>> Vidéo

Gaza : Laboratoire d’expérimentations pour de nouvelles armes

Gaza, laboratoire d’expérimentations pour le DIME

L’attaque israélienne contre Gaza a pour premier but une épuration ethnique de la Palestine mais il s’agit aussi d’expérimenter, à travers cette offensive, des armes nouvelles développées par les États-Unis au cours des dernières années connues sous le nom DIME - pour Dense Inert Metal Explosive- « les fortes relations militaires israélo-américaines et la nature intrinsèquement belliqueuse d’Israël font que l’armée israélienne prend la tête de la mission de tests des nouvelles armes américaines dans des guerres réelles qu’elle déclenche pour servir les intérêts des Etats-Unis et ses intérêts personnels » explique M.. Mouin Rabbani, rédacteur en chef du "Middle East Report" à Washington dans une déclaration rapportée par l’agence "Inter Presse Service". Ces armes américaines fournies à Israël « ont fortement encouragé l’état hébreux à déclencher sa guerre contre Gaza. » explique t-il.

Le rapport "Initiative de paix et de sécurité » de la New America Foundation affirme pour sa part que « lorsque les forces israéliennes s’engagent dans des combats dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie, elles utilisent souvent des armes de conception américaine qui sont fabriquées soit aux États-Unis soit en Israël sous autorisation.

Israël est autorisé à participer à plusieurs programmes de développement d’armes « ce qui signifie qu’en plus des armes qu’on lui fournies, Israël bénéficie aussi de l’accès à un énorme transfert de technologies militaires et a un accès direct à des programmes et des renseignements militaires ».

L’administration Bush a fourni à Israël des aides "sécuritaires" dépassant les 22 milliards de dollars au cours des 8 dernières années dont 19 milliards de dollars comme aides militaires. En outre, les États-Unis ont signé des contrats de ventes d’armes d’une valeur de 22 milliards de dollars en 2008 seulement qui comprend l’accord de fournir à Israël 75 avions de guerre de type "F 35 ", et 9 avions de transport militaire, ainsi que 4 navires de guerre.

L’un des moyens pour financer l’industrie d’armement américaine et les dons militaires des USA à Israël est, selon M. Mouin Rabbani, de vendre des armes de même nature mais beaucoup moins efficaces aux pays arabes à des prix exorbitants .

Le député démocrate Dennis Cochin a envoyé, la semaine dernière, une lettre à la ministre américaine des affaires étrangères, Condoleezza Rice, lui rappelant que l’utilisation des armes américaines par Israël dans la Bande de Gaza, pourrait constituer une violation aux exigences de la loi de 1967 sur le contrôle des exportations.

En effet, la loi américaine précise que l’utilisation des armes américaines, sont limitées principalement à des fins de sécurité intérieure ou de légitime défense. Or les forces israéliennes ont utilisé des avions de guerre de type "F-16" et des hélicoptères "Apache" américaines pour lancer des opérations comme celles qui ont tué 40 palestiniens réfugiés dans une école de l’Organisation des Nations Unies.

Et le député américain conclut qu’ « Israël n’est pas au-dessus du droit international et il doit-être jugé pour ce qu’il est en train de faire ».

La population civile cobaye humain

Israël expérimente sur la population de Gaza de nouvelles armes chimiques allant du phosphore blanc en passant aux armes à énergie directe, ou aux agents chimiques et biologiques.

Ainsi, des nuages blancs, ressemblant à ceux dégagés par les bombes au phosphore blanc apparaissent sur les images retransmises par l’agence Ramattan.

Et le résultat : des corps dont les tissus sont nécrosés sans blessures apparentes ; des corps comme « momifiés » ; des blessés dont les jambes à moitié emportées continuent à se nécroser malgré l’amputation, et qui meurent ; des cas ont été décrits de blessures internes comme celles provoquées par une explosion, mais sans traces d’éclats ; ou bien de cadavres noircis alors qu’ils ne sont pas brûlés, ou d’autres qui avaient été apparemment blessés mais ne semblent pas avoir saigné...

Le chef des services d’urgences palestiniens à Gaza, le médecin Mouawiya Hassanein, a affirmé que les corps qui sont parvenus à l’hôpital al-Mashfa dans la nuit de Samedi et ce Dimanche, étaient atteintes de brûlures au troisième degré non-apparentes.

Selon un rapport d’experts militaires et médicaux cité par la télévision italienne Rai, les constations cliniques effectuées par des médecins de Gaza, indique clairement l’existence, parmi les blessés, de brûlures dues au phosphore : ils sont atteint d’éclats d’obus microscopiques, apparemment chargés de nouvelles substances chimiques qui ont le pouvoir de détruire le système immunitaire humain, causant la mort de tous les blessés de ce genre. D’où le risque de voir le bilan des morts s’alourdir même après un éventuel cessez-le-feu. Selon le médecin Mouawiya, le phosphore blanc peut provoquer des brûlures de la peau et endommager le foie, le coeur ou les reins. Pis encore, dans une agglomération comme Gaza, l’effet est désastreux, car le phosphore blanc se propage dans l’air et cause des brûlures au troisième degré chez de nombreux civils.

Dans un communiqué, l’organisation Human Rights Watch (HRW) a accusé l’armée d’occupation israélienne d’utiliser des munitions au phosphore blanc dans la bande de Gaza et a souligné le risque que cela représentait pour les civils proches des lieux de combat.

Source Al Jazeera

lire à ce sujet :

Des médecins évoquent l’usage "d’un nouveau type d’arme" à Gaza


Vidéo 1

Il s’agit d’un reportage diffusé sur Al Jazeera sur l’utilisation d’armes nouvelles à Gaza.

http://www.dailymotion.com/video/x807nn_gaza-terrain-dexprimentations-pour_news

Vidéo 2

C’est un témoignage d’un enfant victime d’une attaque à l’arme chimique diffusé par Al Jazeera

Témoignage :

Le journaliste : Bonjour Louay

Louay (l’enfant) : Bonjour Monsieur,

Le journaliste : raconte nous ce qui t’es arrivé

Louay (l’enfant) : C’était au moment de la trêve des trois heures, on nous a dit que les soldats israéliens sont partis, alors nous sommes retournés à notre maison pour chercher à manger et à boire, puis avons quitté la maison. Mon père est retourné seul à la maison pour chercher d’autres affaires que nous avons oubliées et je l’ai attendu dehors avec mes deux cousins. A ce moment là les soldats nous ont bombardés .

Silence de l’enfant

Louay : et tu vois le résultat.

Un autre silence de l’enfant

Louay : merci à vous.

http://www.dailymotion.com/video/x80028_armes-chimiques-sur-gaza-tmoignage_news


 
 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • L’horreur totale. Les hommes du monde entier devraient se mobiliser et faire pression pour que cesse ce cauchemar, qui est aussi le notre. Tout cela prouve néanmoins que nous sommes dirigés, sinon par des criminels du moins par leurs complices. Nous devons faire en sorte d’interdire toutes ces armes "d’un futur" qui est déjà là.

    Voir en ligne : http://poesiedanger.blogspot.com

  • la question que j’ai envie de poser à tous les criminels de guerre et leurs complices d’hommes politiques silencieux est,(c’est vos démocracies modernes que vous insistez de les imposer aux pays arabes et islamiques)qui vous poussent à commettre,des crimes crapuleux dans certains pays du monde !la yougoslavie,l’afghanistan,l’irak,la filistine et la liste secrète de l’administration(sioni-bushiste)continue..ah,l’état d’iran nous fait "peur" et ne se laisse pas faire.nous prenons donc,nos distances et nous l’épargnons pour des différentes raisons..exemple:son poid politique dans le monde,son pétrol qui fait couler notre salive,ses soutiens(arabo-russo et asiatiques).et surtout,son arsenal nucléaire "déciasif",n’est ce pas !messieurs,"nouveau ordre mondial" !