemme suicidaire : celui de choisir entre la peste Sarkozienne et le choléra Royal.

Le rôle du vizir-Kärcher étant celui de l’épouvantail, celui du méchant loup. Le pauvre électeur apeuré n’aura donc pour seul choix que d’aller se blottir dans les bras accueillants de la maternelle Ségolène.

Le programme de la préférée des médias dominants et des sondages [1] se base sur une politique libérale et sécuritaire menant inéluctablement vers une régression sociale. La fervente admiratrice de Blair s’est prononcée en faveur du « oui » au référendum sur le traité constitutionnel européen et s’attaque aujourd’hui aux 35h ; elle n’a pas voté contre la loi CESEDA ; la puritaine, celle qui assume la défense des valeurs morales et ne veut pas bousculer les repères traditionnels, chasse sur les terres de l’extrême droite : éducation des parents « défaillants », mise sous tutelle de leurs allocations familiales, enfermement des jeunes perturbateurs dans des casernes,...

Les marionnettistes sont convaincus que le meilleur lubrifiant pour faire passer le suppositoire du néolibéralisme et du suivisme « pavlovien » des États-Unis reste la gauche caviar et la social-libéral est leur candidate idéale.


Notes

[1On se demande vraiment pourquoi malgré les démentis et les erreurs accumulées des instituts de sondages, une grande partie des médias persiste à utiliser les résultats des sondages souvent bidons pour mesurer l’opinion publique. Leur but n’est-il donc pas de fabriquer une opinion dominante ?


 
 
 
Forum lié à cet article

12 commentaires
  • > Le cauchemar d’Iznogoud 6 juin 2006 02:22, par elbakimohamed

    Ségolène Royal....Candidate,parmi les candidats du PS...Et elle y va cette candidate royalement...Jusqu’a aller pecher sur le terrain de le la droite l’extreme droite...Et à faire concurence au Ministre SARKOZY....Elle y va de son grain de sel sur les 35 heures ! ! ! Et le premier secrétaire (F.Hollande )...Que fait-il ? N’y a t-il plus de capitaine sur le bateu ? ...attention à la dérive...
    Je pense que Madame Ségolène Royal,si elle est élue,elle devrait nommer un certain Malek BOUTIH comme ministre de l’intérieur.Oui lui aussi avait quelques idées sur l’immigration...des idées venus de chez qui vous savez,vous voyez ce que je veux dire..Eh oui lui aussi dés son entrée au Conseil National du P S, il a eu une idée (Euréka)..Mon Dieu préserves moi de certains amis,mes adversaires je les connais !
    Quant à moi, il y a longtemps que j’ai quitté le PS aprés presque 30 ans de militantisme...Oui sans rancune,ni remords,je suis allé ailleurs.0h.rassurez vous pas dans les extremes ! Oui j’en avais marre d’avaler des couleuvres,mes chers amis.

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 6 juin 2006 18:03, par Esteban

    Cela est le constat mais…

    La ménagère « idiote »épuisée par ses tâches hypnotisée par le charme, les beaux discours dorés ; Est-elle plus « idiote » que le travailleur harassé d’une journée passée sur le tas de gravas ?

    Les deux vivent tous les jours les souffrances infligées par ces charmeurs vicieux.

    Sont-ils aliénés de leur pouvoir d’influer ? NON !

    Cette souffrance n’est pas inventée, elle est si bien réelle que de jour en jour ils peuvent constater que s’ils continuent ainsi ils en souffriront toujours plus.

    Et de cette expérience que peuvent-ils en tirer ? Quelle est leur conclusion ?

    Pourquoi ne se disent-ils pas : « JE VEUX CHANGER TOUT ÇÀ ! »

    Pourquoi n’agissent-ils pas pour CHANGER TOUT ÇÀ !

    Il ne faut pas toujours dire « c’est la faute des autres », ou bien laisser aller « ils l’ont décidé donc… ! » sans savoir qui est « ILS ». Déléguer tout le temps à ceux qu’ils croient qui savent et qui sont comme eux mais conscients qu’eux ils peuvent.

    C’est aussi très facile : « Tous pareils », ne pas s’intéresser aux forces qui se groupent et qui veulent en finir avec cet état passif. Il est du devoir de la ménagère même épuisée ainsi que du travailleur même harassé de redresser l’échine et d’affronter DEBOUT toutes ces marionnettes, qui comme le nom l’indique ne sont articulés que par des ficelles bien fines et maintenant usées.

    Tu vois Leila et tu le sais bien, notre destin est entre nos mains. Si nous attendons tous nous connaissons notre destin.

    Je n’attends rien « d’en haut », c’est avec mes frères et sœurs que maintenant j’agis.

    Fraternellement,

    Esteban

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 6 juin 2006 23:44, par leila

    Bonjour Esteban,

    La question que je me pose souvent est comment faire pour que les gens pensent d’eux-mêmes et quels sont les outils qui le leur permettront ? Noam Chomski explique que la méthode correcte ne consiste pas à persuader les gens qu’on a raison mais de les obliger à penser par eux-mêmes. Mais comment une personne sans formation qui travaille 8h par jour et qui gère des difficultés financières et des problèmes familiaux parfois insurmontables, doit accéder à l’information, la maîtriser, l’analyser puis la traiter ?

    A mon avis, c’est le rôle des syndicats, associations et médias alternatifs. Pour lutter contre l’endoctrinement de masse nous devons privilégier les actions collectives, nous rassembler, nous rencontrer, échanger nos informations, critiquer, dénoncer et surtout ne pas s’isoler car seul on ne peut rien faire.

    Aujourd’hui il y a urgence car la dérive droitière de la France est plus qu’inquiétante ; elle rappelle à bien des égards les années trente. Il faut revenir à l’histoire, la rappeler, la comparer avec la situation actuelle et alerter les citoyens pour éviter à la France de commettre l’irréparable.

    Il faut rassembler toutes nos forces pour qu’en 2007 nous n’aurons pas à choisir entre la peste et le choléra.

    leila

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 7 juin 2006 09:09, par nejma

    Quand les hypocrites sont démasqués.

    Voici une vidéo, qui en dit long sur la "gauche " française.

    VIDEO : JEAN-FRANCOIS KHANN Piégé !

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/ldj/video/230501

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 7 juin 2006 09:38, par Joc

    Comment montrer à la masse les marionnetistes qui tirent les ficelles (qui effectivement sont de plus en plus visibles et indiquent clairement un "ultra-libéralisme" au dessus des différentes politiques apparentes) ?

    C’est bien évidemment à la tête des grandes multinationales et des "groupes de réflexions des big-boss" qu’il faut regarder, car ce n’est pas en arrêtant son regard sur les politiciens et l’illusion démocratique que l’on pourra avancer.

    La racine du "problème" est devenu supra-nationale. L’Europe prend la direction de l’unilatéralisme Etats-Uniens et le monde se dirige tout droit vers le "nouvel ordre mondial" qui est de plus en plus visible aux yeux de l’observateur n’ayant pas été complètement lobotomisé et manipulé par le système. La mondialisation (conséquence de la colonisation du monde par l’occident) n’est-elle pas le meilleur exemple clairement visible de la création de ce pouvoir libéral supra-nationale ?

    Si on voyait clairement ce qui se cache derrière tous ces beaux concepts (Liberté, Egalité, Droits de l’Homme, Démocratie), je pense qu’on se demanderait vraiment si ce n’est pas le "diable" qui gouverne le monde moderne.

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 7 juin 2006 12:43, par Esteban

    Cela est le constat mais…

    La ménagère "idiote" épuisée par ses tâches hypnotisée par le charme, les beaux discours dorés ; Est-elle plus "idiote" que le travailleur harassé d’une journée passée sur le tas de gravas ?

    Les deux vivent tous les jours les souffrances infligées par ces charmeurs vicieux.

    Sont-ils aliénés de leur pouvoir d’influer ? NON !

    Cette souffrance n’est pas inventée, elle est si bien réelle que de jour en jour ils peuvent constater que s’ils continuent ainsi ils en souffriront toujours plus.

    Et de cette expérience que peuvent-ils en tirer ? Quelle est leur conclusion ?

    Pourquoi ne se disent-ils pas : "JE VEUX CHANGER TOUT ÇÀ !"

    Pourquoi n’agissent-ils pas pour CHANGER TOUT ÇÀ !

    Il ne faut pas toujours dire :"c’est la faute des autres", ou bien laisser aller :"ILS l’ont décidé, donc… !" sans savoir qui "ILS" sont. Déléguer tout le temps à ceux qu’ils croient qui savent et qui sont comme eux mais conscients qu’eux ils peuvent.

    C’est aussi très facile : "Tous pareils", ne pas s’intéresser aux forces qui se groupent et qui veulent en finir avec cet état passif. Il est du devoir de la ménagère même épuisée ainsi que du travailleur même harassé de redresser l’échine et d’affronter DEBOUT toutes ces marionnettes, qui comme le nom l’indique ne sont articulées que par des ficelles bien fines et maintenant usées.

    Tu vois Leila et tu le sais bien, notre destin est entre nos mains. Si nous attendons tous, nous connaissons la fin.

    La "ménagère" et le "travailleur" n’ont plus aucune excuse, aujourd’hui, ils ont ici et là les moyens de sortir de leur "ignorance" au lieu de se terrer dans une fausse impuissance. Ils sont fatigués ? Soit ! ILs le seront plus demain !!!

    Je n’attends rien "d’en haut", c’est avec mes frères et sœurs que maintenant j’agis. AGISSONS !

    Fraternellement,

    Esteban

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 7 juin 2006 22:16, par Max la menace

    Salut à tous

    La situation actuelle est grave mais c’est peut être un peu simpliste de tout mettre sur le dos des classes laborieuses abusées par la propagande médiatique.
    En effet, il y a suremment une majorité de gens intélligents et éduqués qui vont quand même voter pour les 2 ou 3 candidats présélectionnés.
    L’ignorance n’explique pas tout.

    Je viens de terminer de lire le fameux "1984" et le concept de "double pensée" me parait plus qu’approprié pour décrire l’époque actuelle.
    La "double pensée" est une attitude schizophrénique qui consiste à croire à la véracité d’un mensonge que l’on sait crée de toute piéces.

    Prenons un exemple, en son fort intérieur tout le monde sait que les états unis ont étés colonisés par les rebuts de la sociéte européenne, qu’ils ont massacré les populations indiennes, qu’ils ont déporté des esclaves Africains par millions, qu’ils ont prospéré durant tout le XX iéme Siécle sur le dos des nations du monde entier, qu’ils ont armé Hitler, atomisés des centaines de milliers de Japonais à des fins politiques et j’en passe...

    Tous cela n’empéche pas la plupart des dirigeants occidentaux de proclamer ce véritable empire du mal comme la lumiére de démocratie en lutte avec les barbares qui sont à nos portes.
    Comment est ce possible ? même un abruti sait que c’est faux mais c’est sans compter avec le concept de "double pensée" qui annihile toute tentative de démonstration basée sur la raison.
    Un mensonge martelé un millier de fois finit par devenir une vérité auquel on est prié de se soumettre sous peine d’exclusion sociale.

    On pourrait prendre une multitude d’autres exemples tels la démocratie factice Israélienne (aux mains de criminels de guerre corrompus), la prétendue démocratisation de l’Irak (les irakiens n’ont pas encore compris que si on les tue, c’est pour leur propre bien), les gesticulations interminables du karchérisateur pyromane, l’incomparable fatras d’absurdités de la théorie officielle du 11 Septembre, les rodomontades Onsiennes aux ordres de l’empire, la liste est interminable.
    A peu prés tout ce que nous racontent les médias peu être analysé à la lumiére du concept Orwéllien.
    D’ailleurs, on se demande où il a été péché cette idée...

    Et si tout cela n’avait qu’un but, celui de nous faire perdre progressivement l’intégrité du jugement, c’est à dire en fin de compte l’aptitude à différencier le bien du mal ?

    Bon je m’arréte là car je prends trop de risques, ce site est peut être un piége mis en place par la police de la pensée...

    Max

    PS : Sarko, Sego, ou de Gouzo, c’est idem.
    Si le dernier s’est opposé à l’invasion de l’Irak, c’est qu’il ne pouvait aller à l’encontre de son l’opinion publique, les 2 autres auraient fait de même.
    Mais aujourd’hui 3 ans aprés, les mentalités ont évolués, c’est avec l’accord de principe de toute l’Europe que se prépare la prochaine agression envers l’Iran.

    La question est : Combien de temps nous reste t’il avant l’avénement du totalitarisme ?

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 8 juin 2006 14:45, par Esteban

    À Max,

    "Prenons un exemple, en son fort intérieur tout le monde sait..."

    Et comment est-ce que tout le monde sait ?

    Cette "double pensée" n’influe pas sur l’ignorance. Il y a quelque part ce "côté simple" de la "double pensée" qui permet de savoir. Ignorer ce "côté simple" ou faire semblant de l’ignorer, nous rend responsable de notre devoir d’action.

    Max tu en es conscient, est-ce que ta "double pensée" t’empêche d’agir ? Pourquoi les autres n’en seraient-ils pas conscients, et pourquoi n’agiraient-ils pas ?

    "Tous cela n’empêche pas la plupart des dirigeants occidentaux de proclamer ce véritable empire du mal comme la lumière de démocratie en lutte avec les barbares qui sont à nos portes. Comment est ce possible ? même un abruti sait que c’est faux...

    Là encore, qu’importe l’avis des dirigeants, puisque même un abruti sait que c’est faux. Comment sait-il que c’est faux ? N’est-ce pas ce "côté simple" de la double pensée qu’il sait que tout est faux ? Pourquoi se laisse t-il donc entraîner par sa "double pensée" dans ce mensonge martelé un millier de fois ?

    Tu as toi, Max, la faculté de résistance à cette "double pensée", pourquoi les autres en seraient-ils annihilés ? Notre responsabilité est justement de se battre et cette "double pensée" ne peut nous faire dériver "en pensées" puisqu’il y a nos souffrances qui elles sont VÉCUES.

    Je suis donc responsable en tant que citoyen de tout ce que je vis, de tout ce qui m’arrive. Si ce n’est pas moi qui "AGIS" les "adversaires" agiront à ma place et je serais obligatoirement perdant.

    NOUS DEVONS TOUS FAIRE L’EFFORT ! de la ménagère épuisée au travailleur harassé. Les outils existent pour lutter contre cette "double pensée".

    p.s. :(veuillez excuser le doublon de mon premier commentaire)

    Esteban

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 9 juin 2006 01:02, par Max

    A Esteban,

    Pour te repondre brievement :

    1 Qui ne connait pas les traits marquants de l’histoire Américaine (génocide, esclavage, CIA )ou sioniste ?

    2 "Pourquoi se laisse t-il donc entraîner par sa "double pensée" dans ce mensonge martelé un millier de fois ?"

    La réponse est simple, c’est la peur. Le cerveau humain est conçu d’une telle maniére qu’il cherchera à se protéger de toutes les maniéres quitte à percevoir la réalité selon un prisme mensonger.

    Donc entre un mensonge éhonté et une vérité limpide, il choisira la réponse qui lui causera le moins de mal (physique ou moral).

    Orwell démontre cela trés bien.

    Je te conseille la lecture de son chef d’oeuvre disponible sur le net en PDF.

    Cordialement
    Max

    PS :Selon toi, nous aurions un devoir d’agir pour libérer les pauvres citoyens prisonniers de l’ignorance.
    Peut être que les choses sont plus compléxes.
    Et si en fait ils ne voulaient pas être libérés ?

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 9 juin 2006 16:02, par Esteban

    Oula ! Max...

    Ton post scriptum va très loin et cela mérite que l’on s’y penche plus profondément.

    Je vais suivre ton conseil et lire "1984" et le concept de "double pensée". Je te remercie Max.

    Esteban

  • >orwell 9 juin 2006 20:51, par leila

    Bonsoir,

    J’ai bien peur de te décevoir max mais de gros doutes pèsent sur Orwell. Beaucoup pensent que c’est un agent du capitalisme et qu’il travaillait pour les services secrets britanniques.

    Il faut que je retrouve le lien d’un dossier sur Orwell.

  • > Le cauchemar d’Iznogoud 11 juin 2006 00:52, par Max

    A Leila,

    Tout renseignement est utile.
    Je me demandais aussi comment il avait pu créer de toutes piéces un tel univers.

    Si mes souvenirs sont bons, il aurait eu des contacts avec la "fabian society".

    En tout les cas, sa maniére de raisonner tient la route et si actuellement le but visé est d’obtenir l’aliénation des masse, elle pourrait nous donner une grille de lecture adaptée à notre époque actuelle.

    Cordialement
    Max

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes