>> Vidéo

Sarkozy et les jeunes

Place Beauveau février 2007, Nicolas Sarkozy et sa porte-parole Rachida Dati reçoivent des associations de Nanterre après que le Ministre de l’Intérieur ait décommandé sa visite en banlieue dans le 92. Les médias n’étaient pas conviés à cette réunion publique. Icetreamtv a filmé cet entretien.

Des jeunes de Grigny (92) ayant assisté a la rencontre des associations de quartiers a Beauveau avec Sarko en Fevrier dernier expliquent le contexte de la video pirate qui circule sur le net et qui demontre sa vision inquietante et communautariste de la societe.

Version montée par www.lejt2zero.fr

Version brute et intégrale


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • Royal et les enseignants ! 4 mai 2007 18:34, par FredSud37

    (.....) La candidate à l’investiture du PS veut ainsi revenir sur les Décrets de 1950 qui fixent à 18 heures le temps d’enseignement des certifiés et à 15 heures ceux des agrégés. Elle ne se distingue de ce point de vue en rien du Ministre du Gouvernement actuel, monsieur de Robien. Tous aux 35 heures, voila le mot d’ordre ! Chiche ? Un bureau pour chaque enseignant dans les lycées ? Selon les services mêmes du Ministère de l’Éducation Nationale, le temps réel de travail des enseignants qui intègre en plus des heures de cours, les préparations, les corrections, les échanges avec les parents et les élèves, se situe aujourd’hui entre 39 et 40 heures hebdomadaires. Selon le SNES, il s’agit de 44 heures. Ségolène Royal le sait, mais visiblement de cela elle se moque. Pourquoi ? Il faut être à l’unisson avec les discours ambiants qui désignent les nantis parmi les fonctionnaires et donc d’abord parmi les enseignants. Voila le premier objectif d’une déclaration qui par elle-même suffit à démontrer l’absurdité, la méconnaissance des réalités et le mépris pour les couches sociales concernées de la part de sont auteur. (.....) Extrait de "Saleté de profs", Jacques Cotta, La Sociale, le 12 novembre 2006.

    En ce qui me concerne, je me refuse catégoriquement à cautionner une telle dérive populiste et glisserai donc dans l’urne, un bulletin "Royal" barré au marqueur rouge !

    Salut & Fraternité.

    Voir en ligne : A méditer avant dimanche !

  • > Sarkozy et les jeunes 6 mai 2007 01:25, par Fred du Nord (59)

    le voila le vrai discours du populiste le plus machiavélique, bien pire qu’un Le Pen du temps d’un certain détail de l’histoire !
    et seuls les internautes avertis ont accés à ces preuves...
    les mass-médias en feront écho quand il sera trop tard,comme souvent...

    Pierre Desproges disait "la démocratie, c’est la dictature du plus grand nombre"...

    ça me fout la gerbe moi !
    pas vous ???

  • Le langage de Nicolas Sarkozy 6 mai 2007 11:12, par Daniel Maniscalco

    Je suis surpris d’entendre la manière dont Monsieur Nicolas Sarkozy s’exprime.

    Son discours semble manquer de cohérence, de profondeur.

    Ses arguments sont sans consistance, car il n’aborde pas dans son discours aux jeunes qu’il a convié le sens que les mots qu’un futur président devrait maîtriser, ce qui a pour conséquence que son discours m’apparaît, comment pourrais-je dire, erroné.

    Sur le fond de son discours, il me semble que Monsieur Sarkozy manque de réfléxion et d’analyse sur les causes profondes de ce qu’il annonce, emet comme arguments envers ces jeunes qu’il a convié pour dialoguer.

    Mais dans quel objectif constructif ?

    Cela n’apparaît pas dans la vidéo qui est présentée.

    Quel était son objectif pour faire venir ces jeunes ?

    Sa rencontre avec eux comme avec d’autres en banlieue, aurait pu être une très belle expérience d’échanges et de dialogues.

    Je trouve que les hommes et femmes politiques ne comprennent pas les jeunes de banlieues et que certains propos, comme ceux de karcher, sont déplacés et quand on les sort du contexte de la discussion qui en est la source, cela donne une incompréhension et une colère préjudiciable à la véritable démocratie que nous devrions tous rechercher et incarner.

    J’affirme que les jeunes de banlieue ne sont pas des voyous.

    Les responsables politiques ne les comprennent pas, ne les écoutent pas, alors qu’ils sont l’avenir de notre pays comme tous les jeunes de France.

    Les jeunes désirent être écoutés, respectés.

    Ils ont une soif de participer à la vie économique et politique.

    Dans cette élection présidentielle, comme dans bien d’autres, le dialogue véritable n’est jamais instauré, profond, les questions de fond, jamais abordées.

    La politique est définie comme l’art de gouverner, de diriger un état.

    Elle implique que ces acteurs agissent réellement au profit de l’intérêt collectif et non aux intérêts privés et partisans d’un petit nombre.

    Les jeunes comme le peuple français devraient, devront être très attentifs aux discours des hommes et femmes politiques qui vont être élus jusqu’en 2012 et ne jamais accepter quelque dérive que ce soit de leur part.

    Le peuple français doit donc maîtriser son pouvoir politique et ne pas signer de chèque en blanc à ceux qui prétendent, veulent ou auront la charge de nous diriger, de diriger les affaires publiques.

    Notre société, la civilisation humaine, qui a rendez-vous avec elle même, selon l’expression de Patrick Viveret, auteur du livre, Pourquoi ça ne va pas plus mal, dont vous trouverez un lien vers le site de Jean-Michel Cornu, qui en fait une réflexion fort pertinente, exige que chaque citoyen, soit responsable du suivi, du service après-vente de son vote, pour garantir les libertés individuelles et collectives, la mise en oeuvre des vraies réformes et actions qui épanouissent le pays et ceux qui y résident.

    Je propose donc à Monsieur Sarkozy de prendre aussi le temps de mieux réfléchir à ses convictions, sa compréhension des choses et de son environnement (il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, dit-on, et je ne crois pas qu’il le soit) mais qu’il devrait mieux dialoguer, et ne pas déclarer que seul son avis compte.

    Il devrait plutôt réunir les avis en apparence différents et en faire une synthèse acceptée par tous.

    En votre qualité d’homme politique, vous devez, Monsieur Sarkozy, être très attentif à vos propos, respecter la vision de tous ceux que vous rencontrer et réunir en actions cohérentes et constructives, les diverses opinions et réflexions de vos compatriotes, surtout, si vous devenez le Président de la République Française.

    J’espère que le ou la futur(e) président(e) saura agir pour le réel bien du pays dans cette mutation sociétale en cours d’une économie et d’une civilisation prédatrice, fondée sur l’appropriation des ressources, vers une économie et une civilisation de l’information et de la connaissance, du respect et de la coopération véritable et authentique, vers ce que j’appelle une économie et une civilisation de la conscience.

    J’espère que ces quelques réflexions apporteront un dialogue constructif avec les hommes et femmes politiques de ce pays et que la véritable démocratie respecteuse des intérêts légitimes de chacun pour enfin s’incarner et épanouir toute l’Humanité.

    Qu’il en soit ainsi !

    Daniel M.

    Voir en ligne : Pourquoiça va pas plus mal

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes