Ingrid, Marina, Salah et les autres...

INGRID , MARINA , SALAH ET LES AUTRES....

Que nos médias unanimes fassent encore une fois preuve de ’non-discernement’ n’étonnera hélas personne, pas plus que l’aveuglement de la ’gôche’ et de la cohorte des bien pensants humanitaires et droit-de-l’hommistes prêts à réintégrer un salaud intégral dans le club honteux des dictateurs fréquentables... Peu importe au fond la modalité réelle de cette libération d’une quinzaine d’hommes et de femmes qui ont payé très cher, chacun, d’avoir été au mauvais moment au mauvais endroit, chacun ne peut que se réjouir de la fin de leur cauchemar... Mais que cette compassion facile coexiste avec l’oubli de milliers d’autres enfermements démontre encore une fois que la ’compassion’ fait partie intégrante de la ’société du spectacle’ et de la tragique comédie impérialiste... (1)

Nos ’larmes de joie’ devraient vite s’assécher pour hurler devant l’indifférence faite aux milliers de civils incarcérés dans les geôles de Colombie comme dans celles de Tel Aviv dont les responsables sont eux aussi salués comme les meilleurs amis de notre président qui commence sérieusement à collectionner les photos souriantes auprès des plus infréquentables dictateurs... L’histoire s’en souviendra...

Le même président loué par une Ingrid traumatisée (et pour cela peut-être excusable dans ce débordement), est celui qui s’apprête à envoyer Marina Petrella connaître à perpétuité le sort d’incarcération effroyable dont une autre femme vient de sortir... Les enfants et les proches de Marina, au plus mal psychologiquement devant la tragédie programmée, sauront-ils émouvoir l’opinion, la gauche et les médias, comme ce fut le cas pour Ingrid ?
Tout le monde n’a pas la chance d’avoir le sourire d’Ingrid ou de Florence Aubenas, sortir de l’anonymat est une loterie cruelle et le malheur s’acharne sur les humbles autrement que sur les notables.

Ingrid, vous redeviendrez grande à nos yeux à tous lorsque après avoir osé à la veille de votre enlèvement proclamer face au représentant des FARC "Plus jamais d’enlèvements ! plus jamais ! " vous oserez crier après votre libération avec ceux qui refusent les extraditions vers l’enfer de Berlusconi ou le béton remplace la jungle, mais ou le temps à la même longueur et la vie le même prix, pour Petrella, Persichetti ou Battista ; lorsque vous agirez pour Fayoumi aussi (2) ? pour Salah Hamouri franco-palestinien otage d’Israel condamné à sept ans de réclusion de sureté pour simple délit d’opinion (3) et des milliers d’autres également, femmes et enfants par centaines, que le sionisme a décidé de retirer du champ des vivants, il faut hurler «  Plus jamais d’extradition ! Plus jamais d’incarcération de sûreté !  »...Et aussi «  Plus jamais de solidarité et complicité avec les états qui usent de ces pratiques ! »

A l’heure ou notre pays se donne le moyen de fichage le plus liberticide jamais envisagé, (4) préparant par un simple ‘décret’ (5) l’outil des ‘interpellations’ et ‘incarcérations de sûreté ’ de demain, l’aveuglement deviendrait complicité objective. En tous temps les dictateurs ont su mettre en spectacle la face compassionnelle de leurs crimes programmés. (6-7)

Il ne peut y avoir de liberté réjouissante pour Ingrid sans liberté pour Marina (8), pour Salah (3) et pour des milliers d’autres. Les ‘cinq de Cuba’ (9), les milliers des ‘prisons de la CIA’ (10) et tant d’autres qui hantent les zones d’oubli de nos mémoires venus de tous les continents, passés fugacement à portée de nos sens et de notre solidarité impuissante ou découragée. Sur un autre forum Viktor Dedaj nous redonne les informations nécessaires pour comprendre que contribuer à redonner apparence vertueuse au régime Colombien est une abomination (11)

Le pire est que parfois nos extinctions mémorielles sont sélectives, comme si la liberté des uns ne se pouvait comparer à la liberté des autres.

Jacques Richaud


 
P.S.

1 - Compassion et impérialisme. Jacques Richaud . http://www.oulala.net/Portail/artic...

2 - Le cauchemar, lettre de prison par Fayoumi Wahoub http://www.legrandsoir.info/spip.ph...

3 - Certains Français sont moins Français que d’autres, le cas du franco-palestinien Salah Hamouri. http://www.indigenes-republique.org...

4 - Le système de fichage EDVIGE... http://www.legrandsoir.info/spip.ph...

5 - Décret n° 2008-632 du 27 juin 2008 portant création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé « EDVIGE »

6 - Homicides et détentions arbitraires en Colombie... http://www.legrandsoir.info/spip.ph...

7 - Ingrid Bétencourt, le monologue du président... http://www.legrandsoir.info/spip.ph...

8 - Marina Petrella est en danger ... http://www.paroledonnee.info/

9 - Le sort de cinq hommes dans les prisons US... http://www.legrandsoir.info/spip.ph...

10 - Les prisons de la CIA... http://www.legrandsoir.info/spip.ph...

11 - Colombie une histoire de Farc et attrapes http://www.legrandsoir.info/spip.ph...

 
 
Forum lié à cet article

4 commentaires
  • LA LDH SE MOBILISE POUR MARINA...ET LES AUTRES ? 10 juillet 2008 01:44, par RICHAUD JACQUES

    COMMUNIQUÉ LDH Paris, le 8 juillet 2008
    Marina Petrella : Nicolas Sarkozy invente la sous-traitance humanitaire

    Ce matin, en notre nom à tous, Nicolas Sarkozy a décidé de livrer à son ami Silvio Berlusconi une femme en danger de mort, Marina Petrella. Avec le souhait délicat que les autorités italiennes fassent si possible œuvre d’humanité à sa place.

    Un cheval de cruauté, une alouette de communication pseudo-humanitaire : cette présidence décomplexée se surpasse chaque jour.

    De ce qui va maintenant arriver à Marina, Monsieur Sarkozy est, moralement, personnellement responsable. On peut fuir devant son devoir d’humanité, on n’échappe pas à la trace qu’on laissera dans l’Histoire.

    La Ligue des droits de l’Homme, solidaire du chagrin immense de la proche famille de Marina et de ses amis, tient à leur dire que la France, heureusement, ne se résumera jamais à l’image que ses gouvernants actuels donnent d’elle une nouvelle fois aujourd’hui.

  • > Ingrid, Marina, Salah et les autres... 11 juillet 2008 22:48, par papa tango

    Je vous la livre, mais vous la relachez pour raison humanitaire.

    Il faut prendre.
    Si le deal est vérifié..

    "Bon pour une partie de jambon"..

    C’est toujours bon à prendre,
    comme disait J.Carmet.

    Je suis certain que Marina prendrait.

    Pour la suite, l’histoire n’est pas la lutte.

    Ouvrez les yeux.
    Besancenot bouffe avec Rouillan.

    Rien vu, rien compris rien appris..
    ce con de facteur..( dixit Manuel Valls et ses aliens)

    Déjà dit : l’histoire n’est rien, on ne peut prévoir que la lutte.

  • Merci pour cet article, qui est d’une cohérence implacable, très juste.
    Avec La Voix des Autres, une petite revue poésie distribuée par le biais du "téléphone arabe, nous avions pris très tôt la défense d’Ingrid Betancourt, pour tous les kidnappés et otages de la planète lesquels avaient eu l’outrecuidance de se battre pour un monde plus juste. Lorsque nous avons contacté les comités de défense d’Ingrid, ainsi que sa famille, nous n’avons jamais reçu de réponse. Les premiers nous demandaient seulement d’adhérer à leur organisation (nous n’avions pas un rond), quant aux seconds je suppose qu’ils étaient débordés et ne pouvaient répondre à tous ceux qui soutenaient ce combat.
    Peu importe... Aujourd’hui Ingrid continue le combat pour ceux qui sont restés entre les griffes des FARC. N’est-ce pas la mondre des choses ?
    Mais quand en public elle s’agenouille pour remercier le dieu néolibéral, qu’elle se rend à Lourdes (lieu de culte hystérique de ce dieu) et qu’en plus elle va lécher les couilles du pape, je me demande, je me demande ce qui cloche dans cette histoire. Je la savais croyante et issue d’une famille de la "grande bourgeoisie". Je respecte infiniment sa croyance (pas la grande bourgeoisie qui forcément par le fait même de ses "choix de vie" se retrouve forcément complice d’injustices et de crimes atroces), mais qu’elle n’ait pas eu la conscience minimale de "sacrifier en privé" sa personnalité au dieu de sa religion, me troue le cul, comme le dit un de mes amis poètes. Quel manque de pudeur ! Elle se retrouve à singer un prosélytisme infâme, coupable, désuet... À patir de maintenant, elle parle au nom de dieu, ce dieu biblique
    esclavagiste. Par là même, elle bafoue le respect des droits de l’homme, en affichant aussitôt son asservissement total à une église liberticide qui ne s’est ouverte plus ou moins à "une certaine tolérance" que contrainte et forcée par les mouvements de l’Histoire et de l’opinion. D’autre part, pour finir, qu’on ne nous dise pas que cette libération a été la conséquense d’un acte héroïque des forces spéciales colombiennes sous l’impulsion d’Uribe ! Comment se fait-il qu’à peine sortie de cet enfer tant de fois décrit, elle se soit présentée sous son meilleur jour, les joues pleines, magnifiquement coiffée, sans un signe de fatigue. Cela ne signifie-t-il pas qu’un arrangement préalable avait eu bel et bien lieu ? Que les Farc lui ont accordés un statut spécial, un traitement de faveur, afin qu’elle recouvre la santé, et une allure présentable avant d’être exhibée devant les médias du monde entier ? Alors je me demande, je me demande quel sont les véritables liens entre cette rebellion armée (les Farc) et le régime
    fasciste colombien. Peut-être qu’Ingrid
    pourra-elle un jour nous éclairer sur ce point. L’opium du peuple n’est-il pas le poison mortel de ceux qui souffrent ? Ingrid a connu certainement des souffrances que je n’imagine même pas, mais à quoi bon la souffrance dans ce cas si elle ne se dresse pas contre les origines de cette souffrance qui dévore la planète : un système économique hideux, aux dérives dont on commence seulement à évaluer les conséquences irréversibles pour toute
    l’humanité. André Chenet

    Voir en ligne : Ingrid

  • > Ingrid, Marina, Salah et les autres... 19 juillet 2008 17:07, par eva journaliste-resistante

    Bonjour

    Depuis le début, le cas de Salah a retenu mon attention. Parce qu’il est (Franco-)Palestinien, donc injustement traité (et puis il ressemble à l’un de mes fils !!!)

    Je l’ai mis sur la présentation de mon blog R-sistons à l’intolérable, http://r-sistons.over-blog.com. Quelques heures après la libération d’Ingrid, je publiais déjà sur mon blog un article pour demander qu’on ne l’oublie pas. En même temps, d’ailleurs, que Michael Blanc.

    Il vaut mieux être fille de milliardaire diplomate, que fils d’enseignante ! Cela m’est insupportable.

    Je continue de plaider leurs causes.

    Je me heurte au mur du silence sur certains sites.

    Là, je vais mentionner cet article sur Come4news. On verra s’il sortira.

    L’oubli est aussi meurtrier.

    L’indifférence est aussi meutrière.

    Ne nous résignons jamais à l’intolérable ! Quel qu’il soit ! En bons militants pour la vérité, la justice.

    Il n’y a pas de cas plus intéressants que d’autres.

    Bien à vous, eva

    Voir en ligne : L’indifférence tue !

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes