Tous à Versailles le 4 février 2008

Urgence Démocratique Absolue : Au Voleur !

Pour beaucoup de gens peu, ou mal informés, Nicolas Sarkozy, va pouvoir, grâce à son élection du printemps dernier, remettre en marche la construction européenne, mise en péril par le NON français de 2005. Pour cela, il va faire ratifier le Traité de Lisbonne, qui est présenté comme un mini traité ayant pour but de simplifier les institutions européennes. Et c’est dans ce but qu’il a besoin de faire modifier la constitution par le parlement réuni en congrès à Versailles le 4 février prochain. Mais tout cela est faux ! Cette énième manipulation cache un très grave déni de démocratie qui appelle à une réaction très forte du peuple.

Pourquoi faudrait-il que nous montions en masse à Versailles le 4 février 2008 ?

D’abord, parce que c’est ce jour-là que les députés et sénateurs réunis en congrès choisiront de modifier ou pas la constitution pour que le Traité de Lisbonne puisse être ratifié, dans la foulée, à la simple majorité UMP du sénat et de l’assemblée. Cette ratification a été annoncée avant les vacances parlementaires du 8 février. Il est évident que l’Elysée ne veut pas laisser le temps d’un débat sur ce Traité. Mais la modification constitutionnelle du 4 n’est pas acquise. Elle se fait à la majorité des 3/5 et déjà plus de 100 parlementaires ont annoncé qu’ils s’y opposeraient. Ils ont besoin de notre soutien, sur place, le jour du débat. Nous devons peser physiquement sur cette grave décision. Après le 4 il sera trop tard !

Considérons ensuite le Traité de Lisbonne : nous sommes à des années lumières du mini traité qu’avait annoncé le président pour toiletter les institutions et relancer la construction de l’Europe. Ce traité est le même qu’en 2005. Il a juste mis un faux nez... Il est plus long, moins lisible et plus néolibéral encore. Tout le monde est d’accord pour le dire. Mais à ce compte-là, Sarkozy n’a pas le droit d’utiliser le parlement pour contourner la volonté souveraine du peuple exprimée sur ce sujet en 2005 ! NON ! Et son élection n’est en rien une autorisation de mener cette mascarade de démocratie.

Enfin il y a là une question d’hygiène démocratique... Nous pourrions profiter de cette occasion pour rappeler à tous les parlementaires dont les organisations politiques ont pendant la campagne présidentielle promis qu’il y aurait un referendum en cas de nouveau traité, que la parole donnée au peuple doit être respectée. Surtout si on sollicite les suffrages populaires aux prochaines élections...

Il n’est pas question de maintenir l’Europe en panne ou de s’opposer à elle. Il est question de montrer que les décisions souveraines du peuple doivent être respectées et pas contournées. C’est vital. Démocratiquement. Si nous laissons cette manipulation aboutir, c’est la porte ouverte à d’autres entorses au principe de base de notre République. A situation exceptionnelle, mobilisation exceptionnelle !

Tous à Versailles le 4 fevrier 2008.

Xavier Marchand

www.cualdemeze.fr


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
 
 
Les derniers articles
 
Thèmes