Quand le site Causeur.fr érige la veulerie analytique au rang de vertu élémentaire...

Avec des contributions telles que : «  Eva pas joli joli  » où l‘on pourra lire : «  Un(e) juge très politique met au trou les puissants et les riches : c’est du populisme "soft"... »

Quand on sait ce que nous a coûté, nous coûte et continuera de nous coûter la corruption, les mafias et l’impunité de tout ce beau monde comparé aux moyens dont peuvent disposer, ici et là, quelques juges, en France et ailleurs dans le monde ; sans oublier ceux qui y ont laissé leur vie...

Ou bien : "Le monde en route vers un bordel noir  » avec pour sous-titre «  Cent jours d’Obama : tout ça pour ça...  »  

Article qui a pour objet de dénoncer la complaisance soupçonnée et à venir d’Obama vis à vis des revendications palestiniennes et envers l’Iran, le Hezbollah et le Hamas... (on crie : aïe ! avant d’avoir eu mal), et qui sent le bon vieux sionisme aveugle ; et d‘aucuns ajouteront : sionisme tragique qui n’apprend jamais rien de rien ni de personne ; sionisme qui tourne en rond dans son bocal et qui, nul doute, finira... poisson rouge.

A ce sujet, on sera franchement tentés de suggérer aux contributeurs de Causeur.fr et plus particulièrement à Monsieur Rosenzweig* - auteur de l’article sur Obama -, d’aller au plus vite partager le sort des israéliens qui tentent de vivre en sécurité dans les frontières de l’état d’Israël reconnues par la communauté internationale. Là, et seulement là, la bêtise des Rosenzweig de ce monde pourra-t-elle alors revêtir les habits d’une respectabilité certes, relative mais... respectabilité quand même puisque... assumant toutes les conséquences de sa propre bêtise ; conséquences aussi prévisibles que la pluie quand il a déjà commencé de pleuvoir.

Et l’on s’empressera d’ajouter : bordel noir contre bordel sioniste... l’un dans l’autre et/ou l’un contre l’autre... comptez sur nous Monsieur Rosenzweig : on redoublera de vigilance et l’on veillera à ce que... jamais ! on ne soit dans l’obligation de devoir choisir.

Autre titre "fringant" du même auteur, et toujours sur Causeur.fr :

«  Peut on prêcher la vertu dans un bordel  »

(décidément, Monsieur Rosenzweig ne pense qu’au bordel : lapsus révélateur de l’état de son "moi intérieur" que son emploi récurrent d’un mot d’une élégance qui force le respect ?)

Avec pour sous-titre : «  Pour les minorités opprimées, Durban 2 est une farce triste  ».

Monsieur Rosenzweig s’évertuant à comparer les moeurs et les conditions de vie dans les pays musulmans d’Afrique noire - dont Madame Rama Yade est originaire, nous rappelle-t-il -, avec nos sociétés occidentales apaisées et tolérantes.

Exercice vain !

Car, force est de constater que les Rosenzweig de ce monde ne comprendront sans doute jamais ce qui suit : avec ou sans Durban, c’est de nous qu’il s’agit ! Oui ! de nous... face à nous-mêmes, et certainement pas d’eux car, une fois que l’on aura opposé le cynisme occidental veule et intéressé de nos élites économiques et politiques aux archaïsmes de ceux d’en face - voire même, à leur cruauté -, en fin d‘analyse, il sera quand même, et encore, et toujours question du même cynisme veule et intéressé de ces porcs qui nous tiennent lieu d’élites au prix, ici, en Occident - mais pas seulement -, d’une société d‘une violence économique et sociale sans précédent depuis la fin de la seconde guère mondiale.

Et pour finir, un dernier exemple, toujours sur Causeur.fr

Monsieur Rosenzweig cite ce qui suit pour mieux le réfuter : " Les seules vraies victimes du racisme dans notre beau pays sont les musulmans en général et les Arabes en particulier - La France, en raison du traumatisme hérité de son histoire coloniale, n’arriverait pas à appréhender le fait musulman comme un fait religieux national. Dans le prolongement du racisme néo-colonial, les "républicains" verraient l’identité française comme exclusive de l’identité musulmane... "

Avant d’ajouter un conditionnel proche du déni (et de la négation) dans le passage suivant : "...dans les cités HLM, les immigrés maghrébins et la situation injuste qui leur serait faite." 

Monsieur Rosenzweig a vu juste et Causeur.fr avec lui : pensez donc !

- L’injustice sociale ne touche pas en priorité les immigrés ou bien, les français issus de l’immigration mais les Bretons.

- Les seules vraies victimes du racisme en France ne sont pas en priorité les noirs et les arabes mais les Auvergnats.

- Pas de problème de tolérance à l’encontre de la religion musulmane mais bien plutôt vis à vis du judaïsme et du catholicisme ; il suffit de penser aux difficultés que rencontrent les juifs et les catholiques toutes les fois qu’ils souhaitent se réunir dans des lieux de culte décents et dignes d‘un pays et moderne et tolérant.

Un fait est maintenant établi : Monsieur Rosenzweig, en tant que négationniste, n’a de leçons à recevoir de personne.

 

***

Nul doute ! On finit toujours pas ressembler à ceux dont on combat les idées souvent à juste titre et pour une juste cause, quand on manque de discernement et que l’on a pour moteur, non pas un tant soit peu de considération pour la Justice, mais un parti-pris ethnocentrique qui, dans le cas de Causeur.fr, réunit les composantes suivantes : un peu de judaïsme, une bonne dose de sionisme servile, bête et méchant and... last but not least, un positionnement à droite de l’échiquier politique ; cocktail parfait quand il s’agit de nier toute réalité sociale et politique - et toute spécificité de cette même réalité -, qui ne rentrerait pas dans une grille d’analyse qui place, les contributeurs de ce site et leurs compagnons de route, en tête de liste quand il s’agit de distribuer les palmes de la vertu et du mérite compassionnel. 

Le drame sur Causeur.fr c’est bien qu’il y ait des lecteurs pour penser que des contributeurs tels que Luc Rosenzweig puissent éclairer qui que ce soit sur quelle que réalité que ce soit car, avec Causeur.fr, on est, le plus souvent, loin de l’intelligence et du courage ; et si l’auto-censure est à déconseiller, en revanche, on peut légitimement rappeler à ses contributeurs qu’ils ont le droit de pratiquer l’auto-critique et l’auto-analyse avant de choisir de s’exprimer sur un site qui, non content d’être totalement dépourvu de générosité et de fraternité, a érigé avec des contributeurs tels que Cyril Bennasar et Luc Rosenzweig la veulerie analytique - version : café du commerce pour les bac+3 -, au rang de vertu élémentaire d’une nécessité absolue.

(Décidément, les études supérieures, même modestes, ne sont plus ce qu’elles étaient !)


* Et dire que Luc Rosenzweig a été journaliste au journal Le Monde ! Et comme un malheur n‘arrive jamais seul ; il se pourrait bien qu’il ait aussi... fait Mai 68 !


 
P.S.

Article rédigé après trois semaines passées à lire les contributeurs du site Causeur.fr tout en y ré-agissant en postant des commentaires qui, je tiens à préciser, n’ont... à ma connaissance, jamais été censurés par la rédaction du site.

 
 
Forum lié à cet article

4 commentaires
  • Entièrement d’accord.Ce causeur ne cause pas, il déballe son idéologie sioniste sans vergogne. J’avais répondu, il y a peu, à propos de Tarnac, sur ce site, à mon nom. Allez voir, juste pour rigoler. Mr Causeur voulant le dernier mot, je n’ai pu répondre à son dernier commentaire qui, pourtant, me concerne.
    C’est là :
    http://www.causeur.fr/tarnac-parano...

    Voir en ligne : http://destroublesdecetemps.free.fr

  • Moi, je viens de découvrir qui était vraiment"Causeur" en postant un commentaire à propos d’un article d’E. Levi sur Emmanuel Todt.
    Causeur laisse passer les commentaires suivants :
    "MLF,Todd hait Sarkosy,parce qu’il est de la coterie Galouzeau-Al Shirak.
    Il rejoint dans cet affect la gent lèche-babouches:intello-médiatico-artisso-politicards(rue arabe du quai en particulier)
    ." et : "Cette haine des français et de la France est partagée d’une part par nos élites politico-médiatiques qui nous franchouillardisent avec délectation à la première occasion venue, et d’autre part par la diversité qui semble plus encline à la “revanchardise” qu’à la fraternité.
    Comme l’a fort bien formulé Zemmour ce matin sur Rtl, les Français préférés des Français aiment-ils les Français ?
    "...
    Par contre il censure le mien, bien inoffensif :
    "Me voilà pour la première fois déçue par un de vos articles. Que l’article d’E. Todd soit écrit à l’emporte-pièce, c’est un fait. Mais vous négligez autant que lui des faits avérés. Besson déclarait à propos du FN, juste avant le lancement du débat sur l’identité nationale, ” le FN à compris qu’on aller lui piquer un certain nombre de valeurs” ! Rien de plus clair, et faire de l’angélisme sur les intentions de ce débat est certainement, aussi, une grosse, voire grossière erreur pour un journaliste de valeur."
    Ayant découvert, en cherchant, la véritable nature de ce site, j’arrête d’y aller et vais m’employer à en parler !

  • C’est clair !! c’est la rébellion imposée, réchauffée et choisie d’aujourd’hui -(sinon bien entendu propagande partisane du nain très laid à multiples talonnettes) : C’est nous l’avenir, et c’est nous qui décidons de vos pensées asociales.

    Moi quand je lis Causeur j’ai l’impression de vivre à l’intérieur d’une série B de science-fiction.

  • Je pense tout simplement que causeur répond à une opinion. je suis abonné, j’utilise causeur comme antidote à la pensée unique post-68. ici on peu critiquer l’immigration, de façon intelligente voir les gens se répondre. Et quand on chante le souvrainisme économique, on offre la parole à un libéral.
    A noter que sur zemmour, causeur à donner parole à Lozes.
    Après vous ne pouvez pas empêcher les Français d’en avoir marre !

    POlitiquement je suis plutôt Murayien, non pas anti-Lepen, mais A-lepen, ce n’est pas mon combat, mais Lepen c’est aussi légé économiquement que Besancenot et mélenchon...

    La question n’est même plus pour quoi voter mais voter ou pas !