Comment les Etats-Unis préparent un coup d’Etat

Du temps de l’URSS, il a coulé beaucoup d’encre sur la façon dont les chars russes favorisaient l’établissement ou le maintien des démocraties populaires. Les interventions occidentales dans les mêmes pays étaient beaucoup moins médiatisées. Pourtant elles ont constitué une solide école de formation pour tous les spécialistes étasuniens qui aujourd’hui poursuivent cette activité qui n’a jamais cessé et qu’il faut bien reconnaître comme consubstantielle à la Démocratie à spectre limité made in USA qui ne peut plus être considérée que comme l’exemple à ne pas suivre pour tous les peuples qui veulent échapper à la dictature du CAPITAL TRANSNATIONAL (émanant principalement de la Triade : USA, JAPON, UNION EUROPEENNE)

Un nouvel exemple nous en est fourni en direct par les menées étasuniennes pour faire tomber le régime Vénézuelien au moment où il s’apprête à donner à la Constitution du pays une orientation résolument socialiste en combinant le rétablissement de la souveraineté économique nationale et l’extension des pouvoirs politiques délégués aux pouvoirs de base.

La chaîne de télévision TV POR VENEZOLANA, une des rares qui n’appartienne pas à la grande bourgeoisie vénézuelienne, a diffusé le 26 Novembre des extraits d’un rapport expédié le 20 Novembre par un membre de l’Ambassade des Etats-Unis à Caracas au Directeur de la CIA dans lequel il fait le point sur l’OPERATION TENAZA (tenaille) destinée faire échouer le référendum constitutionnel du 2 Décembre, à faire tomber le gouvernement vénézuélien et à si possible éliminer physiquement le Président CHAVEZ.

Voici quelques extraits de ce rapport « Confidentiel » heureusement divulgué

(Traduction COMAGUER (texte intégral en espagnol disponible à la demande)
(En italique les observations ou commentaires COMAGUER)


SUJET :

ETAT D’AVANCEMENT DE LA PHASE TERMINALE DE L’OPERATION TENAZA

L’auteur MICHAEL MIDDLETON STEERE fait référence à la directive 33623- g- 0217 qui a fixé le programme de l’opération et fait état de son développement

Scénario électoral

Comme indiqué dans le rapport précédent, les tendances des intentions de vote se maintiennent. Selon les diverses évaluations réalisées, y compris les nôtres le OUI a un avantage de 10 à 13 points (soit 57% pour le OUI et 44 % pour le NON). Ces estimations se situent dans le cadre d’une abstention qui avoisine 60 % des inscrits

Selon nos estimations cette tendance est irréversible à court terme, c’est-à-dire que dans les 15 jours qui viennent ces pourcentages ne peuvent pas être modifiés de manière significative.

D’un autre côté, la campagne publicitaire organisée par le PLAN (TENAZA) et les désertions dans les rangs gouvernementaux (PODEMOS-BADUEL par exemple)* ont permis de faire perdre à CHAVEZ 6 points par rapport à son niveau initial, comme cela s’était produit dans des campagnes précédentes où il avait démarré avec un avantage de 15 à 20 %. Cependant il faut s’attendre à ce que cesse leur impact ....

*(Podemos est un petit groupe politique qui avait soutenu CHAVEZ en 99 et BADUEL est un général aujourd’hui en retraite qui a tourné casaque.)

Donc le OUI va gagner mais le PLAN TENAZA a prévu diverses mesures pur faire face au succès du OUI, l’auteur les expose

Empêcher le référendum ou ignorer ses résultats même si dans le même temps on appelle à voter NON. Cette tactique peut paraître contradictoire mais dans la conjoncture électorale actuelle il est nécessaire de combiner ces deux tâches. Dans les jours qui nous restent nous pouvons intensifier les actions visant à empêcher le référendum et simultanément préparer le terrain pour en ignorer le résultat.

Dans la préparation de la non-reconnaissance des résultats du référendum, il est apparu important d’enraciner dans l’opinion l’idée de la victoire du NON et nous continuons à travailler dans ce sens avec les sondeurs que nous avons recrutés. Dans le même temps nous poursuivons une campagne soutenue pour le NON et nous travaillons à la critique de la COMMISSION ELECTORALE NATIONALE et à ses relations avec une série de tricheries de manière à créer dans l’opinion le sentiment de fraude. Dans ce but, nous insistons sur les faiblesses des listes électorales en relation avec une équipe d’experts d’universitaires dont la renommée académique rend crédible une manipulation des listes électorales. De la même façon on sème le doute sur la couleur des urnes et sur les machines à voter.

Dans ce contexte neutraliser le vote du 2 Décembre est consubstantiel avec la consigne VOTE ET RESTE SUR PLACE pour pouvoir susciter une explosion qui nous permette d’exécuter la directive du PLAN TENAZA. Sur ce dernier point, nous avons prévu avec les forces alliées de commencer à donner des informations dans les premières heures de l’après-midi du Dimanche 2 Décembre, en exploitant les premiers sondages dans les bureaux de vote. L’opération montée nécessite une coordination avec les médias au niveau international, comme prévu.

Suit un développement sur les difficultés rencontrées à faire travailler ensemble les divers groupes d’opposition à CHAVEZ et le détail sur ceux qui sont prêts en divers points du territoire à créer au soir du vote :

« Des foyers de contestation engendrant un climat d’ingouvernabilité qui culmine dans un soulèvement d’une partie substantielle de la population »

Cependant il nous parait raisonnable que ce travail opérationnel soit conduit par l’agence (NDT : la CIA) pour éviter des complications pour l’ambassade.

Les tâches immédiates de la phase terminale :

La combinaison des manipulations antérieures (empêcher le référendum, dénoncer la fraude, et occuper la rue) pour une issue victorieuse de notre opération requiert un effort diplomatique soutenu pour isoler encore plus CHAVEZ sur le terrain international, pour créer l’unité de l’opposition et chercher l’alliance des abstentionnistes et des votants du NON, pour augmenter la pression dans la rue dans les jours précédant le 2 Décembre , pour soutenir avec vigueur la propagande contre le gouvernement, exécuter les actions militaires de soutien aux mobilisations et déboucher sur les opérations préparées de nos forces cantonnées sur la base voisine (NDT : probablement en Colombie). Le soutien des équipes venant du pays vert et bleu est coordonné ainsi que l’action maritime depuis le pays bleu et les frontières avec le pays vert sont libres dans les points de passage déterminés.

(NDT:Le code pays n’est pas en clair mais il est probable que sont impliqués la Colombie, la Guyana où le Ministre de « l’attaque » US ROBERT GATES s’est rendu récemment et TRINIDAD ET TOBAGO pour la partie maritime)

L’auteur passe en suite en revue les actions programmées pour les manifestations de rue des étudiants d’opposition, programme qui a été effectivement mis en œuvre depuis et fait la liste de universitaires et universités privées qui les soutiennent

Comme vous le savez, un des objectifs de l’OPERATION TENAZA est de prendre le contrôle d’une partie du territoire et des institutions avec le soutien des citoyens mécontents dans un laps de temps compris entre 72 et 120 heures, délai estimé comme le minimum pour passer à la phase explosive dans laquelle s’inscrit le coup d’Etat militaire.

L’auteur souligne ensuite le rôle clé dans le futur coup d’Etat de la Garde nationale mais remarque qu’elle manque d’unité de commandement puis il indique, en bon fonctionnaire qu’il est, que les 8 millions de dollars qui ont été affectés aux actions de propagande ont pratiquement tous été dépensés et que pour d’autres versements il faudrait les faire sur un autre compte car le précédent a été identifié par le gouvernement vénézuelien.


 
P.S.

Source : COMAGUER

 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • > Comment les Etats-Unis préparent un coup d’Etat 1er décembre 2007 12:46, par vladimir

    bonjour,
    merci de faire tourner :

    Radio Venezuela en Vivo

    Je participe à cette initiative avec quelques copains ici à Caracas, connectez-vous et n’hésitez pas à faire circuler l’adresse au maximum !!!

    Vivez en direct le référendum populaire sur la réforme constitutionnelle au Venezuela

    http://radiovenezuelaenvivo.blogspo...

    Qu’est-ce que Radio Venezuela en Vivo ?

    Radio Venezuela en Vivo est une radio qui émet par Internet. Elle a été créée à l’initiative d’un groupe d’internationalistes basés à Caracas et dans les grandes villes du Venezuela, dans le but d’offrir une information objective continue sur la situation réelle du Venezuela pendant la période du référendum sur la réforme constitutionnelle. Radio Venezuela en Vivo émettra principalement en français et en anglais, s’enrichissant aussi d’émissions en arabe et en portugais.

    Pourquoi lancer Radio Venezuela en Vivo ?

    En tant qu’observateurs internationaux du processus démocratique en cours au Venezuela, les membres de Radio Venezuela en Vivo ont pu voir comment ces derniers temps les mensonges médiatiques sur la situation que nous vivons tous les jours ont pu s’intensifier dans les médias internationaux. Pour tenter de contrer une situation de coup d’Etat médiatique, comme ce fut le cas en avril 2002, Radio Venezuela en Vivo informera la communauté internationale 24h/24 des évènements qui entourent le référendum sur la réforme constitutionnelle.

    Où et comment écouter Radio Venezuela en Vivo ?

    Sur Internet, en cliquant sur l’icône radio :

    http://radiovenezuelaenvivo.blogspo...

    La publication de notre programmation vous permettra de sélectionner les horaires correspondants à la langue de votre choix.

    Quand écouter Radio Venezuela en Vivo ?

    Nous commencerons à émettre dans la journée du jeudi 29 novembre 2007. Nous proposerons divers programmes d’analyses et de reportages de la part des présentateurs et des correspondants que nous comptons dans tout le Venezuela. A partir du samedi 1er décembre, nous proposerons un suivi continu 24h/24 de la situation réelle au Venezuela.

    Pouvons-nous participer à Radio Venezuela en Vivo ?

    Oui. Le forum que nous installerons sur le site internet vous permettra de dialoguer avec nos présentateurs et de leur poser vos questions. De plus, si vous êtes observateurs des élections à l’ambassade du Venezuela dans votre pays, faites-le nous savoir, nous vous appellerons. Votre témoignage est précieux. Si vous êtes animateurs d’une radio, n’hésitez pas à réutiliser nos émissions. N’oubliez pas, votre participation à tou(te)s est essentielle pour faire connaître l’existence de cette radio.

    Contre les mensonges médiatiques, écoutez Radio Venezuela en Vivo
    Faites connaître la radio en transférant ce mail à toutes vos connaissances !

    Radio Venezuela en Vivo

    http://radiovenezuelaenvivo.blogspo...

    radiovenezuelaenvivo@gmail.com

    Publié par Seb à l’adresse 09:21

    http://voixdusud.blogspot.com/2007/...

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes