11 Septembre : autres coïncidences.

Ce qui frappe, c’est le nombre de coïncidences qui entourent cette tragédie. En toute logique, plus il y a de coïncidences suspectes, plus leur existence et leur occurrence simultanée est de nature à renforcer la suspicion.

Marvin Bush est le jeune frère de George W Bush. Il est l’un des patrons de Securicom, compagnie privée qui était chargée de la sécurité des tours du World Trade Center. Cette compagnie a retiré les chiens renifleurs de bombe des deux tours, à partir du 6 Septembre 2001, soit 5 jours avant les attaques. Ce qui aurait pu permettre aux terroristes, très bien informés, de planter quelques bombes dans les tours sans qu’elles soient détectées. On n’a pas d’explications sur le retrait des chiens renifleurs : congès annuels, vacances en chenils de luxe aux Caraïbes ou repos dans un élevage pour servir de reproducteurs pendant une semaine. Ce qui est bien quand on est le frère du Président américain, c’est que personne n’ose demander pourquoi subitement retirer des chiens renifleurs du processus de sécurité, de peur de se retrouver dans une inconfortable cellule à Guantanamo, avec tortures comme réjouissances.

Le même Marvin Bush devait se trouver au 105ème étage de la tour sud, invité par la société EON, le matin des attaques. Quelques heures avant le crash du premier avion, le groupe a décidé de faire la réunion dans un hotel, ce qui prouve que le sixième sens peut vous sauver la vie.

Les 8 et 9 Septembre, lors du week-end qui a précédé les attaques du 11 Septembre, une grosse panne a privé d’électricité les étages au-dessus du 50ème étage de la tour numéro 2, et ce pendant plus de 36 heures. Pour cette raison, les caméras de sécurité n’ont pas fonctionné et des dizaines d’ouvriers et d’ingénieurs extérieurs, inconnus des personnels d’entretien habituels, ont fait de nombreuses allées et venues avec du matériel. Étaient-ils tous des terroristes, pourquoi pas ? Et si c’étaient des terroristes Arabes, ils étaient fichtrement bien informés car comment connaître la panne à temps et aussi comment se mêler à des équipes d’intervention ?

Six mois avant le 11 Septembre, les tours du World Trade Center ont été privatisées. Une grosse société immobilière, le Groupe Silverstein, s’est porté accquéreur des droits. Tout le monde s’en étonnait, y compris dans les journaux comme Newsweek, car l’exploitation des tours était déficitaire depuis toujours et subventionnée par la ville de New York et les autorités portuaires. De plus, la présence massive d’amiante dans les tours exigeait des travaux évalués à plus de 200 millions de dollars. Les autorités portuaires avaient fait plusieurs demandes pour démolir les tours, toujours refusées. Ces deux tours étaient deux grosses verrues vétustes, dont l’exploitation était déficitaire. Le groupe Silverstein a maintenu son offre et réussit même à faire assurer les tours contre les attaques terroristes, ce qui fut une véritable prouesse puisqu’elles avaient déjà été attaquées quelques années plus tôt. Aujourd’hui, le groupe Silverstein vient de gagner son procès contre la compagnie d’assurance suisse Suiss Re et empoche un chèque de plus de près de 5 milliards de dollars. On sait que les hommes d’affaires ont du pif, mais dans le cas de Larry Silverstein, c’est un bol de cocu ! Avec une mise de fonds minmum et grâce aux attaques du 11 Septembre, cet homme d’affaire avisé qui passait pour un gogo a décroché la timbale. Rendez-vous compte. Personne ne voulait des deux tours et ce groupe Silverstein, lui, le voulait à tout prix, envers et contre tout.

Tous les films qui existent sur l’attaque de la deuxième tour (il y a au moins 4 films de 4 personnes différentes) montrent clairement le fuselage sous le ventre du Boeing et permettent aussi de voir que le moment où l’avion pénètre la tour est précédé d’un halo lumineux. Les experts (pas les officiels) prétendent que c’est un missile qui perce la tour et qui provient du dessous du Boeing, qui montre distinctement la présence de tubes oblongs. On sait bien qu’avant le 11 Septembre 2001 on pouvait embarquer avec des objets qui sont refusés aujourd’hui mais on a du mal à croire que Mohamed Atta ait pu installer tranquillement cet équipement de plusieurs tonnes sous le fuselage du Boeing quelques minutes avant son embarquement. Alors que vous ou moi prenons un café avant l’embarquement, Mohamed Atta boulonnait ses missiles sans être inquiété sous le ventre du Boeing dans lequel il allait embarquer. Plusieurs témoins ont vu l’avion et ont noté qu’il n’avait aucun hublot, comme un avion de transport de frêt. On peut se demander où se trouve aujourd’hui le Boeing supposé s’être écrasé dans la seconde tour, et où sont ses passagers. Ou « on » les a liquidé, ce qui semble improbable, ou tous les passagers de ce vol étaient des complices qui n’ont évidemment pas péri.

Le 10 Septembre 2001, Donald Rumsfeld annonçait au Pentagone que la guerre contre le gaspillage financier dans la gestion du Pentagone était déclarée. En effet, 2300 milliards de dollars étaient mystérieusement disparus des comptes du Pentagone. Depuis la disparition des archives qui se trouvaient dans l’aile attaquée par un missile, je veux dire un Boeing, plus personne ne pose de questions. Pratique, non ? Et efficace.

L’immeuble WTC7, cette tour de 50 étages qui s’est écroulée dans l’après-midi sans avoir subi d’attaque, renfermait les archives du FBI et celles de la commission en bourse, la SEC. La SEC se livrait à des enquêtes sur quelques centaines de fraudes à Wall Street, et les poursuites ont été abandonnées puisque les documents ont cramé. Pratique ! Et très efficace aussi.

Toutes ces coïncidences donnent le tournis ou écoeurent, ou les deux à la fois. Si les faits sont avérés, et apparemment ils le sont, on peut imaginer le pouvoir hyper puissant derrière cette machination. Bien sûr la grosse question est : Si c’est vrai, il a fallu de nombreuses complicités. Comment se fait-il alors que pas un ne parle, rongé par le remords ? Je me pose aussi cette question, mais il pourrait y avoir trois explications : Personne n’a de remords car les types qui ont commis ces crimes ne sont pas faits comme vous ou moi, ceux qui étaient susceptibles de parler ont été éliminés comme l’ont été tous les témoins de l’assassinat de JPK sans exception, et enfin on peut imaginer que les complices sont venus du Moyen-Orient, mais pas exactement de Palestine si vous voyez ce que je veux dire...

On peut échafauder des théories et avoir des opinions en interprétant les faits. Chacun est libre de s’y livrer et il est vraisemblable que beaucoup de lecteurs le feront. Pour ma part, ces coïncidences et les incohérences de la thèse officielle me donnent à penser que, comme le montrait un récent sondage, près du quart des Français qui doutent ont peut-être raison. Raison de douter certes mais aussi raison tout court.

Malheureusement Sherlock Holmes est mort, sinon il aurait pu tenter de résoudre l’énigme du 11 Septembre. Il aurait sûrement pesté contre l’élimination de tous les enregistrements audio et video et aussi contre la décision de retirer les décombres le plus rapidement possible. L’analyse des poutres d’acier de la strucure métallique aurait livré ses secrets... Le peu qui en reste aujourd’hui est vendu aux touristes sous forme de babiole et de "souvenir du 11 Septembre", le jour où l’Amérique fut attaquée par les Arabes qui ont détourné des avions avec des cutters.

Et c’est pourquoi on ne peut plus embarquer avec même une minuscule paire de ciseaux. Si vous voyagez comme moi, vous verrez qu’il y a toujours des bouteilles à bord, les bouteilles de vin servis aux passagers. Croyez-moi, un terroriste n’a pas besoin de prendre le risque d’embarquer un cutter. Il s’empare d’une bouteille de vin et en fait sur le champ un tesson bien plus dangereux qu’une petite lame. Vous voyez que toute cette "sécurité" à l’embarquement fait bien rire... ou pleurer !

Le 11 Septembre, en Amérique et ailleurs, a permis le développement des fichiers et réduit considérablement la liberté individuelle. C’est un des effets secondaires de cette tragédie et c’est sûrement une de ses multiples raisons d’être. À venir sous ma plume et à la discrétion d’Oulala un prochain article sur le pourquoi probable du 11 Septembre.

Ashoka


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
  • > 11 Septembre : autres coïncidences. 14 septembre 2008 02:19, par Rachid ZANI

    stupéfiant votre article,stupéfiant !!!!
    j’ai découvert il y a pas très longtemps sur un site(les ogres)qu’il existerait une bande dessinée, le fameux STRANGE ou les aventures fantastiques de MARVEL), de 59 ou 69 ,dont l’histoire se passe à New-York et relate exactement les évènements du 11 09 à la virgule près.
    Une bande dessinée aurait inspiré les conspirateurs : Quelle honte !!!
    Comment les élites américaines ont -elles pu en arriver là ?
    Comment sont-elles tombées aussi bas ?
    Trois milles personnes ont été sacrifié :3000....américains !!!
    Ces crimes innombrables commis à cet effet, peuvent-ils rester impunis ?
    Les sionistes,non content d’avoir ruiné l’économie américaine et conduit les states à leur perte et dont le projet d’asservir le moyen-orient arrive son terme ,oseront-ils encore fomenter sous couvert de desseins machiavéliques à l’endroit des sémites bien évidemment(les arabes sont SEMITES) pour tenter d’assouvir leur orgueil demesuré et tenter de faire passer la pilule en empêchant les consciences de plus en plus nombreuses de s’élever contre l’innommable ?
    Il est temps de régler la facture.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes