Karadzic l’innocent

Karadzic vient d’être rattrapé par son passé, et déferré au Tribunal Pénal International. À l’entendre, c’est une victime. Les Américains lui auraient promis à l’époque son immunité. Alors il se plaint et voudrait bien qu’on s’apitoie sur son sort, le pauvre.

Immunité ? Rien que ça ! D’abord qui, aussi haut placé soit-il, peut décréter et promettre l’immunité pour un crime quelconque et encore moins pour des milliers de crimes, dont les images ont fait le tour de tous les téléviseurs du monde entier pendant de trop long mois ? Voilà un individu sur qui pèsent des soupçons énormes : Génocide, création de camps de concentration, viols, torture, massacre de civils y compris femmes et enfants. On le croit l’architecte du massacre de Srebrenica, perpétré selon ses dires de l’époque pour « terroriser et démoraliser les Musulmans Bosniaques et la population Bosniaque de Croatie ».

Sa stratégie pour enfumer et détourner l’attention lors de son arrestation semble marcher. On s’interroge plus dans les medias sur l’existence ou non de ces promesses d’immunité que sur son « innocence » ou les actes dont il serait coupable. Il faut dire que les medias cherchent sans arrêt du grain à moudre, et un thème de plus permet de vendre du papier. Ces drames sont leur fonds de commerce.

Une petite question en passant, sans malice. Nasir Oric, ex commandant Musulman de Srebrenica, vient d’être relaxé par le TPI. On l’avait accusé de se livrer à l’épuration des villages serbes. Peut-on en déduire qu’il n’était pour rien dans le massacre des civils serbes ou que ces massacres n’ont pas existé ? Toutes ces guerres et ces conflits sont déconcertants. Il y a des milliers de morts et d’atrocités, et personne n’est jamais coupable.

À moins d’une grosse surprise, Karadzic aura son procès et on saura peut-être le fin mot de l’affaire. Karadzic sortira t’il blanchi, innocent comme l’oiseau qui vient de naître. D’où viennent alors ces milliers de morts, ces images, ces témoignages ? Il y aura toujours des révisionnistes pour prétendre que Karadzic et les Serbes n’ont rien fait, tout comme il y a encore des abrutis pour nier l’existence des chambres à gaz pendant la seconde guerre mondiale. L’être humain est incroyable. Il se permet toutes les thèses, même les plus fantaisistes.

Moi je crois que Karadzic est innocent. Pas au sens de contraire de coupable, mais au sens de naïf. On le sait poète, c’est un rêveur. Pour croire les fausses promesses d’un politicard, penser qu’une « immunité » puisse l’affranchir de répondre de ses actes, et espérer qu’on le considère comme une victime, il faut être bien innocent, du style l’idiot du village.

On se prend à rêver d’un coup de tonnerre en début du procès. Karadzic plaiderait coupable. Ça aurait de la gueule, et pour une fois un responsable mouillé jusqu’au cou avouerait. C’est comme si au jugement de Nuremberg tous ces criminels nazis avaient reconnu leurs fautes.

Ne rêvons pas. Tous ces criminels qui ont su convaincre des peuples entiers de les suivre dans leur folie n’ont aucun sens des valeurs humaines. Ils sont persuadés du bien-fondé de leurs actes atroces et la seule compassion dont ils font preuve c’est pour eux-mêmes. Karadzic n’échappe pas à la règle. "Le seul regret des criminels est celui de se faire prendre, mais des remords jamais". Cette phrase de Victor Hugo dans les Misérables résume bien la situation. Il y a encore d’autres Karadzic sur cette terre, et il y en aura encore à l’avenir. Tous les particularismes sont bons pour exciter les passions et vouloir la mort d’autrui : Les guerres de religion, les intérêts nationaux, la haine des autres et l’âpreté aux gains. Dévorés par ses démons, l’homme tue.

Ashoka.


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • > Karadzic l’innocent 6 août 2008 13:27, par RoPen

    Le seul intérêt que je trouve à votre article est la question, sans réponse, posée à propos de NASIR ORIC.
    Car il est certainement à l’origine des massacres qui ont suivi.
    Quand aux "camps de concentration" arrêtez avec ces comparaisons stupides, dont on connait tant d’utilisation, voir de montage photo, ignobles.
    Karadzic n’est peut-être pas tout blanc, mais il défendait son pays, ce qui n’a rien avoir avec le nazisme.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes