{id_article}
 
Le 14 décembre, manifestez !

Ecoute George W.

Un communiqué de COMAGUER [1]

Arrivé au pouvoir frauduleusement, tu crois que parce que tu es à la tête de la plus puissante armée du monde, et que tu as des soldats et des espions sur tous les continents, tu es le maître du monde.

Mais tu vis dans le passé. De 1945 à 1990, ton pays, au prétexte de la menace de l’URSS, a réussi à être le leader incontesté d’un monde dit libre où la liberté consistait à se ranger inconditionnellement sous sa bannière et où tout pays qui voulait simplement faire preuve d’indépendance était considéré comme du camp ennemi et aussitôt menacé, déstabilisé, voire bombardé.
La chute de l’URSS vous est montée à la tête, à toi, à ton père, à vos proches et à l’ensemble de la classe dirigeante blanche, anglo-saxonne et protestante des Etats-Unis.
Vous avez cru que l’avenir vous appartenait, que "l’Histoire" était finie, et vous avez déclaré sans aucune retenue : "Tout est à nous, nous pouvons désormais imposer partout nos multinationales, nos banques, nous pouvons acheter toutes les matières premières qui nous manquent où qu’elles soient, nous pouvons corrompre n’importe quel gouvernement et écraser les plus faibles, nous pouvons envoyer nos bombardiers partout, nous sommes les maîtres du monde."

Et les démonstrations de puissance se sont multipliées :
-  Guerre du Golfe avec l’écrasement militaire de l’Irak et poursuite sans interruption de la guerre économique contre le peuple irakien
-  Guerre et démantèlement de la Yougoslavie avec établissement de protectorats US, le premier en Bosnie, le second au Kosovo et le troisième en cours d’installation en Macédoine.
-  Guerre d’Afghanistan avec établissement d’un nouveau protectorat
-  Guerre de Palestine où le piège - tendu par vous - des accords d’Oslo s’est refermé sur la direction palestinienne dont le territoire et l’autorité se rétrécissent sans cesse au rythme même de l’arrivée de vos dollars et de votre matériel militaire entre les mains du gouvernement israélien.

L’exercice de cette violence d’Etat au lieu de démontrer votre toute puissance ne fait que souligner votre affaiblissement. Votre pays ne représente plus que 20% du PIB mondial contre 50% en 1945, encore n’est-il même pas en mesure d’assurer le bien être de tous ses habitants - 30 millions de pauvres aux Etats-Unis. Depuis 30 ans, il achète à l’étranger plus qu’il n’y vend et vit à crédit. Ainsi relativement appauvris, au lieu de modérer vos appétits, vous volez, vous pillez.

Maintenant, Georges W., tu veux tout le pétrole :
-  celui d’Irak qui est nationalisé et qui n’est pas aux mains de tes multinationales
-  celui d’Iran, prochaine cible, et d’Asie Centrale où ton armée veille déjà au grain,
-  celui du Venezuela dont tu te gaves mais dont tu voudrais pendre le contrôle complet
-  celui d’Angola où après avoir alimenté pendant 25 ans une guerre civile meurtrière pour imposer un homme à toi à la tête du pays tu soutiens maintenant un gouvernement soi-disant "marxiste" qui t’épouvantait auparavant

Tu veux être le maître du pétrole mondial pour faire chanter et affaiblir tes concurrents les plus dangereux : Japon, Allemagne, qui n’en ont pas et pour entraver le développement de la Chine qui en manquera bientôt.
Tu es prêt à tuer des millions d’hommes pour assouvir tes besoins, tu es prêt à des dizaines d’Hiroshima nouveaux pour tout contrôler, tu détiens le plus grand stock mondial d’armes de destruction massive : nucléaires, chimiques et biologiques, tu continues à pousser la recherche pour en découvrir de nouvelles et tu oses aller fouiller dans les poubelles de tes petits voisins pour voir s’il n’y traînerait pas un gramme d’uranium ou un bacille du charbon. Tu as déjà dépensé 120 milliards de dollars pour préparer la guerre contre l’Irak, deux fois le PIB irakien annuel et tu es le plus pingre des riches pour l’aide au développement

Ecoute, George W. tu es un danger pour l’humanité.
Range tes rêves de domination sur les 6 milliards d’habitants de la planète qui, ne l’oublie jamais, sont tes égaux en droit et en dignité. Assure un emploi et des conditions de vie décentes à tous tes concitoyens, arrête tes caprices de metteur en scène hollywoodien qui veut sans cesse modifier le casting des chefs d’Etat. Rappelle-toi que ta liberté a une limite, celle des autres. La conquête de l’Ouest, c’est fini !

Tu es à la tête d’un grand pays, riche, où vivent en grand nombre des gens intelligents, raisonnables et qui ne veulent pas que leur pays soit une dictature, ni au-dedans, ni au dehors, mais tu ne les écoutes pas, tu t’entoures d’une équipe de traîneurs de sabre arrogants et tu ne fréquentes que les marchands de canons, les pétroliers et les banquiers.

Ta prétention impériale, ton néocolonialisme sont dépassés, tes idées sont trop vieilles dans ce siècle tout neuf.

Alors maintenant, Georges W.,

Fous-nous la paix !


Notes

[1CONTRE LA GUERRE, COMPRENDRE ET AGIR


 
 
 
Forum lié à cet article

2 commentaires
  • > Ecoute George W. 24 janvier 2003 05:24, par Algarath

    L’Amérique est énergivore. Les réserves connues d’Irak représentent cent ans de consommation américaine et on peut penser avec les données dont disposent les scientifiques qu’en fin de compte l’Irak contient quatre cents ans de réserve de pétrole pour l’Amérique. Avec ce pétrole à 10 dollars le baril les USA feront plus facilement la nique à L’Europe qui les inquiète beaucoup au plan économique. Virer Saddam Hussein ne représente que d’énormes avantages pour les USA : les énormes réserves de pétrole à un coût très bas, l’occupation militaire d’une zone stratégique au Moyen-Orient, et le fait de plaire à Israël, alors que les juifs constituent un redoutable groupe de pression aux États-Unis.
    Tout ce qui vient d’être dit est connu et a été analysé aux USA depuis plusieurs années. Seulement voilà, il fallait une indiscutable légitimité pour que les USA envahissent l’Irak. Qu’à celà ne tienne, on monte le coup du 11 Septembre entre CIA et Mossad, ce qui fait que les pays arabes n’osent plus èlever la voix contre l’Amérique, et que envahir l’Irak va être bien plus facilement accepté par une partie de l’opinion mondiale.
    Il fallait trouver l’abruti entêté pour réaliser ce projet. George W. Bush, un politicard sans talent, obtus, limité, à l’intellect embrouillé fût le parfait candidat. On lui a adjoint des assistants soigneusement choisis. Rumsfeld, Rice, etc... Nous voiçi revenus aux pires heures du MacCarthysme, quand l’Amérique découvre son vrai visage, elle qui a bâti son pays sur le massacre des peaux-rouges il n’y a pas si longtemps, et sur l’exploitation de l’esclavage pour ceux qui l’aurait oublié. Eh oui ils sont les plus forts militairement, mais ils ont peur des pays qui ont la bombe atomique. C’est pourquoi, malheureusement, ceux qui l’ont feraient bien de la garder sinon ils seront les victimes possibles des convoitises américaines.
    Plus çà ira, plus les américains seront isolés, plus ils imposeront leurs diktats avec la force, plus ils mépriseront l’Europe et le monde libre. L’Amérique n’a plus de contre-pouvoir pour s’opposer à ses appétits de puissance et son néo-colonialisme, il n’y a plus d’URSS.
    Bush est un con certes mais ce n’est pas lui qui planifie, qui décide, qui dirige le monde. Ceux-là, les vrais maîtres du monde, les mêmes qui ont trucidé Kennedy quand il n’a plus marché droit et qui cachent aux manipulés que nous sommes les vrais vérités, qui nous font bouffer la mauvaise culture à longueur de journée, ils sont cachés. Ils ne sont peut-être même jamais apparus sur un écran de télé. Du délire ? Malheureusement pas. Mais que font les civilisations qui ont mûri pendant des millénaires pour s’opposer à la pauvreté culturelle de l’Amérique, à son fast-food insipide, à son mode de pensée étriqué. En moins de deux cents ans l’Amérique aura réussi à imposer sa médiocrité au reste du monde.

    • > Ecoute George W. 29 février 2012 03:30, par Minou

      L’article de Comaguer et la reponse d’Algarath sont très pertinents et justes. Les manipulateurs invisibles des marionnettes sont relatés dans LE LIVRE JAUNE No5 et leurs applications sont dans le TUEUR ECONOMIQUE de John Perkins. Cherchez-les avec google si vous voulez savoir à quoi ça rime.

 
 
Les derniers articles
 
Thèmes