Appel à la mobilisation pour le lanceur d’alerte Christian Vélot

Christian Vélot est enseignant-chercheur en génétique moléculaire à l’Université Paris-Sud. Depuis 2002, il est responsable d’une équipe de recherche à l’Institut de Génétique et Microbiologie (Institut mixte CNRS - Université) sur le Centre Scientifique d’Orsay.

Parallèlement à son activité d’enseignement et de recherche, il anime sur son temps personnel de nombreuses conférences à destination du grand public sur le thème des OGM. Ses conférences didactiques, dont l’une a notamment servi de document de travail à l’intergroupe OGM du Grenelle de l’Environnement, ont permis à de nombreux citoyens d’avoir accès à une connaissance de la réalité des OGM et ont contribué à la prise de conscience raisonnée des risques qu’ils portent. Il est souvent intervenu en tant que témoin dans les procès de faucheurs volontaires.

Christian Vélot fait partie de ces lanceurs d’alerte qui oeuvrent pour faire valoir la réalité de certains risques et engager des débats démocratiques, là où l’obscurité et l’opacité sont de règle. Cet engagement lui vaut aujourd’hui, de la part de la direction de son Institut, de nombreuses pressions morales et matérielles, depuis l’accusation infondée d’impliquer son institution dans ses prises de position publiques, la confiscation de la totalité de ses reliquats de crédits pour 2008 et 2009, la privation d’un étudiant stagiaire, jusqu’à l’annonce de l’exclusion arbitraire de son équipe de l’Institut à partir de fin 2009. De plus, Christian Vélot et son équipe ont fait l’objet pendant plus d’un an d’un harcèlement pour qu’ils quittent leurs locaux (allant jusqu’à la menace d’un déménagement manu militari) au prétexte de la mise en place d’un prétendu pôle de biotechnologie qui s’est avéré être un projet fantôme pas même budgétisé.

Nous demandons que toutes les conditions soient rassemblées pour que Christian Vélot, avec son équipe, puisse poursuivre ses activités de recherche indépendante, ce qui implique notamment que la totalité de ses crédits lui soient restitués et que sa direction revienne sur la décision arbitraire de l’évincer au delà de 2009.

Au-delà du cas de Christian Vélot, nous appelons également à une très grande vigilance face aux atteintes à la liberté d’expression des chercheurs, et demandons un véritable statut juridique des lanceurs d’alerte, dans le cadre d’une loi de protection de l’alerte et de l’expertise, dont le principe a été acté par le Grenelle de l’Environnement.

Aussi nous invitons celles et ceux d’entre vous qui se sentent concernés par la situation de Christian Vélot, et plus généralement par la question des lanceurs d’alerte, à une journée de mobilisation : Le 25 juin 2008 à 10h30 à Orsay devant l’entrée principale du campus (rue Elisa Desjobert)* pour interpeller la direction l’Institut de Génétique et Microbiologie et les instances universitaires, et à 15h pour un défilé parisien festif du Luxembourg (place Edmond Rostand) au ministère de la Recherche où une délégation demandera à être reçue.


 
P.S.

Organisations associées (liste non encore exhaustive) : les Amis de la Terre, Attac, Bio Consom’acteurs, la Confédération paysanne, les Faucheurs volontaires, Fondation Sciences Citoyennes, France Nature Environnement, Greenpeace, MDRGF, Nature et Progrès, Réseau Cohérence, WWF...

 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • Suppression programmée des IUFM 14 juin 2008 19:24, par Sud Éducation 37

    Sud Éducation dit non à la suppression programmée des IUFM. La logique comptable de cette contre-réforme, avec à la clé la suppression de dizaines de milliers de postes de formateurs et d’administratifs et la non-rémumération des étudiants stagiaires, est évidente. La volonté de mettre en crise la formation des enseignants pour en faire les valets dociles des nouveaux programmes dans le primaire et le secondaire l’est toute autant. Sud Éducation soutient les collectifs de formateurs qui commencent à s’opposer à leur démantèlement comme à Tours et à Nantes où l’IUFM était occupé le vendredi 13 juin 2008 dans le cadre de la nuit des écoles.

    Un Collectif de formateurs de l’IUFM de Tours diffuse actuellement un Tract d’information accompagné d’une Pétition.

    Salut & Fraternité.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes