Marianne croit à la théorie du complot... contre lui

Le Journal Marianne2 croit à la théorie du complot contre lui. Comment pourrait-il en être autrement ?

Marion Cotillard et ses doutes

Marion Cotillard nouvellement auréolée d’un Oscar (une première depuis Simone Signoret) avait exposé ses doutes sur la version officielle du complot islamiste du 11 Septembre 2001. Elle avait évoqué son avis lors d’une émission de Paris Première en Février 2007.

Outre que cet avis n’appartient qu’à l’interessée, qui est en droit de se poser des questions sans être clouée au pilori, il n’y avait pas eu besoin d’en faire grand bruit à l’époque. Qu’à cela ne tienne, Marianne2 pour des raisons qui lui sont propre à décider de remettre au goût du jour ce "scoop". Cela rappelle le précédent de l’interview de Christine Boutin par Karl Zero et l’équipe Reopen911.

Mal lui en a pris : L’article a été lynché par ses lecteurs, regrettant le mélange des genres et le délit d’opinion.

Ce qu’il y a de courageux au crédit affiché du Journal : c’est ce goût pour la vérité comme le suggère son slogan. Son droit autoproclamé d’avoir une analyse critique, partie prenante envers notre société. Bien moins complaisant semble t’il que les journaux traditionnels où le ton impertinent existe peu.

On ne dénigrera jamais le principe sauf de ne pas forcément l’appliquer à soi-même.

Jean-François Kahn déclarait ironiquement il y a 15 jours au grand journal de Canal + : "Parce que la Presse ne dit que des choses vraies... ?".

On est en droit de le soutenir dans la remise en cause des idées bien pensantes. Des idées véhiculées comme quoi le 11 septembre 2001 se résume à un complot islamiste par exemple.

Marianne piégé par lui-même

Marianne qui se veut une revue critique en quête de vérité, offre la possibilité à ses lecteurs de commenter l’information publiée. C’est tout à son honneur, les journaux mainstream ayant pour habitude de modérer les commentaires quand ils sont autorisés. On reconnait les limites et la perversité d’un tel système qui fait office de juge et partie.

L’article en question n’était pas vraiment factuel mais marquait une critique sur l’opinion d’une personne sans apporter d’arguments.

La critique des lecteurs a été appuyée et argumentée de manière générale et en masse (plus de 90% de dénonciation du procédé).

Le Journal s’est senti alors obligé de rédiger un autre article non signé pour expliquer ce retour de flamme. Arguant que les vrais mariannautes n’étaient pas là pour défendre leur journal et qu’ils étaient littéralement envahis par des adeptes du culte Meyssan. Même embardée, même résultat, le débat de fond n’a pas lieu. Les arguments étant traités de calomnieux, on reproche alors aux mariannautes de ne pas indiquer leur e-mail à 80% alors que l’article n’est même pas signé.

Cela se terminera par une tribune libre d’un mariannaute "très représentatif" pour finaliser la défense d’un journal ayant du mal à la moindre remise en question de son éthique journalistique.

On attend encore la publication de l’autre point de vue...majoritaire.

Relais international et indépendance du média

Plusieurs journaux ont repris l’information sur cette affaire avec plus de facilité à l’étranger. L’information publiée par Marianne ayant été très peu évoquée dans les médias mainstream en France au vue de la mésaventure et du retour de bâton de celui-ci.

On peut légitimement se poser des questions sur l’impartialité du Journal dans cette affaire.

En effet, la revue Marianne est détenue à 25% par le Carlyle Group, représenté au Conseil d’administration par Yves de Chaisemartin. Le Carlyle Group fut pendant des années le fonds de placement commun des familles Bush et Ben Laden. Son capital a aujourd’hui évoluée et on ignore qui le détient exactement. L’essentiel de ses placements est effectué dans les sociétés contractantes du Pentagone et dans des médias prétendument critiques face à l’administration Bush, en réalité chargés de stériliser toute opposition.

Face à l’anecdotique journalistique, le factuel oublié

Alors que la presse peut faire ses choux gras de ce type d’information improductive (Affaire du SMS etc), l’information a impact réelle est souvent occultée.

Le Député japonais Yukihisa Fujita du principal parti d’opposition japonais a remis en cause la version officielle du 11 Septembre 2001 au parlement japonais, le 11 janvier 2008.

Une conférence internationale au Parlement Européen a eu lieu le 26 Février en présence notamment de Yukihisa Fujita, du député européen Giulietto Chiesa et David Ray Griffin : des journalistes italiens, de plusieurs pays, de simples citoyens, la télévision russe mais aucun journaliste français !

Et c’est pas faute d’avoir essayer d’appeler les journalistes de l’AFP rattachés sur Bruxelles pour couvrir ce genre d’évènement.

Comment parlez d’un travail journalistique équitable ?

Qu’à cela ne tienne d’autres reprendront le relais si les journalistes ne veulent ou ne peuvent le faire.

Car l’envie de savoir, de connaitre et de se poser ouvertement des questions est le propre de l’être humain.

par veda

Sources : Choix-realite.org


 
P.S.
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • Marion Cotillard, le 11 Septembre et les médias français !

    Mardi 26 février, un film italien, Zero - Inchiesta sull’11 settembre, remettant en cause la version officielle du 11 Septembre est projeté au Parlement Européen. Cette soirée historique organisée par l’eurodéputé Giulietto Chiesa est suivie d’un débat d’une grande qualité avec, entre autres, le Pr. David Ray Griffin et le Député japonais Yukihisa Fujita, qui rappellent les fondamentaux de notre mouvement international initié par les familles des victimes : il s’agit d’un mouvement citoyen pacifique (rien à voir avec de l’anti-américanisme comme on peut le lire régulièrement) et démocratique appelant à la mise en place d’une enquête internationale et indépendante sur le 11 Septembre.

    Plusieurs centaines de journalistes, en particulier les journalistes français accrédités au Parlement Européen de Bruxelles ont été invités à cet événement. Seuls deux médias se sont déplacés (pour deux chaînes de télévision russe).

    Jeudi 28, nous étions à Genève pour une projection/débat organisé par nos collègues suisses de l’association "Le 11 Septembre en question" autours du film Oil, smoke and Mirrors, qui s’intéresse au pic de pétrole et au 11 Septembre. Cette soirée, qui a réuni plus de 600 spectateurs, fut animée par deux universitaires suisses : Daniele Ganser et Marc Chesney.

    Donc une semaine riche autours des attentats du 11 septembre 2001, avec beaucoup de discussions, d’analyses, d’études sur les faits et les témoignages. Une semaine avec des universitaires, des scientifiques, des politiques et surtout des citoyens de plusieurs origines, nationalités, religions, cultures qui se réunissent ensemble pour la vérité, la justice, la paix et la démocratie !
    Mais rien dans les médias qui nous ignorent (sauf en Suisse, avec notamment la Tribune de Genève)…lorsqu’ils n’essayent pas de nous salir ce qui semble être systématiquement le cas en France !

    Marion CotillardEn effet, vendredi matin on découvre un article sur le site de Marianne, Plus fort que Thierry Meyssan : Marion Cotillard !, écrit par Mme Bénédicte Charles, qui nous dit qu’elle a attendu pendant un an que Paris Première rediffuse une interview de Marion Cotillard, tout nouvellement oscarisée, pour sortir un article lamentable. Cet article, nous rappelle « l’affaire Boutin ». Marion Cotillard, qui semble t-il a vu quelques-uns des films que nous proposons sur ReOpen911.info, exprime, entre autres, ses doutes sur la version officielle du 11 Septembre. Cette interview est immédiatement utilisée pour faire un buzz, salir l’image de M. Cotillard et surtout, bêtement et sans aucun travail journalistique, caricaturer toute critique de la version officielle du 11 Septembre.

    Une fois de plus, Mme Charles et ses confrères et consœurs participent à cette systémique criminelle en colportant la propagande de l’Administration Bush depuis maintenant plus de 6 ans alors que des millions de citoyens à travers le monde commencent à se lever contre ses mensonges et cet obscurantisme !
    Plus de 500 réactions à cet article sur le site de Marianne… la grande majorité allant dans notre sens… il semblerait que comme beaucoup d’experts, les citoyens s’informent, réfléchissent, critiquent et fassent preuve de bon sens ! Qu’attendent les journalistes pour faire de même, et simplement, faire leur métier ?!

    Vincent Liegey
    Association ReOpen911
    www.ReOpen911.info

    Voir en ligne : Marion Cotillard, le 11 Septembre et les médias français !

  • .
    Marianne est fort satisfaite d’elle même ! Grand bien lui fasse !

    Marianne c’est entendu, pose toujours les bonnes questions.

    Ses remarques sont, par nature, pertinentes.

    Marianne appartient au club très fermé des « grands », ceux qui savent, ceux qui déclament, ceux qui en imposent au bon peuple, ceux qui, par définition, ne peuvent pas s’égarer puisque, par définition toujours, ils sont « objectifs ».

    Marianne a ses têtes. Celle de Marion Cotillard ne lui revient pas, voilà tout.

    Mais ces trois articles consacrés à Marion disent bien davantage. Ils éclairent, sous un jour inquiétant, la véritable nature du débat politique, médiatique, intellectuel : le goût de l’insulte, la passion du lynchage, la puissance du mépris.

    Le texte « Plus fort que Thierry Meyssan …. » a eu un immense retentissement. En quelques heures, plus de 600 commentaires. Ces positions contradictoires méritent au moins un examen ; pas dans l’esprit de Marianne ! Notre vigilante cherche, elle, à discréditer. C’est son choix….

    Au moins, Marianne réfute-t-elle en s’appuyant sur une démonstration, une analyse, des idées ? Pas du tout. Elle se contente d’utiliser non pas des mots, mais des balles « quelles qu’en soient les conséquences pour l’actrice ». Marianne se transforme en tueuse.

    Dans l’esprit de notre dénonciatrice en chef, les contradicteurs sont exclusivement des « négationnistes acharnés » qui débitent « mensonges et anathèmes » et bégayent « les mêmes bêtises ». Il vole haut, le débat façon Marianne !

    Il serait grand temps que Marianne retrouve quelque distance avec elle-même, avec son ego, avec son narcissisme. En cela sa dérive est comparable à celle de …. Nicolas Sarkozy.

    La Gueuse, inspirée par Maurice Szafran, « A propos de l’objectivité » Marianne N° 566, p 29, et empruntant de larges extraits de cet article.

  • Forum modere donc j’espere voir apparaitre ma contribution malgrés que je sois à contre courant. En ce qui concerne marion Cotillard et ses idées sur le 11 septembre,il me semble quand meme que ses doutes se base sur une idée completement ahurissante. Si nous suivons son idée l’administration Busch est responsable des attentats pour eviter de depenses de rehabilitation des tours. On peut evidemment emettre des doutes sur le 11 septembre mais attention à ne pas dire n’importe quoi tout de meme. Car si on cache la verité ce n’est pas avec des absurdités tel que celle la que la verité triomphera.