11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir.

On se demande ce qui permet à Jean Marie Bigard de prêcher ouvertement sur les ondes la théorie du complot pour les évènements du 11 Septembre. Il n’y a aucun doute à avoir. Tout ce qui s’est passé s’explique par une seule chose, le terrorisme de Ben Laden, la complicité de Saddam Hussein, la malveillance des Arabes, et surtout un nombre de coïncidences malheureuses qui ont contribué à cette tragédie. Le manque de chance et la nature se sont ligués pour infliger à l’Amérique une raison d’entrer en guerre avec les Arabes malfaisants.

Tandis que les Américains jouent à « Je cherche après Titine et ne la trouve pas » avec Ben Laden, planqué dans sa caverne d’Afghanistan comme le monstre du Loch Ness dans le lac du même nom et que Saddam Hussein a fini au bout d’une corde après l’invasion de l’Irak, des abrutis de plus en plus nombreux mettent en doute la version officielle du 11 Septembre. Il faut dire qu’il existerait des coïncidences troublantes, dont l’analyse permettrait à ceux à qui il reste encore quelques neurones intacts de douter. Il y a bien moult doctes experts qui s’évertuent dans la presse à qualifier d’ « obscurantisme doublé d’antisémitisme et d’antiaméricanisme » toute velléité de prêter quelque oreille à la théorie du complot. Passons en revue ces coïncidences, qui sont à l’origine des rumeurs qui ne dérangent, soit dit en passant, personne. Les hautes sphères du pouvoir ont un principe sacré : « Les chiens aboient mais la caravane passe » et « la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe ».

Première coïncidence malheureuse : En plus de cent ans, aucun immeuble à structure métallique ne s’est effondré lors d’un incendie. Ou plutôt si, il y en a eu trois, les trois immeubles du 11 Septembre. C’est ce qui s’appelle pas de pot. Au cours des cent dernières années, des milliers d’immeubles ont été détruits à la dynamite et ils se sont tous effondrés à la vitesse de la chute libre soit environ 15 secondes, comme les 3 immeubles du 11 Septembre, alors que ceux-ci auraient dû s’effondrer en plus de 45 secondes compte-tenu de la loi de conservation d’énergie et la résistance de chaque étage inférieur lors de l’effondrement. Le 11 Septembre 2001, Dieu était avec Ben Laden et Saddam Hussein et a donné l’ordre à la nature de ne pas respecter la loi de conservation d’énergie bien connue des architectes, des ingénieurs et des démolisseurs. Pas de pot pour l’Amérique et une aubaine pour les deux Arabes malfaisants. Coïncidence d’autant plus malheureuse que deux immeubles (les deux tours du World Trade Center) ont été chacune percutée par un avion le matin, tandis que le troisième immeuble de 50 étages s’est effondré dans l’après midi, sans avoir été percuté. Une coopération spontanée d’un immeuble en mal de démolition, pas même effleuré par un Cesna. Pas de pot quand on sait qu’il renfermait des archives de Wall Street et du FBI. Ces Arabes sont des génies, des stratèges et des terroristes qui ont un pot d’enfer !

Coïncidences numéro 2 : Le Norad est une organisation militaire fondée en 1957 et les généraux ont toujours eu le pouvoir de faire abattre par les avions militaires du Norad les avions présentant un danger dans l’espace aérien américain. Le Norad n’est pas intervenu le 11 Septembre 2001. Le Vice-Président Dick Cheney avait obtenu de Donald Rumsfeld quelques semaines plus tôt l’exclusivité du commandement du Norad, aucun général d’aviation ne pouvant plus intervenir. D’ailleurs le jour même du 11 Septembre, Dick Cheney dirigeait des manœuvres du Norad, lors d’un exercice de simulation d’une attaque d’un avion sur les tours du World Trade Center, à quelques centaines de kilomètres de New York. Sans doute trop occupé par cet exercice, Dick Cheney n’a pas cru bon faire intervenir le Norad pour stopper les avions qui ont frappé les tours. Rendez-vous compte ! Là encore la malchance a profité à ces pourris de terroristes.

Coïncidence numéro 3 : Des centaines de témoins présents sur les lieux de la tragédie, des journalistes, des policiers, des pompiers et des ambulanciers plus des badauds et des curieux ont entendu de fortes explosions. Des dizaines de films et de photos montrent des explosions en chaîne dans les étages des deux tours. Aucune chaîne de télévision officielle n’en a fait mention. Ces cons d’Arabes terrroristes sont arrivés à placer des dizaines de charges explosives dans les étages et personne n’a rien vu. Sans doute que, mortifiés par cette preuve d’habileté et de machiavélisme des terroristes, les autorités américaines ont préféré feindre n’avoir rien vu ni entendu. On sait bien qu’il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ni de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, mais que des milliers de gens présents sur les lieux n’aient ni vu les explosions ni entendu les bruits assourdissants, on voudrait leur conseiller d’aller chez un toubib pour se faire faire un check-up complet. C’est une incroyable coïncidence qu’aucune des vidéos (il y en a des dizaines qui circulent sur l’Internet) où on voit et entend les explosions ne soit parvenue aux enquêteurs. Coïncidence encore que certains policiers américains malveillants aient fortement conseillé aux pompiers de ne jamais faire mention de ces explosions.

Coïncidence numéro 4 : Les réacteurs du supposé Boeing qui a défoncé le Pentagone ont brulé puisqu’on n’a trouvé aucun débris. Étant normalement fabriqués en titane qui fond à plus de 1600 degrés et l’incendie sur place ayant atteint une température de 1000 degrés, ils n’auraient pu bruler. On doit donc conclure que ces réacteurs étaient fabriqués en matière plastique ou tout autre substance qui fond à moins de 1000 degrés. Interrogés, les responsables de Boeing ont refusé de répondre, tant ça la foutrait mal d’avouer qu’ils équipent leurs avions de réacteurs construits avec du fer à ferrer les ânes. De plus, quand on sait que le Pentagone est l’immeuble le plus gardé au monde et que des centaines de caméras de surveillance ceinturent l’édifice, les Américains ont joué de malchance. Aucune caméra n’a pu filmer le Boeing incriminé. Une photo satellite prise quelques jours avant le 11 Septembre montre clairement une trace blanche de quelques dizaines de mètres de longueur, comme les bandes d’une autoroute, qui a correspondu à la trajectoire du missile, zut je veux dire du Boeing, qui a frappé le Pentagone. Conclusion : Les Arabes, là encore, sont les rois de la technologie.

Coïncidences : Les bandes des contrôleurs aériens ont été détruites par le FBI, ainsi que les vidéos des immeubles qui ont filmé l’attaque du miss..., euh je veux dire du Boeing sur le Pentagone. Les terroristes Arabes ont de la chance, aucune preuve tangible n’existe de leur félonie. Ah, si ! On a bel et bien retrouvé intact le passeport de Mohamed Atta dans les décombres fumants du 11 Septembre. Conclusion : Les Arabes impriment leurs passeports sur du papier magique, aux propriétés extraordinaires, qui résiste à des températures de près de 1000 degrés.

À l’énoncé de ce faisceau de coïncidences, il ressort clairement que Bigard a eu tort de mettre en doute la version officielle. C’est bel et bien ces pourris de terroristes Arabes qui ont, vicieusement et avec une incontestable maestria, fait péter le World Trade Center et un autre immeuble connexe, et ont réussi la prouesse de faire passer un gros Boeing dans un trou de moins de cinq mètres de diamètre tout en ne laissant sur place aucun indice, pas un seul débris du Boeing, même de la taille d’un cheveu. On croyait que l’occident avait la technologie, mon œil ! C’est les Arabes qui détiennent les secrets les mieux gardés, mais on ne peut guère les interviewer pour enquêter, ces cons se terrent dans des cavernes insalubres en Afghanistan. C’est vrai qu’à l’occasion ils filment Ben Laden ou un autre terroriste (pas difficile, il y en a des milliers), en train de vociférer, mitraillette en main et rictus de circonstance qu’on distingue clairement malgré la barbe. Tout un folklore qui égaie nos longs séjours devant la télé.

Le candidat républicain, John Mc Cain, a promis la capture de Ben Laden. Le ridicule ne tuant plus personne depuis le 11 Septembre, il y a beaucoup de pauvres manipulés en Amérique qui l’ont cru. Jean Marie Bigard a demandé pardon. On le comprend, après une bourde pareille. Pensez-donc, il n’y a aucun doute sur le 11 Septembre et cet écervelé, dans un moment d’exaltation (avait il fumé un joint ou picolé quelques verres de trop) a osé jeter un pavé dans la mare. L’establishment l’aurait écartelé, émasculé, pulvérisé et même pire et plus s’il avait osé dire qu’il était sérieux ce jour-là. Pauvre Bigard.

Ceci dit et beaucoup plus sérieusement, j’adresse mes pensées aux victimes du 11 Septembre qui, elles, ont bel et bien péri. Saura-t-on un jour de la main de qui, alors qu’on devine sans peine pourquoi ?

Ashoka.


 
 
 
Forum lié à cet article

15 commentaires
  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 12 septembre 2008 17:10, par aurelien

    Au feu la maison brule !

    Du point de vue des médias officiels, les déclarations de Bigard tombent au pire moment et le comique populiste est surement la pire personne qui pouvait les faire.
    Malgré sa retractation le mal est fait, en témoignent les records de commentaires sur les sites internet de ces derniers.
    Ils sont en panique, il y a péril en la demeure.
    C’est le moment d’enfoncer le clou.

    En ce qui concerne le 11/9, les médias savent pertinement à quoi s’en tenir mais feignent l’ignorance car ils sont les premiers complices de cette machination.

    Pour enterrer le mythe du journalisme indépendant et pour oter définitivement les derniers doutes à ce sujet, je propose à titre de test de faire un copier/coller de ce qui suit et de l’ajouter en commentaire de tout article concernant la théorie du complot du 11/9, puis de vérifier en combien de temps il sera censuré. A ce moment là vous serez fixés quand à l’objectivité des médias.

    PS : Ce qui suit est véridique. A faire circuler le plus possible.

    Bush reconnait la présence d’explosifs à l’intérieur des tours :

    Ceci est un extrait d’une conférence de presse de G.W. Bush à la maison blanche le 15 09 2006.
    Elle est disponible dans son intégralité sur le site officiel de la maison blanche à l’adresse :
    http://www.whitehouse.gov/news/releases/2006/09/20060915-2.html
    Les retranscriptions videos et audios sont egalement disponibles.

    "For example, Khalid Sheikh Mohammed described the design of planned attacks of buildings inside the U.S. and how operatives were directed to carry them out.
    He told us the operatives had been instructed to ensure that the explosives went off at a high — a point that was high enough to prevent people trapped above from escaping."

    Traduction : "Par exemple, Khalid Sheikh Mohammed nous a décrit comment ont étés planifiées les attaques des tours auw usa et comment les executants ont étés amenés à les mener à bien.
    Il nous a dit que les executants ont eu pour instructions de d’assurer que les explosifs soient placés à une hauteur suffisante afin d’empecher les personnes piégées au dessus de s’echapper."

    Il ne parle pas d’explosions mais bel et bien d’explosifs.
    Comment les médias vont t’ils se demerder avec ça ?

    Sinon c’est interressant de constater que chez Oulala on commence à sortir la tête du trou.
    Une derniere chose Ashoka, le pourquoi de ces evenements ne me parait pas si évident que ça.

    Aurelien

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 12 septembre 2008 17:14, par MichelD

    Bonjour,

    Ouais, en effet plus aucun doute.

    Surtout pas sur la dépêche de l’administration américaine qui, quelques heures après la dégringolade des immeubles, autorisait les pompiers, policiers, civils à rejoindre les décombres ou leur appartement. E effet, la dépêche de l’administration indiquée que "l’air était respirable" alors que les analyses démontraient le contraire. Des centimètres de poussières recouvraient meubles et murs des appartements. Ainsi, vous connaissez la suite, des centaines de civils, policiers, pompiers sont morts depuis et d’autres vont suivre. Leurs poumons ont vieilli de 50 ans, ils s’étouffent et meurent à petit feu.

    Une dernière information : Ils ont tous en commun d’avoir été présents le 11 septembre dans le quartier des immeubles effondrés, mais aucun n’est pris en charge par l’Etat US, car l’air y était pur ce jour-là...comme le précisait la dépêche.

    Moralité : s’ils sont capables de laisser mourir après sans soutien ni reconnaissance ne sont-ils pas capables d’avoir fait le pire avant ?

    Michel

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 12 septembre 2008 18:08, par Makhlouq

    Superbe article Ashoka
    Merci !

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 12 septembre 2008 22:52, par fero

    je ne pense pas que les EU est provoqués les attentats mais Busch à tellement menti pour envahir l’Irak pays ou il ni avait aucun integriste ou toutes les religions vivaient en bonne intelligence y compris les chretiens aujourd’huipersecutés.C’est pour cela qu’un tel mensonge d’etat ouvre la porte à toute les suppositions y compris que volotairement ont aient laissés les attentats se perpetrer afin d’apporter de l’eau au moulin de l’invasion irakienne.

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 13 septembre 2008 01:14, par Ashoka

    Aurélien,
    Le 11 septembre a donné carte blanche aux neoconservateur, à Bush et aux intérêts du complexe militaro industriel et de la réserve fédérale pour creuser des déficits par la guerre. L’Irak, l’afghanistan, pour commencer, avec certainement 5000 milliards de déficits qui rapportent 5% aux actionnaires privés de la FED chaque année, soit 250 milliards de dollars et plus, 5 fois la fortune de Bill Gates.
    Plus les bénéfices sur les armes et les services des entreprises privées sur le théatre des opérations.
    Carte blanche parce que personne aux USA et presque personne de la communauté internationale a osé s’opposer après la tragédie du 11 septembre.
    Carte blanche, parce que tout cela n’est pas fini. Le filon du 11 sept et de Al Qaeida va encore générer bien des profits...
    Ashoka

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 13 septembre 2008 09:28, par Trinity

    Voir la manifestation pour la vérité qui a eu lieu à Bruxelles le 7

    Voir en ligne : EDITION SPÉCIALE 11 SEPTEMBRE 2008 - UNITED FOR TRUTH

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 13 septembre 2008 10:52, par Jean Doutmé

    A la lecture de la première phrase, j’ai eu peur

    Connaissez-vous un texte francophone traitant du sujet "Ca fait beaucoup de pékins de base à mettre dans le secret du complot. Voilà comment ils ont fait"

    Comment faire totalement disparaître l’avion qui n’a pas percuté le Pentagone ?

    Quel était l’intérêt des comploteurs de faire se crasher un avion dans le désert ?

    Et., etc.

    Rien ou presque ne tient debout, si l’on peut dire, dans la version officielle. Mais que pouvons nous mettre de solide en face ?

    Bigard que je n’aime vraiment pas n’a-t-il tout de même pas eu l’intelligence de faire des excuses en termes si débiles qu’il voulait ainsi montrer qu’il ne fallait pas prendre ses/ces excuses au sérieux ?

    Ou alors il est aussi con qu’il le parait et c’est toujours pas flatteurs pour ses milliers d’admirateurs

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 13 septembre 2008 11:59, par gelinotte

    Bonjour Ashoka.

    Tout simplement génial....l’article, l’humour grinçant...le tout...

    Quel dommage que l’on vous voit trop peu souvent sur Oulala.

    En tout cas, vos articles sont attendus avec intérêt et même bonheur. Si, si....

    Vous allez bien ? Tout va comme vous le désirez ? Allez, remettez-vous à écrire davantage...

    Gélinotte

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 13 septembre 2008 12:08, par Marhoum

    Si Bush et son administration ont menti sur les armes de destruction massive en Irak, il n’y a pas de raison, qu’ils ne mentent pas sur les dessous du 11 septembre, tout en faisant porter la responsabilité à Ben Laden et à Al Qaïda, mais d’abord Al Qaïda c’est qui ? C’est Quoi ? Là encore il y a des zones d’ombre à dissiper. Quant à nos intellectuels va-t’en-guerre, j’estime qu’ils méritent un bon coup de pied dans le fondement pour leur remettre l’intelligence à l’heure, encore faut-il qu’ils soient vraiment intelligents que Bigard ! Marhoum

    Voir en ligne : 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir.

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 13 septembre 2008 17:17, par Philbay

    Un seul mot...EXCELLENT !!
    Ceux qui ont un tant soit peu de réflexion personnelle ne peuvent qu’être convaincus, à tout le moins ébranlés..

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 13 septembre 2008 18:28, par BONGIOVANNI Emile

    Bonjour,
    Je suis moi même troublé par ces évènements, par ailleurs j’aimerai quelques éclaicissements, sur les infos diffusées par la télé on voit bien des avions qui percuttent les immeubles, et les passagers de ces avions ont bien disparu ??
    Emile

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 14 septembre 2008 00:47, par XL

    Ce qui est grave et pas forcément à la portée de ceux qui ne sont pas renseigné, c’est que malgré le ton et la grosseur de ce qui est mentionné dans l’article, tout est 100% vérifiable, je ne parle même pas de démonstration, tout ceci peut être trouvé sur les vidéos brutes des chaines de TV américaines..

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 15 septembre 2008 20:09, par alexandre

    La principale question que je me pose est que si c’est bien un coup monté, et que les preuves s’accumulent, pourquoi les assurances des tours ne réagissent pas ? Elles auraient pourtant tout à gagner. Et vu les sommes impliquées, je pense qu’elles lésineraient pas sur les moyens de se payer des avocats pour crier au scandale et ne pas payer.

    y a t il un semblant d’explication quelque part dessus ?

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 18 septembre 2008 00:42, par chicco

    merci à tous pour ces textes ..

    une question que je me pose sans arrêt à la pensée des victimes du 11/09 .. oui, pourquoi ?

    est-ce naif de la poser et même d’attendre une réponse ?
    alors qu’on a une chance sur 2 de savoir qui -

    bien à vous

  • > 11 Septembre : Il n’y a aucun doute à avoir. 20 septembre 2008 20:13, par Gaspar

    Le but du 11 septembre est en partie révélé dans le "projet pour un nouveau siècle américain", projet phare des néocons américains, qui déclare que les USA ont besoin d’un nouveau Pearl Harbour, qui serait donc le 11.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes