Constitution de listes pour une campagne Europe-Décroissance

Constitution de listes pour une campagne Europe-Décroissance

En décembre dernier, quatre objecteurs de croissance, Rémy Cardinale, Vincent Liegey, Paul Ariès et Vincent Cheynet, décident de lancer un appel à la constitution de listes Décroissance aux prochaines élections européennes (Europe-Décroissance). Aujourd’hui, cet appel a été signé par plus de 1600 objecteurs de croissance, sans aucun relais médiatique.

Pour répondre à cette attente, le 13 février dernier, des membres du Mouvement « Les Objecteurs de Croissance » (MOC) et le Parti Pour La Décroissance (PPLD) ont décidé de s’unir et de travailler ensemble à la constitution de listes Décroissance aux européennes. Cela a permis de nous rassembler au sein du mouvement politique, l’Association Des Objecteurs de Croissance (l’ADOC-France). Notre réunification permet de donner naissance à un mouvement qui a pour but de représenter l’objection de croissance en France dans toute sa diversité (comme le font nos amis Belges).

Les élections européennes sont l’occasion d’ouvrir un débat public sur la crise anthropologique, c’est-à-dire économique, financière, énergétique, écologique, sociale et culturelle auquel notre civilisation est confrontée. Actuellement, l’Union Européenne est une institution totalement dévouée à la société de croissance que nous dénonçons. En effet, elle est un instrument économique destiné à renforcer l’emprise des multinationales sur le monde, notamment par la domination des pays Méditerranéens et d’Afrique.

Ses institutions technocratiques, ne sont pas un lieu de représentation démocratique permettant à des courants d’idées critiques de s’exprimer. De plus, son mode d’élection, très coûteux, élimine les opinions s’opposant à l’ordre dominant.

De toute évidence notre courant de pensée ne peut déléguer à d’autres le soin de présenter ses idées. Nous proposons donc de mener une campagne politique sur la base d’une plateforme écologiste, anticapitaliste et antiproductiviste grâce à l’ADOC-France, qui nous servira d’outil d’expression national. Ce seront les équipes régionales et nationales qui feront campagne (ces équipes autogérées incluront sans subordination, candidats et non candidats). Pour accéder aux médias publics et à la campagne officielle nous déposerons des listes dans au moins 5 circonscriptions électorales.

Cette campagne autogérée sera en décalage avec les pratiques de délégation traditionnelles des partis politiques. Elle sera l’affaire de tous ceux qui s’y engageront : nos moyens financiers seront ceux que nous pourrons rassembler, dans un souci de préservation des ressources, de sobriété et de faible empreinte écologique, comme par exemple une limitation de nos déplacements. Nous avons besoin de vous pour faire de cette campagne la résultante de milliers de campagnes de proximité. Nous avons besoin de votre soutien financier pour faire parvenir à tous, pour la première fois les idées, les valeurs et les propositions des Objecteurs de Croissance.

Le but de cette démarche n’est pas électoraliste ! Nous rappelons que dans l’état actuel, les institutions européennes ne permettent en aucun cas une réelle représentation populaire. Nous ne chercherons donc pas à obtenir coûte que coûte des sièges au parlement européen. Il s’agit bien pour nous, d’amener au débat public, pour la première fois dans l’histoire politique, les idées de la Décroissance. Des idées qui nous permettrons enfin de construire un autre avenir pour les peuples d’Europe.

- Lancement de la campagne Europe-Décroissance le 25 avril à Paris

- Soutenez le projet Europe-Décroissance de l’ADOC-France
- par courriel : europedecroissance@gmail.com
- sur le site : http://www.europedecroissance.eu/

- Parti Pour La Décroissance (PPLD)
- Mouvement « Les Objecteurs de Croissance » (MOC)

- Rencontre avec le NPA
- Rencontre avec le PG


 
 
 
Forum lié à cet article

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes