>> Vidéo

"La Chair", le dernier ouvrage de Serge Rivron

René Balme s’entretient avec Serge Rivron

Michel aime l’art, l’argent, les femmes. Revenu de tout, sauf d’un imprécis besoin d’absolu, ou d’éperdu, il s’affronte aux puissances de la chair, et de ses mystères - au sens sacré du terme. Mais peu à peu, entre les salons mondains de Paris, le bordel péruvien du Callão, les ruelles de Barcelone et le monastère de Poblet, c’est chacun des personnages du roman que l’intrigue confronte à la spirale vertigineuse, y entraînant le lecteur, de la jouissance à l’horreur, du désir au sacré.

Serge Rivron est décidément un auteur "à part". Son premier opus, Crafouilli (ed. les provinciales, 2000) explorait dans une langue étrangement ciselée les sentiers - désertés par la littérature, et pour cause ! - de l’histoire... de l’humanité ! Sorti presque confidentiellement, son "légendaire récit" continue cependant de faire régulièrement des émules, à l’image de Pierre Restany qui, l’un des premiers, s’en était enthousiasmé.

Avec La Chair, il confirme son attrait pour les sentiers non battus de la littérature, faisant s’entrecroiser le sexe brut et la théologie dans une sorte de ballet mystique haletant, et implacablement détergent.

La Chair est un livre que l’on aime et que l’on craint (...) On pourra convoquer les figures de Calaferte et de Bloy. On pourra parler d’un roman "pornographique" et "catholique". On pourra. Ce ne sera jamais qu’une tentative pour désamorcer la charge du roman. Un moyen de retarder l’instant décisif pour toi, lecteur. Pour toi qui te tiens sur le seuil. N’attends rien de la lecture de ce livre.
Attends en tout. MAINTENANT.

extrait de la préface de Frédérick Houdaer

Cet ouvrage peut être acheté en ligne sur le site des éditions Jean-Pierre Huguet.


 
P.S.

Source : ViVé, école de vidéo et de télévision participative.
Cette vidéo peut être commandée sir le site de ViVé

 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes