L’Express l’a tuer

Notre confrère François Xavier avait été sollicité par l’hebdomadaire L’Express pour faire partie du jury du Deuxième Prix des Lecteurs de L’Express. Mais lorsqu’il a publié l’intégralité de ses chroniques dans les colonnes du Mague, il signait son arrêt de mort.

Souvenez-vous. Début décembre, François Xavier publiait un long article qui reprenait ses écrits suite à la première cession du Prix des Lecteurs (décembre 207). Il les avait publiés, une semaine après la parution dans L’Express, car il avait un doute. Il s’était ému de ne pas voir une seule critique négative. Ni de ses acolytes. Ni de lui-même. Parmi les 12 jurés pas un qui n’est une opinion négative ? Cela ne se peut pas. Dans la vraie vie nous avons tous des avis différents. Et c’est tant mieux. Par acquis de conscience il vérifia dans le magazine ELLE. En ce moment aussi, il y a les cessions du Prix des Lectrices. Mais ELLE publie tout. Avis positifs comme avis négatifs. C’est cela la transparence. La vérité. Alors le prix de L’Express est pipé ? Les jeux sont déjà faits ? Raccourci pour le moins facile mais tentant. Pourquoi pas un seul avis négatif des 12 jurés publiés ? Pourquoi le site de L’Express ne publie-t-il pas l’intégralité des chroniques ? Rien de plus simple, pourtant ... Que la version papier ne propose que des extraits, soit. Mais le site ? "Trop compliqué", fut la réponse officielle. Quant on connaît la rapidité des logiciels actuels de gestion des site de news, on se marre ! Des bouts de phrases sur les toiles. Et si mal présentés que l’on comprend les taux de fréquentation qui frise le zéro pointé ... Mais néanmoins tous positifs ces extraits. Il y a donc quelque chose qui cloche là-dessous. J’y suis allé voir.

Dans un premier temps, François Xavier s’est d’abord fait tancer par L’Express. La publication de ses chroniques dans Le Mague n’a pas plu. Mais pas du tout. Mais il a voulu en savoir plus. Il a donc écrit à tous les membres du jury. Les deux tiers lui ont répondu. C’est amusant. Tous pensaient comme lui. Même qu’un autre avait aussi publié ses écrits. Sur son blog perso. Caisse de résonance moindre. Mais publié, tout de même. Donc accessible à tous. Les autres lui ont envoyé leurs chroniques négatives. Certaines étaient d’ailleurs très drôle. On y voyait enfin la véritable couleur des lecteurs. Des gens des villes et des gens des champs. En province on lit autrement. On se moque des branlettes intello parsiennes. Un livre comme Cercle, par exemple, passait difficilement. Et tous ces gens-là, aussi, étaient dépités. Pourquoi L’Express n’a-t-il pas publié leurs avis ? A quoi cela sert-il alors de dire ce que l’on pense d’un livre ? Pour un prix, qui plus est, des lecteurs (sic). Si il y a un censeur. Une autorité qui a déjà tout organisé. Tout planifié... A quoi sert le jury ?

Dans les premiers jours de janvier, le coup de grâce. Comme L’Express a appris que François Xavier avait écrit à tous les jurés. Qu’il commençait à poser les bonnes questions. Voire à fédérer le jury. Il fut renvoyé. Une lettre recommandée avec AR. Un texte ampoulé. Un tour de passe passe. Dixit la directrice de la communication, il se sentirait agressé (sic). Il avait perdu l’élan pour faire partager une expérience ludique, agréable, et enrichissante à nos lecteurs ... Et les critiques émises laissent à penser que [il] ne souhaite pas continuer l’aventure ...
Les bras m’en tombent ...
Voici l’ambiance enfin révélée ! Et pour calmer les troupes, une réunion secrète des membres restants a été convoquée pour le 11 janvier 2008. Il faut rentrer dans le rang. Sinon ...
Ce prix n’a donc aucune crédibilité. Sans parler que la Direction est pour le moins fébrile.
Et la malhonnêteté intellectuelle afin de corrompre l’homme. L’Express lui promet qu’il va toujours recevoir les livres sélectionnés. Acheter un critique littéraire en lui proposant des livres ? Quelle rigolade.

Le Prix des Lecteurs de L’Express est donc une mascarade.

Car un Prix des Lecteurs se doit de respecter la diversité. Le désaccord entre les membres du jury. C’est en cela que l’on peut être productif. Apporter un éclairage nouveau. Créer un débat. Donner envie de lire, finalement. Le fait que tout le monde n’est pas d’accord crée un équilibre. Il ne faut jamais oublier que la partialité et l’honnêteté dans la chronique d’un livre est un gage de qualité. Mais surtout qu’il donne l’envie d’aller voir ! Plus que les louanges unanimes et un peu vaines. C’est çà qui est ludique.

Amies lectrices. Amis lecteurs. Nous vous conseillons donc très officiellement de ne pas tenir compte du Prix des Lecteurs de L’Express 2008 car celui-ci est manipulé.


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • > L’Express l’a tuer 26 janvier 2008 00:06, par QUASAR

    Que veut dire ce "l’a tuer" ? L’orthographe cache-t-elle une idée, ou est-ce un erratum ?

  • > L’Express l’a tuer 26 janvier 2008 12:13, par Germain

    Parmi les 12 jurés pas un qui n’est une opinion négative

    Pas un qui n’AIT

    ne vous en déplaise...

    Un lecteur et écrivain

  • > L’Express l’a tuer 27 janvier 2008 19:29, par Orthogromaniak

    "par acquit de conscience"

    C’est une allusion à "Omar m’a tuer", d’une affaire célèbre (un petit coup d’Internet...), que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître...

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes