Inacceptables conditions de vie pour une veuve et ses trois enfants

Alerté par la toute nouvelle association grignerote Combats de Femmes de l’ignominie quotidienne vécue par une famille grignerote, j’ai procédé ce jour à la visite du logement social dans lequel vivent quatre personnes, depuis neuf années. Une veuve de 41 ans et ses trois enfants de 12, 16 et 20 ans relèvent la tête aujourd’hui et acceptent de tourner le dos à une honte et un sentiment de culpabilité qui ne leur incombent pourtant pas. Ils dénoncent l’inertie du bailleur social, certes privé, lequel nie toujours davantage, année après année, ses responsabilités et s’appuie sur un retard de loyers pour laisser s’installer moisissures, rouilles, cafards et dégradations en tous genres menaçant péril.

Voir aussi : René BALME dénonce scandale logement insalubre


 
P.S.

Sources : ViVé

 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes