{id_article}
 

Roland Veuillet est hospitalisé

samedi 10 février 2007.
par Philippe Ladame

En grève de la faim depuis le 24 décembre, Roland Veuillet a été hospitalisé ce 10/02/07. Le médecin estime son état inquiétant.
D’après un communiqué de la Fédération des syndicats SUD éducation, Roland Veuillet, en grève de la faim pour obtenir l’annulation d’une mutation / sanction suite à une action syndicale, a rédigé une lettre précisant que, même hospitalisé et inconscient, il refuse d’être alimenté par perfusions.
Son comité de soutien invite les internautes à faire parvenir au président de la République et au Premier ministre le texte suivant : « Je vous demande de faire enfin appliquer l’avis du Conseil Supérieur de la Fonction Publique, qui s’est prononcé, le 25 janvier 2005, pour l’annulation de toute forme de sanction à l’encontre de Roland Veuillet. Je considère moi aussi que cette sanction injuste cherche à briser un militant syndical dont le seul "tort" est d’avoir dénoncé l’intrusion du MEDEF dans son lycée. Comme Roland Veuillet, je pense que le MEDEF n’est pas un partenaire pour l’école publique. J’accuse son proviseur, Georges de Haro, de faux en écriture. J’accuse William Marrois, recteur d’académie, et François Fillon, ministre, d’avoir couvert ces pratiques illégales. Je tiens Gilles de Robien pour personnellement responsable de la situation dramatique et dangereuse dans laquelle se trouve Roland Veuillet, en grève de la faim depuis le 24 décembre. Son cynisme en dit long sur le mépris qu’il a de la santé du personnel de son ministère, et de la vie humaine en général. Je veillerai à ce qu’il paie personnellement toutes les conséquences de cet acharnement meurtrier. »
En outre un rassemblement est prévu lundi 12 février à 14h devant le Tribunal Administratif de Lyon.
Le récit des démêlés de Roland Veuillet avec sa hiérarchie est disponible sur la page Vérité et justice pour Roland, sur le site du comité de soutien, qui a, en outre, mis en ligne toutes les pièces du dossier.


 
P.S.

Sources : Citron-vert

 
 
Forum lié à cet article

4 commentaires
  • Communiqué du Conseil Scientifique d’Attac 13 février 2007 15:34, par FredSud37

    Le Conseil Scientifique d’Attac affirme son soutien et sa solidarité sans réserve à Roland Veuillet, professeur au lycée Dhuodoa de Montpellier, victime d’une répression anti-syndicale inacceptable de la part des autorités universitaires et politiques. Le Conseil Scientifique d’Attac est en plein accord avec la volonté de Roland Veuillet de défendre l’indépendance et les moyens en personnel de l’enseignement public. Il demande la levée immédiate de la sanction injustifiée dont Roland Veuillet est l’objet.

    Communiqué du Conseil Scientifique d’Attac, le lundi 12 février 2007.

    Voir en ligne : Sud Education

  • Nous venons d’apprendre que notre camarade Roland Veuillet fait l’objet d’une décision d’internement en psychiatrie à l’hopital Vinatier de Lyon sur réquisition du Préfet. Nous dénonçons ces méthodes répressives, dignes d’un État totalitaire et antidémocratique, ainsi que la mise en place de la médiation par le Ministère. Nous appelons nos camarades et les autres syndicats à se mobiliser, et à empêcher cet internement. Nous demandons le retrait pur et simple des sanctions qui pèsent sur Roland Veuillet.

    Communiqué de la Fédération Sud Éducation, le mercredi 14 février 2007.

    Voir en ligne : Vérité et Justice pour Roland Veuillet !

  • > Roland Veuillet est hospitalisé 14 février 2007 18:20, par groslanay

    Mercredi 14 février. Roland vient d’être interné en psychiatrie sur décision préfectorale. Je croyais que ce genre d’agissements ne se voyaient qu’ne Chine ou dans la Roumanie de Ceucescu. Faire passer un militant pour fou dans le but de le discréditer est une technique bien connue dans les Etats totalitaires.
    En France, cet internement sauvage s’appelle "prévention de la délinquance" (articles 18 et 24 de la Loi de Prévention de la Délinquance). Un syndicaliste luttant pour obtenir justice est donc désormais un délinquant dans notre pays. Vive la France.

  • La Fédération Sud Éducation prend acte du silence assassin de Robien au 55ème jour de grève de la faim de Roland Veuillet. A l’heure où ce communiqué est rédigé, aucune ouverture n’est en vue du côté du Ministère alors que l’état de santé de Roland empire d’heure en heure. Le Médiateur nommé par Robien vient de nous annoncer qu’il ne rendrait "ses conclusions" que lundi prochain. Lundi prochain, ce sera le 58ème jour de grève de la faim de Roland. Sud Éducation tient Robien pour responsable de ce qui peut arriver à Roland dans les heures prochaines. Aujourd’hui à 12h00, avec les membres de son comité de soutien lyonnais, Roland Veuillet a tenu une conférence de presse où il a réaffirmé avec force et détermination ses revendications : enquête administrative et réunion d’urgence d’une CAPN pour le réintégrer sur son poste d’origine. Sud Éducation soutient ses revendications et exige du Ministre l’application immédiate de l’avis du Conseil Supérieur de la Fonction Publique qui demandait la levée de toute sanction. Jusqu’où ira Robien pour protéger un Recteur et un proviseur ? Le prix de cette protection est-elle la vie d’un syndicaliste sanctionné pour avoir exercé son droit de grève ? Les jours à venir sont décisifs, il faut poursuivre et intensifier la mobilisation (plus de 3.000 signatures papier viennent d’être faxées au Ministère). Roland Veuillet poursuit sa grève de la faim dans les locaux de Sud Éducation Rhône.

    Communiqué de la Fédération Sud Éducation, le vendredi 16 février 2007.

    Voir en ligne : Vérité et Justice pour Roland Veuillet !

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes