Val, de grâce !

Sources : Ruminances

Il était un petit canard qui avait bien bien rigolé au milieu d’une presse terne et frileuse. Inventif, irrévérencieux, iconoclaste, le journal bête et méchant regorgeait de talent. Fondé en 1960 par le professeur Choron et François Cavanna, on pouvait y croiser avec délectation de bien belles signatures tels que Topor, Reiser, Delfeil de Ton, Cabu, Gébé ou encore Wolinski. Des couvertures aussi impertinentes qu’hilarantes bravaient la censure avec brio. Sous de Gaulle, des interdictions de parution frappaient régulièrement le mensuel mais à chaque fois, le baveux bavard renaissait de ses cendres encore tièdes et continuait son œuvre salvatrice. Il s’appelait Harakiri.

Suite à la mort du grand Charles, une manchette jugée déplacée engendrait une nouvelle interdiction et obligeait le désormais hebdomadaire à changer de nom pour continuer à exister. Ainsi naissait Charlie Hebdo. Il allait nous faire rire jusqu’en 81. Suite à des problèmes financiers et à son refus de bénéficier de revenus publicitaires, le journal s’arrêtait. En 92, pas mal d’anciennes signatures historiques plus un certain Philippe Val reprenaient le journal. En 2004, après le décès de Gébé, Val, déjà rédacteur en chef, devenait en outre directeur de la publication. Doté des pleins pouvoirs, il allaitsensiblement transformé Charlie Hebdo. L’attitude autoritaire et les prises de position de l’ancien gauchiste devenu réactionnaire provoquaient démissions et licenciements au sein de la rédaction. Friand de plateaux télé et de stations de radios, il inondait désormais nos ondes de sa pensée un brin néo-libérale et un tantinet islamophobe.

Le vieux Siné, anar patenté et anticlérical notoire, faisait figure de dinosaure au sein de la nouvelle équipe. De nombreux conflits l’opposaient déjà à l’ambitieux Philou. Sa dernière saillie allait provoquer sa perte. Le 2 juillet, il écrivait : “Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l’UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! ” On peut trouver ça déplacé, pas drôle, acide... Mais est-ce qu’au sein d’un journal satirique, la rédaction d’un tel paragraphe doit aboutir au licenciement de son auteur pour antisémitisme ?

Le mois dernier, le même Siné avait lancé dans la même tribune : ” j’avoue que, de plus en plus, les musulmans m’insupportent et que, plus je croise les femmes voilées qui prolifèrent dans mon quartier, plus j’ai envie de leur botter violemment le cul ! J’ai toujours détesté les grenouilles de bénitier catholiques vêtues de noir, je ne vois donc pas pourquoi je supporterai mieux ces patates à la silhouette affligeante et véritables épouvantails contre la séduction !” On peut trouver ça déplacé, pas drôle, acide... Mais personne à l’époque, surtout pas Val n’avait trouvé à redire. Pourtant, dans le même esprit, les propos du dessinateur auraient pu être aisément qualifiés d’anti-islamiques. Y’avait-t-il deux poids deux mesures chez Val ? Qu’était donc devenu l’apôtre de la liberté d’expressionde l’affaire des caricatures de Mahomet ? Les religions n’étaient-elles pas toutes traitées à la même enseigne sous le crâne dégarni du fossoyeur de Charlie ? Etait-ce la crainte du procès envisagé par la famille de Jean Sarkozy qui avait provoqué cette décision ubuesque ? En mémoire du formidable brûlot qu’avait été ce fleuron de la presse libertaire, on avait juste envie de dire : Val, de grâce, quittez vite ce journal, vous luiôtez son âme...


 
P.S.

Illustration : erby kezako

 
 
Forum lié à cet article

6 commentaires
  • > Val, de grâce ! 27 juillet 2008 11:42, par Joseph

    Sauf qu’assimiler les juifs au pouvoir, à l’argent, c’est de l’antisémitisme et donc du racisme ! Être anti-islamiste, ce n’est pas du racisme anti arabe, c’est s’opposer à une religion qui entre dans le champ du politique, donc qui peut être critiquée !

    Les propos de Siné eux ne sont pas une attaque contre la religion juive, mais une assimilation des personnes d’origine juive à des pratiques de pouvoir et d’argent : les juifs, c’est l’argent, c’est le pouvoir !!!! Qu’est-ce donc si ce n’est de l’antisémitisme de bas étage ? Je connais des juifs, qui n’ont aucun pouvoir ni politique, ni financier, et qui sont même athées, tout comme je connais des arabes, qui ne sont pas musulmans et donc encore moins islamistes ! Et tous les musulmans ne sont pas islamistes, tout comme tous les catholiques ne sont pas intégristes !!!

    Donc oui Siné a manifestement franchi une ligne jaune ! Ensuite que Val ne soit pas le bon "patron" pour Charlie Hebdo, c’est un autre débat ! Ce n’est pas la première fois que Siné montre des signes inquiétants d’antisémitisme, il était temps de s’en rendre compte !

    Joseph

  • > Val, de grâce ! 27 juillet 2008 15:48, par plo

    C’est toujours pareils, il n’y a que les membres du lobby qui n’existe pas qui on le droit de ne respecter rien, ni personne (sauf l’argent peut être ?!). En revanche, lorsque l’on formule des remarques ou des critiques sur ceux dont le nom est tabou, ils montent au créneau immédiatement, et détruisent la vie de ceux qu’ils on pris pour cible, l’actualité récente le prouve. je n’ai aucun doute sur le fait que Siné sera impitoyablement écrasé par le système dont ils détiennent les leviers. Ce n’est pas une opinion c’est malheureusement une fait.

  • > Val, de grâce ! 27 juillet 2008 16:37, par Le Gloahec

    de grâce, en effet le Val que " veau-t-il ? il va couler Charlie ............. dans le triangle des bermudes ! je peux écrire qu’ avant son coup d’ éclat contre Siné il en avait commis un contre Denis Robert le journaliste ayant osé s’ attaquer à un paradis ......... fiscal si proche au Luxembourg : Clearstream, et ........ Clearstream,défendu par l’ avocat de ...... Charlie Hebdo : la boucle est bouclée Val est du côté des capitalistes et donc de ........ Darty et sarkozy .... ça rime !

  • > Val, de grâce ! 28 juillet 2008 13:07, par Stev

    On est obligé de répondre à cette affirmation.

    Quand Siné écrit "Les femmes voilées, j’ai envie de leur botter le cul... Et je balancerais bien leur plat de lentilles sur les mômes qui refusent de manger du porc à la cantoche", qu’on le veuille où non, c’est une attaque contre une communauté. Il ne critique pas l’Islam, mais ceux qui s’y reconnaissent, par choix ou par héritage familiale.

    Quand il sous-entend que le fils Sarkozy s’est converti au judaïsme pour complaire à sa belle-famille, dont la fortune ne serait pas un désavantage pour un jeune homme dont l’ambition crève les écrans depuis quelques mois, il ne vise pas l’ensemble des juifs, mais ironise sur l’attitude d’une personne.

    Où alors, il faut décréter que le mot "juif" est interdit dans le langage courant, surtout dans le cadre de l’humour, de la satire, de la polémique...

    Il y aurait alors une catégorie d’intouchables en France, ce qui serait le comble du racisme officiel.

  • > Val, de grâce ! 29 juillet 2008 09:28, par Patrick

    Joseph, je crois que Siné n’est pas plus antisémite qu’il n’est anticatho ou antimusulman. Siné est un anar, un vrai, et dès lors il s’attaque (souvent à juste titre) à TOUTES les religions, en y rajoutant forcément une bonne dose de provocation comme il sait le faire. Je ne vois d’ailleurs pas où est réellement l’antisémitisme dans cette affaire...

    Pour répondre à Stev : les femmes voilées, tu penses vraiment qu’elles le sont par choix personnel ? La condition des femmes dans les pays islamiques est souvent misérable (pour ne pas dire plus), leur dignité est bafouée par le dogme et les "traditions" et il est encore loin le temps où les femmes trouveront la place qui devraient être la leur dans ces sociétés, même si quelques unes n’hésitent plus à crier haut et fort leur soif d’émancipation et leur NON à l’intégrisme.

  • > Val, de grâce ! 3 août 2008 16:18, par Roubachoff

    Qui assimile les juifs à l’argent ? Siné ou les dévots de la bonne conscience ?
    Si l’accusation repose sur l’interprétation des propos de Siné, on peut donc condamner tout ce qu’on veut.
    A ce titre, il va falloir classer Coluche dans la même catégorie qu’Hitler.

    Siné a manifestement franchi une ligne jaune ? On ne poserait même pas la question si le nom de Sarkozy n’apparaissait pas.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes