A quand une Paix en béton pour les Palestiniens ?

Petit village planétaire... Telle est la définition moderne attribuée au monde dans lequel nous vivons. Jamais l’information n’a été aussi abondante, accessible et... manipulée que de nos jours. Pour certaines régions, nous savons dans le moindre détail ce qui se passe réellement sur le terrain et ce sans difficulté aucune. Ex : le Darfour. Pour d’autres, il faut -pour connaître la vérité- "concocter" sa propre version à travers des supports et éléments différents. Ainsi pour en venir à l’interminable et insupportable drame palestinien, on en saura plus sur le sujet en écoutant le témoignage bouleversant d’une citoyenne française de retour de Palestine que d’un vaillant journaliste présent sur place. Et pourtant, donner une information dans son intégralité est le métier du second. Peur, désintérêt total, manipulation,... autant de facteurs qui occultent une indicible souffrance. Une souffrance qui existe et persiste tranquillement... Des médias qui assistent et se désistent étrangement...

Il est une région au monde où le droit international est constamment bafoué, où les atteintes des droits de l’Homme sont des plus flagrantes. Une question s’impose d’emblée : Pourquoi autant de crimes restent-ils totalement impunis ? Sans oublier la sempiternelle interrogation : Mais que fait la Communauté internationale devant les incessantes et inadmissibles violations des Israéliens ? Ces derniers ne se sont-ils pas rendus coupables d’innombrables exactions envers la population palestinienne ?

Ne les a-t-on pas vus ériger un mur sans gêne ? Ne les a-t-on pas vus voler des terres sans honte ? Ne les-a-t-on pas vus tuer des gens sans pitié ? Nous ont-ils fait part d’un moindre remords ou au contraire se montrent-ils très fiers ? A les entendre, il n’y a rien d’alarmant ! Ils n’ont rien constaté d’anormal ! D’après eux, il n’y a absolument rien de pressant ! En un mot, ils ne font rien de spécial ! Au même moment, les citoyens du monde entier expriment haut et fort leur profonde indignation et dénoncent de toutes leurs forces l’ensemble de ces actes odieux.

Les mots nous manquent devant tant de cruautés et d’injustices. Ils ne sont pas assez forts pour traduire toute cette protestation née d’un sentiment mêlant colère et impuissance. « C’est pas croyable ! C’est pas possible ! C’est incroyable ! C’est impossible ! » Comment ne pas être révolté quand l’inqualifiable tombe dans la banalité extrême ? A ce propos, il est important de pointer du doigt l’incurie et l’inertie des puissances occidentales. Par leur attitude irresponsable et dangereuse, ils menacent réellement la stabilité mondiale. La complicité ne faisant qu’exacerber les tensions. Il est grand temps de faire comprendre aux dirigeants israéliens qu’une notion aussi noble que la Paix ne se bâtit pas sur l’anéantissement de l’Autre.

En effet, peut-on, d’une part, vouloir la paix et d’autre part, briser des vies ? Au-delà de toute affinité, n’y a-t-il pas quelque chose d’immoral à se rendre complice de tels agissements ? Qui osera dire tout haut : « Il n’y a pas de paix, il n’y a pas de vie lorsqu’on se (com)plaît dans l’ignominie ! ». Au lieu d’entendre cette parole criante de vérité, tout est parfait ! Tout est permis ! Très peu de voix dénoncent vigoureusement cette grande injustice ! Elle a beau être cruelle mais les supplices infligés ne rencontrent que de molles réactions. On a beau dire que c’est inhumain mais les Israéliens s’en moquent éperdument. Ils vont très loin dans leur inique logique. Rien ne semble les choquer outre mesure. Ils aimeraient bien qu’on ferme nos yeux et en même temps nos gueules. Pour eux, ce n’est qu’un simple jeu, il faut absolument les laisser seuls ! On a du mal à croire que ces faits abjects sont perpétrés par la « seule démocratie du Proche Orient ».

Face à la souffrance humaine, nous sommes complètement atterrés et bouleversés. Comment qualifier ceux qui se délectent et aggravent la détresse ? Aux portes de ce troisième millénaire, autant qu’ils sachent que le malheur des uns ne fera jamais le bonheur des autres ! A chaque fois, la machine bien huilée de leur odieuse propagande s’évertue de nous faire croire tout le contraire. Dans l’histoire, ce sont eux les vraies victimes. Ils n’ont jamais, au grand jamais été de vils agresseurs. Le Droit et les Lois, c’est pour les autres ! Par conséquent, celui qui ose les montrer du doigt subit de plein fouet le terrorisme intellectuel. Pascal Boniface, Alain Ménargues et tant d’autres en savent quelque chose... En attendant que l’ONU et la Communauté internationale sortent de leur mortifère léthargie, l’impunité totale anéantit la vie et l’avenir de tout un peuple. Et ce ne sont pas les critiques formulées du bout des lèvres qui mettront un coup d’arrêt définitif à la politique sanguinaire poursuivie.

Les horreurs commises par le passé, en toute quiétude, nous font scander énergiquement le slogan suivant : « Nous disons NON à l’occupant ! A l’oppression ! Aux bains de sang ! ». Le respect des Droits de l’Homme est une exigence absolue et non pas un combat révolu. Il y a de quoi être écœuré quand on voit le monde ci-vi-li-sé faire la ronde autour des plaies ! Le silence tue le peu d’espoir qui reste. Pourquoi nos valeureux médias ne s’emparent-ils pas d’un drame aussi douloureux ? Est-ce à dire qu’ils ne trouvent pas de récits assez poignants pour alerter l’opinion publique ? Et pourtant ce n’est pas les souffrances qui manquent. Il suffit seulement qu’ils tendent leurs micros pour recueillir des témoignages de toutes sortes...

Est-il besoin de préciser enfin que l’armée israélienne jouit d’un grand privilège, celui de s’adonner en toute tranquillité aux pires exactions contre une population civile. Serviles et dociles, nos journalistes ne rapportent aucune image. Ils préfèrent rester complaisants et muets. Le poids de la censure nous privera de tout direct. Que les temps sont durs pour celui qui veut exercer honnêtement et courageusement son métier ! Voici donc venue l’ère des informateurs désinformateurs ! Signalons, au passage, qu’à aucun moment, ces derniers ne sont considérés comme des témoins oculaires gênants par l’occupant israélien. Et pour cause, leur mission ne ressemble à rien d’autre qu’à des vacances tous frais payés... Quoi qu’il en soit, en aucun prix, il ne faut se taire ! Le plus urgent, c’est d’être solidaire avec un peuple opprimé et meurtri !


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes