Pourquoi la gauche a perdu en France

Je suis une ancienne militante P.S. ; j’ai exercé des responsabilités au sein du parti, et pour battre Sarkozy, je me suis réengagée avant les dernières élections. Pas pour longtemps... découragée par les pesanteurs, sans doute !

Je suis une femme de gauche. Viscéralement. Définitivement. Quoiqu’il arrive. Avec ou sans parti. Je ne suis plus adhérente au P.S. ? Certes. Mais je veux être un aiguillon - une muse ?

D’abord, j’avais prévenu. Vous avez les MEDIAS contre vous, dénoncez-les. Haut et fort. C’est Bayrou qui l’a fait. Ça l’a propulsé à 20 % ! Et aussi parce qu’il a dénoncé les grandes puissances de l’Argent, ainsi que les risques d’ Américanisation de la France. Et pan dans le mille, bravo Bayrou ! Il faut frapper fort pour être entendu. J’avais même suggéré au P.S. une grande manifestation unitaire pour attirer l’attention des Français sur les médias. Ou encore oser porter plainte contre X pour DÉSINFORMATION . Ou s’offrir une belle campagne de pubs dans les journaux, ça aurait coûté moins cher que de perdre les élections. L’Angélisme et le manque de dynamisme, quand on fait de la politique, c’est grave.

Çà m’a démangé d’intervenir, de proposer, d’impulser, de vivifier ! La Gauche a besoin de militants comme Sarkozy, offensifs, fougueux, réactifs, charismatiques, convainquants, remplis de punch. Trouvons-les. Favorisons-les. Besancenot booste l’audience, il est efficace. Ce sont des gens comme ça qu’il faut mettre en avant. Krivine a su le trouver. Trouvons-en d’autres. Et chassons les éléphants, les traîtres, les emmerdeurs, les aigris, les carriéristes invétérés. Kouchner, Allègre, Jospin, Rocard... dehors, on vous assez vus. Que faisait un NEO-CONSERVATEUR comme Kouchner au sein du P.S. ? On aurait dû le bouter dehors depuis longtemps. Manque de courage politique ! Et qu’attend la gauche pour occuper le devant de la scène constamment, comme Sarkozy ? Il y a pourtant de quoi faire, dire, dénoncer, manifester !

La première chose à faire, quand on est à gauche, c’est une politique de gauche. Si la gauche se rapproche toujours plus de la droite, elle perd son âme - et ses électeurs. Je l’ai écrit dans mon blog.

Il faut une politique réellement à gauche, dans laquelle les classes populaires se reconnaîtront, c’est la base. Sinon, elles préfèreront l’original à la copie, normal, non ? Donc, exit les politiques fourre-tout, l’auberge espagnole où l’on ne distingue plus rien. De la clarté, pas de l’ambigüité ! De la cohérence ! Et un projet, pas un catalogue, de surcroît non chiffré. Et surtout pas de rivalités. Les courants, oui, en précisant bien que ce sont des courants et pas autre chose, sinon on ne comprend pas. On n’est jamais trop clair.

Pour être entendu, il faut proposer des mesures attrayantes. Lesquelles ? Mais celles qui correspondent aux valeurs de la gauche ! Des exemples ? La défense des services publics et des droits des travailleurs. Avec pragmatisme.

Avoir des idées - par exemple : l’accessibilité des villes, ou un programme mobilisateur pour les couches vieillissantes de la population, de plus en plus nombreuses, et de plus en plus conservatrices, voilà un électorat à chouchouter ! - mais pas seulement : des idées qui font mouche, des idées mobilisatrices, des idées qui passent la rampe ! Un plan Marshall pour les 4e et 5e âges, vous ne croyez pas que ça aurait contribué à ramener à la gauche l’électorat âgé qui a fait le lit de celui qui a vendu notre pays aux milliardaires, aux va-t-en guerre et aux Américains ? De Gaulle doit se retourner dans sa tombe. Pauvre France !

Avoir un projet mobilisateur, un programme bien charpenté, des idées bien à gauche, cela ne suffit pas. Aujourd’hui, l’emballage compte autant que le contenu, voire plus. Et là, le P.S.,le P.C., les Verts, pour ne citer qu’eux, doivent apprendre à vendre leurs idées, à communiquer. Cela commence par un langage clair, simple, offensif, imagé, concret - et dehors les phrases longues, hermétiques, abstraites, peu compréhensibles, approximatives, dehors le jargon ! Surtout pas de "politique par la preuve", remplacez-moi ça comme Sarkozy par un "ce que je dis, je le fais". Ça, c’est efficace ! Ça, ça passe ! Et on n’entendra plus jamais dire, comme les sportifs au journal Le Monde, " On préfère Sarkozy, car lui au moins il est clair !" Je veux voir la gauche gagner.

Une vraie gauche, pas une gauche qui ressemble à la droite. Mettons-nous tous au travail, et exigeons des médias libres, sans cela, finies l’alternance et la démocratie !


 
 
 
Forum lié à cet article

5 commentaires
  • > Pourquoi la gauche a perdu en France 30 septembre 2007 18:08, par ploux

    Article très interessant.
    Cependant, un sujet que vous n’abordez à aucun autre endroit de votre article se glisse dans la conclusion : "exigeons des médias libres, sans cela, finies l’alternance et la démocratie"
    Tout à fait d’accord avec vous sur le principe, n’importe qui serait d’accord. Mais comment s’y prendre ? Comment juger qu’un média est libre ou pas ? Comment ’libérer’ un média qui ne le serait pas ? Autant de questions qu’il serait très interessant d’aborder.
    Bien à vous.

  • > Pourquoi la gauche a perdu en France 30 septembre 2007 18:10, par alain

    BRAVO !!

    Alain

  • > Perqué l’esquerra francesa a perdut 30 septembre 2007 19:36, par Godilhaire

    Résister, c’est aussi un des mots de Bayrou a Seignosse / Senhòsse en ce mois de septembre ... le paysan de Béarn a des choses à expliquer aux militants socialistes et les militants du MoDem aussi...
    Bayrou a tout compris et en plus il a maintenant tout mon soutien, et je ne suis pas seul qui aurait voté à gauche si, et même Verts ! ... Et je ne suis pas le seul au MoDem a y venir avec l’état d’esprit que vous avez.
    J’ai compris que démocratie ne rimait pas avec Parti Socialiste, mais je l’ai compris voilà bien longtemps... Il suffit de les écouter depuis plus de 30 années. Bayrou a été mon déclic. Et apparament, je ne suis pas le seul.

    Voir en ligne : Rien à dire, parfait !

  • > Pourquoi la gauche a perdu en France 1er octobre 2007 00:18, par Eva la résistante

    Coucou ! Merci pour ton message. Hélas, pas le temps de faire une longue réponse, puis-je au moins t’envoyer sur mon blog http://r-sistons.over-blog.com, j’y parle souvent des Médias (ch.1, FR2..., Alerte, on vous ment..). etc, c’est mon dada, les médias ! Tu peux aussi voir mon dernier article, j’y parle des interventions auprès des médias. A appliquer, chiche ? Eva, olé !

  • bonsoir et bravo

    il faudrai commencé par avoir une télé libre ,ce que je comprend pas c’est que nous avons une télé public a quoi elle sert ? pas a grand chose.