Y’a bon l’homme blanc....

Au Congo, les Occidentaux sont présents. Du moins en coulisses. Et ils tirent les ficelles, bien relayés sur place...

Regardez bien cet homme.

L’autre jour, j’évoquais soeur Emmanuelle, et donc, implicitement, son amour fou pour l’humanité.

Il y en a d’autres qui ont un visage d’homme, mais un coeur de monstre. Qui sacrifient les leurs pour l’argent, le pouvoir, la notoriété. Au service de l’homme blanc, civilisé, démocrate, épris de liberté, de Bien. Vous savez, tous les Bush, Cheney, Sarkozy, Kouchner, Brown... et leurs zélés relais dans les médias, auto-proclamés intellectuels. En toute indépendance, naturellement, mais curieusement, plus intéressés par la Georgie ou Israël que par l’Afrique. C’est vrai que leurs amis, dans les coulisses, se font les ambassadeurs des OGM qui ruinent les paysans du Sud, ou les ardents défenseurs des chocs de civilisations ou des guerres permanentes, préventives, nucléaires, et même mondiales, certes, mais si lucratives, et avec à la clef, raffinement suprême, la diminution du nombre d’habitants sur la planète.

La rumeur, propagée par un Rockefeller féru de littérature, ou un Attali, porte-parole du paradis libéral orchestré par l’Elite des Néron en tous genres, jamais repus, la rumeur, donc, vient nous dire que plus de 50 % de l’humanité, en surnombre, doit être immolée pour que l’autre moitié puisse jouir en paix d’un air purifié et de ressources moins aprêment disputées. La vie est belle. Le 21 e siècle sera spirituel ou ne sera pas !

Peut-être le sera-t-il davantage, quand une partie de l’humanité aura cédé sa place à l’autre.... Alors, pile, ou face ? Pile, c’est pour le sacrifice humain. Face, c’est pour celui qui va allumer la mèche. Vous êtes pauvre, malade, vieux, handicapé, solitaire, et vous avez tiré pile ? Réjouissez-vous, bonnes gens. Votre sacrifice ne sera pas vain. Grâce à vous, l’autre moitié pourra jouir paisiblement de toutes les bonnes choses de la vie. Et puis, n’est-ce pas, vous serez consolés là-haut...

Et vous, heureux gagnant du bon lot, vous le bien né ou le fortuné ou le grand malin comme Tapie, eh bien vous, oui, riez, consommez, dansez, spéculez, faites bonne chère, rassasiez-vous de toutes les douceurs de la vie... Elles sont à votre portée, maintenant. Un peu de décence, de modération, quand même, sinon vous allez grossir les rangs des clients des cardiologues ou des spécialistes de l’obésité.... Ah, que la vie est belle lorsqu’elle n’est pas partagée ! Qui a dit qu’il y avait plus de joie à donner qu’à recevoir ? Ah, ce sont les esprits chagrins et pieux de la Bible... Pfff, cachez-moi ces livres que je ne saurais voir....

Et donc, le monsieur tout noir de la photo là-haut a choisi de servir les hommes tous blancs, ambassadeurs, agents d’ONG, mercenaires, militaires, missionnaires, employés de multinationales, oui tous ces amis désintéressés qui veulent du bien à leur prochain, animés des meilleures intentions, vous savez, propager la démocratie, la liberté, la civilisation, quoi... Heureusement qu’il y a aussi des hommes pour servir les Occidentaux ! Comme si, finalement, la mentalité d’esclave n’avait pas vraiment disparu. Et puis, au bout, bien sûr, il y a la récompense, le pouvoir, du moins en théorie, en représentation, en délégation, et puis l’argent, bien sûr, et il n’a pas d’odeur, lui, à part un léger arôme de pétrole ...

Alors voilà, les Congolais fuient leur maison, leur village, leur région, ils fuient le viol, la razzia, les massacres, le génocide.... et le Monsieur Noir de la photo, lui, il va peut-être prendre le pouvoir, pour le donner à l’homme Blanc qui le lui a demandé. Et tout est bien, dans le meilleur des mondes possibles. C’était une page de l’histoire du Congo, comme les excellents Anglo-saxons et Européens aiment tant les écrire, un peu partout dans le monde. Rideau.

Sur une tragédie.

Encore !

Dans l’indifférence générale ?

TAGS : Congo, le Blanc, l’Occident, le Noir, l’Africain, la civilisation, l’argent, le pouvoir, génocide, ONG, multinationales, militaires, humanitaires, Rockefeller, Attali, Sud, Néron, Bush, Sarkozy, Bush, Brown, Kouchner, Cheney, Soeur Emmanuelle, Tapie...

Le blog de l’écrivain Chantal Dupille, auteur notamment de "Moi, j’aime pas Giscard" (Balland) :

http://chantaldupille.over-blog.com


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • > Y’a bon l’homme blanc.... 1er novembre 2008 22:55, par Ashoka

    Vous savez, ce n’est pas une question de "monsieur tout noir" qui oeuvre pour l’homme blanc. Noirs et blancs n’ont rien à voir avec ça. Ils y a plus de blancs qui sont au service d’autres blancs pourris que de noirs qui font la même chose.
    Merci pour vos articles et félicitations pour votre engagement. Ça m’encourage de ne pas lutter seul.
    Ashoka

  • > Y’a bon l’homme blanc.... 2 novembre 2008 11:27, par Germain

    c’est tres interessant votre article et merci beaucoup de l’avoir si bien ecrit. nous nous mourons et ces nos frere noirs qui sont utilises pour nous exterminer. comme l’avait dit Henry kissinger, ancient secretaire d’etat americain, l’accroissement de la population en afrique est une menace a la securite des etats unis d’ou la necessite de tout faire pour la controler et diminuer. j’ai honte de ce que nous faisons a nos freres au congo.

  • > Y’a bon l’homme blanc.... 2 novembre 2008 16:09, par Hadria RIVIERE

    Il nous faudra nous solidariser avec tous les peuples de la planète pour justement lutter contre l’avidité d’une minorité ;
    Cette minorité qui détient d’énormes pouvoir financiers, économiques, politiques, médiatiques détient aussi le pouvoir de nous diviser, de nous opposer, de nous conduire à la guerre.

    Je reste convaincue quant à moi que, seule la CONFIANCE d’où peuvent découler la solidarité, le partage est l’un des rémède à ce marasme, à ces souffrances auxquelles est confronté l’humain qu’il soit noir, blanc ou jaune.

    Et, ainsi que me le disais judicieusement Ramon BASAGANA - "Ce n’est pas une question d’homme blanc", c’est une question de pouvoir financiers et économiques et surtout de l’AVIDITE, propre à l’espéce huamine.

    C’est bien contre cela : l’AVIDITE qui, pousse les Hommes et les femmes à voler le jouet de leur voisin de planéte qui, est à l’origine de bien d es guerres, de bien des souffrances....

    Cessons l’organisation du vol et de la spoliation et cesseront d’eux-mêmes les conflits, les massacres, les génocides.

    Revenons aux fondamentaux, revenons à l’essentiel, sachons maîtriser nos instincts, notre soif de possession, notre égo et, la planète comme l’humanité survivront.

    Hadria RIVIERE
    http://hadria.riviere.over-blog.com/

    Voir en ligne : ce n’Est pas une simple question de couleur de peau ainsi parlait mon collegue de combat ramon

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes