Le président Lula appuie la possible réélection de Hugo Chávez.

Público (Espagne) Dimanche, 18 janvier 2009. 21:37

Le président du Brésil a écarté ce samedi les critiques sur l’amendement constitutionnel soumis prochainement au référendum populaire par son homologue vénézuélien Hugo Chávez, pour permettre aux électeurs de réélire un mandataire qui aurait déjà assumé plusieurs mandats, parmi d’autres candidats au suffrage universel.

Lula a indiqué que de telles critiques surgissent toujours quand ces projets sont présentés par des mandataires d’idéologie progressiste. "Quand le président colombien aspire à un troisième mandat personne ne lui demande pourquoi. La même possibilité existe en Europe. Combien de temps sont restés au pouvoir Margaret Thatcher, Helmut Kohl ou Felipe González ?", s’est interrogé le chef d’État brésilien.

Il n’a pas exprimé le moindre doute au sujet de la consolidation de la démocratie au Vénézuéla. Lula a félicité Chávez, habituellement qualifié de "caudillo" par l’opposition, en rappelant que "durant son mandat s’est déroulée une grande quantité d’élections et de référendums, et le jour où le peuple décidera de ne pas le réélire il lui suffira de voter pour un autre candidat. C’est cela la démocratie ".

Le dirigeant brésilien a exigé plus de respect pour les processus politiques latino-américains, "chaque pays construit le sien à partir de son degré de conscience et de sa culture politique". Peu avant de conclure sa visite de deux jours au Vénézuéla, Lula s’est engagé à intercéder auprès de la nouvelle administration américaine pour dépasser l’actuelle et "néfaste" relation entre les deux pays. "C’est important dans ce processus d’intégration régionale incontournable", a conclu le président du géant latino-américain.

Traduction : Thierry Deronne


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes