La voiture de l’avenir (suite n°3)

Oui pour ce qui était promis, un très grand agrément de conduite, le silence en ville, la nervosité due à la transmission épicycloïdale, dite à force constante....mais si l’on veut des explications sur un incident, ou porter un vélo, c’est une histoire impossible, la langue vous est, en quelque sorte, coupée !

Ma TOYOTA est fantastique ?... Oui ...pour ce qui était promis, un très grand agrément de conduite, le silence en ville, la nervosité due à la transmission épicycloïdale, dite à force constante, qu’on peut imaginer comme un différentiel situé entre le moteur thermique et un moteur électrique, c’est alors la différence de vitesse de ces deux moteurs qui est transmise au différentiel des roues, qui remplace à la fois l’embrayage et la boite à vitesse des voitures ordinaires ; le moteur thermique est alors toujours au maximum demandé, comme s’il y avait une infinité de vitesses. L’énergie récupérée par ce moteur chargé de régler la vitesse est renvoyée, soit à la batterie de puissance (300 volts), soit à un second moteur directement couplé au différentiel des roues motrices. c’est ce second moteur qui permet ces démarrages silencieux qui peuvent surprendre les piétons.
J’ai dépassé les 150 000 kilomètres sans la moindre panne, et sans changer de plaquettes de frein ! ceci est dû, en particulier à la conduite induite par ce système économique qui incite à éviter les freinages intempestifs, on s’arrange pour ralentir avant les feux rouges de façon à récupérer son énergie cynétique en électricité, plutôt qu’en chaleur dans les freins....
Après 150 000 Km, pour 100 Km parcouru, le coût, en Euros courants, se décompose ainsi :

14,39 € pour l’amortissement
2,40 € pour l’entretien et pneumatiques
3,04 € pour l’assurance
7,51 € pour le garage en ville
6,63 € pour l’essence
8,28 € pour l’autoroute (42%des kilomètres dont 60% tarif réduit)

Soit un total de 33,97 € pour 100 Km sur route, et 42,25 € sur autoroutes.

Elle a quand même quelques petits inconvénients, auxquels on finit par s’accomoder :

1-Attention de ne pas laisser allumé un éclairage intérieur, car alors la petite batterie de 12 volts chargée de l’ alimenter n’a qu’une très petite capacité, puisqu’elle n’a pas besoin d’actionner un démarreur, en effet c’est le moteur électrique et la batterie de puissance qui remplissent cette fonction, mais il faut du 12 volt pour alimenter le relais ! et si la batterie de 12 volt est vide...il faut appeler un garagiste et son booster ! on aurait pu prévoir un bouton poussoir sur le relais....

2-Autre caprice qui s’aggrave avec l’âge, il commence par se produire par temps très froid (-15°) et en montagne (1000 m) : au démarrage, le moteur thermique se met en route et s’arrête au bout de 5 secondes, et tous les voyants se mettent au rouge vous informant, entre autres, que la batterie de puissance risque d’exploser !
La première fois c’était une veille de Noël à 20h, à Megève, j’ai téléphoné à Toyota qui m’annoncait une intervention dans les 3 heures à partir d’un garagiste de Genève..à 80 kilomètres. J’ai donc ré-essayé plusieurs démarrages, (les suivants n’entrainent pas l’arrêt du moteur) et au bout d’une minute j’arretais le moteur pour voir si les voyants se calmaient, c’est ce qui s’est passé après 5 minutes et 1 kilomètre parcouru. Ce serait donc un problème de capteurs. Aucun garagiste de Toyota n’a pu m’expliquer ce qui se passait, ni y remédier ! En plaine par -7° impossible de reproduire le phénomène. Donc le problème n’existe pas ! Ce doit être moi qui ai la berlue !
Donc chaque fois que je viens faire du ski, et que ma voiture passe une journée dehors, j’ai droit au même cinéma, scéance privée.
Cet été, changement, et situation nouvelle, j’ai parqué ma voiture à 1500 m d’altitude, à 9h du matin, la température n’est pas descendue au dessous de 15°. A 15h au moment de la reprendre, elle m’a refait son cinéma ! Ce serait donc plus une sensibilité à la pression qu’à la température...n’est-ce vraiment qu’un détail ?

3-Convaincu par l’hybride, j’ai essayé le concept pour le vélo, avec un vélo à assistance électrique suisse Flyer, cet essai m’ayant convaincu, il ne me restait plus qu’à installer un porte-vélo sur ma Prius. Comme ces vélos sont assez lourds (22 Kg) j’ai cherché un système s’accrochant à l’arrière, éventuellement par une boule d’attelage, et à rail porteur, car j’ai un certain âge et ne suis plus capable de hisser une telle charge sur le toit, ni à l’accrocher sur des becquets bringueballants.
Alors là : impossible, ou bien la Prius n’a pas été construite en assez d’exemplaires ? ou le moteur n’est pas capable de tirer même une petite remorque ? ce dont je doute fort, connaissant les performances de ma voiture en côte (très difficile à dépasser), ou, le service des mines a fait une vacherie à Toyota ? (ça n’est pas impossible)...
J’aurais pu espérer avoir une véritable explication technique, mais si quelqu’un connait l’adresse, le téléphone ou l’eMail du directeur de Toyota qu’il me la passe, car aucun moyen de communication ne peut transmettre un tel message, et surtout pas le "club toyota" ils sont sourds !
L’europe aussi se serait jointe à cette interdiction, car je suis allé voir un fabricant de voitures de courses, il m’a expliqué que tout ce qu’il fabriquait n’avait pas le droit de rouler sur la route....
J’ai aussi demandé chez "Feu vert" de voir les attelages de remorque qu’ils avaient, dans l’espoir de pouvoir en adapter un à ma voiture, mais là, surprise, ils m’ont demandé ma carte grise, qui évidemment "n’ouvrait pas droit" à un attelage tout fait, et surtout agréé....cela doit certainement en augmenter le prix, il doit y avoir du lobbying la dessous !
Qui ose encore dire que ce sont les PME qui portent l’avenir du pays ? Elles, surtout, sont devenues de simples épicieries, incapables de prendre la moindre initiative !
L’avenir est aux parapluies, et autres parachutes dorés
Alors TOYOTA, c’est fini...comme c’est bizarre !!! Maintenant qu’il est le plus gros constructeur, plus besoin de faire d’efforts !
Ma prochaine voiture ne sera, sans doute, plus une Toyota. Mais les autres constructeurs ont-ils, eux, des oreilles ? Est-ce la "peur des vagues" et l’attrait du parapluie qui régiraient, maintenant le monde ?
Vladimir Boukovsky aurait-il raison de craindre que l’Europe, voire le monde entier, ne deviennent une nouvelle URSS ?
C’est bien parti !


 
 
 
Forum lié à cet article

1 commentaire
 
 
Les derniers articles
 
Thèmes