>>Vidéo

Nicolas Sarkozy le président de tous les Français, n’était pas à la Fête de L’Humanité à Rouen (vidéo)

Le Président Français élu par une majorité « d’anciens » et de jeunes déjà « anciens », est malade.

Malade d’amour.

Il perd pied, nerfs à fleur de rage, en direct, si un(e) journaliste parle d’elle. Plus personne n’ose prononcer son prénom. Or, il y a deux endroits expressifs et symboliques, où tous les gens sont égaux : la mort et l’amour. La finalité des humains est de s’éteindre et la faucheuse se gausse de nos génuflexions, quelles que soient nos racines !.. Quant à Cupidon, lorsqu’il tire sa flèche empoisonnée, il met à flanc même le plus cynique d’entre nous. On peut être manuel, intellectuel, cadre, riche, pauvre, sdf, jeune, grabataire, handicapé, en pleine santé, blanc, black, beur, jaune ou martien etc..., les blessures tues sont les mêmes.

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé »

Observez la course frénétique de Nicolas Sarkozy, ce visage fermé, ces tics récurrents et comprenez que cet « animal pensant » souffre. Il est profondément blessé. Son âme-soeur l’a abandonné, il flirte désormais avec le froid de la solitude.

L’être humain peut se perdre dans d’autres corps, embrasser des bouches magnétiques, frôler des peaux multiples, tricher avec l’apparence, lui seul sait, le manque implacable de l’autre. Les crampes d’estomac, les suées, l’angoisse poisseuse qui parasite les neurones et ... ce vide... ce vide comblé à coups d’exutoires vers la spirale du néant.

- Car comment survivre à la perte de son propre édifice ?...

Dommage pour le peuple Français que Nicolas Sarkozy ne soit pas tombé raide dingue d’une Louise Michel, le cours du destin aurait alors été épanouissant pour notre société. Ses pas ont seulement croisé celle dont je tairai, par élégance philosophique, la frivolité des syllabes...

Alors, comment se porte le peuple Français ?

Aux abois, exsangue, amputé de son pouvoir d’achat, piégé par des fins de mois très difficiles proches du système D, le peuple n’est pas dupe et attend de la Gauche réunie et solidaire un message clair pour la Lutte des Classes.

Il a compris que son Non majoritaire - piétiné et sacrifié à l’autel du « j’t’embrouille, J’cause fort et ciblé, j’squatte tous les médias et j’t’envoie des messages subliminaux le mini-traité passera malgré, toi, peuple Français » - subirait une métamorphose « violée ».

Il a conscience que cette « démocratie-là », se moque délibérément de ses préoccupations et de son vote.

Ce déni postnatal, il ne l’apprécie pas, mais alors pas du tout.

Le peuple va envahir sa maison naturelle, la rue, et si ses élus de coeur s’amusent à peaufiner des alliances boiteuses à des fins calculatrices, il saura aussi prendre les responsabilités qui s’imposent.

Le peuple, lui, n’a pas les moyens d’être malade d’amour, il n’a pas l’opportunité de s’octroyer une hausse de 140% de salaire pour panser ses plaies,

il crie famine.

Les ventres s’ébrouent dans les venelles familières de la précarité, inconnues des donneurs de leçon, repus et planqués derrière leurs dividendes paresseux.

Le peuple en a assez de se faire insulter et de se réveiller, roulé dans la farine.

A la Fête de l’Humanité de Rouen, quelques voix se sont élevées.



La fête de l’Humanité Rouen 2007 en 6minutes
envoyé par zala55
_



Sur la vidéo (réalisation Di2) de cet article, vous croiserez :
- Jacky Hénin Maire de Calais, député Européen PCF
- Christian Jutel Vice-président régional en charge de la santé, secrétaire PCF départemental de l’Eure
- Jean-Pierre Bambier Librairie La Renaissance à Rouen
- Céline Brulin Responsable départementale du PCF en Seine Maritime
- Patrick Le Hyaric Directeur de l’Humanité
- Marie-George Buffet Secrétaire nationale du PCF
- Valère Staraselski auteur et rédacteur en chef du CCAS qui s’est prêté gentiment au jeu de l’interviewer

- des sympathisants connus ou anonymes et des curieux...

En d’autres lieux de résistances et agapes de combats, existent également des intonations similaires. Ecoutez leurs musicalités bienveillantes et amplifiez le son. Les ondes hertziennes qui étouffent sciemment leur chant émancipateur, aveuglées par les mots d’ordre ambiants seraient très étonnées de la justesse de leur timbre et de leur réalité immédiate.

L’erreur est de confondre la pauvreté avec la pauvreté d’esprit. Les bien-pensants et la race des « saigneurs » la commettent, par mépris. Là, réside leur grande faiblesse et le peuple le sait. Il saura en jouer. Avec force et authenticité.

Les imbéciles ne sont pas toujours ceux auxquels on assigne le rôle.

- Franca Maï est romancière

Les prochaines 6 minutes en vidéo seront : Interviews dans leur intégralité de :
- Patrick Le Hyaric Directeur de l’Humanité
- Jean Ortiz auteur de CHE, plus que jamais !
- Jean-Pierre Bambier Librairie La Renaissance

source : e-torpedo.net


 
 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • ATTENTION A L EXUTOIRE 2 novembre 2007 09:03, par JACQUES RICHAUD

    Bonjour Franca la redoutable . Tes "nouvelles" sont des dissections sanglantes de l’âme humaine souvent et tu approches la douleur du petit Nicolas avec la même cruauté lucide :
    "Les crampes d’estomac, les suées, l’angoisse poisseuse qui parasite les neurones et ... ce vide... ce vide comblé à coups d’exutoires vers la spirale du néant."...

    Moi j’ai un peu peur que l’exutoire des uns soit plus douloureux pour nous tous que l’exutoire des autres. A l’été 2005 pomponnette s’en était allée avec son Roméo et l’exutoire fut la haine de la "racaille", la sortie du Karcher et l’incendie des banlieues...La voici partie sans retour et on cherche l’exutoire qui sera à la hauteur du dépit...Peut-être un défoulement plus lointain au côté de son ami Bush ? Sang et larmes en perspective ici ou là bas.

  • Bonsoir Jacques

    Oui... tu as raison...c’est à craindre...
    Ici ou Là-bas...
    mais comprendre les mécanismes de la dangerosité d’un loup blessé permet de mieux le contourner.

    Bien cordialement

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes