{id_article}
 

Adieu Abbé de mon coeur !

Il ne fut point homme d’histoire mais fit l’Histoire !

L’Abbé Pierre a sacrifié sa vie, s’est voué, s’est destiné, s’est donné entièrement aux autres !

Il mérite notre reconnaissance, notre estime et l’on ne peut que s’étonner que ne lui ait été accordé le Prix Nobel !

Peut être y pensera-t-on... à titre posthume !

Saluons son courage, sa générosité, sa bonté, son amour des autres !

La lumière des Pauvres, des Laissés pour compte, des Malheureux, des Miséreux, des Spoliés, des Volés, de Violés vient de s’éteindre !

Le phare de la Bonté, de la Générosité, de l’Altruisme, vient de s’écrouler !

La chandelle de l’Amour des Autres, du Respect des Autres, du Bien pour les Autres vient de mourir !

L’Homme du Combat pour Autrui, de la Colère des Justes vient de rendre l’âme !

En effet, l’Abbé Pierre est mort aujourd’hui !

La conscience non de la France mais du Monde entier car tous les malheureux se reconnaîtront en lui vient de rejoindre les terres éternelles !

C’est un jour de tristesse pour tous ceux qui ont un cœur, une âme !

C’est un jour de deuil pour tous ceux qui viennent de perdre en l’homme un défenseur acharné de leur droits, un amoureux de la Liberté et de la Justice.

Le monde est en larmes, la France pleure... mon cœur est bouleversé !

Je ne saurais assez rapporter les actes de bienfaisance, la grandeur d’âme, la beauté des actions de l’Abbé Pierre !

Je ne pourrais assez dire qu’il était pour moi le Christ des Temps modernes !

Avec l’Abbé Pierre qui disparaît c’est la Générosité qui meurt, la Bonté qui s’estompe, la Charité qui fuit, la Philanthropie qui s’évade !

L’année 2007 commence mal... car avec la perte d’un homme d’envergure c’est tout un pan de la bienfaisance qui s’écroule !

Repose en paix, ô homme de Paix ! Que le Seigneur t’accorde ce que les hommes t’ont refusé !

Adieu Abbé que j’aime ! Le temps qui passe nous rapproche de toi au lieu de nous en éloigner !

A toi, homme de l’ombre ces modestes vers !

Si Bonté portait nom, je l’appellerais Pierre
Non point celui du Saint, mais de celui du Père,
De tous les malheureux, de ceux qui n’ont qui n’ont plus rien
Des Damnés de la terre, auxquels on vole bien !

Si Amour Portait nom, je l’appellerais Pierre,
Ou peut être aussi Christ à l’âme belle et fière
Non point par triste orgueil mais par le tendre lien,
Qui l’unit au malheur de l’homme dit vaurien !

Si Douceur portait nom je l’appellerais Pierre,
Non point celui du roc, froid comme misère
Mais celui de l’être généreux et humain
Que l’on nomme Abbé Pierre et qui fut tout le Bien !


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • > A bas la calotte ! 23 janvier 2007 10:31, par Delcuse

    Oui, bon, cet AB, c’est de la charité, pas de la révolte. Je confonds pas. La charité n’a pas mon estime. Et au fond, qu’a-t-il fait de si remarquable, cet AB ? Car, tout de même, les gueux continuent de crever comme des chiens dans la rue ou dans les taudis. Et chaque fois que la colère vient de ce côté là, ce n’est plus la compassion qui est évoqué, mais l"insulte à l’égard de ces gens que leur condition les pousse parfois à se révolter plutôt que s’abandonner à un sort misérable. J’en sais bien quelque chose ; je navigue entre mon taudis et les squatts. Et je refuse de laisser rentrer la charité et l’église dans ma vie. Je n’ajouterais pas mes pleurs sur cette disparition.C’est la révolte qui m’anime, non la pitier. A bas la calotte.

    Voir en ligne : http://destroublesdecetemps.free.fr

  • > Adieu Abbé de mon coeur ! 30 janvier 2007 22:27, par Gab

    On a pas besoin de cracher sa haine de l’église ou de la religion mais de trouver la paix avec soi, et l Abbé fut un homme qui inspire le respect, il aurait pu choisir une vie de père la morale ou de vieillard aigri, il a choisi le chemin du juste celui qui se révolte se bat pour un monde plus décent jusqu au bout il n’aura pas baissé les bras, qu’il repose en paix et que son combat continue dans le coeur et dans l’action

  • > Adieu Abbé de mon coeur ! 31 janvier 2007 14:43, par Delcuse

    Où avez vous lut que je crache ma haine de l’église ? C’est pas plutôt l’inverse, l’église qui partout et sans cesse, crache sa haine envers les athés ??? Je récuse l’église chrétienne, sa vérité orientée intentionnellement, ses prosternations, sa pitier, parce qu’elle est une formidable machine de soumission. L’ab pierre n’a jamais appelé à la révolte, mais fait appel à la pitier. C’est cette attitude que je récuse. N’y voyez pas, de ma part, de la haine. De la révolte, certainement !

    Voir en ligne : http://destroublesdecetemps.free.fr