Paris « s’est donnée une claque »

L’édition d’outre-mer du Quotidien du Peuple a publié vendredi 11 avril un article intitulé « Paris s’est donnée une claque ». En voici le texte intégral :

L’auteur de cet article est Tao Duanfang vivant au Canada

Il semble que ce qui était arrivé dans le relais de la torche à Paris a soulevé beaucoup de controverses dans certains médias français. « La flamme olympique tourne au fiasco à Paris », a déclaré Le Figaro à la une. Un autre journal français, Libération, a parlé de la « débâcle » de la Chine sur un ton satirique.

Est-ce que c’est encore ce journal, toujours connu pour son professionnalisme et son objectivité ? Est-ce que c’est encore cette nation qui préconise la civilité et la tolérance ?

Certes, Beijing est la ville hôte des Jeux olympiques et la Chine en est le pays hôte. Mais le peuple français sait bien que Paris, faisant partie de l’itinéraire du relais de la torche, est responsable de l’étape de Paris. L’Hôtel de Ville de Paris et le Comité olympique français étaient en fait hôtes de cette activité qu’était le passage de la torche. Cependant, cette activité, qui aurait du être célébrée dans la joie, s’est déroulée dans le chaos. Comment certains Français se réjouissaient-ils à la vue de telles choses regrettables ?

Selon certains médias français et les opinions de certaines personnalités, à Paris, chaque citoyen a le droit à la réunion, à la manifestation et à la protestation. Cependant, comme de nombreuses personnes l’ont indiqué : en essayant d’arracher la torche et d’éteindre la flamme, des extrémistes ont déjà dépassé les limites de manifestation et protestation légitimes. Ils ont non seulement violé la liberté d’autrui, mais saboté aussi l’esprit olympique, qui doit être respecté par les peuples du monde entier. Rappelez-vous que la Déclaration des Droits de l’Homme et des Citoyens stipule explicitement que la liberté signifie le droit à mener des actes qui ne nuisent pas aux autres.

La « France » est traduite en chinois : « Faguo » qui signifie « pays de la loi ». Ce qui reflète le point de vue du peuple chinois sur ce pays. Mais tout d’un coup, certaines gens soi-disant « pleinement civilisées » de Paris, des éditeurs, des journalistes et des sénateurs ne savent pas discerner le vrai du faux. Ils nous rappellent que des jeunes immigrés avaient brûlé des voitures et pillé des magasins dans les troubles survenus en France en 2005. Nous nous étonnons de ce que depuis quand Paris, la ville pleine d’élégance artistique, est infectée de ces pensées si insolites ?

Les Français comprennent que l’accomplissement du relais de la torche développera l’esprit olympique et qu’il est également le droit sacré de chaque organisateur et de chaque participant à la course du relais de la torche. Dans tout le processus du relais de la torche olympique à Paris, de nombreux Chinois qui vivent en France ont chaleureusement accueilli la flamme et déployé tous leurs efforts pour la protéger. Il est également leur droit sacré de faire de la sorte et d’exprimer leurs opinions. Mais leurs voix ont été étrangement filtrées par certains médias et hommes politiques français. Il est évident que certains Français sont devenus tout étourdis. Ils ne voient que le droit des séparatistes tibétains aux émeutes, mais oublient l’inviolabilité de l’esprit olympique. Si leur fondateur des Olympiades modernes, Pierre De Coubertin était encore en vie, il serait mécontent de qui s’est passé.

La France a une civilisation qui avait apporté une importante contribution au monde dans les domaines politique, économique et culturel. Le peuple chinois a toujours respecté le peuple français. Quand il parle de l’Europe, le premier nom de pays qui sort de sa bouche est souvent la France. Cependant, cela ne signifie pas que des travailleurs médiatiques français peuvent se considérer comme étant supérieurs aux Chinois et qualifiés pour commenter à propos du soi-disant problème chinois des droits de l’homme. L’orgueil et le préjugé ont aveuglé leurs yeux et ont également obscurci cette belle nation civilisée.

Les Français doivent admettre que la performance de leur capitale dans le relais de la Torche olympique était loin d’être bonne. Comme nous avons vu, le parlement de la « capitale de la culture » a suspendu délibérément sa séance, quand la Torche a passé devant sa porte. Cela ne visait qu’à donner à ses membres mécontents une occasion d’exprimer leur mécontentement vis-à-vis du passage de la Torche. Nous pouvons également voir que quand Bernard Laporte, le secrétaire d’Etat français aux sports, a critiqué les actions des extrémistes qui ont « ridiculisé » les valeurs olympiques et qui n’étaient pas « très bonnes pour l’image de la France », certains hommes politiques lui ont demandé de clarifier à quel camp il appartient et certains ont dit même que « ceux qui ne protègent pas les droits de l’homme se trouvent au camp de dictateurs et des ennemis de la liberté ». De tels propos ne diffèrent en rien de ceux entendus pendant la « Révolution culturelle » (1966-1976) en Chine. Dans cette « capitale de la culture », nous pouvons également voir que certains médias n’ont pas ménagé de larges pages aux informations et photos modifiées dans leurs intentions inavouées. Ils ont même publié à la une, en deux semaines, des éditoriaux ou des informations qui n’étaient pas réelles.

Le journal français Le Monde a publié ces récents jours deux reportages déloyaux selon lesquels « il y a trois conditions pour la participation du Président français à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Beijing » et « Le Comité international olympique considère une interruption du relais de la Torche ». De telles réactions et de tels propos incarnent-ils l’esprit français de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ? Est-ce que ceux qui ont forcé d’autres de « se mettre en rang » sont des soi-disant « amis de la liberté » ?

Les médias français ont dit que l’affaire du relais de la Torche à Paris était une défaite ou une claque à la face. Si c’est vrai, c’est une claque que quelques Français se sont donnés à la face eux-mêmes. Quand tout ce qui s’est passé, on saura qu’il n’y a pas de vainqueur dans cette affaire, mais que Paris était le plus grand perdant.

Source : le Quotidien du Peuple en ligne


 
 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • > Paris « s’est donnée une claque » 13 avril 2008 21:02, par RHC

    Il est toujours fort regrettable de céder à son impulsivité, surtout par des actes de violence, qui, au demeurant, ne fait que raviver l’intolérance envers son prochain, envers les peuples.
    Nous vivons une époque de grands bouleversements, de grands changements :
    Les mentalités s’éveillent et s’expriment de manière exponientielle, la voie du peuple est souveraine et entend bien la faire valoir auprès des grands de ce monde, ceux qui n’hésitent pas à baffouer et renier les vrais valeurs qui distinguent " L’homme de la Bête " qui sommeil dans tout être humain.
    Les droits de l’homme à la dignité humaine : Bien sûr que les jeux olympiques incarnent un grand idéal, mais est-ce humainement acceptable d’ignorer les turpitudes et affronts qu’un certaion pays " Qui se veut ouvert à la démocratie " puissent au grand jour, à la face du monde, se moquer des droits des citoyens du peuple tibétain, meurtrie dans son âme depuis des décennies ?
    Un véritable holocauste qui perdure depuis tant d’années, en toute impinité, est-ce cela la CHINE moderne ? - Celle qui s’éveille et qui, vraisemblablement, prendra sous peu le contrôle du monde, alors ceux qui, en leur AME et CONSCIENCE, estime justifier, au prix d’un capitalisme égoiste et asservissant, soutenir la chine dans ses tentatives d’intimidation,rejoignent les rangs des complices de cette injustice.

    RhC

  • > Paris « s’est donnée une claque » 16 avril 2008 15:35, par insene

    Bonjour , il est écrit dans l’article : "....Ils ont non seulement violé la liberté d’autrui, mais saboté aussi l’esprit olympique, qui doit être respecté par les peuples du monde entier...."et un peu plus loin "..que l’accomplissement du relais de la torche développera l’esprit olympique et qu’il est également le droit sacré de chaque organisateur.." et encore un peu plus loin "....mais oublient l’inviolabilité de l’esprit olympique."
    en quoi que les peuples du monde entier doivent ils respecter l’esprit olympique, en quoi leur impose t’on ce droit sacré et surtout inviolable, seule la vie et la dignité humaine méritent ces considérations.
    Je ne reviens pas sur la désinformation compléte énoncée dans ce qui suit "... Ils nous rappellent que des jeunes immigrés avaient brûlé des voitures et pillé des magasins dans les troubles survenus en France en 2005." Ce ne sont pas des jeunes immigrés (généralité fausse) mais "quelques" citoyens bien français n’en déplaise aux ethnocistes.
    Vu de loin la France est un bien drôle de bled.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes