Effacer la Palestine ? Frapper les Palestiniens de péremption ?

"Une nation a solennellement promis à une seconde le territoire d’une troisième"
Arthur Koesler

Cela a commencé avant le massacre de DEÏR YASSIN le 10 avril 1948 et la création le même mois d’un « comité de transfert » et enfin la naissance de l’état d’Israël, le 14 mai 1948.
« Début mai 1948, atteste l’historien Benny Morris, ordre est donné aux agriculteurs juifs de reprendre la culture des terres appartenant à des réfugiés (Palestiniens expulsés) suit : les soldats israéliens peuvent tirer sur les Palestiniens tentant de revenir sur leurs terres. »_ Cela a commencé avant les expulsions et les exodes en masse (80% de la population), avant les camps dans les pays où on les a dispersés, beaucoup de ceux qui restèrent subirent d’autres transferts vers d’autres lieux, d’autres camps dans leur propre pays, avant qu’ils ne deviennent pour l’essentiel, des étrangers sur la terre qui les avait vu naître.
« Il doit être clair qu’il n’y a pas de place pour deux peuples dans ce pays [ ... ] et la seule solution, c’est la terre d’Israël sans arabes. [...] Il n’y a pas d’autres moyens que de transférer les arabes d’ici vers les pays voisins.. ] Pas un village ne doit rester, pas une tribu bédouine »

Yosef Weitz alors directeur du Fonds National Juif.

Dans La guerre de Palestine, l’historien Israélien Benny Morris évoque les archives « les nouveaux documents ont révélé des atrocités dont je n’avais pas eu connaissance quand j’ai écrit The Birth [ ... ]. Les atrocités sont importantes pour qui veut comprendre pourquoi les diverses phases de l’exode arabe se sont précipitées. »Jacques Kupfer Président depuis Juin 2002 du Likoud mondial « les squatters arabes en Eretz Israël capables de produire autant d’assassins prêts à tout détruire et partout. » « Peut-être faut-il se rendre à la seule évidence : on ne peut plus vivre avec eux si tant est qu’ils aient le droit de vivre. Ce sera donc eux ou nous. La solution tellement regrettable et irréaliste du transfert risque de devenir la seule solution praticable capable de nous apporter la sécurité et plus tard la paix. L’histoire offre toujours les opportunités pour réaliser les rêves d’une nation. Encore faut-il savoir les saisir et ne pas rater les occasions comme nous l’avons malheureusement fait en 1948 ou 1967. »En un demi-siècle un seul dirigeant d’Israël, Itzhat Rabin, a vraiment essayé de faire la paix. Il fut assassiné victime d’une campagne orchestrée par la droite et l’extrême droite.
Parce qu’il a promis qu’il finirait le travail qui a été commencé en 1948, Sharon fut sans conteste le vainqueur. Il incarna mieux que personne le sionisme inquisiteur et colonial. Il est clair qu’il ne s’embarrassa pas des artifices de liberté et de justice dont le sionisme aimait à se parer. Destitué après avoir été reconnu responsable des crimes de Sabra et Chatila en livrant les populations civiles des camps désarmées aux phalanges d’extrême droite libanaises .En septembre 2000 ce baroudeur prédateur ethnique renaît de ses cendres après une provocation meurtrière sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem qui provoqua la 2eme Intifada .
Le 11 septembre 2001 est une date lourde de conséquence pour les espoirs de paix en Palestine. Le 11 septembre tout ce que compte le monde en moyens d’information se sont mis à battre au rythme de la Maison Blanche. Saint George Bush, en parfait prédicateur, prend Dieu à témoin pour fustiger le Mal et c’est avec sa dichotomie haineuse du monde du bien et du Mal qu’il désigne à la vindicte de ceux qui l’entendent l’Islam terroriste arabe.
Il nous fait faire un bond en arrière d’un demi-siècle ?
Sous le Mc Carthysme aux Etats Unis on exhortait les communistes avec la même véhémence (la chasse aux sorcières).
Bush en jetant l’opprobre sur les Musulmans (c’est ce que tout le monde retient) trouve en Sharon le meilleur des alliés. Tout sera désormais instrumentalisé pour aider Israël dans son entreprise de démolition de tout ce qui est vital pour l’économie (de survie) palestinienne : Culture, puits, maisons, hôpitaux , écoles. Et la construction du mur qui continu inexorablement à faire de la Palestine un ghetto . Les médias, mal intentionnés , pour en parler se contentent de murmures.
Aujourd’hui la supercherie fonctionne c’est tout juste si ils ne disent pas que cette guerre c’est aussi pour aider le peuple palestinien à sortir des griffes du Hamas . Ils attaquent Gaza avec des moyens disproportionnés, Israël avec sa puissante armée fait du nettoyage ethnique . Crimes de guerre de toute évidence comment pourrait t’on appeler ça autrement quand le but recherché est de tuer et encore tuer et toujours tuer. Punir, en terrorisant tout un peuple et cela dure depuis 60 ans parce qu’il persiste, s’entête et résiste sur sa terre de Palestine .
Guerres, massacres, expulsions, transferts. En un demi-siècle, tout a été tenté pour effacer la Palestine sur les cartes, les livres d’Histoire. Un jeu vendu il y a quelques années par Toys’rUs montre Jérusalem comme la capitale d’Israël efface déjà toute la Palestine avec des frontières de la Méditerranée au Jourdain).Villages rasés enfouis sous terre par les vainqueurs le village plus connu s’appelait Emmaüs, près de 500 villages subiront le même sort pour en gommer les traces. Essayer de demander à un passant à tel-Aviv, où est la Palestine ? Il vous faudra chercher pour enfin trouver, car les traces sont tenaces ,surtout si vous avez lu le livre d’Ilan Halevi, édité il y a 25 ans « Sous Israël la Palestine »
Depuis un demi-siècle, Israël jure à qui veut bien l’entendre qu’il désire par dessus tout la paix. Les Palestiniens ont compris à leurs dépends que c’est une paix sans eux.
Israël ne veut pas la paix, il veut toute la Palestine !accepter une paix juste et équitable serait pour l’Etat Hébreux une reconnaissance explicite du droit palestinien à vivre sur cette terre.Et ça ils ne le veulent absolument pas.Israël n’as jamais contrairement aux palestiniens reconnu les palestiniens. Une devise chère au fondateur Ben Gourion explique cette ignominie ; « qu’importe ce que l’on dira de nous l’important c’est ce que nous nous ferons »
Mettre le monde devant le fait accompli, c’est tellement plus simple, quand les Etats Unis fournissent caution, dollars,technologie, armement et idéologie. Et que le cœur de l’ONU bat au rythme de la Maison Blanche.

Telle est la nature de l’Etat d’Israël. Une seule devise la paix, une triste évidence l’infamie

Luis lera


 
 
 
Forum lié à cet article

3 commentaires
  • je suis très admirative de cette article bravo ! et vive la Palestine libre.

  • Très bon article où l’objectivité est conjuguée aux faits historiques.

    Les choses sont claires, rien de plus aisé pour savoir cette vérité horrible que les Palestiniens sont massacrés pour la seule raison qu’ils sont dans leur droit. Mais le monde est aveugle et ne peut voir la vérité en face. Ce monde est abreuvé d’idéologie anti-palestinienne et peut-être aussi anti-arabe et le citoyen du monde est incapable d’opérer un jugement objectif et autonomes en considérant la chose même qu’il voit, en l’occurrence le massacre des palestiniens par la machine de guerre israéliennes. Il est même impossible à ce citoyen d’imaginer une résistance issue de ce peuple palestinien déportés, spolié et bafoué dans ses droits les plus élémentaires même si ce citoyen du monde continue à célébrer ses résistants le long de l’histoire et continue à condamner les régimes traitres de son pays. En France par exemple, les résistants dont De Gaule sont toujours célébrés et rappelés à la postérité avec fierté et élevés au rang de héros nationaux, et des traitres comme le général Pétain sont frappés d’opprobre.

    Qu’y a-t-il de plus raisonnable que d’agir ainsi ? Mais quand il s’agit des Palestiniens qui agissent conformément à ce bon sens que partage tout le monde, les citoyens et les résistants ne peuvent être que des terroristes. Si terroristes ils sont, alors De gaule ayant reçu sa longue légitimité, en tant que chef d’Etat, de cette résistance contre l’Allemagne nazie ne peut être lui aussi que terroriste, tel est le cas aussi de Jeanne d’arc et pas moins de Gandi.

    Il faut par voie de conséquence remettre en question tout le patrimoine humain, tout son entendement, et œuvrer à forger un autre être humain dont les valeurs vénérées seraient la lâcheté, la trahison, le déshonneur, la soumission etc. Bref œuvrer à dénaturer l’humain.

  • > Effacer la Palestine ? Frapper les Palestiniens de péremption ? 14 janvier 2009 00:48, par Le Lion de Jérusalem

    Bravo, cette vérité j’aimerai la criée sur tout le vieux continent. Ils ont oubliés que cette terre Sainte a reçu, nos chevaliers, nos Poêtes, nos écrivains,qui ont fait pélerinage,ils ont oubliés que derrière chaque croix il restera gravé Palestine,ils ont oubliés que notre Messie est né Palestinien de confession Juive, mais sur une terre Palestinienne. Personne ne pourra changer les écritures, mais eux le font.Abraham n’est plus mort en Palestine, maintenant c’est Israel. Surtout n’oubliez pas qu’Israel est le nom donné a Jacob, qui étant parti chercher sa femme,dormi dans le désert et cette nuit là il se serait batu avec Dieu, ne voyez vous pas la présomption de ce Peuple.Pour terminer je vous citerez les paroles de Jésus"Vous avez pour Père le Diable, vous êtes comme des chiens dans la mangeoire des boeufs, vous ne pouvez mangé ce qu’ils mangent,et vous empéchez les autres de manger".Je suis Français, est fier d appartenir au Vieux continent, qui a fait toute l’Histoire de ce Proche-Orient,et qui aujourd’hui attends que l’Amèrique nous fasse voir comment gérer ce problème, un peuple qui a fait sa nation sur le massacre des Indiens, mais qui ont fait leur "méaculpa", et qui ont parqué les survivants dans des réserves, que croyez vous que les palestiniens hériterons ?

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes