{id_article}
 

La récupération du Forum Social Mondial par les politiciens est bien en route

Depuis le succès du Forum Social Mondial de février 2002 à Porto Alegre, les partis politiques ont bien compris que le FSM pourrait bien, s’il devenait un parti politique, leur prendre d’énormes "parts de marché". La récupération est en donc en route ...
Preuve en est cette décision majeure prise dans le cadre du Forum Social Européen qui s’est tenu du 12 au 14 juillet à Thessaloniki :
"Les partis politiques ne font pas partie des organisations qui organisent le Forum mais ils peuvent participer à des coalitions nationales et ils peuvent présenter des ateliers (après vérification qu’il ne s’agit pas de réunions de propagande mais de véritables ateliers visant à approfondir des débats dans le cadre du FSE). "
Malgré des précautions bidons, cette décision constitue évidemment un pas en avant vers l’intégration totale des partis politiques dans le Forum Social Mondial, et donc la récupération de ce dernier par les premiers. Il est évident que les media, qui ont toujours été la caisse de résonance des partis au pouvoir, ne manqueront pas d’assimiler dans l’esprit des masses les partis politiques et le Forum Social Mondial, qui sera certainement présenté comme "une remise en question citoyenne" par les gentils politiciens.
Une fois que les partis politiques auront récupéré le Forum Social Mondial, celui-ci ne pourra plus jouer le rôle de caisse de résonance pour le projet de démocratie directe, car il est évident que les politiciens vont étouffer tout débat sur ce thème qui marquerait la fin de leurs privilèges. Ils parleront à la place de "démocratie participative". Celles et ceux qui luttent contre la particratie et la corruption des politiciens par le bug business viennent certainement de perdre une bataille.
Cette décision marque également la mise au placard de l’opportunité que le Forum Social Mondial devienne un jour lui-même un parti politique mondial sans chefs ni leaders, et dont le fonctionnement aurait été basé sur la démocratie directe et la décentralisation. Un tel parti politique mondial aurait permis d’implémenter des projets de société qui ne sont réalisables que (ou plus efficacement) dans le cadre d’un pouvoir politique à l’échelle planétaire : allocation universelle, taxe sur les mouvements de capitaux, levée du secret bancaire, etc.
Décidément, il semble que nous n’apprenons jamais …
Un mot également concernant la participation des syndicats au Forum Social Mondial. J’ai eu l’occasion de constater lors de réunions du Forum Social de Belgique le comportement ambigu de la FGTB (le syndicat "socialiste" belge). Il m’est apparu évident que la FGTB est dans le FSB pour le contrôler et éviter des "dérapages trop révolutionnaires".
Ce n’est pas étonnant lorsque l’on sait que Mia De Vits, la nouvelle présidente de la FGTB, a participé en 1998 à une réunion du groupe Bilderberg, organisation très discrète et surtout ultra-néolibérale :
http://www.parascope.com/mx/articles/bilderberg1998list.htm
(... une fois sur la page cherchez la ligne : Vits, Mia de (B) : General Secretary, ABVV-FGTB)
La FGTB ne continue-t-elle pas de "condamner" les 13 de Clabecq malgré que ceux-ci aient été lavés par le tribunal de Bruxelles de la presque totalité des accusations dont ils faisaient l’objet ?
Le Forum Social Mondial devrait aider les travailleuses/eurs à reconstituer de véritables syndicats qui fonctionneraient eux aussi sur le principe de la démocratie directe, afin de remplacer les syndicats actuels qui ne sont que des appareils hiérarchiques au service des partis, et dont la de facto fonction est de contenir les ardeurs des travailleurs un peu trop revendicatifs.
Ne laissons pas le pouvoir saboter l’énorme potentiel du Forum Social Mondial. Actuellement les ateliers du FSM se limitent à bavarder en dénonçant pour la x° fois les grands problèmes bateaux auxquels notre société est confrontée. Ce n’est pas comme cela qu’on avance. Il faut que les forces vives fassent entendre leurs voix en proposant de façon compréhensible des solutions concrètes et ambitieuses, même si celles-ci paraissent incompatibles à première vue. Sortons des cadres idéologiques et donnons leur chance aux synergies inattendues.

Arty


Le projet de société d’ARTivisme.net :
http://ARTivisme.net/autremonde.htm


 
P.S.
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes