ReOpen ReVolution ?

Le dimanche 7 septembre’08 se tiendra à Bruxelles la seconde "euro-manifestation" exigeant une enquête indépendante sur les attaques du onze septembre’01 aux USA et dénonçant ses suites. Mais pourquoi donc manifester en Europe et ce sept années après ?

C’est en collaboration avec les organisateurs de cette marche que ce texte est rédigé, il répond aux différentes questions et critiques rencontrées jusqu’ici. Il sera aussi l’occasion pour les lecteurs d’Oulala qui le souhaitent d’adresser directement leurs questions, remarques, éventuels encouragements aux organisateurs via les commentaires liés à ce texte. Ces derniers y répondront dans la mesure du possible. Le "jour J" approchant, l’équipe est fort occupée et de plus, une partie d’United for Truth est néerlandophone. Nous comptons donc sur la compréhension et la patience des lecteurs.

"United for Truth", c’est quoi ? C’est qui ?
C’est une initiative citoyenne, une plateforme d’expression, une association de fait. La nouveauté de cette seconde édition est qu’elle regroupe différents individus et ONG , ASBL ou personnalités européennes autour d’une plateforme. Elle est coordonnées par un binôme d’artistes belges qui se plaît à contredire la prétendue mésentente entre flamands et francophones. L’objectif principal est de briser le mur du silence, de mobiliser et de diffuser des informations absentes des médias de masse. Nous ne sommes pas "conspirationistes" au contraire : nous dénonçons ceux qui conspirent contre la démocratie !
A ceux qui reprochent à UFT de faire des amalgames, entendez de dénoncer par exemple le règne de la finance, nous proposons un accord. Nous respectons votre point de vue mais ne le partageons pas. Nous tenons à replacer les évènements dans leur contexte, lier actes et conséquences car ils sont prétextes à trop de guerres militaires contre des populations innocentes, guerres politiques contre nos libertés à travers le monde comme sur la Toile, guerres économiques contre l’humanité entière et la planète elle-même.
Libre à vous de vous focaliser sur le "11 septembre" ou d’autres thèmes, le front est large et nos approches sont complémentaires, pas contradictoires. Soyez les bienvenus à la marche et comptez sur notre soutien concernant nos causes communes. Car il faut aussi pouvoir assurer un suivit, un travail de fond. Dans le cas des thèmes qui nous occupent ce travail existe déjà et il est très bien mené par des associations comme ReOpen911, ATTAC ou le CADTM entre autres, ou encore grâce à des personnalités comme le Dr. David Ray Griffin, l’Euro-Député Mr. Chiesa ou l’ancien sénateur Pierre Galand. Toutes les personnes et organisations citées ici soutiennent la manifestation et sa plateforme. Le but d’UFT est bien d’unir les luttes connexes, faire circuler et divulguer des informations tues par les médias de masse, se réapproprier le débat, le bien commun et l’espace public et nos vies, tout simplement.

Pourquoi manifester ?
La question peut paraître naïve, pourtant c’est celle qui nous est le plus souvent posée. Beaucoup ne voient ni le sens, ni l’intérêt de rassembler des individus dans la rue, peu importe la thématique. Ils estiment que c’est inutile, vain ou qu’une manifestation n’est qu’un exutoire toléré et donc sans conséquences. Une des erreurs de ce raisonnement est de croire que cette manifestation serait une "fin en soi", car il n’en est rien ! Il suffit de participer à la préparation d’un tel rassemblement pour réaliser combien la phase de "mobilisation" est essentielle, souvent plus importante et efficace que la marche proprement dite. D’elle dépend la réussite de l’évènement, certes. Mais c’est surtout le travail de réflexion, de débat, d’information envers les ONG, les élus, les médias contactés, les citoyens, les rencontres concrètes dans les rues les distributions de tracts, les collages d’affiches, etc. que la phase de mobilisation implique, qui permettent à un mouvement de passer du mode virtuel au mode actif. C’est là que s’articulent les revendications et se créent de nouveaux réseaux concrets, agissant dans le monde réel ! Bien qu’il s’agisse d’une action non-violente, elle participe humblement à la construction de nouveaux rapports de forces. Tout mouvement est jugé sur sa capacité à mobiliser, de cette capacité dépend l’attention que voudrons bien lui accorder les autres citoyens mais aussi les élus et le(ur)s médias. L’objectif n’est pas un éventuel passage dans ces médias, bien qu’il puisse être le bienvenu, l’essentiel reste la dynamique, la visibilité, les réseaux que crée la mobilisation. Une manifestation c’est aussi une rencontre et une fête où l’on se réapproprie ensemble la ville, le débat et l’espace public !

Pourquoi manifester ici, à Bruxelles et pas à New-York ?
De très nombreux New-Yorkais ont déjà manifesté leurs doutes quant à la version officielle ou demandé une enquête indépendante. C’est en solidarité avec eux que nous agissons. Car en Europe aussi nous subissons les suites et conséquences du "11 septembre".Patriot Act là-bas, lois anti-terroristes ici, prisons secrètes partout, guerres en Irak , en Afghanistan... C’est le prétexte servi à chaque recul de la démocratie, chaque trahison à l’état de droit. Que ce soit pour faire passer des lois liberticides, criminaliser les mouvements sociaux, envoyer des militaires à l’autre bout du monde, c’est toujours le spectre du "9-11" et du "terrorisme" qui est agité. Utilisant notre sécurité comme alibi, Big Brother nous surveille comme jamais ! Toutes nos actions réelles ou virtuelles sont contrôlées, filmées, analysées, mémorisées. Notre localisation et nos déplacements (GPS,GSM,Transferts,RFID) aussi, ce qui permet à différents services d’états ou privés de connaître nos activités, état de santé, goûts culinaires, littéraires, sexuels et autres....En bref nos habitudes et nos opinions. Il en va de même sur la Toile : chacune de nos recherches, tous nos clics, téléchargements, échanges sont identifiés, scannés, analysés mémorisés à des fins privées, commerciales ou politiques. Si cela ne vous suffit pas soit ; nous y voyons assez de raisons pour agir ici et maintenant !

Pourquoi sept années après ?
Car en sept années trop de preuves, d’évidences, d’omissions qui démontent la "Version Officielle" du "11 septembre 2001" se sont accumulées. Patiemment collectées et analysées elles sont maintenant divulguées par un nombre toujours plus grand d’architectes, militaires, agents des renseignements, politiciens, spécialiste en démolition contrôlée, associations ou simple citoyen n’ayant pas désappris à penser. Vu qu’il s’agit là d’une des clefs des dérives sécuritaires et militaires récentes, le sujet mérite toute notre attention. Le propos n’est pas de détailler ici toutes les bonnes raisons de douter de la "fable officielle" qui veut que malgré les nombreux avertissements internationaux (Allemagne, Egypte, France, Russie, etc ;) et internes (FBI), quatre avions de lignes pilotés par des terroristes "formés" sur des simulateurs ou cessnas aient pu tromper les mesures de sécurités et défenses de la première puissance mondiale et particulièrement celle de son QG, le Pentagone. Ce, sans être inquiétés un seul instant avant ou durant les attaques qui mèneront à la "vaporisation" d’un Boeing dans le Pentagone, un autre s’écrasant sans laisser de trace et les deux derniers provoquant l’effondrement verticalissime de deux tours de béton et d’acier, une troisième -non percutée- suivant juste pour la forme. Ici il ne s’agit plus d’analyser, d’autres l’ont déjà fait avec brio, mais d’agir. Quitter le virtuel et passer à l’action !

Où ? Quand ? Comment ?
A Bruxelles en future-ex-Belgique, départ au Rond Point Schuman à 14h précise, le dimanche 7 septembre 2008 ! Accès à pied, vélo, voiture, bus, trains et métros. Pour les possibilités d’hébergements ou de co-voiturages, rendez-vous sur le site !
http://unitedfortruth.org/

Vu le peu d’empressement des médias classiques à relayer ce type d’info, UFT tient à remercier Oulala et son équipe pour cette publication.


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
 
 
Les derniers articles
 
Thèmes