Affaire Siné : déclarations des femmes musulmanes de France

Pas en notre nom

Le 2 janvier, au tribunal correctionnel de Lyon, BHL et Val sont venus témoigner contre le caricaturiste Siné poursuivi pour "incitation à la haine raciale."

Siné dit ne pas comprendre ce qu’il « fout » là et nous, femmes musulmanes de France (voilées et non voilées), disons ne pas comprendre comment à l’accusation d’antisémitisme s’est ajoutée une autre accusation de racisme anti-musulmane.

En effet, au début Siné était poursuivi pour la chronique qu’il avait signée en 2008 dans Charlie Hebdo. Rapportant les propos de Gaubert président de la Licra , il ironisa sur une possible "conversion" de Jean Sarkozy, fils du chef de l’Etat, au judaïsme à l’occasion de son mariage avec une héritière des magasins Darty.

Puis, quelle fut notre surprise quand nous avons appris qu’hier Siné devait répondre d’une autre chronique publiée dans Charlie Hebdo en juin dernier critiquant les femmes musulmanes voilées. Dans ce texte Siné écrivait que "la prolifération" des femmes voilées dans sa banlieue de Noisy-le-Sec. Femmes voilées dont il avait envie « de botter le cul », après les avoir traitées de « patates »".

Certes le texte est polémique mais ce qui est choquant c’est que celui qui a approuvé et signé la chronique afin qu’elle soit publiée est la même personne venue témoigner contre l’auteur de celle-ci.

Quand on connait Philippe Val par ses positions ouvertement islamophobes et polémistes et son militantisme actif pour la loi anti-voile, on ne peut que rester sans voix devant un tel cynisme et une telle hypocrisie !

M. Patrick Gaubert explique que « Si des musulmans ne se sentent pas bafoués, c’est qu’ils n’ont pas lu les chroniques de Siné... ce procès est un vrai symbole : celui que l’on ne peut plus dire. ». Gaubert fait la leçon aux musulmans, nous disons au président de la Licra que nous n’avons pas besoin de tuteur, nous nous sommes désormais émancipées : le paternalisme colonial est révolu !

D’autres part, nous ne sommes pas dupes et nous refusons d’être instrumentalisées dans votre jeu de billard pour abattre Siné.

Cette manipulation grossière est cousue de fil blanc, les témoins à charge Philippe Val et BHL sont là pour confirmer la manœuvre.

Ces deux personnages, depuis des années, sont à l’avant-garde dans l’incitation à la haine des musulmans. Ces marchands de la peur expriment, de façon incontrôlée, une aversion profonde et explicite à l’égard des musulmans. Au nom de la démocratie et des droits de l’homme, ils légitiment l’ingérence militaire et les guerres destructrices dans les pays musulmans (Iraq, Afghanistan, Soudan, Palestine etc...). Sous le masque de défenseurs de la République et de la laïcité, ils répandent l’idée selon laquelle l’islam est une menace pour la France et ses valeurs. Ils dénoncent ces « beurs » « antifrançais » et « antisémites » qui « haïssent » l’occident, qui ne veulent pas s’assimiler et qui, malgré leur présence durable ne sont qu’une armée de réserve pour les groupes terroristes et les émeutes urbaines.

A l’opposé, Siné est un anticolonialiste, militant pour les minorités, grand ami de la Palestine. Siné est athée et contrairement à Val et BHL qui s’attaquent exclusivement à l’islam, le caricaturiste est un anticlérical qui ne fait aucune hiérarchisation dans sa détestation de toutes les religions « Je me moque des curés, des patrons, des militaires mais jamais des pauvres, des immigrés. Je suis antireligieux. C’est une profession de foi et je continuerai. Ce n’est pas un procès qui va m’arrêter » affirme Siné. Le juger pour incitation à la haine est déplacé et de mauvaise foi.

M. Gaubert, nous refusons d’être les dindons de la farce et nous disons : Non, pas en notre nom ! Si vous voulez la tête de Siné, ne prenez pas les musulmanes comme bouclier, les musulmans de France ne sont pas naïfs et savent distinguer leurs amis de leurs détracteurs.

Femmes Musulmanes de France


 
 
 
Forum lié à cet article

11 commentaires
  • Merci de clarifier les choses,dans votre éxellent arcticle.

    Voir en ligne : http://www.memejusticepourtous.vox.com

  • > Affaire Siné : déclarations des femmes musulmanes de France 30 janvier 2009 22:39, par Fatima Boutoual

    BHL, VAl, Sos racisme, la Licra sont soudain devenu les défenseurs des femmes voilées et de l’islam dans le procès Sinè ! Quelle farce, de qui se moque t-on ?

    pour plus d’info lire :

    http://www.rue89.com/2009/01/27/val-bedos-bhl-filoche-du-grand-guignol-au-proces-sine

    et

    _ http://www.liberation.fr/societe/0101315243-au-tribunal-sine-persifle-et-signe

    Quel cynisme !!!!

  • Bonjour,

    Vous faites une très bonne analyse, suis passé par hasard et je garde votre site dans mes favoris

    Voir en ligne : http://www.bakchich.info/article658...

  • " femmes musulmanes de France "

    c’est quoi cette expression de m**** ?

    "les femmes musulmannes de france", de une, n’existent pas en tant qu’entité, de deux, n’ont pas besoin de vous pour parler en leur nom.

    Le font de l’article est interessant, mais l’expression "femmes musulmanes de France" est nauséabonde. Etait-il vraiment nécessaire d’utiliser cette expression ?

    Communautarisme, quand tu nous tiens ...

    Zaga

  • belle réplique. Excellent, bravo, pas d’autres mots.

  • > Affaire Siné : déclarations des femmes musulmanes de France 1er février 2009 21:39, par Femmes Musulmanes de France

    Je tiens à affirmer et confirmer que nous sommes des femmes musulmanes de France mais que nous n’appartenons à aucune organisations et ne faisons partie d’auncune association. Nous sommes de simples citoyennes françaises de religion musulmane.

    Certaines sont des fonctionnaires, d’autres chômeuses ou mères au foyer.

    Certaines portent le voile, d’autres non.

    Monsieur Zaga, si vous aviez bien lu notre déclaration, vous auriez pu comprendre pourquoi nous étions obligées de préciser notre religion. Il ne s’agit en aucun cas de communautarisme.

  • BHL ET VAL sont deux énergumènes qui sont les exécutants et choristes au sein de tout un rouage ,et ils ne méritent donc même pas d’être cités, sauf à dire "hachakoum". Personnellement je les considère comme deux traîtres à la société francaise. Et quand on veut régler un problème ou ne s’adresse pas à une simple lanière ou une courroie de caoutchouc, il faut voir ailleurs, ou plus haut.

  • > Affaire Siné : déclarations des femmes musulmanes de France 2 février 2009 18:16, par Jean-Louis Caubin

    Bravo pour cet article qui démasque les antisémites et racistes de toujours colonialistes d’hier et impérialistes d’aujourd’hui.
    Cette défense des femmes musulmanes voilées par le pro-sioniste Val me fait penser à ce 13 mai 1958 où Paris-Match se repaissait d’images de femmes algériennes à qui des racistes arrachaient le voile pour les libérer de l’oppression religieuse !
    Les adversaires de Siné veulent bien que les femmes musulmanes portent le voile mais quand à ce qu’elles revendiquent un état palestinien libre sur l’ensemble des territoires occupés depuis 1967 par Israël comme hier leurs sœurs libérèrent l’Algérie de la France coloniale et voilà qu’ils intentent un procès à l’encontre du caricaturiste qui entend exercer sa liberté de création en étant toujours du coté des opprimés.
    Merci pour votre action,
    Jean-Louis Caubin

  • Bravoooooo !!! hahaha ça donne la pêche de lire un article qui remets les pendule à l’heure de ces idiots haineux que sont la clique des néo-sioniste français.

    Pour ma part j’achète le Siné hebdo depuis sa première parution et je dois avouer que je m’en délecte savoureusement !

    c’est non sans un certain plaisir que je fanfaronne chaques semaine devant ma buraliste en attendant de pouvoir tater encore chaude, la mie de pain grinçante et racérènante de cet hebdo !

    Et de me dire que Val et tout ces poupards sionistes se prennent chaques semaines obligatoirement l’image en UNE de ce journal en allant acheter l’un ou l’autre de leur torchon, me fait jubiler !!!

  • C’est vraiment succulent de voir des gens ne se définissant que par leur religion(bonjour la réduction, mais si ça leur plait...) ,défendre de cette (fort) belle manière un athée, bouffeur de curés, d’imams et de rabbins.

    Nous avons là un exemple rare d’honnêteté intellectuelle.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes